En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Maltus et la théorie du grand banquet: sommes-nous trop nombreux sur terre? - Page 4

Maltus et la théorie du grand banquet: sommes-nous trop nombreux sur terre? - Page 4

Index du forum Salon de thé

1|2|3|4|

Auteur Message
le 07 Août 2007 à 23:12
deas
deas
1322 messages
Réponse à moa qui a dit :
La planète des singes ...... on y revient sans arrèt !


Un monde de Bonobos...

super pour se dire bonjour, on va en faire de belles rencontres....enfin.


le 07 Août 2007 à 23:26
ianvan
ianvan
>>

41 ans
73 messages
la psychologie (Freudienne ?) de base nous indique que l'homme n'a que trois besoins primordiaux à assouvir (en dehors de son oeudipe,je vois venir les petits malins... ): manger,survivre,se reproduire.Ce qu'il y a d'interessant ,c'est que les religions surtout monothéiste l'affirmait aussi avant elle.
Ce qui sous-entends qu'a part l'homme(et Dieu si on est croyant),qui se soucie de l'homme ?
Perso je me fous de savoir si l'homme va disparaître,il est mortel par définition...
le 08 Août 2007 à 00:08
MilosFilld
MilosFilld
32 messages
Réponse à ianvan qui a dit :
la psychologie (Freudienne ?) de base nous indique que l'homme n'a que trois besoins primordiaux à assouvir (en dehors de son oeudipe,je vois venir les petits malins... ): manger,survivre,se reproduire.Ce qu'il y a d'interessant ,c'est que les religions surtout monothéiste l'affirmait aussi avant elle.
Ce qui sous-entends qu'a part l'homme(et Dieu si on est croyant),qui se soucie de l'homme ?
Perso je me fous de savoir si l'homme va disparaître,il est mortel par définition...


Premier point important, la philosophie (et non pas la psychologie) a posé les bases de ce qu'elle estimait être "les besoins primaires de l'Homme" depuis l'antiquité grecque. Il y aurait pléthore de philosophes grecques à citer, tels que Platon, Socrate ou encore Epicure qui avaient réfléchis à la condition humaine bien avant l'avènement des religions monothéistes.

Second point qui me semble important aussi, je crois savoir que l'Homme est la seule espèce pensante de notre bonne Terre, donc la seule à même de se soucier de ses congénères de façon "intellectualisée", ou du moins qui soit capable de communiquer ses sensations de manière autre que physique ou instinctive.

Troisième et dernier point, le fait que l'Homme soit mortel est un fait, le fait qu'il essaie de transcender cette finalité en étant autre chose que la proie de sa peur instinctive de la disparition en est un aussi. Je ne me fous pas personnellement du sort de l'humanité, car il est lié de façon plus que certaine au sort de notre planète.

Et puis quelle autre espèce que l'Homme est capable d'autant de beauté et de profondeur et de s'en émouvoir...?

(oui bon effectivement, l'Homme est aussi capable des pires atrocités et de la plus abyssale médiocrité d'esprit, je le concède volontiers... )

__________________________________
Et la folie suprême était de ne pas voir la vie telle qu'elle est, mais telle qu'elle devrait être...

le 08 Août 2007 à 00:36
Carel1971
Carel1971
9624 messages
Y avait 10 ans environ, je voulais déjà créer un site internet dans mes pensées sur la Terre et le climat qui se modifie, ses conséquences, etc... Prenons la Terre vierge de toutes constructions humaines. Ensuite commençons à construire sur une surface de 230km² une ville. Déjà là, le climat sera modifié mais ce sera régional et probablement que ça n'aura aucuns effet sur la Terre. Mais actuellement, c'est catastrophique car même la forêt vierge de l'Amazonie a extrêmement diminué en surface tout ça pour du business. Le pognon est tout ce qu'il compte pour tous ces requins administratifs et les politiciens. D'ailleur en ce qui concerne les politiciens, ils croient qu'on pourra indéfiniment dompter la colère de la nature car nous avons la technologie. La technologie a aussi ses limites. Bien que je sois encore un peu perplexe au niveau du réchauffement, malgré tout je pense bien que le climat se rechauffe. J'avais vu y a quelques temps sur un reportage intéressant sur Arte ou la Cinq sur les caprices de la semaine de 5 jours. Vous vous dites: Cool c'est le week-end (en ville) et vous allez faire votre barbecue dans le jardin, sur la terrasse ou dans un parc et par magie, il se met à pleuvoir. Des chercheurs ont prouvé que durant le semaine, il y a la pollution d'azote à cause des véhicules et que le week-end, il y a moins de pollution et que ça change les données et ce qui fait pleuvoir. Cela ne veut pas dire qu'il va pleuvoir cahques week-end mais vous pouvez quand-même constater qu'il pleut souvent les week-end.

J'ai lu les 2 premières pages de cette discussion et je suis entièrement d'accord avec vos avis. Nous sommes vraiment dans un monde très invidualiste et je trouve qu'il n'y a pas assez d'institutions qui récupère les nourritures qui sont en fin de vie dans les grandes surfaces et au lieu de les jeter, de les récupérer et d'aider les plus démunis à pouvoir en bénéficier et en plus, ça ne leurs couterais rien au grandes surfaces. Nous avons encore beaucoups de progrès à faire et j'espère que nos enfants et petits enfants prendront de meilleures décisions que nous et nos ancêtres.

__________________________________


le 08 Août 2007 à 00:49
deas
deas
1322 messages
Réponse à Carel1971 qui a dit :
Y avait 10 ans environ, je voulais déjà créer un site internet dans mes pensées sur la Terre et le climat qui se modifie, ses conséquences, etc... Prenons la Terre vierge de toutes constructions humaines. Ensuite commençons à construire sur une surface de 230km² une ville. Déjà là, le climat sera modifié mais ce sera régional et probablement que ça n'aura aucuns effet sur la Terre. Mais actuellement, c'est catastrophique car même la forêt vierge de l'Amazonie a extrêmement diminué en surface tout ça pour du business. Le pognon est tout ce qu'il compte pour tous ces requins administratifs et les politiciens. D'ailleur en ce qui concerne les politiciens, ils croient qu'on pourra indéfiniment dompter la colère de la nature car nous avons la technologie. La technologie a aussi ses limites. Bien que je sois encore un peu perplexe au niveau du réchauffement, malgré tout je pense bien que le climat se rechauffe. J'avais vu y a quelques temps sur un reportage intéressant sur Arte ou la Cinq sur les caprices de la semaine de 5 jours. Vous vous dites: Cool c'est le week-end (en ville) et vous allez faire votre barbecue dans le jardin, sur la terrasse ou dans un parc et par magie, il se met à pleuvoir. Des chercheurs ont prouvé que durant le semaine, il y a la pollution d'azote à cause des véhicules et que le week-end, il y a moins de pollution et que ça change les données et ce qui fait pleuvoir. Cela ne veut pas dire qu'il va pleuvoir cahques week-end mais vous pouvez quand-même constater qu'il pleut souvent les week-end.

J'ai lu les 2 premières pages de cette discussion et je suis entièrement d'accord avec vos avis. Nous sommes vraiment dans un monde très invidualiste et je trouve qu'il n'y a pas assez d'institutions qui récupère les nourritures qui sont en fin de vie dans les grandes surfaces et au lieu de les jeter, de les récupérer et d'aider les plus démunis à pouvoir en bénéficier et en plus, ça ne leurs couterais rien au grandes surfaces. Nous avons encore beaucoups de progrès à faire et j'espère que nos enfants et petits enfants prendront de meilleures décisions que nous et nos ancêtres.


Le réchauffemment du climat, dû aux activités humaines, est tout de même un fait reconnu et constaté par une grande partie de la communauté scientifique.




Au sujet de nos ancêtres....
A la différence de nous, qui avons conscience maintenant, et qui avons les moyens et les connaissances technologiques pour mesurer notre influence sur le climat, nos ancêtres ne le savaient pas et n'avaient pas les connaissances nécessaires il y a encore pas si longtemps que ça. On ne peut pas leur en vouloir, mais nous on sait. Si on ne tente rien, les générations futures nous maudiront.


Enfin pour finir, l'Ecologie en temps que science et prise de conscience(je ne parle pas de politique ça n'a rien à voir) ça a quoi ? 30 ou 40 ans grand maximum guère plus.

Message édité 1 fois
(En dernier par deas le 08 Août 2007 à 00:52)

le 08 Août 2007 à 02:31
MilosFilld
MilosFilld
32 messages
Au sujet des implications de la science dans le devenir de l'être humain, il y a une phrase de Descartes (il me semble) qui est assez connu et qui parle de soi : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme"

Le mot "conscience" étant ici à prendre dans sa signification divine, la connaissance de Dieu en somme. Et on pourrait ramener ça à des proportions plus humaines, et comprendre cette assertion dans un sens moderne, c'est à dire que si l'Homme n'arrive pas à pleinement concevoir sa nature auto-destructrice et surtout à l'assumer, la science mènera à la perte de notre planète ("l'âme" selon Descartes).

__________________________________
Et la folie suprême était de ne pas voir la vie telle qu'elle est, mais telle qu'elle devrait être...

le 08 Août 2007 à 08:58
aimela
aimela
6710 messages
Réponse à Gobelin31 qui a dit :


je veux bien croire que ça fonctionne Max, mais je ne connais pas une seule activité humaine où le fric ne l'emporte pas un jour où l'autre, même dans le bénévolat. Ce n'est pas bien sur une raison nécessaire et suffisante pour ne plus être bénévole.



on parle d'égoïsme, de pognon qui gouvernent tout c'est vrai même dans las associatations malheureusement Sans argent, on ne peut pas faire grand chose et nous les petites asso n'avons pas de subventions, on ne pourrait rien faire, il en faut comme des bénévoles et là aussi on rame, beaucoups profite du système mais peu veulent s'investir. Si chacun donnait une heure dans la semaine ou même dans un mois, cela, je crois apporterai beaucoups, je crois que les mots c'est bien mais l'action est encore mieux. Je ne veux pas culpabiliser qui ce soit qui n'y a jamais songé , loin de moi les polémiques. Je dis simplement ce que je rencontre et toutes les difficultée que les associations , quelques soient rencontrent dans leur quotidien. Peut-être que je suis hors sujet, je ne sais pas. On parle de la famine, de la terre qui se détruit par la pollution mais si chacun apporte un tout petit caillou, je crois que cela avancerait; Il ne faut pas toujours compter sur les autres pour agir

Message édité 1 fois
(En dernier par aimela le 08 Août 2007 à 08:58)

__________________________________
l'éternel féminin rend l'homme semblableà un crétin ( Dali)

le 08 Août 2007 à 09:18
Gobelin31
Gobelin31
4359 messages
Réponse à aimela qui a dit :
on parle d'égoïsme, de pognon qui gouvernent tout c'est vrai même dans las associatations malheureusement Sans argent, on ne peut pas faire grand chose et nous les petites asso n'avons pas de subventions, on ne pourrait rien faire, il en faut comme des bénévoles et là aussi on rame, beaucoups profite du système mais peu veulent s'investir. Si chacun donnait une heure dans la semaine ou même dans un mois, cela, je crois apporterai beaucoups, je crois que les mots c'est bien mais l'action est encore mieux. Je ne veux pas culpabiliser qui ce soit qui n'y a jamais songé , loin de moi les polémiques. Je dis simplement ce que je rencontre et toutes les difficultée que les associations , quelques soient rencontrent dans leur quotidien. Peut-être que je suis hors sujet, je ne sais pas. On parle de la famine, de la terre qui se détruit par la pollution mais si chacun apporte un tout petit caillou, je crois que cela avancerait; Il ne faut pas toujours compter sur les autres pour agir




Je connais le problème des associations pour en faire partie.

Ne crois pas que je sois contre le développement durable et que je compte sur mon voisin pour agir à ma place. Je te rassure, j'agis à mon niveau.
Mais ce que j'ai exprimé, c'est mon sentiment vis à vis de l'être humain au travers des exemples donnés dans l'actualité! Confert le scandale du sang contaminé, de la lutte contre le cancer...

Partant de là, développement durable (même si j'y adhère personnellement) = risque non négligeable d'escroquerie que l'on ne découvrira que dans xxx années!

le 08 Août 2007 à 10:00
maxrentok
maxrentok
8852 messages
Réponse à MilosFilld qui a dit :
Au sujet des implications de la science dans le devenir de l'être humain, il y a une phrase de Descartes (il me semble) qui est assez connu et qui parle de soi : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme"

Le mot "conscience" étant ici à prendre dans sa signification divine, la connaissance de Dieu en somme. Et on pourrait ramener ça à des proportions plus humaines, et comprendre cette assertion dans un sens moderne, c'est à dire que si l'Homme n'arrive pas à pleinement concevoir sa nature auto-destructrice et surtout à l'assumer, la science mènera à la perte de notre planète ("l'âme" selon Descartes).


une tite phrase reprise par feu cardinal lustiger, mais tellement vraie

ceci sans remettre en cause le génie humain, mais juste garer raison, serait bien.

alors oui la génétique peut permettre de sauver des personnes mais faut il jouer aux apprentis sorciers?????

le sujet dévie mais interressant

__________________________________
il est des voix qui vous charment l'oreille comme les sirènes les marins

le 08 Août 2007 à 10:52
ianvan
ianvan
>>

41 ans
73 messages
Réponse à MilosFilld qui a dit :
Premier point important, la philosophie (et non pas la psychologie) a posé les bases de ce qu'elle estimait être "les besoins primaires de l'Homme" depuis l'antiquité grecque. Il y aurait pléthore de philosophes grecques à citer, tels que Platon, Socrate ou encore Epicure qui avaient réfléchis à la condition humaine bien avant l'avènement des religions monothéistes.

Second point qui me semble important aussi, je crois savoir que l'Homme est la seule espèce pensante de notre bonne Terre, donc la seule à même de se soucier de ses congénères de façon "intellectualisée", ou du moins qui soit capable de communiquer ses sensations de manière autre que physique ou instinctive.

Troisième et dernier point, le fait que l'Homme soit mortel est un fait, le fait qu'il essaie de transcender cette finalité en étant autre chose que la proie de sa peur instinctive de la disparition en est un aussi. Je ne me fous pas personnellement du sort de l'humanité, car il est lié de façon plus que certaine au sort de notre planète.

Et puis quelle autre espèce que l'Homme est capable d'autant de beauté et de profondeur et de s'en émouvoir...?

(oui bon effectivement, l'Homme est aussi capable des pires atrocités et de la plus abyssale médiocrité d'esprit, je le concède volontiers... )


D'accord sur le premier point et le deuxième ET pratiquemment sur le troisième

Mais au final c'est bien l'homme qui se soucie de l'homme et tout le reste de l'univers s'en fout ,que nous soyons nombrilistes ou que nous essayons de réparer nos erreurs ne change rien,nous sommes bien les seuls à en avoir conscience (après Dieu,merci G.W. )

pour le reste :
-Si l'homme arrive à transcender la mort,iln'est plus humain mais devient autre chose,un surhomme ou un stroumph,whatever...
-essayer de la transceder n'empêche pas de mourir (et nous sommes d'accord sur ce point)
-Chez freud ,me semble-t-il,tout est sexe et plaisir,manger est lié à ce plaisir,la peur de la mort aussi ("compensation du thanatos par l'eros",on voit ça dans tout les bon film sur les médecins) donc au final...

Enfin,l'info du jour,le premier "producteur" d"émission de CO2 en 2008 sera...LA CHINE !!!Et ce n'ai pas parceque les américains ont baissés la leur...
le 08 Août 2007 à 11:00
maena
maena
1567 messages
Qu'est-ce que le clonage ? En quoi consiste-t-il ? Quels sont les enjeux ?
Le clonage humain est possible techniquement bien que très aléatoire dans l'état actuel des sciences.
On distingue le clonage thérapeutique qui est en principe bien accepté car il a pour but de reproduire des organes ou des parties d'organes défectueux et d'assurer ainsi à un malade une greffe qui soit acceptée sans risque de rejet.

Par contre le clonage reproductif humain soulève beaucoup de controverses notamment sur le plan éthique.

De quoi s'agit-il ? Il s'agit de reproduire un être humain sans passer par la rencontre d'ovules et de spermatozoides et de le reproduire à l'identique. La technique est loin d'être au point dans la pratique même si c'est parfaitement possible en théorie puisque vous savez que cela a déjà été réalisé pour une brebis.

Un clonage nécessite un donneur de peau , chaque cellule de notre corps comprenant la totalité de notre programme génétique. Ensuite il faut avoir à sa disposition environ 150 ovocytes non fécondés , ce qui supposerait d'injecter des hormones à une quinzaine de femmes pendant quelques semaines afin qu'elles produisent ces ovocytes en quantité suffisante, puis il faudrait les ponctionner sous anesthésie générale pour la récupération.

La troisième étape consisterait à faire fusionner chaque cellule de peau avec un ovocyte sous l'impulsion d'un choc électrique
Et à ce stade il y aurait bien sûr beaucoup de ratés.
Ensuite au bout de 7 jours il faudrait transférer ces ovocytes pleins dans un utérus à raison de 2 par femme.
Au bout de toutes ces étapes en principe seuls 3 foetus vivront et à la fin un seul naîtra et encore on ne sait pas quelles complications peuvent intervenir: malformations, problèmes cardiaques ou autres, on est là dans l'inconnu le plus complet.

Supposons que l'expérience réussisse et qu'une femme mette au monde un clone de son mari. Une première question se posera : qui sont ses parents biologiques ? Il sera le jumeau de son père donc sa mère sera en fait sa belle-soeur et ce seront ses grands-parents paternels ses vrais parents biologiques. Il y a de quoi y perdre son identité.

D'autre part les gènes ne font pas tout et les nombreuses études faites sur de vrais jumeaux élevés séparément le prouvent. Les copies peuvent ne pas être conformes car le clone ne vient pas du même ventre que le donneur, il n'a pas nécessairement eu la même alimentation, les mêmes émotions, les mêmes expériences, bref la même éducation et c'est tout cela qui façonne le cerveau et construit la personnalité.

La situation de clone peut être par elle-même source de problèmes psychologiques ; quel effet peut produire d'avoir en permanence sous les yeux le spectacle de ce qu'on va devenir plus tard ? Un avenir tout tracé, sans surprises ne pourrait-il développer des tendances suicidaires ?

Comment la société réagirait-elle? Considérerait-elle les clones comme des surhommes ou des soushommes? N'y aurait-il pas la tentation un jour de faire de la sélection? Les savants ou les vedettes ne risquent-ils pas de voir là une source importante de revenus en vendant quelque cellules de peau au prix fort ?.

On pense avec inquiétude à de nouvelles formes d'exploitation de l'être humain qui passeraient par des trafics d'ovules ou de "ventres porteurs". Autant de questions qui se posent si l'on réfléchit tant soit peu à ce que l'homme a fait quelquefois de ses découvertes !

Aldous HUXLEY dans "Le meilleur des Mondes" avait déjà exposé quelques-uns des dérapages qui guettaient sa société de clones et encore certains des problèmes étaient bannis d'avance par les forts conditionnements qui étaient infligés aux foetus arrivant à maturation dans des flacons.

Ira LEVIN, de son côté , dans "Ces garçons venus du Brésil" tente de remédier au fait que l'éducation et l'environnement jouent au moins un rôle aussi important que le patrimoine génétique dans la duplication d'un individu.

Ces deux romans d'anticipation semblent soudain très proches de nous et qui n'a pas évoqué un jour la possibilité qu'un dictateur fou se fabrique sur mesure une armée de clones guerriers ou terroristes.

Je pense qu'il faut que tous les domaines ( scientifique, politique, psychologique, médical, humanitaire, religieux) doivent être consultés dans la réflexion sur le clonage reproductif humain si on ne veut pas jouer à l'apprenti sorcier. Pour l'instant il est interdit en France, mais cela ne concerne que 21 pays et seulement 6 états Américains sur 50 et 3 états Australiens sur 6. Et encore parmi ces pays le clonage n'est pas complètement interdit mais seulement retardé.

Il y a quand même là de quoi faire frémir...
Max si ça peu t'aider

__________________________________
Vivre aujourd'hui le meilleur possible, car hier est passé et demain ne viendra peut etre jamais...

le 08 Août 2007 à 11:20
maxrentok
maxrentok
8852 messages
merci Maena t'es un amour

__________________________________
il est des voix qui vous charment l'oreille comme les sirènes les marins

le 09 Août 2007 à 10:54
dean47
dean47
2676 messages
bien sur que nous sommes trop sur terre et si nous ne le somme pas encort, nous le serront un jour.

ce sujet me fait penser a un film ou il fallais avoir une autorisation pour avoir une grossese..

d'un coter sa serais comprehensif, de l'autre sa serais une atteinte au droit de l'homme,mais c'est droit la s'applique t'il quand on parle de la periniter de l'humaniter?

bref, le jour ou cela arrivera dans tout les pays,sa risque de faire beaucoup de probleme

__________________________________
Mon coeur bat pour toi en permanence....si tu disparait..je disparait aussi

le 09 Août 2007 à 10:57
maxrentok
maxrentok
8852 messages
Réponse à dean47 qui a dit :
bien sur que nous sommes trop sur terre et si nous ne le somme pas encort, nous le serront un jour.

ce sujet me fait penser a un film ou il fallais avoir une autorisation pour avoir une grossese..

d'un coter sa serais comprehensif, de l'autre sa serais une atteinte au droit de l'homme,mais c'est droit la s'applique t'il quand on parle de la periniter de l'humaniter?

bref, le jour ou cela arrivera dans tout les pays,sa risque de faire beaucoup de probleme


est ce que les droit de la terre sont au moins égaux aux droits de l'homme, et l'espèce est elle aussi importants que l'individu?????


une anecdote du jour, les OGM, et l'agriculteur qui se tue..... le combat commence.

__________________________________
il est des voix qui vous charment l'oreille comme les sirènes les marins

le 09 Août 2007 à 10:58
zgueg_en_bouq...
zgueg_en_bouquet_d_eglantine
32 messages
Réponse à dean47 qui a dit :
bien sur que nous sommes trop sur terre et si nous ne le somme pas encort, nous le serront un jour.

ce sujet me fait penser a un film ou il fallais avoir une autorisation pour avoir une grossese..

d'un coter sa serais comprehensif, de l'autre sa serais une atteinte au droit de l'homme,mais c'est droit la s'applique t'il quand on parle de la periniter de l'humaniter?

bref, le jour ou cela arrivera dans tout les pays,sa risque de faire beaucoup de probleme


Dino, tu as raison, les enfants c'est des soucis , même quand il n'y en a pas.
le 09 Août 2007 à 13:17
SHAINA33
SHAINA33
20396 messages
La terre peut encore supporter un accroissement de population,mais l homme doit doser ce dévellopement et se soucier de la planète.Sinon c est la dépopulation assurer!Les pays les plus pauvres accroissent leurs population(cause de connaissances contracetifs et moyen financiers)paradoxalement(ces naissances meurent de famine et maladie).sans compter que l asie perdra la totalités de ses jeunes et le reste(les aieux).Cause d une mentalitée archaique et d une politique totalitaire et dominante.(La nouvelle géneration seront tentées par l euthanasie ou l infanticide(triste constat)
La cruauté de l homme est en nous.
Mais aprés éducation et vécu peuvent remodeler nos traits de caractéres.Lprédateur de l homme c est lui meme!
Certains facteurs réveille notre cruauté(argent,ascension social,pouvoir,ambition démesuré,et j en passe).
En tant qu etres humains nous avons les capacitées de traiter en toute conscience et choix,les hotes de notre planete, en vivant avec respect et dignité.
Autrement dit,humains et civilisés nous pouvons faire avancer les choses,avec réfléxion et justesse,afin de préserver l équilibre de la planete et de soi meme.
mais le voulons nous?(beaucoup d égocentrisme de la part de du monde)
Sommes nous ici;pour évoluer dans la relation du temps et de notre époque?j usqu au prochain départ sur une autre galaxie.

__________________________________

le 31 Août 2007 à 15:18
deas
deas
1322 messages
Pas grand chose à voir avec Malthus mais comme on parle en vrac de démographie, de pollution, de fin du monde etc j'ai trouvé ce petit article :
http://www.flashespace.com/html/juillet07/29_07.htm

alors en fait c'est un type qui a écrit un bouquin en s'imaginant ce qui se passerait sur Terre si l'humanité disparaissait du jour au lendemain dans je ne sais quelle catastrophe et ce qu'il adviendrait de tout ce qu'on aurait laissé sur notre belle planète ...
Un certain nombre de choses dites pourraient amuser mais je pense que ce livre doit être intéressant à lire. Bon perso je ne l'ai pas lu.

Un extrait de cet article, c'est assez surprenant...



La nature sans l'Homme

Que se passerait-il si l'homme disparaissait du jour au lendemain? Alain Weisman, professeur de journalisme à l'Université de l'Arizona, a imaginé les étapes que suivrait la nature pour reprendre ses droits sur la planète dans son livre The World Without Us, publié en français sous le titre Homo disparitus.

-Deux jours après la disparition de l'homme :

Les métros de plusieurs villes, dont celui de Montréal et de New York, sont inondés parce que les pompes qui vident les tunnels ne fonctionnent plus.

-Sept jours :

Les réservoirs de carburant diesel d'urgence qui refroidissent les réacteurs nucléaires sont épuisés. Les centrales explosent.

-1 an :

Les rues des villes nordiques, comme Montréal, sont couvertes de nids-de-poule.


-De deux à quatre ans :

Les mauvaises herbes envahissent rues et trottoirs. Les racines des arbres se dirigent vers les égouts, qu'elles briseront en seulement quelques années.


-Quatre ans :

Les gratte-ciel commencent à s'écrouler en raison des infiltrations d'eau qui ont affaibli leur structure métallique.


-Cinq ans :

Des incendies allumés par la foudre dans le bois mort des parcs ravagent les villes.


-20 ans :

Les toits des maisons commencent à s'effondrer. Les plus résistantes dureront un siècle.

-25 ans :

Les ruisseaux et marais ont regagné leur lit d'origine dans les villes.


-300 ans :

Les ponts suspendus s'écroulent.


-500 ans :

Des forêts matures recouvrent les villes.


-600-700 ans :

Les ponts à arches s'écroulent.


-5000 ans :

Les capsules métalliques des bombes thermonucléaires sont fissurées et laissent s'échapper le matériau radioactif.


-35 000 ans :

Les effets de la pollution par le plomb ne sont plus perceptibles.


-100 000 ans :

L'impact des gaz à effet de serre est devenu imperceptible.


-250 000 ans :

La radiation des infrastructures nucléaires est redevenue assez faible pour se confondre avec la radiation naturelle.


Quelques milliers d'années :

Les seules structures qui résistent encore sont le tunnel sous la Manche et les sculptures représentant les présidents américains sur lemont Rushmore. Les pyramides ont finalement succombé aux outrages des ans parce qu'elles sont dénuées de leur protection de marbre depuis les invasions arabes. Les bâtiments de pierre couverts de marbre, dans les villes occidentales, ont survécu longtemps parce que la pollution a cessé de les attaquer.


Quelques centaines de milliers d'années :

Des microbes acquièrent la capacité de dégrader le plastique, la dernière trace de l'homme.


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires