En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

La croissance au bord du gouffre. - Page 2

La croissance au bord du gouffre. - Page 2

Index du forum Salon de thé

1|2|3|4|5|6|

Auteur Message
le 17 Octobre 2008 à 10:21
Gouki
Gouki
>>

36 ans
312 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
C'est une opinion qu'on commence à rencontrer de plus en plus souvent : l'homme serait un virus pour la planète Terre.

Personnellement je trouve cette approche scandaleuse et très dangereuse.

La planète n'est pas en danger, même si des glaciers fondent, même si les ours polaires et les baleines à bosse disparaissent.

Nous allons peut-être devoir faire face à des changements climatiques, certes, mais l'univers lui-même est perpétuellement en état de profonde modification. Se mortifier, s'auto-flageller et se culpabiliser n'apporte rien : nous ne sommes pas coupables d'être nés au XXème siècle !

Je suis sidéré de voir combien les discours "anthropophobiques" prennent consistance... Comme si nous ne faisions nous-même pas partie de la Nature ! Il y a cependant peut-être un problème avec l'intelligence, oui... On en manque cruellement !


Avec à peu près une espéce vivante qui s'éteint par jour, pour l'écrasante majorité dans des zones surexploitées par l'homme, je trouve pour ma part que l'humain est bel et bien un virus pour la planète, et non seulement pour elle, mais pour lui-même également ("l'homme est un loup pour l'homme").

Il n'est question que d'exploitation; des sols, des ressources, des gisements, des employés, etc... tout cela, sans parcimonie, jusqu'à épuisement de "l'exploité", et après que fait-on? on le jette, et on change (de resource, de lieu, d'employé...), dans un seul but, croître, croître, croître...
Si ça, c'est pas pratiquement mot pour mot la définition d'un virus...

__________________________________
L'ouverture d'esprit ne se résume pas toujours à une fracture du crâne.

le 17 Octobre 2008 à 10:32
pipam
pipam
19383 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
C'est une opinion qu'on commence à rencontrer de plus en plus souvent : l'homme serait un virus pour la planète Terre.

Personnellement je trouve cette approche scandaleuse et très dangereuse.

La planète n'est pas en danger, même si des glaciers fondent, même si les ours polaires et les baleines à bosse disparaissent.

Nous allons peut-être devoir faire face à des changements climatiques, certes, mais l'univers lui-même est perpétuellement en état de profonde modification. Se mortifier, s'auto-flageller et se culpabiliser n'apporte rien : nous ne sommes pas coupables d'être nés au XXème siècle !

Je suis sidéré de voir combien les discours "anthropophobiques" prennent consistance... Comme si nous ne faisions nous-même pas partie de la Nature ! Il y a cependant peut-être un problème avec l'intelligence, oui... On en manque cruellement !


ON fait partie de la nature oui, mais la prise de conscience sur le fait qu'il est impératif d'en prendre soin et de vivre avec et dan sle total respect tarde vraiment à intervenir.

L'humain voit tojours encore plus d'importance aux enjeux economique qu'à sauver la planete...

Là oui, l'intelligence manque cruellement.

On a peur de faire tomber des industries majeures en developpant -par exemple- des moteurs tres propres... Pourquoi on ne le fait pas ? Parce qu'onen est incapables ? non !! parce que total n'y trouverais pas ses billes....

Là pour le coup, si !! L'humain parasite bel et bien la planete....

Nous ne sommes pas coupables d'etre nés maintenant, mais nous serons coupables de laisser crever la terre qui nous porte....

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.

le 17 Octobre 2008 à 14:00
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à Gouki qui a dit :
Avec à peu près une espéce vivante qui s'éteint par jour, pour l'écrasante majorité dans des zones surexploitées par l'homme, je trouve pour ma part que l'humain est bel et bien un virus pour la planète, et non seulement pour elle, mais pour lui-même également ("l'homme est un loup pour l'homme").

Il n'est question que d'exploitation; des sols, des ressources, des gisements, des employés, etc... tout cela, sans parcimonie, jusqu'à épuisement de "l'exploité", et après que fait-on? on le jette, et on change (de resource, de lieu, d'employé...), dans un seul but, croître, croître, croître...
Si ça, c'est pas pratiquement mot pour mot la définition d'un virus...


Nous ne vivons pas de l'air du temps mais en tout cas faisons preuve de beaucoup d'hypocrisie.
Ainsi donc, imagines-tu les ressources nécessaire à la fabrication de l'ordinateur sur lequel tu viens de taper ton message ? Imagines-tu les ressources qui seront mobilisées pour le traiter une fois que t'en décideras de t'en débarrasser ?

Il en est ainsi pour tout : les vêtements, les chaussures, la maison, la voiture bien sûr, l'alimentation...

Le but de toute entité biologique est de croître à l'infini et çà ne concerne pas que les virus ou les humains... Pensez à l'invasion des lapins ou des kangourous en Australie, etc... L'être humain étant son seul prédateur donc son seul régulateur, ce que je lis là plus haut est un vibrant appel à la guerre.

Désolé mais je méprise ce genre d'idéologie basée sur le mépris de notre propre espèce, sur je rejet de notre évolution et de la façon dont nous nous en sortons face aux phénomènes naturels exterminateurs.

Pour info, les espèces disparaissaient déjà alors même que les animaux n'étaient pas encore sorti de l'univers aquatique...

__________________________________
Il est inutile de résister !

le 17 Octobre 2008 à 15:28
Gouki
Gouki
>>

36 ans
312 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Nous ne vivons pas de l'air du temps mais en tout cas faisons preuve de beaucoup d'hypocrisie.
Ainsi donc, imagines-tu les ressources nécessaire à la fabrication de l'ordinateur sur lequel tu viens de taper ton message ? Imagines-tu les ressources qui seront mobilisées pour le traiter une fois que t'en décideras de t'en débarrasser ?

Il en est ainsi pour tout : les vêtements, les chaussures, la maison, la voiture bien sûr, l'alimentation...

Le but de toute entité biologique est de croître à l'infini et çà ne concerne pas que les virus ou les humains... Pensez à l'invasion des lapins ou des kangourous en Australie, etc... L'être humain étant son seul prédateur donc son seul régulateur, ce que je lis là plus haut est un vibrant appel à la guerre.

Désolé mais je méprise ce genre d'idéologie basée sur le mépris de notre propre espèce, sur je rejet de notre évolution et de la façon dont nous nous en sortons face aux phénomènes naturels exterminateurs.

Pour info, les espèces disparaissaient déjà alors même que les animaux n'étaient pas encore sorti de l'univers aquatique...


Le fait que l'on soit "supérieur" aux autres espèces, sous les prétexte qu'on arrive mieux à plier notre environnement à notre volonté, justifie-t-il à tes yeux le fait qu'on le fasse??

Notre système de consommation est un parfait exemple du fait que l'on veuille tout dominer, sans penser aux conséquences.
Avoir un ordinateur, oui, devoir changer toutes les quelques années parce que la logique économique nous prive d'avoir accès à ce qu'il serait possible de faire de mieux à l'instant présent, non!

Une entité biologique a pour but de croître à l'infinie?? ok, mais ce qu'il l'empêche en général de le faire, ce sont les contraintes imposées par les autres entités qui l'entourent...
Dans le cas de l'homme, on l'apprendra bientôt à nos dépends, ce qui nous bloquera, ce sera nous-mêmes... J'ai pas dit qu'il faut faire la guerre entre nous, ça n'aurait aucun sens, se raisonner est à la fois plus simple, et infiniment plus difficile.

Des espèces disparaissent effectivement depuis la nuit des temps, mais jamais autant d'espèces à cause des faits d'une seule, et jamais en si peu de temps. Pour reprendre ton argumentation, quand les espèces disparaissent en masse, c'est à cause d'une catastrophe naturelle... à l'heure actuelle, je n'ai pas vu de comète s'écraser, ni de plateau volcanique entrer en gigantesque éruption, par contre, je vois une espèce qui veut tout dominer... catastrophe disais-je??

__________________________________
L'ouverture d'esprit ne se résume pas toujours à une fracture du crâne.

le 17 Octobre 2008 à 15:37
.Corto-Maltes...
.Corto-Maltese.
1494 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Nous ne vivons pas de l'air du temps mais en tout cas faisons preuve de beaucoup d'hypocrisie.
Ainsi donc, imagines-tu les ressources nécessaire à la fabrication de l'ordinateur sur lequel tu viens de taper ton message ? Imagines-tu les ressources qui seront mobilisées pour le traiter une fois que t'en décideras de t'en débarrasser ?

Il en est ainsi pour tout : les vêtements, les chaussures, la maison, la voiture bien sûr, l'alimentation...

Le but de toute entité biologique est de croître à l'infini et çà ne concerne pas que les virus ou les humains... Pensez à l'invasion des lapins ou des kangourous en Australie, etc... L'être humain étant son seul prédateur donc son seul régulateur, ce que je lis là plus haut est un vibrant appel à la guerre.

Désolé mais je méprise ce genre d'idéologie basée sur le mépris de notre propre espèce, sur je rejet de notre évolution et de la façon dont nous nous en sortons face aux phénomènes naturels exterminateurs.

Pour info, les espèces disparaissaient déjà alors même que les animaux n'étaient pas encore sorti de l'univers aquatique...


je veux bien que les lapins aient envahis l'Australie,mais les Kangourous sont la depuis des milliers d'années et ce sont eux qui ont failli disparaitrent de part la cupiditée des gens,c'est la source principale de proteïnes pour les Aborigénes,certaines especes si ce n'est toutes sont maintenant protégées.
pour ce qui est de la guerre,l'espece humaine n'a encore rien trouvé de mieux pour reguler sa population et relancer la croissance,c'est triste mais c'est historique,je pense aux 2 guerres mondiales,de plus il n'y a jamais eu dans l'histoire de si longues periodes sans guerres,on va a grand pas vers une 3eme guerre mondiale,les 2 premieres etant précédées de cracks boursiers

Message édité 1 fois
(En dernier par .Corto-Maltese. le 17 Octobre 2008 à 15:48)

__________________________________
I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: “We hold these truths to be self-evident: that all men are created equal.”

le 17 Octobre 2008 à 16:56
Nydan
Nydan
39 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Nous ne vivons pas de l'air du temps mais en tout cas faisons preuve de beaucoup d'hypocrisie.
Ainsi donc, imagines-tu les ressources nécessaire à la fabrication de l'ordinateur sur lequel tu viens de taper ton message ? Imagines-tu les ressources qui seront mobilisées pour le traiter une fois que t'en décideras de t'en débarrasser ?

Il en est ainsi pour tout : les vêtements, les chaussures, la maison, la voiture bien sûr, l'alimentation...

Le but de toute entité biologique est de croître à l'infini et çà ne concerne pas que les virus ou les humains... Pensez à l'invasion des lapins ou des kangourous en Australie, etc... L'être humain étant son seul prédateur donc son seul régulateur, ce que je lis là plus haut est un vibrant appel à la guerre.

Désolé mais je méprise ce genre d'idéologie basée sur le mépris de notre propre espèce, sur je rejet de notre évolution et de la façon dont nous nous en sortons face aux phénomènes naturels exterminateurs.

Pour info, les espèces disparaissaient déjà alors même que les animaux n'étaient pas encore sorti de l'univers aquatique...


C'est pas du mépris !

Nous constatons simplement que nous sommes engagés dans une
voie sans issue, est qu'il est trés difficile rebrousser chemin !

Comme dit le proverbe: "Chacun n'a que ce qu'il mérite"

__________________________________
Nous sommes des oiseaux de passage, demain nous serons loin!

le 17 Octobre 2008 à 17:08
ahiru
ahiru
347 messages
Cherchons tous une corde pour nous pendre, ça ira plus vite... ah zut, faut aussi penser aux ressources qui ont été utilisées pour faire cette corde.
le 17 Octobre 2008 à 17:26
-K-
-K-
322 messages
Réponse à Nydan qui a dit :
Comment arrêter un Tgv lancé à 280km/h, sur une distance de 100m?
La question est là !!!

Maintenant il faut expliquer à l'humanité entière qu'il faut arrêter de
tout détruire.

Y a du boulot !!!

Sur cette planète l'homme est l'espèce la + évolué !
Soit-disant intelligente !
C'est un drôle de poison l'intelligence non!!!

remarque y a de l'espoir, puisque qu'on est + intelligent qu'avant,
peut etre qu on trouvera des solutions + vite !!!

Finalement je me demande si l'homme n'est pas un virus sur cette
planète !!!


L'homme est une créature vivante. Un virus, entité vivante ou non vivante ? le débat est toujours ouvert...


"Maintenant il faut expliquer à l'humanité entière qu'il faut arrêter de
tout détruire."

Globalement ça sera difficile...
Localement oui nous ferons des choses en ce sens et déjà que nous sommes en train d'en faire, mais localement.


Quelques chiffres que j'ai glané ici et là sur le net.
Donc nous sommes 6 milliards d'habitants sur cette planète....

Sur ces 6 milliards, 4 êtres humains sur 5 , (soit 4 milliards et demi d'humains) vivent dans des bidonvilles.
Sur ces 4/5 de l'humanité, 3 milliards d'êtres humains, soit 50% de la population mondiale vit avec moins de 2 dollars par jour pour se loger, se nourrir, se soigner, s'instruire.
Toujours parmi ces chiffres, 1 milliard et demi de personnes vit avec moins de 1 dollar par jour...
Et enfin sur ces 1 milliard et demi de personnes qui vivent déjà là dans des conditions d'extrême pauvreté, c'est à dire sans avoir accès quotidiennement à des choses qui pour nous nous semblent les plus élémentaires (nourriture juste de quoi survivre et soins de bases), 930 millions d'individus sont en train de mourir de faim. Eux ne peuvent pas manger.
Sans vouloir s'autoflageller une deuxième fois, les environnementalistes s'en chargeront je leur fais confiance, je veux juste dire en citant ces chiffres, que pour les 4/5 de l'humanité les préoccupations d'environnements sont, à mon avis, à des années et des années lumières de leur principal soucis quotidien, c'est à dire survivre.

Je commence à croire que l'environnement, l'écologie au sens noble du terme, c'est vraiment un truc de riches...

Message édité 1 fois
(En dernier par -K- le 17 Octobre 2008 à 17:29)

le 17 Octobre 2008 à 17:29
Gouki
Gouki
>>

36 ans
312 messages
Réponse à -K- qui a dit :
L'homme est une créature vivante. Un virus, entité vivante ou non vivante ? le débat est toujours ouvert...


"Maintenant il faut expliquer à l'humanité entière qu'il faut arrêter de
tout détruire."

Globalement ça sera difficile...
Localement oui nous ferons des choses en ce sens et déjà que nous sommes en train d'en faire, mais localement.


Quelques chiffres que j'ai glané ici et là sur le net.
Donc nous sommes 6 milliards d'habitants sur cette planète....

Sur ces 6 milliards, 4 êtres humains sur 5 , (soit 4 milliards et demi d'humains) vivent dans des bidonvilles.
Sur ces 4/5 de l'humanité, 3 milliards d'êtres humains, soit 50% de la population mondiale vit avec moins de 2 dollars par jour pour se loger, se nourrir, se soigner, s'instruire.
Toujours parmi ces chiffres, 1 milliard et demi de personnes vit avec moins de 1 dollar par jour...
Et enfin sur ces 1 milliard et demi de personnes qui vivent déjà là dans des conditions d'extrême pauvreté, c'est à dire sans avoir accès quotidiennement à des choses qui pour nous nous semblent les plus élémentaires (nourriture juste de quoi survivre et soins de bases), 930 millions d'individus sont en train de mourir de faim. Eux ne peuvent pas manger.
Sans vouloir s'autoflageller une deuxième fois, les environnementalistes s'en chargeront je leur fais confiance, je veux juste dire en citant ces chiffres, que pour les 4/5 de l'humanité les préoccupations d'environnements sont, à mon avis, à des années et des années lumières de leur principal soucis quotidien, c'est à dire survivre.

Je commence à croire que l'environnement, l'écologie au sens noble du terme, c'est vraiment un truc de riches...



Et le pognon qu'on y ingurgite, dans ces préoccupations environnementales à l'échelle mondiale, leur seraient bien utiles pour manger...

__________________________________
L'ouverture d'esprit ne se résume pas toujours à une fracture du crâne.

le 17 Octobre 2008 à 17:51
moa
moa
29818 messages
Réponse à Gouki qui a dit :
Et le pognon qu'on y ingurgite, dans ces préoccupations environnementales à l'échelle mondiale, leur seraient bien utiles pour manger...


un quart de la planète regorge de nourritures en tous genres , et même en France pays dit "évolué " 16%( faudrait mettre ça en chiffres , sur 60 millions c'est facile) , vivent en dessous su seuil de pauvreté .

__________________________________
Appelez moi Elsa , tout simplement ..plus on pédale moins fort .. moins on avance plus vite ./

le 17 Octobre 2008 à 17:57
Gouki
Gouki
>>

36 ans
312 messages
Réponse à moa qui a dit :
un quart de la planète regorge de nourritures en tous genres , et même en France pays dit "évolué " 16%( faudrait mettre ça en chiffres , sur 60 millions c'est facile) , vivent en dessous su seuil de pauvreté .


c'est pathétique...
C'est vraiment "les riches de plus en plus riches, et les pauvres de plus en plus pauvre", même si ça fait très très cliché, quand on se rend compte de tels chiffres, on ne peut qu'acquiescer...

__________________________________
L'ouverture d'esprit ne se résume pas toujours à une fracture du crâne.

le 17 Octobre 2008 à 18:32
moa
moa
29818 messages
L'Elysée a dépensé 35 millions d'euros en 2007, soit trois millions de plus que l'année précédente. Parmi les postes qui ont le plus gonflé, les frais de personnel, en hausse de 10%.

Comme le souligne ironiquement le député apparenté socialiste, René Dosière c'est «trois fois et demie la progression des dépenses de l'Etat». L'Elysée a augmenté ses dépenses de 8,4% en 2007, selon un document transmis mardi soir à l'Assemblée dans le cadre du règlement définitif du budget 2007.

Le budget élyséen de 2007 n'est pas totalement imputable à Nicolas Sarkozy, puisqu'il n'est entré en fonction que le 16 mai. Cependant, explique au figaro.fr René Dosière, qui travaille depuis des années sur les dépenses de la présidence, Jacques Chirac a laissé environ 19 millions d'euros dans les caisses à son départ, une somme plus importante que prévue.

3 millions d'euros de travaux

En 2007, le «Château» est donc passé d'un budget de 32,4 millions à 35,1 millions d'euros, soit 3 millions de plus que l'année précédente. Dans le même temps, les dépenses de l'Etat progressaient, elles, de 2,3%.

Trois postes de dépenses sont particulièrement concernés : Les frais de personnel, tout d'abord, qui représentent près de la moitié de ce budget, sont en hausse de 10,9%. Les effectifs de l'Elysée se sont en effet accrus, de 957 personnes en 2006 à 1.045 au 1er octobre 2007.

Plus spectaculaire, la hausse du budget d'équipement et des travaux d'entretiens, de 1,9 millions à 3 millions d'euros, soit une hausse de 53%. Le document budgétaire de l'Elysée explique cette «légère» dépense «en raison des opérations d'installation du nouveau cabinet» de Nicolas Sarkozy, qui aurait coûté près de 500.000 euros. Le rapport d'exécution de l'Elysée évoque également une nécessaire «réfection» du palais suite à un «audit de son état architectural».

La transparence en 2008 ?

Autre hausse, celle de la «dotation présidentielle», le salaire que s'est versé Nicolas Sarkozy en 2007. Le nouveau chef de l'Etat voulait aligner son salaire sur celui qu'il touchait à l'Intérieur. Il s'est donc accordé «une première et discrète augmentation», souligne René Dosière, en faisant passer cette dotation de 101.125 euros à 130.638 euros, soit une hausse de 29%. Aucun président avant lui ne l'avait fait. Le nouveau chef de l'Etat a depuis choisi de faire voter son salaire par le parlement

D'autres postes ont en revanche subi des coupes. L'Arbre de Noël de l'Elysée (-20%), les budgets vins (-44%) ou fleurs (-17%) sont même en nette baisse. Par ailleurs, l'Elysée souligne une baisse de 40 à 60% du «coût de revient des cadeaux diplomatiques» grâce à «la mise en concurrence des fournisseurs».

Nicolas Sarkozy a promis de laisser désormais la Cour des comptes accéder à ses dépenses. Une pratique qui ne peut «qu'améliorer la transparence», se félicite René Dosière.


c'est bête j'ai cru comprendre pas plus tard qu'aujourd'hui que .... sous Nicolas premier .... ça a augmenté de 20 % ..... on peut faire quoi avec ça ?

__________________________________
Appelez moi Elsa , tout simplement ..plus on pédale moins fort .. moins on avance plus vite ./

le 17 Octobre 2008 à 18:39
Gouki
Gouki
>>

36 ans
312 messages
Réponse à moa qui a dit :
L'Elysée a dépensé 35 millions d'euros en 2007, soit trois millions de plus que l'année précédente. Parmi les postes qui ont le plus gonflé, les frais de personnel, en hausse de 10%.

Comme le souligne ironiquement le député apparenté socialiste, René Dosière c'est «trois fois et demie la progression des dépenses de l'Etat». L'Elysée a augmenté ses dépenses de 8,4% en 2007, selon un document transmis mardi soir à l'Assemblée dans le cadre du règlement définitif du budget 2007.

Le budget élyséen de 2007 n'est pas totalement imputable à Nicolas Sarkozy, puisqu'il n'est entré en fonction que le 16 mai. Cependant, explique au figaro.fr René Dosière, qui travaille depuis des années sur les dépenses de la présidence, Jacques Chirac a laissé environ 19 millions d'euros dans les caisses à son départ, une somme plus importante que prévue.

3 millions d'euros de travaux

En 2007, le «Château» est donc passé d'un budget de 32,4 millions à 35,1 millions d'euros, soit 3 millions de plus que l'année précédente. Dans le même temps, les dépenses de l'Etat progressaient, elles, de 2,3%.

Trois postes de dépenses sont particulièrement concernés : Les frais de personnel, tout d'abord, qui représentent près de la moitié de ce budget, sont en hausse de 10,9%. Les effectifs de l'Elysée se sont en effet accrus, de 957 personnes en 2006 à 1.045 au 1er octobre 2007.

Plus spectaculaire, la hausse du budget d'équipement et des travaux d'entretiens, de 1,9 millions à 3 millions d'euros, soit une hausse de 53%. Le document budgétaire de l'Elysée explique cette «légère» dépense «en raison des opérations d'installation du nouveau cabinet» de Nicolas Sarkozy, qui aurait coûté près de 500.000 euros. Le rapport d'exécution de l'Elysée évoque également une nécessaire «réfection» du palais suite à un «audit de son état architectural».

La transparence en 2008 ?

Autre hausse, celle de la «dotation présidentielle», le salaire que s'est versé Nicolas Sarkozy en 2007. Le nouveau chef de l'Etat voulait aligner son salaire sur celui qu'il touchait à l'Intérieur. Il s'est donc accordé «une première et discrète augmentation», souligne René Dosière, en faisant passer cette dotation de 101.125 euros à 130.638 euros, soit une hausse de 29%. Aucun président avant lui ne l'avait fait. Le nouveau chef de l'Etat a depuis choisi de faire voter son salaire par le parlement

D'autres postes ont en revanche subi des coupes. L'Arbre de Noël de l'Elysée (-20%), les budgets vins (-44%) ou fleurs (-17%) sont même en nette baisse. Par ailleurs, l'Elysée souligne une baisse de 40 à 60% du «coût de revient des cadeaux diplomatiques» grâce à «la mise en concurrence des fournisseurs».

Nicolas Sarkozy a promis de laisser désormais la Cour des comptes accéder à ses dépenses. Une pratique qui ne peut «qu'améliorer la transparence», se félicite René Dosière.


c'est bête j'ai cru comprendre pas plus tard qu'aujourd'hui que .... sous Nicolas premier .... ça a augmenté de 20 % ..... on peut faire quoi avec ça ?


La question est de savoir si avant, les dépenses n'étaient pas déjà identiques, mais sans être divulguées...
Il me semble que le fait de tout rendre public et transparent était une volonté de Sarko... même si les chiffres font grincer des dents.

(ceci est mon 70ème message, dommage, 69, j'aimais bien...

__________________________________
L'ouverture d'esprit ne se résume pas toujours à une fracture du crâne.

le 17 Octobre 2008 à 18:42
moa
moa
29818 messages
Réponse à Gouki qui a dit :
La question est de savoir si avant, les dépenses n'étaient pas déjà identiques, mais sans être divulguées...
Il me semble que le fait de tout rendre public et transparent était une volonté de Sarko... même si les chiffres font grincer des dents.

(ceci est mon 70ème message, dommage, 69, j'aimais bien...


si on se rappelle du prix que chirac mettait dans ses confitures ..... ça fait juste vomir !!!

(après 70 c'est ligne droite vers le nombre d'avogadro ........ )

__________________________________
Appelez moi Elsa , tout simplement ..plus on pédale moins fort .. moins on avance plus vite ./

le 17 Octobre 2008 à 18:45
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à Gouki qui a dit :
Le fait que l'on soit "supérieur" aux autres espèces, sous les prétexte qu'on arrive mieux à plier notre environnement à notre volonté, justifie-t-il à tes yeux le fait qu'on le fasse??

Notre système de consommation est un parfait exemple du fait que l'on veuille tout dominer, sans penser aux conséquences.
Avoir un ordinateur, oui, devoir changer toutes les quelques années parce que la logique économique nous prive d'avoir accès à ce qu'il serait possible de faire de mieux à l'instant présent, non!

Une entité biologique a pour but de croître à l'infinie?? ok, mais ce qu'il l'empêche en général de le faire, ce sont les contraintes imposées par les autres entités qui l'entourent...
Dans le cas de l'homme, on l'apprendra bientôt à nos dépends, ce qui nous bloquera, ce sera nous-mêmes... J'ai pas dit qu'il faut faire la guerre entre nous, ça n'aurait aucun sens, se raisonner est à la fois plus simple, et infiniment plus difficile.

Des espèces disparaissent effectivement depuis la nuit des temps, mais jamais autant d'espèces à cause des faits d'une seule, et jamais en si peu de temps. Pour reprendre ton argumentation, quand les espèces disparaissent en masse, c'est à cause d'une catastrophe naturelle... à l'heure actuelle, je n'ai pas vu de comète s'écraser, ni de plateau volcanique entrer en gigantesque éruption, par contre, je vois une espèce qui veut tout dominer... catastrophe disais-je??


Les espèces inadaptées disparaissent tandis que prospèrent celles qui au contraire sont ou peuvent s'adapter. Si la catastrophe naturelle à l'origine de la disparition s'appelle l'Humanité à 6 milliards d'exemplaires, je ne vois pas en quoi elle est différente qu'un astéroïde, un super-volcan ou une invasion de sauterelles.
Si pour survivre l'homme a besoin d'aménager le territoire et ce faisant de déranger d'autres espèces animales, tant pis ! Notre survie avant tout !

Voilà des milliers d'années que nous nous battons pour survivre, pour survivre aux glaciations, aux famines, aux épidémies, aux fauves, aux insectes, à la soif... Et maintenant qu'on commence à entrevoir le bout du tunnel nous devrions changer de cap pour que 10 grenouilles et 4 moustiques ne disparaissent pas quelque-part dans une forêt tropicale...

Comme par hasard ces disparitions d'espèces surviennent quand nous commençons à être capables d'en créer de nouvelles par nous même : intriguant non ? Je ferme cette parenthèse.

Qu'on se comprenne bien : si d'aventure certaines personnes décident de vivre sur un mode écolo ou environnementaliste, grand bien leur fasse, je ne m'y oppose pas !! En ce qui me concerne il n'en n'est pas question... Ma vie est bien trop courte pour que je m'emm... à la rendre encore plus compliquée ou désagréable.

__________________________________
Il est inutile de résister !

le 17 Octobre 2008 à 18:47
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à ahiru qui a dit :
Cherchons tous une corde pour nous pendre, ça ira plus vite... ah zut, faut aussi penser aux ressources qui ont été utilisées pour faire cette corde.


Demande à un voisin serviable de t'étrangler...

__________________________________
Il est inutile de résister !

le 17 Octobre 2008 à 18:53
moa
moa
29818 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Les espèces inadaptées disparaissent tandis que prospèrent celles qui au contraire sont ou peuvent s'adapter. Si la catastrophe naturelle à l'origine de la disparition s'appelle l'Humanité à 6 milliards d'exemplaires, je ne vois pas en quoi elle est différente qu'un astéroïde, un super-volcan ou une invasion de sauterelles.
Si pour survivre l'homme a besoin d'aménager le territoire et ce faisant de déranger d'autres espèces animales, tant pis ! Notre survie avant tout !

Voilà des milliers d'années que nous nous battons pour survivre, pour survivre aux glaciations, aux famines, aux épidémies, aux fauves, aux insectes, à la soif... Et maintenant qu'on commence à entrevoir le bout du tunnel nous devrions changer de cap pour que 10 grenouilles et 4 moustiques ne disparaissent pas quelque-part dans une forêt tropicale...

Comme par hasard ces disparitions d'espèces surviennent quand nous commençons à être capables d'en créer de nouvelles par nous même : intriguant non ? Je ferme cette parenthèse.

Qu'on se comprenne bien : si d'aventure certaines personnes décident de vivre sur un mode écolo ou environnementaliste, grand bien leur fasse, je ne m'y oppose pas !! En ce qui me concerne il n'en n'est pas question... Ma vie est bien trop courte pour que je m'emm... à la rendre encore plus compliquée ou désagréable.


tu as des enfants je crois , qui vont devenir grands ,et avoir des enfants , quand tu deviendras grand père, je sais , je deviens terre à terre .... tu verras comme ton jugement changera .... un peu , un peu seulement je l'espère c'est ta vie , tu vis en fait , à force de te lire, sur des acquis intellectuels ou financiers , mais un jour j'espère que tu auras eu le temps du recul ...... chaque geste qu'on fait peut paraitre comme un coup d'épée dans l'eau ....... le seul problème c'est que , en effet , si chacun pratique l'individualisme ......le chaos avance .
que dire a tes enfants quand ils te demanderont : tu as fait quoi i de notre vie ? des fois tu sais wiphil , faut juste vieillir un peu .

__________________________________
Appelez moi Elsa , tout simplement ..plus on pédale moins fort .. moins on avance plus vite ./

le 17 Octobre 2008 à 19:04
Nydan
Nydan
39 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Les espèces inadaptées disparaissent tandis que prospèrent celles qui au contraire sont ou peuvent s'adapter. Si la catastrophe naturelle à l'origine de la disparition s'appelle l'Humanité à 6 milliards d'exemplaires, je ne vois pas en quoi elle est différente qu'un astéroïde, un super-volcan ou une invasion de sauterelles.
Si pour survivre l'homme a besoin d'aménager le territoire et ce faisant de déranger d'autres espèces animales, tant pis ! Notre survie avant tout !

Voilà des milliers d'années que nous nous battons pour survivre, pour survivre aux glaciations, aux famines, aux épidémies, aux fauves, aux insectes, à la soif... Et maintenant qu'on commence à entrevoir le bout du tunnel nous devrions changer de cap pour que 10 grenouilles et 4 moustiques ne disparaissent pas quelque-part dans une forêt tropicale...

Comme par hasard ces disparitions d'espèces surviennent quand nous commençons à être capables d'en créer de nouvelles par nous même : intriguant non ? Je ferme cette parenthèse.

Qu'on se comprenne bien : si d'aventure certaines personnes décident de vivre sur un mode écolo ou environnementaliste, grand bien leur fasse, je ne m'y oppose pas !! En ce qui me concerne il n'en n'est pas question... Ma vie est bien trop courte pour que je m'emm... à la rendre encore plus compliquée ou désagréable.


Et les générations futures elles vont avoir quoi ???

__________________________________
Nous sommes des oiseaux de passage, demain nous serons loin!

le 17 Octobre 2008 à 19:07
moa
moa
29818 messages
Réponse à Nydan qui a dit :
Et les générations futures elles vont avoir quoi ???


c'est kes ke je dis !!c'est beau de se contenter d'aller du soir au matin dans le confort !!
avoir un pseudo intellect brillant et ne pas l'appliquer a des choses sinon intelligentes , du moins raisonnées .. ça ressemble a un égoïsme majeur !!!

helo nydan !!!(pas pour toi ma réponse , bien entendu )

__________________________________
Appelez moi Elsa , tout simplement ..plus on pédale moins fort .. moins on avance plus vite ./

le 17 Octobre 2008 à 19:23
Nydan
Nydan
39 messages
Vive la décroissance !!!

Et vive les AMAP

__________________________________
Nous sommes des oiseaux de passage, demain nous serons loin!


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires
Sélection de profils connectés
chez nos partenaires :