En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

La dépression - Page 3

La dépression - Page 3

Index du forum Salon de thé

1|2|3|4|5|6|7|8|

Auteur Message
le 11 Septembre 2016 à 13:40
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Je pense que tous commencent par se battre, puis arrivent à s'en sortir ou pas...

Longtemps, j'ai considéré le suicide comme une forme de lâcheté, surtout quand il restait des enfants. Ce n'est que depuis peu que j'ai compris que les gens qui se suicident ne cherchent pas à fuir leur vie, mais ne supportent plus des douleurs insupportables.

Alors je te rejoints sur le fait que se suicider peut être courageux.

Mais si la dépression n'était pas un sujet tabou et aussi méconnue, est-ce qu'on ne pourrait pas éviter certains suicides ?


Je pense que ce n'est plus un sujet tabou, mais un sujet sur lequel, hélas, "on" dit tout et n'importe quoi.

Les gens confondent dépression et déprime, ou coup de blues par exemple.

C'est une maladie pour qui, je pense, il y a eu bcp de progrès, de découvertes suite à des recherches menées par des équipes médicales pluridisciplinaires.

Mais elle reste je pense, encore bien nébuleuse.

Il me suffit pas hélas, de découvrir et connaître une maladie pour la soigner, ça se saurait.

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 11 Septembre 2016 à 13:40
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Voilà oui.

Moi j'ai accepté il y a très peu de temps, le fait que cette personne, que j'aime profondément, n'aura peut-être jamais l'envie de prendre en charge sa maladie.

Qu'il ne sera plus jamais la personne que j'ai connue.

Ça m'a été confirmé par différents professionnels : surtout, essayer de ne pas attendre quoique ce soit.

Et ne pas croire qu'en ayant décidé de ne plus en parler à la personne malade nous met dans un cas de figure de "non assistance à personne en danger".

C'est ce qui me faisait le plus peur je crois.

J'ai fait la paix avec ça mais. . . je sais aussi que je continue à souffrir de voir cette personne s'enfoncer dans sa maladie que je HAIS.


C est un sacré travail à faire sur soi, pour arriver à ça.

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 11 Septembre 2016 à 13:43
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Je pense que ce n'est plus un sujet tabou, mais un sujet sur lequel, hélas, "on" dit tout et n'importe quoi.

Les gens confondent dépression et déprime, ou coup de blues par exemple.

C'est une maladie pour qui, je pense, il y a eu bcp de progrès, de découvertes suite à des recherches menées par des équipes médicales pluridisciplinaires.

Mais elle reste je pense, encore bien nébuleuse.

Il me suffit pas hélas, de découvrir et connaître une maladie pour la soigner, ça se saurait.



ou avec la tristesse saine, celle après un deuil ou une séparation.

D ailleurs, on ne dit plus " il est triste" mais " il est déprimé"

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 11 Septembre 2016 à 13:45
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
Non, heureusement. Y en a qui en sont au stade chronique et qui cherchent à en sortir.

Mais y en a qui ont comme associé cela à leur personnalité. Ils se croient dépressifs comme ils ont les yeux bleus. Ou ils voient ça comme une fatalité.
Ce qu il y a, c est qu aujourd'hui, les dépressions courtes arrivent à être bien soignées. Par contre, les longues ou les récalcitrantes , on ne sait pas encore bien les soigner.
Et puis LE symptôme de la dépression, c est perdre jusqu'au désir de lutter. En cela, elle n est plus comparable à d autres maladies.

Ce que je dis peut sembler decourageant.
Mais je crois, que ce que peut faire un proche, d après moi, c est de ne rien attendre du malade. Aller jusqu'à accepter qu il pourra être toujours être malade. Ça peut être ressenti comme une pression, l espoir des proches, qu un jour, il s en sortira.


Si on n'attend rien du malade, ce dernier ne fera peut être rien pour s'en sortir. Il se dira qu'il n'y a rien à faire et continuera à se laisser glisser.
Sans lui mettre de pression, il faut quand même essayer de le "porter", de le pousser gentiment vers le haut. Essayer de lui faire retrouver cette envie de lutter.

J'aurais aimé, justement, les témoignages de gens dépressifs ou l'ayant été et de leurs ressentis quand ils ne voulaient voir personne et que certains proches passaient quand même les voir ou les "harcelaient" au téléphone ou via sms.

Un ami qui a été dépressif, me disait qu'il comparait ça à une agression : un peu comme quand un inconnu nous aborde dans la rue.

Et pour ceux qui ont cotoyé des gens dépressifs qui s en sont sortis : qu'avez vous fait pour les aider ?
le 11 Septembre 2016 à 13:47
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
C est un sacré travail à faire sur soi, pour arriver à ça.


Et bien j'aime la vie et les combats que je mène me donnent envie d'avancer.

J'aime aussi la légèreté qui fait partie de mes choix de vie.

Alors même si 2 de mes "très proches" sont malades, je profite malgré tout de tous les plaisirs simples de la vie, puisque je suis en capacité de le faire.

Et ça m'aide, justement, pour les soutenir.

Et quand ça devient trop rude, je fais silence, qques jours. Je reste seule, et je me recentre en essayant de ne pas en sortir plus blessée.

Il faut être solide ouais, pour soutenir "nos" proches malades, et ça, c'est une putain de pression !

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 11 Septembre 2016 à 13:53
revest
revest
>> /

53 ans
10771 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Si on n'attend rien du malade, ce dernier ne fera peut être rien pour s'en sortir. Il se dira qu'il n'y a rien à faire et continuera à se laisser glisser.
Sans lui mettre de pression, il faut quand même essayer de le "porter", de le pousser gentiment vers le haut. Essayer de lui faire retrouver cette envie de lutter.

J'aurais aimé, justement, les témoignages de gens dépressifs ou l'ayant été et de leurs ressentis quand ils ne voulaient voir personne et que certains proches passaient quand même les voir ou les "harcelaient" au téléphone ou via sms.

Un ami qui a été dépressif, me disait qu'il comparait ça à une agression : un peu comme quand un inconnu nous aborde dans la rue.

Et pour ceux qui ont cotoyé des gens dépressifs qui s en sont sortis : qu'avez vous fait pour les aider ?


Il n'y a rien à espérer d'eux, je suis désolé car c'est peut être dit un peu violemment ... C'est mon avis en toute amitié. Il n'y a qu'à lire.

__________________________________
(Membre suspendu)

le 11 Septembre 2016 à 13:56
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Voilà oui.

Moi j'ai accepté il y a très peu de temps, le fait que cette personne, que j'aime profondément, n'aura peut-être jamais l'envie de prendre en charge sa maladie.

Qu'il ne sera plus jamais la personne que j'ai connue.

Ça m'a été confirmé par différents professionnels : surtout, essayer de ne pas attendre quoique ce soit.

Et ne pas croire qu'en ayant décidé de ne plus en parler à la personne malade nous met dans un cas de figure de "non assistance à personne en danger".

C'est ce qui me faisait le plus peur je crois.

J'ai fait la paix avec ça mais. . . je sais aussi que je continue à souffrir de voir cette personne s'enfoncer dans sa maladie que je HAIS.


Peut être que je n'en suis pas encore arrivée au même stade que toi.

Aujourd'hui, accepter que ça ne changera jamais, pour moi, c'est renoncer.
Je considère que les proches doivent se battre pour que la personne malade retrouve la force de se battre elle-même.

Mais il est vrai que si la personne malade refuse de se soigner, il n'y a pas grand chose d'autre à faire que de l'entourer.
le 11 Septembre 2016 à 13:57
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Si on n'attend rien du malade, ce dernier ne fera peut être rien pour s'en sortir. Il se dira qu'il n'y a rien à faire et continuera à se laisser glisser.
Sans lui mettre de pression, il faut quand même essayer de le "porter", de le pousser gentiment vers le haut. Essayer de lui faire retrouver cette envie de lutter.

J'aurais aimé, justement, les témoignages de gens dépressifs ou l'ayant été et de leurs ressentis quand ils ne voulaient voir personne et que certains proches passaient quand même les voir ou les "harcelaient" au téléphone ou via sms.

Un ami qui a été dépressif, me disait qu'il comparait ça à une agression : un peu comme quand un inconnu nous aborde dans la rue.

Et pour ceux qui ont cotoyé des gens dépressifs qui s en sont sortis : qu'avez vous fait pour les aider ?


Je peux répondre à certaines de tes questions, mais pas à toutes.

Je le ferai un peu plus tard

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 11 Septembre 2016 à 13:57
cab77
cab77
>> /

48 ans
4618 messages
Réponse à revest qui a dit :
Il n'y a rien à espérer d'eux, je suis désolé car c'est peut être dit un peu violemment ... C'est mon avis en toute amitié. Il n'y a qu'à lire.


tu n' as aucun avis à donner toi car tu es un chat donc tu dors tout le temps

et un sal chat ne parle pas

__________________________________
VOTEZ TERMINATOR, MI AMOR


le 11 Septembre 2016 à 13:58
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Si on n'attend rien du malade, ce dernier ne fera peut être rien pour s'en sortir. Il se dira qu'il n'y a rien à faire et continuera à se laisser glisser.
Sans lui mettre de pression, il faut quand même essayer de le "porter", de le pousser gentiment vers le haut. Essayer de lui faire retrouver cette envie de lutter.

J'aurais aimé, justement, les témoignages de gens dépressifs ou l'ayant été et de leurs ressentis quand ils ne voulaient voir personne et que certains proches passaient quand même les voir ou les "harcelaient" au téléphone ou via sms.

Un ami qui a été dépressif, me disait qu'il comparait ça à une agression : un peu comme quand un inconnu nous aborde dans la rue.

Et pour ceux qui ont cotoyé des gens dépressifs qui s en sont sortis : qu'avez vous fait pour les aider ?


C'est là que tu te trompes : l'entourage ne peut rien faire, si ce n'est, hélas, empirer les choses.

Il est essentiel que les malades sachent qu'ils peuvent solliciter les personnes qui les aiment.

Mais vraiment, il ne faut rien attendre d'une personne malade.

Ça n'est pas aux autres de la porter vers le haut.

Répondre présent oui, et apporter de l'aide si elle est demandée.

C'est bien là toute la difficulté de cette maladie.

C'est une agression, oui, de harceler qqun qui est malade, c'est pour moi un manque de respect évident, un acte égoïste aussi. Vouloir à tout prix se rassurer peut-être, par exemple, sans se soucier de la personne malade.

Et quand des personnes s'en sortent (j'en connais) pourquoi ne pas penser plutôt à demander comment ELLES ont fait, plutôt de penser d'abord à ce que les autres ont fait pour elles ? Pourquoi les autres d'abord ?





__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 11 Septembre 2016 à 14:01
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Et bien j'aime la vie et les combats que je mène me donnent envie d'avancer.

J'aime aussi la légèreté qui fait partie de mes choix de vie.

Alors même si 2 de mes "très proches" sont malades, je profite malgré tout de tous les plaisirs simples de la vie, puisque je suis en capacité de le faire.

Et ça m'aide, justement, pour les soutenir.

Et quand ça devient trop rude, je fais silence, qques jours. Je reste seule, et je me recentre en essayant de ne pas en sortir plus blessée.

Il faut être solide ouais, pour soutenir "nos" proches malades, et ça, c'est une putain de pression !


Tu as tout à fait raison.
La dépression affecte considérablement l'entourage qui doit rester fort et ne pas s'oublier, en s'octroyant des pauses dans l'aide qu'ils peuvent apporter, pour ne pas se laisser envahir par la lassitude et la tristesse.
le 11 Septembre 2016 à 14:04
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Peut être que je n'en suis pas encore arrivée au même stade que toi.

Aujourd'hui, accepter que ça ne changera jamais, pour moi, c'est renoncer.
Je considère que les proches doivent se battre pour que la personne malade retrouve la force de se battre elle-même.

Mais il est vrai que si la personne malade refuse de se soigner, il n'y a pas grand chose d'autre à faire que de l'entourer.


Être là pour l'autre c'est tout sauf renoncer.

Toute ta volonté ne suffira pas en face de qqun qui REFUSE.

C'est comme si finalement, tu faisais comme si cette personne n'avait pas à décider, que tu le ferais pour elle.

Encore une fois, certaines personnes n'en ont pas envie.

Elles changeront peut-être.

D'autres ne changeront pas.

Et c'est leur DROIT.

Ne pas leur accorder ce droit, c'est renier qui elles sont.

Alors oui putain c'est violent, de voir une personne que tu aimes se détruire, devenir une personne que tu ne reconnais plus.

Mais jamais personne ne peut faire les choses à la place de. . .

Et cette frustration parfois est douloureuse à en crier, crois-moi !

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 11 Septembre 2016 à 14:06
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Je me retire du sujet now. Je vis ça au quotidien depuis 4 ans, et je crois que ça me suffit bien hé hé !

Bon après-midi.

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 11 Septembre 2016 à 14:08
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
C'est là que tu te trompes : l'entourage ne peut rien faire, si ce n'est, hélas, empirer les choses.

Il est essentiel que les malades sachent qu'ils peuvent solliciter les personnes qui les aiment.

Mais vraiment, il ne faut rien attendre d'une personne malade.

Ça n'est pas aux autres de la porter vers le haut.

Répondre présent oui, et apporter de l'aide si elle est demandée.

C'est bien là toute la difficulté de cette maladie.

C'est une agression, oui, de harceler qqun qui est malade, c'est pour moi un manque de respect évident, un acte égoïste aussi. Vouloir à tout prix se rassurer peut-être, par exemple, sans se soucier de la personne malade.

Et quand des personnes s'en sortent (j'en connais) pourquoi ne pas penser plutôt à demander comment ELLES ont fait, plutôt de penser d'abord à ce que les autres ont fait pour elles ? Pourquoi les autres d'abord ?







Tu n'as pas du bien me lire :

"J'aurais aimé, justement, les témoignages de gens dépressifs ou l'ayant été et de leurs ressentis quand ils ne voulaient voir personne et que certains proches passaient quand même les voir ou les "harcelaient" au téléphone ou via sms."
J'ai peut être été un peu fort avec le mot "harceler".

Alors, oui, j'aimerais savoir comment les personnes dépressives aimeraient que leur entourage se comportent avec elle.

Et je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait qu'il faut attendre qu'une personne dépressive te sollicite, car la plupart du temps, elle ne le fera pas puisque le moindre effort est une torture pour elle.

Bien sûr qu'ils ne faut pas les harceler, mais pas les abandonner non plus en attente de leurs nouvelles. Leur faire comprendre de temps en temps, par un message téléphonique (puisqu'ils ne répondent plus au téléphone), un courrier postal, un sms qu'ils peuvent toujours compter sur nous.
le 11 Septembre 2016 à 14:17
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à revest qui a dit :
Il n'y a rien à espérer d'eux, je suis désolé car c'est peut être dit un peu violemment ... C'est mon avis en toute amitié. Il n'y a qu'à lire.


Est-ce que tu as bien étudié le sujet ?
Est-ce que tu as connu la dépression ou eu des proches qui en étaient atteints ?

Si la réponse est oui pour l'une ou l'autre des deux questions, j'aimerais que tu développes ta réponse.
Si la réponse est non pour les deux questions, je trouve ton commentaire inintéressant et inutile.
le 11 Septembre 2016 à 14:19
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Tu n'as pas du bien me lire :

"J'aurais aimé, justement, les témoignages de gens dépressifs ou l'ayant été et de leurs ressentis quand ils ne voulaient voir personne et que certains proches passaient quand même les voir ou les "harcelaient" au téléphone ou via sms."
J'ai peut être été un peu fort avec le mot "harceler".

Alors, oui, j'aimerais savoir comment les personnes dépressives aimeraient que leur entourage se comportent avec elle.

Et je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait qu'il faut attendre qu'une personne dépressive te sollicite, car la plupart du temps, elle ne le fera pas puisque le moindre effort est une torture pour elle.

Bien sûr qu'ils ne faut pas les harceler, mais pas les abandonner non plus en attente de leurs nouvelles. Leur faire comprendre de temps en temps, par un message téléphonique (puisqu'ils ne répondent plus au téléphone), un courrier postal, un sms qu'ils peuvent toujours compter sur nous.


Désolée pour la lecture trop rapide.

Mais être présent, c'est ça aussi : envoyer un mail, un courrier postal même, une jolie carte par exemple, etc. Je le fais environ 1 fois/semaine.

Mais ne pas appeler tous les jours, ne pas passer sans être invité.

Mais je n'aborde plus certains sujets, car je sais que ça ferme tout. . . Et ça peut alors prendre des proportions démesurées.

Je n'ai plus envie de ça.

Et je me rallie aux avis des bons professionnels que j'ai rencontrés. Pour l'instant, ça convient à la situation.



__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 11 Septembre 2016 à 14:23
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Désolée pour la lecture trop rapide.

Mais être présent, c'est ça aussi : envoyer un mail, un courrier postal même, une jolie carte par exemple, etc. Je le fais environ 1 fois/semaine.

Mais ne pas appeler tous les jours, ne pas passer sans être invité.

Mais je n'aborde plus certains sujets, car je sais que ça ferme tout. . . Et ça peut alors prendre des proportions démesurées.

Je n'ai plus envie de ça.

Et je me rallie aux avis des bons professionnels que j'ai rencontrés. Pour l'instant, ça convient à la situation.





Oui, voilà, être présent, mais pas trop.
le 11 Septembre 2016 à 14:24
revest
revest
>> /

53 ans
10771 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Tu n'as pas du bien me lire :

"J'aurais aimé, justement, les témoignages de gens dépressifs ou l'ayant été et de leurs ressentis quand ils ne voulaient voir personne et que certains proches passaient quand même les voir ou les "harcelaient" au téléphone ou via sms."
J'ai peut être été un peu fort avec le mot "harceler".

Alors, oui, j'aimerais savoir comment les personnes dépressives aimeraient que leur entourage se comportent avec elle.

Et je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait qu'il faut attendre qu'une personne dépressive te sollicite, car la plupart du temps, elle ne le fera pas puisque le moindre effort est une torture pour elle.

Bien sûr qu'ils ne faut pas les harceler, mais pas les abandonner non plus en attente de leurs nouvelles. Leur faire comprendre de temps en temps, par un message téléphonique (puisqu'ils ne répondent plus au téléphone), un courrier postal, un sms qu'ils peuvent toujours compter sur nous.


Je ne donne pas souvent raison à Red... Pourtant elle a raison. Tu n'as rien à attendre de ces gens. Tout ce qu'ils comprendront , verront, entendrons c'est eux !

Stp tout ce que tu feras, fais le pour toi d'abord, conforte toi au maximum... Ok mais lâche prise. Quelque part ça m'embête de voir une femme comme toi chercher des réponses là où il n'y en pas. Je dérive un peu mais bon tu me fais prendre du retard sur mon parcours !

__________________________________
(Membre suspendu)

le 11 Septembre 2016 à 14:27
cab77
cab77
>> /

48 ans
4618 messages
Réponse à revest qui a dit :
Je ne donne pas souvent raison à Red... Pourtant elle a raison. Tu n'as rien à attendre de ces gens. Tout ce qu'ils comprendront , verront, entendrons c'est eux !

Stp tout ce que tu feras, fais le pour toi d'abord, conforte toi au maximum... Ok mais lâche prise. Quelque part ça m'embête de voir une femme comme toi chercher des réponses là où il n'y en pas. Je dérive un peu mais bon tu me fais prendre du retard sur mon parcours !



Alors files et continues ton parcours

__________________________________
VOTEZ TERMINATOR, MI AMOR


le 11 Septembre 2016 à 14:27
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages
Réponse à revest qui a dit :
Je ne donne pas souvent raison à Red... Pourtant elle a raison. Tu n'as rien à attendre de ces gens. Tout ce qu'ils comprendront , verront, entendrons c'est eux !

Stp tout ce que tu feras, fais le pour toi d'abord, conforte toi au maximum... Ok mais lâche prise. Quelque part ça m'embête de voir une femme comme toi chercher des réponses là où il n'y en pas. Je dérive un peu mais bon tu me fais prendre du retard sur mon parcours !



Réponse à revest qui a dit :
Je ne donne pas souvent raison à Red... Pourtant elle a raison. Tu n'as rien à attendre de ces gens. Tout ce qu'ils comprendront , verront, entendrons c'est eux !


Comme toi, quoi. Parce que je n ai pas l impression que red a dit ça.

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires