En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

La dépression - Page 5

La dépression - Page 5

Index du forum Salon de thé

1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|

Auteur Message
le 11 Septembre 2016 à 15:12
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
J'esperais juste que des personnes ayant connu la dépression de près ou de loin nous disent comment les aider.


Ce qui est valable pour une personne ne l'est pas pour les autres. . .

Il n'y a pas de mode d'emploi.

Il y a des malades dépressifs, pas "le" dépressif.

Je pense également que toutes les réponses que tu pourras recevoir ici, par exemple, ne seront pas forcément applicables dans ta propre quête.

C'est important je pense, de le savoir, d'en prendre conscience.

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 11 Septembre 2016 à 15:12
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
C'est le deal que j'ai passé avec lui, depuis plusieurs mois.

Et depuis. . . Il m'appelle même, de lui même.

Ça progresse, doucement.

Je suis partie du deal qui est utilisé en psychiatrie, en psychanalyse, pour les personnes qui menacent de passer à l'acte, de se suicider.

Ça fonctionne plutôt bien, en général.

Well, j'arrête là : un doc à regarder sur les femmes et le djihad.

Un peu de légèreté, ah ah !


je ne savais pas que c était une méthode préconisée par les psy.

Le film, c est sûrement pour te changer les idées

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 11 Septembre 2016 à 15:55
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
je ne savais pas que c était une méthode préconisée par les psy.

Le film, c est sûrement pour te changer les idées


Oui, après un reportage ce matin très intéressant sur la pédophilie.

Heureusement que j'ai qques sorties prévues après le boulot la semaine prochaine ^^

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 11 Septembre 2016 à 17:32
T-Bird
T-Bird
>> /

47 ans
15225 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
J'esperais juste que des personnes ayant connu la dépression de près ou de loin nous disent comment les aider.


Que d'experts se sont exprimés ici... Les psychiatres vont pouvoir prendre une retraite bien méritée.

Sérieusement, tu crois que des dépressifs vont venir témoigner ici ?

__________________________________
“L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.”


Oscar Wilde

le 11 Septembre 2016 à 18:05
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à T-Bird qui a dit :
Que d'experts se sont exprimés ici... Les psychiatres vont pouvoir prendre une retraite bien méritée.

Sérieusement, tu crois que des dépressifs vont venir témoigner ici ?


Je trouve cette réflexion bien ironique.
Personne ici ne prétend être expert en la matière.
Mais chacun fait de son mieux pour essayer de comprendre et d'aider.

Evidemment qu'aucune personne en pleine dépression ne témoignera ici.
Mais en privé, j'ai eu l'avis de personnes qui ont vécu ce drame et qui s'en sont sorties.
le 11 Septembre 2016 à 18:14
cab77
cab77
>> /

48 ans
4655 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Je trouve cette réflexion bien ironique.
Personne ici ne prétend être expert en la matière.
Mais chacun fait de son mieux pour essayer de comprendre et d'aider.

Evidemment qu'aucune personne en pleine dépression ne témoignera ici.
Mais en privé, j'ai eu l'avis de personnes qui ont vécu ce drame et qui s'en sont sorties.


je suis entièrement ok avec toi et moi aussi je connais des personnes qui s'en sont sorties. Mais on n'en ressort jamais intacte.

__________________________________
VOTEZ TERMINATOR, MI AMOR


le 11 Septembre 2016 à 18:17
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
Alors non, ce dernier en fait déjà beaucoup pour se maintenir à flots mais de l extérieur, ça ne se voit pas forcément, parce que c est intérieur et que dans les faits, très peu de choses se passent.

Même ceux qui ont baissé les bras luttent pour se maintenir au moins à niveau.

(témoignage ex-depressive très longue durée)
je vivais ça comme des reproches, comme si on m en demandait encore et encore alors que je n en pouvais deja plus. Qu on ne comprenait pas que même répondre au téléphone me coûtait énormément.
Et cette attente qu il y avait à ce que j aille mieux...alors que je ne savais pas plus qu eux comment en sortir. Sauf que tu te dis, toi et tu crois, à tort ou à raison, que les autres pensent, que tu y mets de la mauvaise volonté. Alors parfois, tu fais semblant d aller mieux et ca t epuise.
Quand on me laissait tranquille, j arrivais à recharger mes batteries.
Ah et aussi, j avais mon énergie quasi à zéro et le peu que j avais, je le depensais à rassurer les autres.
Mes proches trouvaient que j en faisais peu pour eux, ce qui était vrai et en même temps, je depensais toute mon énergie pour eux. Cette pression, elle est terrible à vivre. T as envie de le hurler que s ils continuent, tu vas craquer.

As tu demandé à ton proche s il pense à une méthode qui ferait que tu puisses avoir de ses nouvelles, sans que tu le "harcelés"?
Le dépressif n est pas égoïste et il ne s en fiche pas du mal qu il peut faire aux autres. Alors s il trouve un moyen pour te rassurer un peu, il le fera. Et même ça peut être valorisant pour lui D arriver à faire un truc pour l autre.


C'est quand même vrai que beaucoup de gens pensent que c'est de la mauvaise volonté, de la faignantise, du jemenfoutisme...etc... par méconnaissance de la maladie.
Alors ça devient compliqué pour le malade de devoir justifier du pourquoi il ne répond pas aux téléphone, aux sms, aux mails, alors ça devient un cercle vicieux, puisque comme il ne veut pas se justifier, il s'isole encore plus.

Je sais que c'est déjà une bataille intérieure pour eux : empêcher toutes ces idées négatives qui leur arrivent au cerveau, faire semblant que tout va bien, surtout quand il y a des enfants.

Le truc d'une méthode qui peut être valorisante pour la personne malade est à méditer
le 11 Septembre 2016 à 19:11
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages

Ce que je demandais (et sans résultats) , ça n était pas qu on me comprenne mais qu on me croie, meme sans comprendre. Rien que ça aurait été un soulagement.

Bon courage , Éphémère

Ça n est pas facile pour les proches, non plus. Alors ne culpabilise pas outre mesure et ne te remets pas trop en question.
Ca n a rien d évident et comme l a dit red, chaque dépressif est différent.
Et même un même dépressif peut avoir des réactions différentes, en fonction des jours. Y a pas de "truc" qui marche à tous les coups.
De plus, ça reste SA maladie, pas la tienne. Tu n es ni sa psy, ni son infirmière.

Le croire et lui faire confiance. Et prendre soin de toi. C est déjà beaucoup

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 11 Septembre 2016 à 19:29
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :

Ce que je demandais (et sans résultats) , ça n était pas qu on me comprenne mais qu on me croie, meme sans comprendre. Rien que ça aurait été un soulagement.

Bon courage , Éphémère

Ça n est pas facile pour les proches, non plus. Alors ne culpabilise pas outre mesure et ne te remets pas trop en question.
Ca n a rien d évident et comme l a dit red, chaque dépressif est différent.
Et même un même dépressif peut avoir des réactions différentes, en fonction des jours. Y a pas de "truc" qui marche à tous les coups.
De plus, ça reste SA maladie, pas la tienne. Tu n es ni sa psy, ni son infirmière.

Le croire et lui faire confiance. Et prendre soin de toi. C est déjà beaucoup


Ça me semble évident. Parce que personne n'est dans la tête de l'autre et je pense qu'une personne dépressive n'en comprendra pas forcément une autre, tant la maladie revêt des aspects bien différents.

Et comme tu le dis très bien, cela peut changer d'une journée à l'autre. Cette instabilité rend les choses particulièrement compliquées.

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 11 Septembre 2016 à 19:37
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Ça me semble évident. Parce que personne n'est dans la tête de l'autre et je pense qu'une personne dépressive n'en comprendra pas forcément une autre, tant la maladie revêt des aspects bien différents.

Et comme tu le dis très bien, cela peut changer d'une journée à l'autre. Cette instabilité rend les choses particulièrement compliquées.



Oui, c est évident.

Mais quand on est dedans, on espère la méthode infaillible. En fait, c est une manière de refuser son impuissance que de se dire "je vais trouver"
Et c est vrai pour les proches et pour le malade. Y a tout un cheminement à faire avant de se dire, qu on peut essayer des tas de trucs mais que ça ne marchera peut-être pas. Mais qu il faut quand même essayer, parce que ça peut marcher.

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 11 Septembre 2016 à 19:51
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :

Ce que je demandais (et sans résultats) , ça n était pas qu on me comprenne mais qu on me croie, meme sans comprendre. Rien que ça aurait été un soulagement.

Bon courage , Éphémère

Ça n est pas facile pour les proches, non plus. Alors ne culpabilise pas outre mesure et ne te remets pas trop en question.
Ca n a rien d évident et comme l a dit red, chaque dépressif est différent.
Et même un même dépressif peut avoir des réactions différentes, en fonction des jours. Y a pas de "truc" qui marche à tous les coups.
De plus, ça reste SA maladie, pas la tienne. Tu n es ni sa psy, ni son infirmière.

Le croire et lui faire confiance. Et prendre soin de toi. C est déjà beaucoup


On commence par passer par une phase de colère, puis on lui en veut, ensuite vient l'incompréhension alors on s'informe sur la maladie. Et alors tout devient plus clair.

Et là, on a le choix de fuir la personne parce qu'il y a quand même, sur le net, un tas de témoignages de proches de malades qui conseillent de "fuir tant qu'il est encore temps" pour ne pas souffrir
davantage.

Ou alors le choix de ne pas faire l'autruche et d'aider au mieux.

Dans beaucoup de cas, les personnes dépressives se sont tellement bien isolées qu'elles ont perdu tous leurs amis et leur famille s'est lassée.
Un jour, une personne dépressive, se plaignant de ne plus avoir d'amis, m'a dit : "je ne suis pas un monstre quand même !" et ça m'a vraiment serré le coeur d'entendre ça de la part d'une amie.

Alors on apprend à prendre du recul, à trouver du temps pour souffler, à penser à soi et à revenir reboostée pour être à l'écoute.

le 11 Septembre 2016 à 20:03
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
Oui, c est évident.

Mais quand on est dedans, on espère la méthode infaillible. En fait, c est une manière de refuser son impuissance que de se dire "je vais trouver"
Et c est vrai pour les proches et pour le malade. Y a tout un cheminement à faire avant de se dire, qu on peut essayer des tas de trucs mais que ça ne marchera peut-être pas. Mais qu il faut quand même essayer, parce que ça peut marcher.


Je ne pense pas qu'il y ait de méthode infaillible.
Il y a tellement de sortes de dépressions et d'individus qui réagissent différemment à la maladie.

Personnellement, j'essaie juste d'apporter une éclaircie dans la souffrance endurée par les gens dépressifs, même si ça ne dure que quelques minutes. Quelques minutes que la personne en souffrance ne passera pas à ruminer de sombres pensées.

Il y a quelques jours, un ami de Proxi que j'avais connu à un moment de sa vie ou il était en pleine dépression suite à un licenciement, me remerciait pour toutes ces conversations futiles que j'avais partagées avec lui à l'époque (et qui ont contribué à ma fameuse tendinite^^) qui, d'après ses dires, lui avaient fait beaucoup de bien et permis de rire à toutes les bêtises que parfois j'écris.

Alors rien que pour ça, je suis prête à accumuler des tendinites.

La souffrance des personnes dépressives, je ne pourrai jamais la connaitre si je ne passe pas par là un jour, mais à travers toutes mes lectures, je l'ai maintes fois effleurée et c'est déjà douloureux d'imaginer ce qu'ils ressentent.
le 11 Septembre 2016 à 20:04
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages
je me souviens d un article très bien fait. C était une sorte d analyse du comportement des proches d un malade (en l occurrence, là, c était la sep)
Ceux qui n acceptent pas et finissent par en vouloir au malade
Et ceux qui acceptent et qui apprennent à le vivre sereinement.

Bon, là, c est grossier, les catégories que j ai faites. Je devrais retrouver l article et je mettrai le lien, ici.

En tout cas, d après moi, si un proche ne peut pas soigner le malade, il peut faire en sorte que la relation ne "pourrisse" pas.
Et je ne jugererai pas ceux qui ont craqué et pris la fuite. Mais ça n est pas parce qu eux n ont pas réussi, que toi, tu ne peux pas.
Tu verras bien. Ça vaut la peine d essayer, je crois.

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 11 Septembre 2016 à 20:09
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Ça me semble évident. Parce que personne n'est dans la tête de l'autre et je pense qu'une personne dépressive n'en comprendra pas forcément une autre, tant la maladie revêt des aspects bien différents.

Et comme tu le dis très bien, cela peut changer d'une journée à l'autre. Cette instabilité rend les choses particulièrement compliquées.



Les personnes dépressives passent souvent pour des égoistes parce qu'elles parlent souvent de leur maladie, de leur mal-être...mais qui n'en ferait pas autant ?
Et puis ensuite elles s'excusent de parler tout le temps d'elles.
Et comme ce mal-être prend le dessus sur tout, alors elles finissent par se taire.
Et pour ne pas être obligé de parler, il faut être seul, alors elles coupent tout contact.

Oui, chaque individu est différent, mais au final ils souffrent tous des mêmes maux.
le 11 Septembre 2016 à 20:17
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
je me souviens d un article très bien fait. C était une sorte d analyse du comportement des proches d un malade (en l occurrence, là, c était la sep)
Ceux qui n acceptent pas et finissent par en vouloir au malade
Et ceux qui acceptent et qui apprennent à le vivre sereinement.

Bon, là, c est grossier, les catégories que j ai faites. Je devrais retrouver l article et je mettrai le lien, ici.

En tout cas, d après moi, si un proche ne peut pas soigner le malade, il peut faire en sorte que la relation ne "pourrisse" pas.
Et je ne jugererai pas ceux qui ont craqué et pris la fuite. Mais ça n est pas parce qu eux n ont pas réussi, que toi, tu ne peux pas.
Tu verras bien. Ça vaut la peine d essayer, je crois.


Je pense que les proches qui n'acceptent pas la maladie ou se sentent incapables de l'affronter doivent éviter de trop cotoyer la personne dépressive, qui pourrait ressentir ça comme un rejet. Déjà qu'elles ont perdu toute estime de soi, pas la peine d'en rajouter.
Bon, c'est une remarque toute personnelle.

Quant à moi, je ne suis pas là pour me demander si je dois aider ou pas une personne dépressive. Mon choix est fait depuis longtemps.
Je comprends très bien que certaines personnes n'en soient pas capables, parce que ça demande quand même un sacré optimisme pour ne pas sombrer aussi.
Mais si un être cher va mal, on doit être là, jusqu'au bout, pour le soutenir, quels que soient ses choix.

Et il ne faut quand même pas oublier que le risque majeur reste le suicide, et si notre présence discrète peut empêcher un tel acte, c'est déjà beaucoup.

Message édité 1 fois
(En dernier par Ephemere.... le 11 Septembre 2016 à 21:13)

le 11 Septembre 2016 à 20:38
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages
Éphémère, je trouve très juste tout ce que tu dis.

Et sans l avoir vécu toi-même, tu as l air d avoir compris pas mal de choses.

Au sujet de l egoïsme, un psy m a dit, si vous vous cassez la jambe, vous ne serez pas là, à regarder autour de vous, vous ne serez focalisé que sur la douleur.

édit : focaliséE parce que je suis une fifille, même quand je ne ressemblais à plus rien

Message édité 1 fois
(En dernier par chloe777 le 11 Septembre 2016 à 20:40)

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 11 Septembre 2016 à 21:11
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
Éphémère, je trouve très juste tout ce que tu dis.

Et sans l avoir vécu toi-même, tu as l air d avoir compris pas mal de choses.

Au sujet de l egoïsme, un psy m a dit, si vous vous cassez la jambe, vous ne serez pas là, à regarder autour de vous, vous ne serez focalisé que sur la douleur.

édit : focaliséE parce que je suis une fifille, même quand je ne ressemblais à plus rien


Merci.
J'ai surtout appris beaucoup par mes lectures.
Mon amie, quant à elle, reste dans le silence depuis plusieurs jours.
Et comme elle vit à plusieurs centaines de km de moi, je ne peux que lui envoyer quelques sms de temps en temps, une carte comme le fait Red, et lui faire parvenir quelques livres conseillés par des médecins.

J'ai cru comprendre que traitement ou pas, il reste très difficile de remonter la pente, et on m'a souvent dit qu'il suffit parfois d'un déclic, qui, bien sûr, sera différent suivant la personne.

Alors il ne faut pas que les proches baissent les bras. Même si la personne malade ne donne pas signe de vie, je suis sûre que, malgré la grisaille qui les entoure, elles sont contentes de savoir qu'elles comptent pour quelqu'un.
le 11 Septembre 2016 à 21:21
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41090 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Merci.
J'ai surtout appris beaucoup par mes lectures.
Mon amie, quant à elle, reste dans le silence depuis plusieurs jours.
Et comme elle vit à plusieurs centaines de km de moi, je ne peux que lui envoyer quelques sms de temps en temps, une carte comme le fait Red, et lui faire parvenir quelques livres conseillés par des médecins.

J'ai cru comprendre que traitement ou pas, il reste très difficile de remonter la pente, et on m'a souvent dit qu'il suffit parfois d'un déclic, qui, bien sûr, sera différent suivant la personne.

Alors il ne faut pas que les proches baissent les bras. Même si la personne malade ne donne pas signe de vie, je suis sûre que, malgré la grisaille qui les entoure, elles sont contentes de savoir qu'elles comptent pour quelqu'un.


Plus que contentes, même.
Elle te le dira sûrement quand elle ira mieux.

Avec un traitement qui fonctionne, il n y a pas forcément besoin de déclic, la personne peut remonter, doucement et laborieusement, et en quelques mois, sortir de la "crise"

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 11 Septembre 2016 à 21:22
cab77
cab77
>> /

48 ans
4655 messages
Réponse à Ephemere.... qui a dit :
Merci.
J'ai surtout appris beaucoup par mes lectures.
Mon amie, quant à elle, reste dans le silence depuis plusieurs jours.
Et comme elle vit à plusieurs centaines de km de moi, je ne peux que lui envoyer quelques sms de temps en temps, une carte comme le fait Red, et lui faire parvenir quelques livres conseillés par des médecins.

J'ai cru comprendre que traitement ou pas, il reste très difficile de remonter la pente, et on m'a souvent dit qu'il suffit parfois d'un déclic, qui, bien sûr, sera différent suivant la personne.

Alors il ne faut pas que les proches baissent les bras. Même si la personne malade ne donne pas signe de vie, je suis sûre que, malgré la grisaille qui les entoure, elles sont contentes de savoir qu'elles comptent pour quelqu'un.


ho oui, sois en certaine ma belle

La vie est ainsi faite de haut et de bas mais çà c'est une autre histoire

__________________________________
VOTEZ TERMINATOR, MI AMOR


le 12 Septembre 2016 à 07:46
Ephemere....
Ephemere....
743 messages
Réponse à cab77 qui a dit :
ho oui, sois en certaine ma belle

La vie est ainsi faite de haut et de bas mais çà c'est une autre histoire


Tout le monde a des hauts et des bas dans sa vie, et ça, c'est normal.
Pour les personnes dépressives, ça ressemblerait plutôt à des montagnes russes.

J'ai lu que la méditation peut aider à s'en sortir et certains aliments aideraient à libérer des endorphines (chocolat noir, piments, plats riches en glucides, du ginseng). Sentir de l'extrait de vanille, rire, jaser ( ), être amoureux, faire l'amour libèrent aussi de l'endorphine.

ça ne coute pas grand chose d'essayer, même si certaines choses sont faisables dans l'immédiat et d'autres pas forcément...

En tout cas, moi je n'ai pas besoin d'avoir besoin d'aller mieux pour me goinfrer de chocolat noir


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires