En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Top des poèmes - Page 10

Top des poèmes - Page 10

Index du forum Littérature et BD

5|6|7|8|9|10|11|

Auteur Message
le 04 Novembre 2006 à 17:03
zangar
zangar
106 messages
Me Tuera-t-il

Ses larmes coulent sur les roses de ses joues
parce que je l'ai embrassé à l'improviste.
Mais quand je lui tendis un verre, déjà ivre,
il défit sa ceinture en faisant un mou.
Malheur à moi, quand il sortira du sommeil
de l'ivresse! Me tuera-t-il à son réveil?
Pour, des yeux, me punir de sa mésaventure?
N'ai-je pas dérangé le nœud de sa ceinture?


Abou Nawas (757-815)
le 04 Novembre 2006 à 17:06
miss_bella
miss_bella
731 messages
Réponse à xs1100 qui a dit :
je vous dit à plus
maintenus
ça va être l'heurousse
d'aller faire des courses...
faut bien manger
si on veut bien se nourricer...


Je pensais à la même chose,
sa nourrit pas les proses,
il ne faut pas oublier des choses,
et surtout pas les roses....
le 04 Novembre 2006 à 17:19
xs1100
xs1100
970 messages
Réponse à miss_bella qui a dit :
Je pensais à la même chose,
sa nourrit pas les proses,
il ne faut pas oublier des choses,
et surtout pas les roses....


comme quoi faut bien choisir ses mots pour faire de bonnes rimes...
allons y , faut montrer que nous ne sommes pas à la ramasse avec tous nos pseudonymes...
ce n'est pas le sexe faible qui va nous montrer
comment nous les hommes on peu phraser...



l'oignon fait la force!!!

__________________________________
Serge : équipe insupportable et indispensable de PROXIMEETY

le 04 Novembre 2006 à 17:25
botinmat2
botinmat2
994 messages
Moi j'en ai écrit un sur l'autre topic, c'est po juste
le 04 Novembre 2006 à 17:26
romea
romea
1131 messages
Réponse à xs1100 qui a dit :
je vous dit à plus
maintenus
ça va être l'heurousse
d'aller faire des courses...
faut bien manger
si on veut bien se nourricer...


Moi aussi, tuviens avec moi à Inter ?
On s'fait une bouffe

BISOUS à vous tous

__________________________________
Le silence n'équivaut pas toujours à un assentiment : en général, il révèle simplement l'incapacité des gens à réagir sur le coup.

le 04 Novembre 2006 à 17:35
xs1100
xs1100
970 messages
Réponse à romea qui a dit :
Moi aussi, tuviens avec moi à Inter ?
On s'fait une bouffe

BISOUS à vous tous


j'arrive...
après inter...naute , ce sera inter...marcher

__________________________________
Serge : équipe insupportable et indispensable de PROXIMEETY

le 04 Novembre 2006 à 17:38
xs1100
xs1100
970 messages
Réponse à botinmat2 qui a dit :
Moi j'en ai écrit un sur l'autre topic, c'est po juste


pas évident de retrouver un topic...j'ai proposé à proxi de mettre les topics du jour au lieu de mettre les derniers messages postés...de plus il y a beaucoup de place...

__________________________________
Serge : équipe insupportable et indispensable de PROXIMEETY

le 04 Novembre 2006 à 18:01
dean47
dean47
2676 messages
Réponse à xs1100 qui a dit :
comme quoi faut bien choisir ses mots pour faire de bonnes rimes...
allons y , faut montrer que nous ne sommes pas à la ramasse avec tous nos pseudonymes...
ce n'est pas le sexe faible qui va nous montrer
comment nous les hommes on peu phraser...



l'oignon fait la force!!!


quand les petites voitures fonce a toute allure sur les toitures de cette vie de torture,nos ames,comme des larmes sans arme,coule sur des lames asséré,désesperer,sans esperence,nous disparaissons!!!

__________________________________
Mon coeur bat pour toi en permanence....si tu disparait..je disparait aussi

le 04 Novembre 2006 à 18:03
xs1100
xs1100
970 messages
Réponse à dean47 qui a dit :
quand les petites voitures fonce a toute allure sur les toitures de cette vie de torture,nos ames,comme des larmes sans arme,coule sur des lames asséré,désesperer,sans esperence,nous disparaissons!!!



tu faits bien quand tu veux...

__________________________________
Serge : équipe insupportable et indispensable de PROXIMEETY

le 04 Novembre 2006 à 22:01
zangar
zangar
106 messages


Je lui ai demandé un baiser ...


Je lui ai demandé un baiser et je l'ai eu
après refus et effort perdu
Puis, je dis
Je t’implore ô ma tortionnaire
Voudrais-tu dans ta clémence,
assouvir mon appétence,
par un baiser supplémentaire ?
Elle a sourit et m’a prescrit une maxime
Connue et réputée pour son authenticité
A peine fût-il bécoté
que le damoiseau cruel
en réclama de plus belle
le 05 Novembre 2006 à 09:37
botinmat2
botinmat2
994 messages
Ames blessées


De soirées en soirées
C’est le même schéma, même destinée
Il reste effacé, muet, sourd, aveuglé
Le courage lui manque, obligé de s’ennivrer

Un slow, un rock, une danse
Pourraient mettre de l’ambiance
Eux savent se montrer
Lui préfère se cacher

Nous n’avons que comme parler
Un verre, une veste et nos briquets
Il ne reste que nos âmes blessées

Heures passantes il se tourmente
Voit ces couples s’embrasser
Lui, un seul croisement de regard
Suffit à le tourmenter

L’alcool avalé l’oblige à avancer
Mais les idées se noient, un côté sombre apparaît
La fin est annoncée, ne reste que la fumée
Toxique, elle lui déplait, ou bien serait-ce un leitmotiv de regrets ?

Nous n’avons que comme idées
De plaire, séduire, gagner
Il ne reste que nos âmes blessées.
le 05 Novembre 2006 à 10:00
cooper_jon
cooper_jon
1092 messages
Réponse à botinmat2 qui a dit :
Ames blessées


De soirées en soirées
C’est le même schéma, même destinée
Il reste effacé, muet, sourd, aveuglé
Le courage lui manque, obligé de s’ennivrer

Un slow, un rock, une danse
Pourraient mettre de l’ambiance
Eux savent se montrer
Lui préfère se cacher

Nous n’avons que comme parler
Un verre, une veste et nos briquets
Il ne reste que nos âmes blessées

Heures passantes il se tourmente
Voit ces couples s’embrasser
Lui, un seul croisement de regard
Suffit à le tourmenter

L’alcool avalé l’oblige à avancer
Mais les idées se noient, un côté sombre apparaît
La fin est annoncée, ne reste que la fumée
Toxique, elle lui déplait, ou bien serait-ce un leitmotiv de regrets ?

Nous n’avons que comme idées
De plaire, séduire, gagner
Il ne reste que nos âmes blessées.


Bravo

__________________________________

Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges

le 05 Novembre 2006 à 17:23
botinmat2
botinmat2
994 messages
Réponse à cooper_jon qui a dit :
Bravo


thanks
le 05 Novembre 2006 à 18:25
zangar
zangar
106 messages
J'étais dans une nuit à nulle autre pareille...
Lorsque tu vins, mon amour,
tu transformas la nuit en jour heureux,
tu chantas et gracieusement tu me versas du vin
en disant des mots divins et sacrés que je n'ai
jamais oubliés ...
et la nuit se dissipa comme de la fumée
le 07 Novembre 2006 à 04:26
marie40
marie40
7036 messages
mon petit coeur adoré
merci d exister
merci d étre à mes cotés
merci du bonheur que tu me donnes
merci d étre toi
bien que cela te fasse peur
je souhaite de tout mon coeur
te dire merci longtemp encore
a toi pour toujours
mon merveilleux amour
je taime tant

__________________________________
l amour on le cherche et quand on la trouvé gardons le avec bcp de tendresse et d attentions de chaque instant.l amour est si fragile préservons le pour qu il dure
j adore hellfi et son ti

le 06 Décembre 2006 à 15:24
aimela
aimela
6710 messages
Réponse à botinmat2 qui a dit :
Ames blessées


De soirées en soirées
C’est le même schéma, même destinée
Il reste effacé, muet, sourd, aveuglé
Le courage lui manque, obligé de s’ennivrer

Un slow, un rock, une danse
Pourraient mettre de l’ambiance
Eux savent se montrer
Lui préfère se cacher

Nous n’avons que comme parler
Un verre, une veste et nos briquets
Il ne reste que nos âmes blessées

Heures passantes il se tourmente
Voit ces couples s’embrasser
Lui, un seul croisement de regard
Suffit à le tourmenter

L’alcool avalé l’oblige à avancer
Mais les idées se noient, un côté sombre apparaît
La fin est annoncée, ne reste que la fumée
Toxique, elle lui déplait, ou bien serait-ce un leitmotiv de regrets ?

Nous n’avons que comme idées
De plaire, séduire, gagner
Il ne reste que nos âmes blessées.


très joli poème , j'aime beaucoup , bravo botinmat

__________________________________
l'éternel féminin rend l'homme semblableà un crétin ( Dali)

le 07 Décembre 2006 à 12:31
marie40
marie40
7036 messages
voila je souhaite vous faire partager un joli texte qui vien de méttre envoyée.je tairer le nom de ce jeune homme par politesse.

Il y a au moins 5 personnes dans ce monde qui t'aiment au point de mourir pour toi.
Il y a au moins 15 personnes qui t'aiment d'une certaine manière.
La seule raison pour laquelle une personne te déteste, c'est parce qu'elle veut être comme toi.
Un sourire de toi apporte de la joie à quelqu'un même s'il ne t'aime pas.
Toutes les nuits, quelqu'un pense à toi avant d'aller se coucher.
Tu représentes le monde pour quelqu'un.
Si ce n'était pas pour toi, quelqu'un ne pourrait pas vivre
Tu le dos au monde!!!!
Quand tu penses que tu n'as pas de chance, quand tu n'as pas ce que tu veux, tu ne l'auras probablement pas.
Mais si tu crois en toi, tôt ou tard, tu l'auras.
Souviens-toi toujours des compliments que tu reçois, ignore les remarques méchantes.
Dis toujours aux gens ce que tu ressens, tu te sentiras mieux quand ils le sauront.
Personne ne mérite tes larmes et tes pleurs, celui qui le mérite vraiment ne te fera jamais pleurer
Si tu as un meilleur ami, prend le temps de lui dire ce qu'il représente pour toi.
On dit que cela prend une minute pour remarquer une personne spéciale, une heure pour l'apprécier, un jour pour l'aimer, mais qu'on a ensuite besoin de toute une vie pour l'oublier sois certain(e) que moi, je ne t'oublierai jamais non plus.
Ne quitte jamais celui que tu aimes pour celui qui te plait car celui qui te plais te quittera pour celui qu'il aime

__________________________________
l amour on le cherche et quand on la trouvé gardons le avec bcp de tendresse et d attentions de chaque instant.l amour est si fragile préservons le pour qu il dure
j adore hellfi et son ti

le 07 Décembre 2006 à 12:42
moa
moa
29818 messages
Réponse à marie40 qui a dit :
voila je souhaite vous faire partager un joli texte qui vien de méttre envoyée.je tairer le nom de ce jeune homme par politesse.

Il y a au moins 5 personnes dans ce monde qui t'aiment au point de mourir pour toi.
Il y a au moins 15 personnes qui t'aiment d'une certaine manière.
La seule raison pour laquelle une personne te déteste, c'est parce qu'elle veut être comme toi.
Un sourire de toi apporte de la joie à quelqu'un même s'il ne t'aime pas.
Toutes les nuits, quelqu'un pense à toi avant d'aller se coucher.
Tu représentes le monde pour quelqu'un.
Si ce n'était pas pour toi, quelqu'un ne pourrait pas vivre
Tu le dos au monde!!!!
Quand tu penses que tu n'as pas de chance, quand tu n'as pas ce que tu veux, tu ne l'auras probablement pas.
Mais si tu crois en toi, tôt ou tard, tu l'auras.
Souviens-toi toujours des compliments que tu reçois, ignore les remarques méchantes.
Dis toujours aux gens ce que tu ressens, tu te sentiras mieux quand ils le sauront.
Personne ne mérite tes larmes et tes pleurs, celui qui le mérite vraiment ne te fera jamais pleurer
Si tu as un meilleur ami, prend le temps de lui dire ce qu'il représente pour toi.
On dit que cela prend une minute pour remarquer une personne spéciale, une heure pour l'apprécier, un jour pour l'aimer, mais qu'on a ensuite besoin de toute une vie pour l'oublier sois certain(e) que moi, je ne t'oublierai jamais non plus.
Ne quitte jamais celui que tu aimes pour celui qui te plait car celui qui te plais te quittera pour celui qu'il aime


EH BIEN ...... moi qui pensais qu'il fallait une vie pour aimer !
Et par contre celui que j'aime est celui qui me plait.....

__________________________________
Appelez moi Elsa , tout simplement ..plus on pédale moins fort .. moins on avance plus vite ./

le 07 Décembre 2006 à 16:00
marie40
marie40
7036 messages
Réponse à moa qui a dit :
EH BIEN ...... moi qui pensais qu'il fallait une vie pour aimer !
Et par contre celui que j'aime est celui qui me plait.....


oui ma puce tu as raison et moi aussi celui que j aime il me plais grave est de toute façon on ne peut pas aimer si la personne ne nous plait pas!!

__________________________________
l amour on le cherche et quand on la trouvé gardons le avec bcp de tendresse et d attentions de chaque instant.l amour est si fragile préservons le pour qu il dure
j adore hellfi et son ti

le 30 Décembre 2006 à 14:48
Seulstice
Seulstice
299 messages
Je l'avais déjà mis sur ce foum, et e n'est pas à proprement parler un poême, mais bon.....

Le conteur se rapprocha à nouveau de son tabouret, tout en restant debout devant ce dernier. Il alla chercher dans ses bagages un instrument de musique de sa contrée, puis revint à son emplacement, et s’assit sur le tabouret. Tenant l’instrument entre ses mains, il commença par faire sortir quelques sons, quelques notes musicales, puis posa sa voix par-delà les notes.

L’homme était de taille moyenne, le teint légèrement basané, marqué par les journées passées sous le soleil puissant de sa terre natale. Il venait d’un pays lointain, où les vaches étaient sacrées, où les castes étaient reines, mais où la sienne était maudite par les dieux depuis des millénaires. Ayant trouvé l’accord entre sa voix et la musique, il commença son histoire

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
Vivait deux jeunes personnes, un villageois pauvre et sa dulcinée
Une princesse, si douce, si belle, que pour la voir, il se serait damné.

Ainsi commence cette histoire, braves gens, dans ce lieu inconnu par nous, simples mortels. Une histoire que les jeunes de chez moi ne connaissent pas, et que les plus vieux ont peut être connus comme légende parmi les légendes. Une histoire triste, braves gens, dramatique.
Le villageois s’était épris de la femme un jour qu’il l’avait croisée. Et la belle, qui s’ennuyait en son palais, guettait chaque instant passé à ses côtés.

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
Vivait une princesse, belle comme le jour, éprise d’amour, éprise de liberté
Mais la belle était promise, à un bellâtre de son rang, et son cœur fort peiné.

Oui, braves gens, la belle était promise, mais son cœur attaché au villageois. Chaque rencontre était pour elle une évasion ; elle sortait de son palais, son esprit s’envolait loin des règles qui s’imposaient à elle, loin de l’univers de paraître dans lequel elle vivait, et son cœur s’envolait vers les vastes champs de l’Amour Pur. Hélas,

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
La famille de la princesse eut vent de cet Amour interdit, de cette passion partagée
Et du jour au lendemain, la belle ne put revoir son fruit défendu, et son cœur fut brisé.

Oui, braves gens, la famille eut vent des escapades de la belle, et elle ne put jamais revoir le villageois épris d’elle. Elle fut fort triste. Elle pleura toutes les larmes de son corps. Certains disent même que la rivière qui sortit depuis lors de son lit était composée en grande partie des larmes de la princesse. Plus jamais elle ne revit son âme sœur, plus jamais elle ne revit les rayons lumineux d’un visage éclairant sa vie. Elle était la personne la plus malheureuse au monde.

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
L’Amoureux éconduit par la famille apprit de quelques serviteurs zélés
La tristesse de la princesse, et son cœur fut lui aussi dès lors tourmenté.

Oui, braves gens, le villageois apprit la nouvelle de la tristesse de la belle. Il comprit alors qu’il avait perdu l’astre guidant ses pas, la marée donnant vie au sang coulant dans ses veines. Le Vrai Amour, celui qui illumine une vie comme l’étoile du Nord illumine les enfants de Krishna, comme le soleil illumine la Terre. La sachant de plus en plus malheureuse, le pauvre villageois ne le supportait plus, et ne s’en remit jamais. Il avait voué chaque instant passé auprès de la princesse à la rendre la plus heureuse possible. Et là, il ne pouvait rien faire. Ne servant à rien, sa vie devenant dénuée d’intérêt, il décida d’en finir.

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
Le villageois au cœur meurtrit alla à la rivière aux larmes d’or que j’ai mentionné
Et dans les flots de larmes, d’amour, et de tristesse, de sa vie, il s’est séparé.

Oui, braves gens, personne ne retrouva son corps caressé jusque dans le repos éternel par les larmes de la princesse. La légende veut que de peur d’être séparé à nouveau d’elle par-delà les océans infinis, il ne se réincarna pas, préférant attendre dans la Demeure Eternelle la princesse. Lorsque la belle apprit cette nouvelle quelques temps après en surprenant une discussion de serviteurs, son cœur déjà brisé défaillit, et ses yeux désormais secs se fermèrent en maudissant à jamais la Destinée.

Par-delà les mers éternelles et infinies, par-delà les confins de la terre
Dans un pays par le soleil brunit, dans un village entouré par la mer
La princesse, refusant de vivre dans un monde à jamais vide de sens, alla déterminée
Sur les bords de la rivière aux larmes célestes elle réapparut, elle aussi par la vie quittée.

Oui, braves gens, la belle alla rejoindre son Amour, son Ame dans les champs éternels de l’Etoile du Nord. L’Amour avait réunie deux vies, les Hommes les avaient séparées, et la Mort, si douce, si romantique parfois, donna aux deux âmes sœurs la possibilité de vivre éternellement l’un pour l’autre.

Laissez-moi vous conter la moralité de cette histoire, braves gens : Lorsque nous sommes triste, les personnes nous entourant et nous aimant le sont encore plus pour nous. Nous sommes maîtres de notre destin ; cherchons tous les moyens pour être heureux, plutôt que de chercher les moyens pour ne pas être malheureux.

Le conteur déposa son instrument à ses pieds, puis s'inclina devant les personnes présentes.

__________________________________
Par la caresse nous sortons de notre enfance mais un seul mot d'amour et c'est notre naissance.
Eluard (Eugène Grindel, dit Paul)

"L'harmonie la plus douce est le son de la voix de celle que l'on aime."
Jean de la Bruyère,


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires