En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Médicaments non remboursés ! - Page 1

Médicaments non remboursés ! - Page 1

Index du forum Salon de thé

1|2|

Auteur Message
le 02 Mars 2006 à 13:13
Teddy
Teddy
2254 messages
Ehhh voilà ... On se fout de nous encore une fois !

Plusieurs dizaines de médicaments que toutes personnes utilisent régulièrement ne sont, depuis le 1er mars 2006, plus remboursés par la Sécurité Sociale

Après l'augmentation continuelle des cotisations sociales.. L'Euro symbolique non remboursé pour une consultation d'un médecin ... L'obligation d'aller consulter un généraliste avant un spécialiste ... On nous supprime maintenant le remboursement de certains médicaments .. et bien entendu ce ne sont pas les moins utilisés ...

Au lieu d'aller de l'avant .. On recule ..

__________________________________
... Teddy ...

le 02 Mars 2006 à 13:27
Nemesis
Nemesis
431 messages
Quels médicaments?

__________________________________
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...

le 02 Mars 2006 à 13:33
pires7
pires7
537 messages
Réponse à Nemesis qui a dit :
Quels médicaments?


Faut suivre l'actualité !
le 02 Mars 2006 à 13:48
Nemesis
Nemesis
431 messages
bah en ce moment entre le CPE et le gang des barbares qui monopolisent l'actu...

Sinon y'a un surfeur interdit de plage pour avoir agressé d'autres surfeur qui lui piquaient ses vagues...

Y'a un faussaire pakistanais qui s'est trahi non par la qualité du travail mais par les fautes d'orthographe...

Y'a un village allemand qui a été submergé par 270 000 litres de purin.

Y'a un ministre néerlandais qui fait du rap pour expliquer sa politique anti canabis.

Y'a une grand mère australienne qui a eu la médaille civile de bravoure pour avoir sauté sur un crocodile pour sauver un ami.


Ce n'est pas que je ne suis pas l'actualité, c'est surtout que je cible vachement l'actualité que je suis



Pour en revenir aux médicaments j'ai trouvé ca comme détails:
"Ces médicaments sont principalement des expectorants, des fluidifiants bronchitiques, des antidiarrhéiques."

Donc ca va quoi...
Ce ne sont pas des médicaments critiques.

__________________________________
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...

le 02 Mars 2006 à 15:04
Chewee
Chewee
>> /

39 ans
422 messages
Les médicament qui ne sont plus remboursés depuis le 1er mars sont des médicaments jugés innefficaces.
Parmis ceux-là se trouve l'efferalgan par exemple qui est très utilisé.

Pour ma part, cela ne me choque pas trop.

Il faut bien se mettre dans la tête que la sécu, c'est l'Etat et l'Etat, c'est nous!
Par conséquent quand la sécu fait des économies, c'est tous les français qui en font indirectement...
Moi ça m'amuse et ça m'horrifie en même temps de voir les que les gens ont parfois une boite à pharmacie remplie de 10000 médicaments "au cas-où" et le jour où ils en ont vraiment besoin, ceux-ci sont périmés... Quel gachis! et qui paie ce gachis à votre avis?

Attention, je ne dis pas non plus qu'il faut arrèter de rembourser les médicaments... Je suis diabetique moi-même et je suis conscient que sans la sécu, je ne pourrait jamais me payer le traitement! Je dis simplement qu'il faut vraiment faire ce qu'il faut pour limiter les abus.
(et ce n'est pas leur histoire de médecin traitant qui va améliorer quoi que ce soit alors il faut chercher ailleurs).

Bref... à force de tirer sur la corde de la sécu, il n'y aura plus de sécu et là on sera mal!

__________________________________
CHEWEE

le 02 Mars 2006 à 15:07
Nemesis
Nemesis
431 messages
"Je suis diabetique moi-même"

Ca c'est ce que j'appelle les choses critiques.
J'ai également des médicaments qui me sont critiques et je ferais la tronche s'ils ne l'étaient plus.

Mais ceux qui ont été enlevés ne sont vraiment pas des médicaments vitaux...

__________________________________
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...

le 02 Mars 2006 à 15:11
Chewee
Chewee
>> /

39 ans
422 messages
Réponse à Nemesis qui a dit :
"Je suis diabetique moi-même"

Ca c'est ce que j'appelle les choses critiques.
J'ai également des médicaments qui me sont critiques et je ferais la tronche s'ils ne l'étaient plus.

Mais ceux qui ont été enlevés ne sont vraiment pas des médicaments vitaux...


Bien entendu... Ils déremboursent des médicaments parce qu'ils sont innefficaces et/ou utilisés abusivement.

Ce déremboursement permet juste de ne pas mettre en péril le remboursement des traitements critiques à l'avenir.

Mais libre à vous d'y voir un moyen pour l'Etat de s'enrichir... Seulement jusqu'à preuve du contraire, c'est l'Etat qui est endetté jusqu'à la moelle et donc NOUS!

__________________________________
CHEWEE

le 02 Mars 2006 à 15:15
Nemesis
Nemesis
431 messages
C'est vrai que le trou de la sécu ca peut pas tenir indéfiniment. Il faut soit avoir plus de budget alloué mais comme la dette de l'état en général doit absolument se réduire faut oublier, soit faire des économies. En quand on veut faire des économies, on coupe tout ce qui n'est pas essentiel...

__________________________________
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...

le 02 Mars 2006 à 18:22
Teddy
Teddy
2254 messages
Réponse à Chewee qui a dit :
Bien entendu... Ils déremboursent des médicaments parce qu'ils sont innefficaces et/ou utilisés abusivement.

Ce déremboursement permet juste de ne pas mettre en péril le remboursement des traitements critiques à l'avenir.

Mais libre à vous d'y voir un moyen pour l'Etat de s'enrichir... Seulement jusqu'à preuve du contraire, c'est l'Etat qui est endetté jusqu'à la moelle et donc NOUS!


Donc si je comprends bien ... on est d'accord d'arrêter les remboursements pour des médicaments que NOUS n'utilisons pas mais surtout ne touchons pas à ceux que l'on utilise ???

Ce que je voulais dire par ce sujet... C'est qu'il est bien beau d'arrêter de rembourser certains médicaments alors que l'on cotise pour justement pouvoir un jour avoir l'espoir d'être remboursé...

Au lieu de stopper radicalement le remboursement... il serait plus utile d'améliorer les contrôles .. pour justement essayer de cesser les abus !

De plus... est-ce que franchement cela arrêtera l'abus si au lieu de prendre le médicament A (non-remboursé) .. on prendra le médicament B (remboursé) ...

Qu'ils baissent les tarifs des médecins généralistes ou spécialistes au lieu de les augmenter ... Là .. ils feront des économies...

Cela me fait rire quand j'entends un médecin dire qu'il n'y arrive pas avec les 20 euros de consultation ... combien de personnes passent quotidiennement dans son cabinet à 20 euros ???? hein !

Monsieur ne pourrait peut-être pas se payer la dernière X5 toutes options ... ohhhh là là .. le pauvre garçon !!!

__________________________________
... Teddy ...

le 02 Mars 2006 à 18:42
Nemesis
Nemesis
431 messages
"Donc si je comprends bien ... on est d'accord d'arrêter les remboursements pour des médicaments que NOUS n'utilisons pas mais surtout ne touchons pas à ceux que l'on utilise ???"

Non c'est plutot une question d'efficacité et pour moi surtout de "est ce que ce médicament est essentiel ou surperflu"

Que tu enlèves des médicaments majoritairement de confort comme ceux pour faire baisser la fièvre, c'est pas grave... (spécialement si je choppe la grippe. les symptomes "usuels" de la grippe ne me dérange pas. y'a juste perdre en permanence mon sang qui me dérange). De toute façon ceux qui en auront un besoin vital vont avoir besoin de quelque chose de bcp plus fort.

Que tu enlèves des médicaments dont la survie de certaines personnes en dépendent, là ca devient plus grave.

C'est un argument d'essentiel et de superficiel.


"Ce que je voulais dire par ce sujet... C'est qu'il est bien beau d'arrêter de rembourser certains médicaments alors que l'on cotise pour justement pouvoir un jour avoir l'espoir d'être remboursé..."

On cotise normalement pour avoir l'espoir d'être pris en charge lors d'une grosse galère. Notament les opérations quand tu passes aux urgences. Etre remboursé sur des maladies courantes et presque "anodines" c'est un superflu que l'on paye au prix fort.


"Au lieu de stopper radicalement le remboursement... il serait plus utile d'améliorer les contrôles .. pour justement essayer de cesser les abus !"

les contrôles ont eux même un cout qu'il ne faut aps négliger.


"De plus... est-ce que franchement cela arrêtera l'abus si au lieu de prendre le médicament A (non-remboursé) .. on prendra le médicament B (remboursé) ..."

Après faut se demander pourquoi le médicament B est rembourser. Soit il y a une bonne raison et c'est normal qu'il le soit. Soit c'est un oubli et à terme il ne devrait plus l'être...


"Cela me fait rire quand j'entends un médecin dire qu'il n'y arrive pas avec les 20 euros de consultation ... combien de personnes passent quotidiennement dans son cabinet à 20 euros ???? hein !"

Ben c'est un medecin, il faut ce qu'il faut...
Quand tu vois les tarifs des spécialistes qui n'hésitent pas une seconde à demander dix fois plus, tu comprends un peu la situation des généralistes...

__________________________________
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...

le 03 Mars 2006 à 15:11
Libellule
Libellule
258 messages
Réponse à Chewee qui a dit :
Les médicament qui ne sont plus remboursés depuis le 1er mars sont des médicaments jugés innefficaces.
Parmis ceux-là se trouve l'efferalgan par exemple qui est très utilisé.

Pour ma part, cela ne me choque pas trop.

Il faut bien se mettre dans la tête que la sécu, c'est l'Etat et l'Etat, c'est nous!
Par conséquent quand la sécu fait des économies, c'est tous les français qui en font indirectement...
Moi ça m'amuse et ça m'horrifie en même temps de voir les que les gens ont parfois une boite à pharmacie remplie de 10000 médicaments "au cas-où" et le jour où ils en ont vraiment besoin, ceux-ci sont périmés... Quel gachis! et qui paie ce gachis à votre avis?

Attention, je ne dis pas non plus qu'il faut arrèter de rembourser les médicaments... Je suis diabetique moi-même et je suis conscient que sans la sécu, je ne pourrait jamais me payer le traitement! Je dis simplement qu'il faut vraiment faire ce qu'il faut pour limiter les abus.
(et ce n'est pas leur histoire de médecin traitant qui va améliorer quoi que ce soit alors il faut chercher ailleurs).

Bref... à force de tirer sur la corde de la sécu, il n'y aura plus de sécu et là on sera mal!


Si vraiment l'efferalgan n'était pas efficace, il faudrait alors m'expliquer pourquoi dans les centres hospitaliers, c'est le médicament le plus utilisé en cas de douleurs aigüe, il reste le produit de référence et son efficacité n'est plus à prouver, moi pour l'avoir utilisé en injectable dans le cadre d'une hospitalisation et étant assez difficile a calmer en cas de douleur, je sais de quoi je peux parler Il y a que comme dans beaucoup de cas, l'eeferalgan est inefficace pour certaines personnes, tout comme le serait l'aspirine chez d'autres...
Le problème c'est surtout les quantités prescrites, c'est un produit de base et de première intention, alors il est enormément prescrit, imaginez donc l'économie que cela engendre d'arreter le remboursement d'un tel produit. Rien a voir avec son efficacité...
Quant aux patients qui ont des tas de médiacaments pour rien, le fautif dans l'histoire reste le prescripteur...

__________________________________

le 03 Mars 2006 à 15:31
Libellule
Libellule
258 messages
Et puis ne nous leurrons pas... L'état gratte là ou il n'y a pas grand chose à gratter... Dérembourser certains médicaments ne changera pas grand chose au trou de la sécu, loin de là! A mon sens, l'état ne s'attaque pas pb à la base... Ce n'est pas en privant les consommateurs de certains produits que les choses vont changer, commençons d'abord par les multinationales pharmaceutiques... Ils abusent aussi beaucoup de leur pouvoir et attention, ils restent intouchables et font dépenser des milliards d'euros à la sécu pour permettre le remboursement des médicaments novateurs... C'est abbérant de passer une commande de médicaments pour environ 150 000 euros et pour seulement un mois de consommation et je ne parle que d'un seul produit... Les labo pharmaceutiques payent certes très chers les frais de recherches de leurs produits, mais je vous assure qu'ils se remboursent au centuple pour peu que le médicament soit reconnu efficace... Tant que les brevets ne tombent pas dans le domaine public, ils ont tout les droits, et ça coûte trés cher...
Ensuite passons aux hopitaux... Alors là... Question gaspillage, même pas la peine de faire un dessin. Je parle de gaspillage en terme de locaux, de matériel et humain aussi. Il existe dans les hopitaux de France une politique qui dit que si un hopital fait beaucoup de travaux, c'est un hôpital qui fonctionne, donc qui a besoin de beaucoup d'argent, donc le nôtre évidement... Plus c'est pharaonique, plus on donne. Seulement ce que l'on oublie de dire, c'est que parfois on fais des travaux uniquement pour satisfaire l'égo d'un petit chef de service qui ne veut que se montrer, alors on casse pour construire. Et des batiments entiers sont désafectés au profit de locaux neufs.
C'est couteux tout ça...
Ensuite passons aux prix pratiqués dans les centres hospitaliers et cliniques... Avez-vous eu l'occasion d'éplucher une facture d'hospitalisation? Et bien faites-le pour voir... Vous risquez de vite comprendre où sont les abus...
Alors, la théorie de faire dérembourser l'efferalgan... Laissez moi rire...

__________________________________

le 03 Mars 2006 à 15:43
Nemesis
Nemesis
431 messages
A ce que j'ai vu des hopitaux, ils font un peu n'importe quoi aussi...

Et de base les médicaments que l'on peut prescrire par plus de 6 comprimés et que l'on peut prendre à moins de 8 heures d'intervalle...

Et pour l'efferalgan euh... bon le paracétamol c'est largement pas assez fort... palier 1, le truc ridicule...
La version codéïnée à la limite... (palier 2, mais bon dérivé de morphine)

La noramidopyrine (bon ok c'est plus dangereux, mais bon) et les triptans marchent souvent mieux... (quoique plus spécifiques)

la morphine est de palier 3 mais bon, ca tombe dans le lourd et handicapant là...

Message édité 2 fois
(En dernier par Nemesis le 03 Mars 2006 à 15:57)

__________________________________
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...

le 03 Mars 2006 à 16:17
Libellule
Libellule
258 messages
Réponse à Nemesis qui a dit :
A ce que j'ai vu des hopitaux, ils font un peu n'importe quoi aussi...

Et de base les médicaments que l'on peut prescrire par plus de 6 comprimés et que l'on peut prendre à moins de 8 heures d'intervalle...

Et pour l'efferalgan euh... bon le paracétamol c'est largement pas assez fort... palier 1, le truc ridicule...
La version codéïnée à la limite... (palier 2, mais bon dérivé de morphine)

La noramidopyrine (bon ok c'est plus dangereux, mais bon) et les triptans marchent souvent mieux... (quoique plus spécifiques)

la morphine est de palier 3 mais bon, ca tombe dans le lourd et handicapant là...


C'est vrai que ce n'est peut être pas assez fort (pour toi), mais cela reste le produit de base et de première intention et celui qui engendre le moins d'effets secondaires!
Truc ridicule comme tu dis, peut être mais bien souvent il est le seul anti-douleur que les gens peuvent prendre... Je parle surtout pour les enfants... A part ça on ne leur donne pas plus que ça.
La noramidopyrine a éte retirée du marché pour des problèmes d'aplasies médullaires, donc c'est un médicament dangereux, mais ils le sont tous à la base, même le paracétamol, avale une boite d'un coup et tu n'as plus de foie...
La morphine est un excellent médicament s'il est bien utilisé et loin d'être handicapant... Bien au contraire...
Les anti-douleurs doivent être adaptés à chacun, il n'y en a pas de mauvais ou de meilleurs que d'autres, c'est juste une question d'utilisation.
Au plaisir de te lire

__________________________________

le 03 Mars 2006 à 17:11
Nemesis
Nemesis
431 messages
"C'est vrai que ce n'est peut être pas assez fort (pour toi),"

Pas faux, je n'ai ptet pas pris en compte le dernier paramètre...


"Je parle surtout pour les enfants."

En effet, d'un autre côté je me demande si le risque vient de la substance en elle même ou du dosage minimal qui est déjà surdosé vis à vis de leur poids...


"La noramidopyrine a éte retirée du marché pour des problèmes d'aplasies médullaires, donc c'est un médicament dangereux,"

Je savais qu'elle était dangereuse mais je ne savais pas qu'elle avait été retirée. Donc plus de baralgine et de viscéralgine forte :/


"même le paracétamol, avale une boite d'un coup et tu n'as plus de foie..."

A ce compte là tu peux mourrir en absorbant trop d'eau aussi bien qu'en absorbant un pauvre miligramme d'aconitine. Tout est forcément question de dosage, aucun élément n'est anodin.


"La morphine est un excellent médicament s'il est bien utilisé et loin d'être handicapant... Bien au contraire... "

Ah oki j'avais vision assomante de la morphine.


"Les anti-douleurs doivent être adaptés à chacun, il n'y en a pas de mauvais ou de meilleurs que d'autres, c'est juste une question d'utilisation."

Le premier qui m'approche avec de l'aspirine...
Non c'est vrai que certains ressentent les effets du paracétamol, mais ca ne me fait à peu près plus rien, donc y'a un peu de cynisme la dedans... Et le seul truc qui avait l'air de marcher vraiment bien, je n'ai pas le droit de le prendre... snif...

__________________________________
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...

le 03 Mars 2006 à 18:25
PIRATE51
PIRATE51
>>

52 ans
307 messages
Bon allez, je prends la parole, comme d'habitude quoi

pour l'efferalgant, rassurez vous, selon ce que j'ai lu, il n'y a que l'efferalgant vitaminé qui est déremboursé.

A priori les autres ne son pas touché, donc le normal et le codéiné.

Je vous lis, en train de vous poser des questions sur l'efficacité ou non d'un médicament, mais tout n'est question que de dosage mais également d'allergie ou de contreindication.

Certaine personnes ne peuvent pas prendre d'aspirine (acide salycilique je crois) mais peuvent prendre du paracétamol.
De même, vous ne soignez pas un rhume comme vous soignez un cancer .... les produits peuvent être différents, mais surtout les dosages sont différents .....

Je crois qu'il ne faut pas se poser la question de savoir si tel ou tel médicament est primordial pour soit, mais s'il n'est pas primordial pour l'ensemble ou une partie de la population.

regardez la morphine, il s'agit d'une molécule tellement puissante que même à faible dose, elle est encore très active. On ne peut donc pas la donner comme ça.

Dans les exportorants, il y a l'exomuc qui est déremboursé. Je suis malheureux, j'en prenais. ben tant pis, on trouvera autre chose.
Ben d'accord, c'est peut être pas suffisament puissant pour vous soigner une pneumonie, mais ça permet d'être plus confortable avec une grosse bronchite......

En fait, peu importe que l'un ou l'autre des médicaments soit remboursé ou pas, je crois que là n'est pas le problème. Il y aura toujours un autre médoc pour remplacer celui que nous avions l'habitude de prendre. (EXOMUC ce n'est qu'un nom, derrière il y a un mollécule, qui peut être utilisée dans un autre médoc).

Non en fait, je pense plutot que ce sont les moyens de controle qui sont inéfficace. Entre ceux qui sont à la CMU et qui roulent en MERCEDES, et ceux qui soit disant on des accidents de travail, je pense que ça doit nous couter pas mal d'argent.
Sans compter le tourisme médical.
De plus en plus d'étranger viennent en france en vacances, et tombent malades avec nécessité d'intervention chirurgicale ...... il n'existe que quelques accords avec certains pays pour que le paiement de la facture soit fait par le pays d'origine du "vacancier".

Comprenait moi bien, je n'ai rien contre la CMU, je connais des gens qui sont au RMI parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement, mais ceux là en principe sont respectueux des dépenses publiques.

Par contre je connais d'autres RMIstes, qui ne sont au RMI, que parce que leurs "activités professionnelles" sont illicites, donc non déclarable. Pour ces personnes sans ressources (déclarables) ça leur fait leur petit fixe mensuel, mais surtout ça leur permet d'avoir droit à la CMU. Et là par contre, ils en profitent .... ben oui quoi, y'a pas de petit profit.

Malheureusement, les services de controle de la CPAM sont peau de chagrin et ne risquent pas de pouvoir découvrir toute les fraudes.
ben tout ça, ça a un cout, et ce cout là, il faut bien que quelqu'un le paye......

__________________________________
PIRATE51

le 03 Mars 2006 à 18:31
Libellule
Libellule
258 messages
Réponse à Nemesis qui a dit :
"C'est vrai que ce n'est peut être pas assez fort (pour toi),"

Pas faux, je n'ai ptet pas pris en compte le dernier paramètre...


"Je parle surtout pour les enfants."

En effet, d'un autre côté je me demande si le risque vient de la substance en elle même ou du dosage minimal qui est déjà surdosé vis à vis de leur poids...


"La noramidopyrine a éte retirée du marché pour des problèmes d'aplasies médullaires, donc c'est un médicament dangereux,"

Je savais qu'elle était dangereuse mais je ne savais pas qu'elle avait été retirée. Donc plus de baralgine et de viscéralgine forte :/


"même le paracétamol, avale une boite d'un coup et tu n'as plus de foie..."

A ce compte là tu peux mourrir en absorbant trop d'eau aussi bien qu'en absorbant un pauvre miligramme d'aconitine. Tout est forcément question de dosage, aucun élément n'est anodin.


"La morphine est un excellent médicament s'il est bien utilisé et loin d'être handicapant... Bien au contraire... "

Ah oki j'avais vision assomante de la morphine.


"Les anti-douleurs doivent être adaptés à chacun, il n'y en a pas de mauvais ou de meilleurs que d'autres, c'est juste une question d'utilisation."

Le premier qui m'approche avec de l'aspirine...
Non c'est vrai que certains ressentent les effets du paracétamol, mais ca ne me fait à peu près plus rien, donc y'a un peu de cynisme la dedans... Et le seul truc qui avait l'air de marcher vraiment bien, je n'ai pas le droit de le prendre... snif...


Dosage minimal surdosé?? Je ne comprend pas bien là... Je voulais dire que c'était le seul produit anti-douleur que l'on pouvait proposer aux tout petits, l'aspirine leur est interdite et l'ibuprofène n'est pas conseillée...
Quant à ton risque avec l'aspirine, il est très courant... C'est un excellent produit mais les effets secondaires peuvent être trop riqués. Il te reste donc, le paracétamol pour les douleurs légère. S'il n'est pas efficace, c'est peut être aussi simplement que tu en as trop consommé, c'est comme le reste, l'organisme s'habitue, même s'il n'est pas prouvé qu'il y ait une dépendance. Fais l'expérience, tu auras peut être des surprises.
On donne une image trop négative à la morphine et c'est très dommage! Il est vrai qu'elle a été (et elle le reste) trés utilisée en en fin de vie , pour soulager, mais assomer comme tu dis. Heureusement, la jeune génération de médecin la réutilise d'une façon bien différente, à des doses moindres. C'est un excellent médicament.
On peut mourir en absorbant trop d'eau c'est vrai mais tu sais, toute forme d'excés, sans exception est nuisible à la santé! Pas besoin de médicament pour ça...

__________________________________

le 03 Mars 2006 à 18:48
Nemesis
Nemesis
431 messages
"Certaine personnes ne peuvent pas prendre d'aspirine (acide salycilique je crois) mais peuvent prendre du paracétamol. "

Présent! ca fait exploser les veines, j'y ai pas droit.
Par contre le paracétamol ca ne me fait rien, mais alors rien du tout... Eventuellement ca peut avoir un effet sur de la fièvre mais la fièvre est un élément non critique et supportable (surtout quand le délire commence) contrairement à la majorité des autres cas dans lesquels je prends des antalgiques.


"De même, vous ne soignez pas un rhume comme vous soignez un cancer ...."

Je vais peut être pas prendre systématiquement des anti-douleur pour un rhume ou une grippe, je vais être complètement surmédicamenté rapidement sinon.


"mais s'il n'est pas primordial pour l'ensemble ou une partie de la population. "

Ben là tu te poses la question sur la gravité de la cause qui provoque sa prescription.
L'exemple de l'anti-douleur pour une grippe par exemple, on peut aisément vivre sans... C'est au plus une question de confort.
Par contre dans le cas d'un cancéreux, on va ptet pas les lui enlever, histoire de ne pas lui saper davantage ses forces.


"Dans les exportorants, il y a l'exomuc qui est déremboursé. Je suis malheureux, j'en prenais."

Il doit y en avoir d'autres. Plus des plantes qui ont un effet expectorant. Et au pire tu peux toujours en acheter. Il n'est pas interdit.


"Il y aura toujours un autre médoc pour remplacer celui que nous avions l'habitude de prendre. (EXOMUC ce n'est qu'un nom, derrière il y a un mollécule, qui peut être utilisée dans un autre médoc)."

Oui complètement...


"Non en fait, je pense plutot que ce sont les moyens de controle qui sont inéfficace."

Comme tu le dis plus loin, les contrôles coutent de l'argent. Il y a des équipes qui s'occupent de ça mais au vu de leurs nombres, ils ne peuvent pas tout contrôler en détails. ils cherchent des situations suspectes.

Après il y a la conscience morale des gens. Avant ca avait un sens... Aujourd'hui qui prendrait pour argent comptant une déclaration sur l'honneur?

__________________________________
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...

le 03 Mars 2006 à 18:48
Libellule
Libellule
258 messages
Réponse à PIRATE51 qui a dit :
Bon allez, je prends la parole, comme d'habitude quoi

pour l'efferalgant, rassurez vous, selon ce que j'ai lu, il n'y a que l'efferalgant vitaminé qui est déremboursé.

A priori les autres ne son pas touché, donc le normal et le codéiné.

Je vous lis, en train de vous poser des questions sur l'efficacité ou non d'un médicament, mais tout n'est question que de dosage mais également d'allergie ou de contreindication.

Certaine personnes ne peuvent pas prendre d'aspirine (acide salycilique je crois) mais peuvent prendre du paracétamol.
De même, vous ne soignez pas un rhume comme vous soignez un cancer .... les produits peuvent être différents, mais surtout les dosages sont différents .....

Je crois qu'il ne faut pas se poser la question de savoir si tel ou tel médicament est primordial pour soit, mais s'il n'est pas primordial pour l'ensemble ou une partie de la population.

regardez la morphine, il s'agit d'une molécule tellement puissante que même à faible dose, elle est encore très active. On ne peut donc pas la donner comme ça.

Dans les exportorants, il y a l'exomuc qui est déremboursé. Je suis malheureux, j'en prenais. ben tant pis, on trouvera autre chose.
Ben d'accord, c'est peut être pas suffisament puissant pour vous soigner une pneumonie, mais ça permet d'être plus confortable avec une grosse bronchite......

En fait, peu importe que l'un ou l'autre des médicaments soit remboursé ou pas, je crois que là n'est pas le problème. Il y aura toujours un autre médoc pour remplacer celui que nous avions l'habitude de prendre. (EXOMUC ce n'est qu'un nom, derrière il y a un mollécule, qui peut être utilisée dans un autre médoc).

Non en fait, je pense plutot que ce sont les moyens de controle qui sont inéfficace. Entre ceux qui sont à la CMU et qui roulent en MERCEDES, et ceux qui soit disant on des accidents de travail, je pense que ça doit nous couter pas mal d'argent.
Sans compter le tourisme médical.
De plus en plus d'étranger viennent en france en vacances, et tombent malades avec nécessité d'intervention chirurgicale ...... il n'existe que quelques accords avec certains pays pour que le paiement de la facture soit fait par le pays d'origine du "vacancier".

Comprenait moi bien, je n'ai rien contre la CMU, je connais des gens qui sont au RMI parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement, mais ceux là en principe sont respectueux des dépenses publiques.

Par contre je connais d'autres RMIstes, qui ne sont au RMI, que parce que leurs "activités professionnelles" sont illicites, donc non déclarable. Pour ces personnes sans ressources (déclarables) ça leur fait leur petit fixe mensuel, mais surtout ça leur permet d'avoir droit à la CMU. Et là par contre, ils en profitent .... ben oui quoi, y'a pas de petit profit.

Malheureusement, les services de controle de la CPAM sont peau de chagrin et ne risquent pas de pouvoir découvrir toute les fraudes.
ben tout ça, ça a un cout, et ce cout là, il faut bien que quelqu'un le paye......



Ouh là! Acide salicylique? Tu risque un gros trou à l'estomac et ce n'est pas de l'aspirine, c'est un acide que l'on utilise en préparation pour les cors... Tu as juste oublié acétyl : acide acétyl salicilique!
Exomuc n'est plus remboursé? Si le mucomyst l'est c'est pareil... Mais les déremboursement doivent concerner les molécules dans leur ensemble...
Pour la morphine, elle est trés active, c'est vrai, mais même dans les douleurs post opératoires simples, elle peut être proposée ainsi que dans certaines migraines...Son pb c'est plutôt ses effets secondaires importants, pas la dépendance, mais au niveau digestif. Mais bien dosée, c'est quand même bien. On fait des perfusions en continue via la voie intrathécale a des doses minimes, c'es quand même génial de voir les gens sortir le sourire aux levres parce qu'on les soulage...
Tu as raison, les moyens de controle sont inéficaces, bien que des progrés sont fait en la matière...
Mais à vouloir dérembourser les médicaments c'est du pipeau... L'idéal et les acteurs de santés le savent, c'est de délivrer et facturer les médicaments à la dose, ni plus ni moins... Quand il faut 10 cpr pour un traitement et qu'il n'existe que des boites de 30... Seulement, la loi interdit aux pharmaciens de déconditionner, alors qu'il suffirait de changer cette loi, on leur a donné le pouvoir de substituer une spécialité pour une autre (ce qui est important c'est la molécule), alors on finira bien par leur donner le pouvoir de déconditionner. C'est juste une question d'investissement et un cout de matériel, mais là les industriels peuvent très bien le faire, en secteur hospitalier les conditionnement sont unitaires. On résoudrait peut être un problême de gaspillage trop important.

__________________________________

le 03 Mars 2006 à 19:04
Nemesis
Nemesis
431 messages
"Dosage minimal surdosé?? Je ne comprend pas bien là..."

Simple. Beaucoup de substances peuvent être prises par tout le monde tant que le dosage est adapté. Or le dosage de ces substances là se fait en fonction du poids. Pas forcément de manière linéaire d'ailleurs. Un enfant a un poids plus faible (et la constitution qui va avec) que celui d'un adulte (enfin normalement) donc le dosage doit être beaucoup plus faible. Sauf que ton quart de comprimé peut avoir un dosage bien supérieur à celui qu'admettrait un jeune enfant. D'où le "dosage minimal déjà surdosé".

Bon après il y a des contrindications vis à vis de leur métabolisme en évolution. Donc il y a aussi des substances vraiment à proscrire.


"l'aspirine leur est interdite et l'ibuprofène n'est pas conseillée"

Sais tu pourquoi?


"Quant à ton risque avec l'aspirine, il est très courant..."

Il y a des facteurs très personnels qui font que...


"S'il n'est pas efficace, c'est peut être aussi simplement que tu en as trop consommé"

Je ne pense pas. Autant certains médicaments je sais que l'organisme a du s'habituer, parce que je suis obligé d'être sous traitement permanent donc... Mais le paracétamol je n'en ai pas spécialement absorbé ni en grande quantité, ni fréquement.


"On peut mourir en absorbant trop d'eau c'est vrai mais tu sais, toute forme d'excés, sans exception est nuisible à la santé! Pas besoin de médicament pour ça..."

C'est bien ce que je disais
Et pour cela que j'ai pris des exemples non médicamenteux...


"Heureusement, la jeune génération de médecin la réutilise d'une façon bien différente, à des doses moindres. C'est un excellent médicament."

Y'a encore beaucoup de choses sous exploitées.
Le nombre de personnes en europe qui étudient l'utilisation de l'ibogaïne par exemple extrèmement faible. Alors qu'au vu des résultats obtenus, ca vaudrait le coup de s'y pencher davantage.

__________________________________
Au long de mes paupières amères,
S'écoulent des larmes glacées,
Qui dérivent au fil de mes vers,
Vers le ruisseau de mes pensées...


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires