En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

cadavre exquis - Page 4

cadavre exquis - Page 4

Index du forum Private Joke

1|2|3|4|

Auteur Message
le 24 Janvier 2011 à 00:55
_Galipode_
_Galipode_
211 messages
Réponse à balkanicus qui a dit :
elle se sentait romantique, le sable chaud laissait une sensations delicieuse sur son corps helenique, l'eau arrivais juste a ces pied et la raffraichissait, elle etait en communion avec les elements
l eau, l air et la terre, meme le feu semblais moin menacant, il envahissais son corp la chaleur douce de se soleil sans nuage
la ravissait, c est a ce moment qu elle prit une decisions sans appel
elle voulais trouver le pourquoi du comment, la cause et la consequence, le ying et le yang qui guidais sa vie depuis lors

"elle se retourna face au ciel, et implora la raison de tant de tourment, qu avait elle fait pour meriter de telle avanture, qui ecrivait sa vie et son destin, etait il bon ou mechant".............


heureusement qu'elle l'avait rencontré..lui qui venait se faire faire le nez..et elle les seins..mais maintenant elle hésitait..
elle se hata de rentrer a l'hotel, il devait la rejoindre pour diner


un peu spéciale elle est célibataire lalala euh pardon je m'égare
il avait reservé le restaurant pour elle, car elle l'ignorait encore mais il était millionnaire et s'appelait Greg ...

ouais, beau gas se Greg, blinder au as, pour dire son pq c etait un rouleau de billet de 20 euro...............
pour lui, rien ne comptait plus, un insatisfait de la bite, tout l ennuyais, mais la berthe l avait envouter
impensable lui le cartesien desabuser, il s en rendais compte elle reveillait des choses .........................


( tu es d'un romantisme..discutable :rire

elle reveillait des choses... avec son ptit rire de souris et ses maladresses..elle etait fagotée comme un sac..

attachante...
il avait hâte de la voir

__________________________________
Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.

le 24 Janvier 2011 à 01:06
AcomA
AcomA
3561 messages
Réponse à _Galipode_ qui a dit :
( tu es d'un romantisme..discutable :rire

elle reveillait des choses... avec son ptit rire de souris et ses maladresses..elle etait fagotée comme un sac..

attachante...
il avait hâte de la voir


Il prenait son temps, dégustait cette instant "d'avant",
il savait qu'après, tout serait différent...

__________________________________

ni dieu, ni maître

le 24 Janvier 2011 à 01:08
balkanicus
balkanicus
16774 messages
Réponse à _Galipode_ qui a dit :
( tu es d'un romantisme..discutable :rire

elle reveillait des choses... avec son ptit rire de souris et ses maladresses..elle etait fagotée comme un sac..

attachante...
il avait hâte de la voir


Il prenait son temps, dégustait cette instant "d'avant",
il savait qu'après, tout serait différent...

mais pour une fois, elle fit un effort, sa revelation a la plage l avait transforme, elle voulais vraiment etre en accord totale, une vibration d energie possedant une enveloppe charnel qu elle mit en valeur
elle s habilla comme les deesse grecs, une toge ceinturais son corps voluptueux et laissait emerger sa et la la silhouete magnifique de berthe
elle etait prete a aller a son rendez vous................

Message édité 1 fois
(En dernier par balkanicus le 24 Janvier 2011 à 01:09)

__________________________________
le vrai bonheur est si simple que l'on ne le discerne que rarement





le 24 Janvier 2011 à 11:39
_Galipode_
_Galipode_
211 messages
Réponse à balkanicus qui a dit :
Il prenait son temps, dégustait cette instant "d'avant",
il savait qu'après, tout serait différent...

mais pour une fois, elle fit un effort, sa revelation a la plage l avait transforme, elle voulais vraiment etre en accord totale, une vibration d energie possedant une enveloppe charnel qu elle mit en valeur
elle s habilla comme les deesse grecs, une toge ceinturais son corps voluptueux et laissait emerger sa et la la silhouete magnifique de berthe
elle etait prete a aller a son rendez vous................


- Bonsoir Berthe
- Bonsoir Greg..
elle sentait sa voix peu assurée.. il lui fallait cacher son trouble!
les effluves de son parfum l'enrobaient déjà, il était beau comme un camion tout neuf.. la soirée s'annoncait sous les meilleurs auspices..

__________________________________
Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.

le 24 Janvier 2011 à 11:53
balkanicus
balkanicus
16774 messages
Réponse à _Galipode_ qui a dit :
- Bonsoir Berthe
- Bonsoir Greg..
elle sentait sa voix peu assurée.. il lui fallait cacher son trouble!
les effluves de son parfum l'enrobaient déjà, il était beau comme un camion tout neuf.. la soirée s'annoncait sous les meilleurs auspices..


elle n aurait pas cru si bien dire notre chere berthe
il prirent une table non loin de la baie vitree de l hotel, il commencait a faire nuit, des etoiles pintait le bout de leur nez, la lune eclairais la mer de sa lumiere modifier
il se regardais l un l autre se goutant a coup de prunelle baladeuse, tout en sirotant elle un mojito et lui un martini avec une rondelle de citron et il deguste un magnifique plateau de fruit de mer en guise d entree
quand soudain notre heroine commence a se sentir mal, elle respire difficilement (encore elle est vraiment chiante celle la ) elle fait une allergie, c est sur
vite a l auspices.......................

__________________________________
le vrai bonheur est si simple que l'on ne le discerne que rarement





le 24 Janvier 2011 à 12:06
_Galipode_
_Galipode_
211 messages
Réponse à balkanicus qui a dit :
elle n aurait pas cru si bien dire notre chere berthe
il prirent une table non loin de la baie vitree de l hotel, il commencait a faire nuit, des etoiles pintait le bout de leur nez, la lune eclairais la mer de sa lumiere modifier
il se regardais l un l autre se goutant a coup de prunelle baladeuse, tout en sirotant elle un mojito et lui un martini avec une rondelle de citron et il deguste un magnifique plateau de fruit de mer en guise d entree
quand soudain notre heroine commence a se sentir mal, elle respire difficilement (encore elle est vraiment chiante celle la ) elle fait une allergie, c est sur
vite a l auspices.......................


quelle emmerdeuse !

__________________________________
Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.

le 24 Janvier 2011 à 21:24
balkanicus
balkanicus
16774 messages
Réponse à balkanicus qui a dit :
elle n aurait pas cru si bien dire notre chere berthe
il prirent une table non loin de la baie vitree de l hotel, il commencait a faire nuit, des etoiles pintait le bout de leur nez, la lune eclairais la mer de sa lumiere modifier
il se regardais l un l autre se goutant a coup de prunelle baladeuse, tout en sirotant elle un mojito et lui un martini avec une rondelle de citron et il deguste un magnifique plateau de fruit de mer en guise d entree
quand soudain notre heroine commence a se sentir mal, elle respire difficilement (encore elle est vraiment chiante celle la ) elle fait une allergie, c est sur
vite a l auspices.......................


elle n aurait pas cru si bien dire notre chere berthe
il prirent une table non loin de la baie vitree de l hotel, il commencait a faire nuit, des etoiles pintait le bout de leur nez, la lune eclairais la mer de sa lumiere modifier
il se regardais l un l autre se goutant a coup de prunelle baladeuse, tout en sirotant elle un mojito et lui un martini avec une rondelle de citron et il deguste un magnifique plateau de fruit de mer en guise d entree
quand soudain notre heroine commence a se sentir mal, elle respire difficilement (encore elle est vraiment chiante celle la ) elle fait une allergie, c est sur
vite a l auspices.......................
elle arrive a l hopital, on lui a deja donner des anti-histaminique dans l ambulance, elle est amener au bloc des urgence et est acceuillis par le docteur house qui passait faire un stage en tunisie.
se dernier examine ses pupille, elle son anormalement dilater, la trachee de cette derniere est gonfle comme une baudruche, de plus en plus de mal a respirer, vite house demande une injection d un miligramme d epinephrine et de la faire intuber en urgence......

__________________________________
le vrai bonheur est si simple que l'on ne le discerne que rarement





le 25 Janvier 2011 à 13:42
balkanicus
balkanicus
16774 messages
Réponse à balkanicus qui a dit :
elle n aurait pas cru si bien dire notre chere berthe
il prirent une table non loin de la baie vitree de l hotel, il commencait a faire nuit, des etoiles pintait le bout de leur nez, la lune eclairais la mer de sa lumiere modifier
il se regardais l un l autre se goutant a coup de prunelle baladeuse, tout en sirotant elle un mojito et lui un martini avec une rondelle de citron et il deguste un magnifique plateau de fruit de mer en guise d entree
quand soudain notre heroine commence a se sentir mal, elle respire difficilement (encore elle est vraiment chiante celle la ) elle fait une allergie, c est sur
vite a l auspices.......................
elle arrive a l hopital, on lui a deja donner des anti-histaminique dans l ambulance, elle est amener au bloc des urgence et est acceuillis par le docteur house qui passait faire un stage en tunisie.
se dernier examine ses pupille, elle son anormalement dilater, la trachee de cette derniere est gonfle comme une baudruche, de plus en plus de mal a respirer, vite house demande une injection d un miligramme d epinephrine et de la faire intuber en urgence......


elle n aurait pas cru si bien dire notre chere berthe
il prirent une table non loin de la baie vitree de l hotel, il commencait a faire nuit, des etoiles pintait le bout de leur nez, la lune eclairais la mer de sa lumiere modifier
il se regardais l un l autre se goutant a coup de prunelle baladeuse, tout en sirotant elle un mojito et lui un martini avec une rondelle de citron et il deguste un magnifique plateau de fruit de mer en guise d entree
quand soudain notre heroine commence a se sentir mal, elle respire difficilement (encore elle est vraiment chiante celle la ) elle fait une allergie, c est sur
vite a l auspices.......................
elle arrive a l hopital, on lui a deja donner des anti-histaminique dans l ambulance, elle est amener au bloc des urgence et est acceuillis par le docteur house qui passait faire un stage en tunisie.
se dernier examine ses pupille, elle son anormalement dilater, la trachee de cette derniere est gonfle comme une baudruche, de plus en plus de mal a respirer, vite house demande une injection d un miligramme d epinephrine et de la faire intuber en urgence......
elle se reveille vaseuse, allongee sur un lit, elle entre ouvre les yeux, une eclatante lumiere iradie ses yeux, puis petit a petit elle discerne des contour et finie par voir clairement la chambre ou elle sa trouve
elle vois deux hommes en blouse blanche en cour de discution, l un tenant se qui semble etre un calepin desuivie journalistique et l autre agitant ces mains avec un rictus nasillard.
de l autre cote, greg le millionnaire la regarde tendrement, on lit une nuit difficile sur son visage emacie, elle le regarde et esquice un sourire, lui prend sa main et lui murmure un mot a l oreille.....

__________________________________
le vrai bonheur est si simple que l'on ne le discerne que rarement






INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires