En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

un p'tit coup de corne doit il obligatoirement être l'objet d'une rupture de la relation - Page 1

un p'tit coup de corne doit il obligatoirement être l'objet d'une rupture de la relation - Page 1

Index du forum Salon de thé

1|2|3|4|

Auteur Message
le 03 Mai 2010 à 15:24
eiley
eiley
>>

62 ans
861 messages

A toutes fins utiles ce sujet n'est pas un copié collé trouvé sur le web.



Bonjour à tous et à toutes les membres du forum que j’ai délaissé pendant longtemps , je reviens pour partager avec vous de moments de rire et de discussions sérieuses .

Bonjour les anciens , Moa , felix le chat , Chloé ma petite puce celle que je préfère et tous les autres.

Je lance à la volée ce sujet débat pour faire réfléchir sur un sujet d’une réalité transformée pour parler d'un tabou qui fait de l'homme l'esclave d'une conception de la relation dans laquelle il fait de l'autre sa propriété , sa chose, ce dont de surcroît il est sûr
qu’il il ne sera jamais maître.


Je veux parler de la réalité de ceux qui ne veulent pas comprendre que le coup de corne est un réalité due à notre faiblesse naturelle et humaine ,qui dépend de la conscience de chaque être conceptualiser la relation comme une obligation inaltérable de la fidélité de l’autre qui selon eux devrait être t une constante humaine condamnable si elle est transgressée.
N’est-ce pas plus nos peurs et de notre propre liberté .que nous enrobons par des mots comme respect , propriété , jalousie etc.. qui nous donne l’illusion de tranquillité ?

C’est ce que nous ne pouvons accepter, : la liberté de penser et d’agir de l’autre quand ce fait ne dépend pas de notre vouloir mais du sien qui peut si il ou elle le désire
disposer de son corps comme bon lui semble, sans que cela ne soit considéré comme une violation de la conscience au point même si s'y opposer violemment
.
C'est la liberté de conscience de l'autre de corner ou non, on ne peut lui imposer de bannir totalement ce qu’elle a de plus profond en elle, son désir et sa liberté d’être elle.

Le fait de ne pas vouloir admettre que c'est l'autre qui décide , la femme par son pouvoir de décision même si nous par notre pouvoir de proposition on veut lui interdire par toutes sortes de normes règles ou coercition.
Il faut admettre que cet acte que nous appelons un p’tit coup de corne n’est autre qu’un fait qui répond à l’humanité profonde de l’homme.
Autrement dit cela n’arrive qu’au vivants, pourquoi en faire tout un plat alors que cela fait partie de la qualité d’homme , pourquoi ne pas accepter ce qui est de sa propre nature.

Cela veut dire que nous sommes sans le savoir avec notre grande gueule et notre djol fô misérablement petit devant une simple chose qui fait de nous les prisonniers et les esclaves de la peur d'être à la merci de la femme.
C’est ce qui nous donne les fausses raisons de penser qu’étant notre propriété elle ne devrait pas outrepasser les interdits qu’on lui a imposés et qu’elle mérite des rappels à l’ordre énergiques( violences coups mépris, rupture, etc..)


Je ne fais pas l'apologie de la tromperie, ce mot me gêne tant s'imagine qu'une relation sous quelque forme qu'elle soit oblige à la femme ou l'homme de dépasser sa nature profonde
d'homme qui est par essence un être versatile.

Un p'tit coup de corne est un acte normal tant chez l'homme que chez la femme.
Pourquoi et en vertu de quelle nature profonde et quelle obligation physiologique la femme
devrait être toujours au dessus de ses sentiments ou ses désirs quand nous nous pensons que c’est un fait normal puisque nous sommes des hommes ,.

Le désir n’existe t-il pas aussi chez la femme pour devoir s’interdire formellement ce qu’il y a de plus profond en elle et ne pas s’empêcher par une raison supérieure force mentale transgresser cette morale par ce qu'il y a de plus fort que sa raison : le désir.

Les convenances et normes sociales limitent notre approche de la réalité que nous avons fait uniquement pour nous sans penser que nous nous emprisonnons dans des principes limitant notre liberté par la jalousie, l’esprit de propriété, l’exclusivité poussée à la folie, la perte de ses sens moraux quand on est devant le simple fait que notre chère et tendre a osé prendre un p ‘tit moment de bonheur sans nous ,.
C’est la fin du monde , les grands mots, les grandes pertes , la fin de la vie , l’existence n’a plus sa raison d’être, la violence, la dépression, les meurtres, l’alcoolisme par dépit , la déchéance.
Tout ça parce que un autre a pris un plaisir que nous pensons être le bénéficiaire exclusif.
C’est fou ce que l’idée d’être le propriétaire de l’autre engendre comme maux inextricables
Est- ce aimer sa liberté , sa personne, la vie , l’amour vrai oblige t’il a se dégénérer pour un simple petit plaisir que l’autre s’est offert pour son plaisir personnel.
Si c’est ça l’amour, alors heureusement que je e suis amoureux que de la vie.
Le p’tit coup de corne ; ça doit être l’affaire de l’autre dans laquelle nous ne devons pas nous
Immiscer si on n’est pas capable de supporter qu’il est humain et par essence infidèle.

Voilà la réalité à laquelle ni l’homme ni la femme ne veut s’adapter et de ce fait construit une relation malheureuse par sa jalousie , son incompréhension et son désir d’être le propriétaire du corps et de la pensée l’autre.

__________________________________
la vie avant tout est une question d'envie.
Eiley

le 03 Mai 2010 à 16:12
Patjar
Patjar
>> /

49 ans
2334 messages
Sujet intéressant et bien rédigé !!!

Pour ma part, je partage ton point de vue mais je sais que j'aurai du mal à oublier ce petit coup de corne même si on y trouve plein de raisons ou d'excuses...

Je suis maladivement exclusif Je ne partage pas sauf si notre couple est associé au partage

Donc obligatoirement non pour répondre à la question (sans ?) mais personnellement ce sera dur pour moi de continuer la relation

__________________________________
La vie est trop courte ...
pour n'être que virtuelle ...

le 03 Mai 2010 à 17:00
MALIZE_CALOUB...
MALIZE_CALOUBADIA
221 messages
Réponse à eiley qui a dit :

A toutes fins utiles ce sujet n'est pas un copié collé trouvé sur le web.



Bonjour à tous et à toutes les membres du forum que j’ai délaissé pendant longtemps , je reviens pour partager avec vous de moments de rire et de discussions sérieuses .

Bonjour les anciens , Moa , felix le chat , Chloé ma petite puce celle que je préfère et tous les autres.

Je lance à la volée ce sujet débat pour faire réfléchir sur un sujet d’une réalité transformée pour parler d'un tabou qui fait de l'homme l'esclave d'une conception de la relation dans laquelle il fait de l'autre sa propriété , sa chose, ce dont de surcroît il est sûr
qu’il il ne sera jamais maître.


Je veux parler de la réalité de ceux qui ne veulent pas comprendre que le coup de corne est un réalité due à notre faiblesse naturelle et humaine ,qui dépend de la conscience de chaque être conceptualiser la relation comme une obligation inaltérable de la fidélité de l’autre qui selon eux devrait être t une constante humaine condamnable si elle est transgressée.
N’est-ce pas plus nos peurs et de notre propre liberté .que nous enrobons par des mots comme respect , propriété , jalousie etc.. qui nous donne l’illusion de tranquillité ?

C’est ce que nous ne pouvons accepter, : la liberté de penser et d’agir de l’autre quand ce fait ne dépend pas de notre vouloir mais du sien qui peut si il ou elle le désire
disposer de son corps comme bon lui semble, sans que cela ne soit considéré comme une violation de la conscience au point même si s'y opposer violemment
.
C'est la liberté de conscience de l'autre de corner ou non, on ne peut lui imposer de bannir totalement ce qu’elle a de plus profond en elle, son désir et sa liberté d’être elle.

Le fait de ne pas vouloir admettre que c'est l'autre qui décide , la femme par son pouvoir de décision même si nous par notre pouvoir de proposition on veut lui interdire par toutes sortes de normes règles ou coercition.
Il faut admettre que cet acte que nous appelons un p’tit coup de corne n’est autre qu’un fait qui répond à l’humanité profonde de l’homme.
Autrement dit cela n’arrive qu’au vivants, pourquoi en faire tout un plat alors que cela fait partie de la qualité d’homme , pourquoi ne pas accepter ce qui est de sa propre nature.

Cela veut dire que nous sommes sans le savoir avec notre grande gueule et notre djol fô misérablement petit devant une simple chose qui fait de nous les prisonniers et les esclaves de la peur d'être à la merci de la femme.
C’est ce qui nous donne les fausses raisons de penser qu’étant notre propriété elle ne devrait pas outrepasser les interdits qu’on lui a imposés et qu’elle mérite des rappels à l’ordre énergiques( violences coups mépris, rupture, etc..)


Je ne fais pas l'apologie de la tromperie, ce mot me gêne tant s'imagine qu'une relation sous quelque forme qu'elle soit oblige à la femme ou l'homme de dépasser sa nature profonde
d'homme qui est par essence un être versatile.

Un p'tit coup de corne est un acte normal tant chez l'homme que chez la femme.
Pourquoi et en vertu de quelle nature profonde et quelle obligation physiologique la femme
devrait être toujours au dessus de ses sentiments ou ses désirs quand nous nous pensons que c’est un fait normal puisque nous sommes des hommes ,.

Le désir n’existe t-il pas aussi chez la femme pour devoir s’interdire formellement ce qu’il y a de plus profond en elle et ne pas s’empêcher par une raison supérieure force mentale transgresser cette morale par ce qu'il y a de plus fort que sa raison : le désir.

Les convenances et normes sociales limitent notre approche de la réalité que nous avons fait uniquement pour nous sans penser que nous nous emprisonnons dans des principes limitant notre liberté par la jalousie, l’esprit de propriété, l’exclusivité poussée à la folie, la perte de ses sens moraux quand on est devant le simple fait que notre chère et tendre a osé prendre un p ‘tit moment de bonheur sans nous ,.
C’est la fin du monde , les grands mots, les grandes pertes , la fin de la vie , l’existence n’a plus sa raison d’être, la violence, la dépression, les meurtres, l’alcoolisme par dépit , la déchéance.
Tout ça parce que un autre a pris un plaisir que nous pensons être le bénéficiaire exclusif.
C’est fou ce que l’idée d’être le propriétaire de l’autre engendre comme maux inextricables
Est- ce aimer sa liberté , sa personne, la vie , l’amour vrai oblige t’il a se dégénérer pour un simple petit plaisir que l’autre s’est offert pour son plaisir personnel.
Si c’est ça l’amour, alors heureusement que je e suis amoureux que de la vie.
Le p’tit coup de corne ; ça doit être l’affaire de l’autre dans laquelle nous ne devons pas nous
Immiscer si on n’est pas capable de supporter qu’il est humain et par essence infidèle.

Voilà la réalité à laquelle ni l’homme ni la femme ne veut s’adapter et de ce fait construit une relation malheureuse par sa jalousie , son incompréhension et son désir d’être le propriétaire du corps et de la pensée l’autre.




juste un copié-collé d'une citation qui est une de mes préférées :


" La fidélité n'est pas plus naturelle à l'Homme que la cage au tigre. "
George Bernard Shaw


j'ai juste changé le petit "h" de homme en grand "H"

ni l'homme, ni la femme ne sont faits pour être enfermés dans des carcans, nul n'a le droit de disposer du corps ou de l'esprit d'un autre, en respectant cette liberté, il ne reste que l'amour et c'est génial !

le 03 Mai 2010 à 18:52
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à eiley qui a dit :

A toutes fins utiles ce sujet n'est pas un copié collé trouvé sur le web.



Bonjour à tous et à toutes les membres du forum que j’ai délaissé pendant longtemps , je reviens pour partager avec vous de moments de rire et de discussions sérieuses .

Bonjour les anciens , Moa , felix le chat , Chloé ma petite puce celle que je préfère et tous les autres.

Je lance à la volée ce sujet débat pour faire réfléchir sur un sujet d’une réalité transformée pour parler d'un tabou qui fait de l'homme l'esclave d'une conception de la relation dans laquelle il fait de l'autre sa propriété , sa chose, ce dont de surcroît il est sûr
qu’il il ne sera jamais maître.


Je veux parler de la réalité de ceux qui ne veulent pas comprendre que le coup de corne est un réalité due à notre faiblesse naturelle et humaine ,qui dépend de la conscience de chaque être conceptualiser la relation comme une obligation inaltérable de la fidélité de l’autre qui selon eux devrait être t une constante humaine condamnable si elle est transgressée.
N’est-ce pas plus nos peurs et de notre propre liberté .que nous enrobons par des mots comme respect , propriété , jalousie etc.. qui nous donne l’illusion de tranquillité ?

C’est ce que nous ne pouvons accepter, : la liberté de penser et d’agir de l’autre quand ce fait ne dépend pas de notre vouloir mais du sien qui peut si il ou elle le désire
disposer de son corps comme bon lui semble, sans que cela ne soit considéré comme une violation de la conscience au point même si s'y opposer violemment
.
C'est la liberté de conscience de l'autre de corner ou non, on ne peut lui imposer de bannir totalement ce qu’elle a de plus profond en elle, son désir et sa liberté d’être elle.

Le fait de ne pas vouloir admettre que c'est l'autre qui décide , la femme par son pouvoir de décision même si nous par notre pouvoir de proposition on veut lui interdire par toutes sortes de normes règles ou coercition.
Il faut admettre que cet acte que nous appelons un p’tit coup de corne n’est autre qu’un fait qui répond à l’humanité profonde de l’homme.
Autrement dit cela n’arrive qu’au vivants, pourquoi en faire tout un plat alors que cela fait partie de la qualité d’homme , pourquoi ne pas accepter ce qui est de sa propre nature.

Cela veut dire que nous sommes sans le savoir avec notre grande gueule et notre djol fô misérablement petit devant une simple chose qui fait de nous les prisonniers et les esclaves de la peur d'être à la merci de la femme.
C’est ce qui nous donne les fausses raisons de penser qu’étant notre propriété elle ne devrait pas outrepasser les interdits qu’on lui a imposés et qu’elle mérite des rappels à l’ordre énergiques( violences coups mépris, rupture, etc..)


Je ne fais pas l'apologie de la tromperie, ce mot me gêne tant s'imagine qu'une relation sous quelque forme qu'elle soit oblige à la femme ou l'homme de dépasser sa nature profonde
d'homme qui est par essence un être versatile.

Un p'tit coup de corne est un acte normal tant chez l'homme que chez la femme.
Pourquoi et en vertu de quelle nature profonde et quelle obligation physiologique la femme
devrait être toujours au dessus de ses sentiments ou ses désirs quand nous nous pensons que c’est un fait normal puisque nous sommes des hommes ,.

Le désir n’existe t-il pas aussi chez la femme pour devoir s’interdire formellement ce qu’il y a de plus profond en elle et ne pas s’empêcher par une raison supérieure force mentale transgresser cette morale par ce qu'il y a de plus fort que sa raison : le désir.

Les convenances et normes sociales limitent notre approche de la réalité que nous avons fait uniquement pour nous sans penser que nous nous emprisonnons dans des principes limitant notre liberté par la jalousie, l’esprit de propriété, l’exclusivité poussée à la folie, la perte de ses sens moraux quand on est devant le simple fait que notre chère et tendre a osé prendre un p ‘tit moment de bonheur sans nous ,.
C’est la fin du monde , les grands mots, les grandes pertes , la fin de la vie , l’existence n’a plus sa raison d’être, la violence, la dépression, les meurtres, l’alcoolisme par dépit , la déchéance.
Tout ça parce que un autre a pris un plaisir que nous pensons être le bénéficiaire exclusif.
C’est fou ce que l’idée d’être le propriétaire de l’autre engendre comme maux inextricables
Est- ce aimer sa liberté , sa personne, la vie , l’amour vrai oblige t’il a se dégénérer pour un simple petit plaisir que l’autre s’est offert pour son plaisir personnel.
Si c’est ça l’amour, alors heureusement que je e suis amoureux que de la vie.
Le p’tit coup de corne ; ça doit être l’affaire de l’autre dans laquelle nous ne devons pas nous
Immiscer si on n’est pas capable de supporter qu’il est humain et par essence infidèle.

Voilà la réalité à laquelle ni l’homme ni la femme ne veut s’adapter et de ce fait construit une relation malheureuse par sa jalousie , son incompréhension et son désir d’être le propriétaire du corps et de la pensée l’autre.


Il semble bien pourtant que ce soit un copier coller sur le web !
Sur un post qui s'intitulait "peut-on faire l'impasse sur le sexe", en date du
22/04.

Suffit juste de saisir sur un moteur de recherche commençant par la lettre G avec un extrait :

"on ne peut lui imposer de bannir totalement ce qu'elle a de plus profond en elle, son désir et sa liberté d'être elle"


Je trouvais bien que tout cela n'avait ni queue ni tête, je comprends pourquoi !

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 03 Mai 2010 à 19:19
moumoune3
moumoune3
>> /

69 ans
9551 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Il semble bien pourtant que ce soit un copier coller sur le web !
Sur un post qui s'intitulait "peut-on faire l'impasse sur le sexe", en date du
22/04.

Suffit juste de saisir sur un moteur de recherche commençant par la lettre G avec un extrait :

"on ne peut lui imposer de bannir totalement ce qu'elle a de plus profond en elle, son désir et sa liberté d'être elle"


Je trouvais bien que tout cela n'avait ni queue ni tête, je comprends pourquoi !



tu m'as devancée .. mais c'est eiley sur ce forum ....

donc il se copie ..

bon ceci dit . les coups de cornes .. houla , j'aime pas trop , autant se quitter .. sauf si on est d'accord pour pas etre en couple , là c'est différent !
Etre en couple libre c'est un choix , mais la bonne vielle morale judéo chrétienne à la peau dure ... mariage , pas couple nuance , ... ben c'est un contrat on jure fidélité non ?

après c'est vrai ça devient compliqué , y'a la maison , y'a le chien , la bagnole , les enfants qui choisisset un camp , les potes qu'on perd ... faut tout quitter !!

en règle générale , "celui" qui trompe l'autre .. ben il dit rien , "celui " qui veut bien être trompé ben "il" dit rien non plus !!

"celui" et "il" étant neutre , masculin ou féminin .

voilà voilà


il a bien fait de revenir ! sacré eiley .. toujours le même thème ou : comment précher pour sa paroisse !

__________________________________
Appelez moi Elsa ... tout simplement

le 03 Mai 2010 à 19:27
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à moumoune3 qui a dit :
tu m'as devancée .. mais c'est eiley sur ce forum ....

donc il se copie ..

bon ceci dit . les coups de cornes .. houla , j'aime pas trop , autant se quitter .. sauf si on est d'accord pour pas etre en couple , là c'est différent !
Etre en couple libre c'est un choix , mais la bonne vielle morale judéo chrétienne à la peau dure ... mariage , pas couple nuance , ... ben c'est un contrat on jure fidélité non ?

après c'est vrai ça devient compliqué , y'a la maison , y'a le chien , la bagnole , les enfants qui choisisset un camp , les potes qu'on perd ... faut tout quitter !!

en règle générale , "celui" qui trompe l'autre .. ben il dit rien , "celui " qui veut bien être trompé ben "il" dit rien non plus !!

"celui" et "il" étant neutre , masculin ou féminin .

voilà voilà


il a bien fait de revenir ! sacré eiley .. toujours le même thème ou : comment précher pour sa paroisse !


Un copier coller de soi-même...pourquoi ne pas le dire alors ?

Toujours les mêmes thèmes effectivement, ça vire à l'obsession...

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 03 Mai 2010 à 19:30
moumoune3
moumoune3
>> /

69 ans
9551 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Un copier coller de soi-même...pourquoi ne pas le dire alors ?

Toujours les mêmes thèmes effectivement, ça vire à l'obsession...


zob cession !!!!

__________________________________
Appelez moi Elsa ... tout simplement

le 03 Mai 2010 à 19:33
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41094 messages
Eiley Tu nous manquais à moumoune et à moi


Maintenant, faut que je lise ton long, long post

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 03 Mai 2010 à 19:35
moumoune3
moumoune3
>> /

69 ans
9551 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
Eiley Tu nous manquais à moumoune et à moi


Maintenant, faut que je lise ton long, long post




vi il fait dans le long !! faudra qu'on vérifie tout hein ..

__________________________________
Appelez moi Elsa ... tout simplement

le 03 Mai 2010 à 19:36
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41094 messages
J'ai lu en diagonale


Je pensais, Eiley, que ta femme et toi étaient libres ( sexuellement parlant). Dans ce cas, ça ne serait pas un petit coup de corne.


Parce que pour moi, il y a une grande différence entre tromper sans que l'autre le sache, et avoir d'autres relations sexuelles avec l'approbation de l'autre.

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 03 Mai 2010 à 19:37
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à eiley qui a dit :

A toutes fins utiles ce sujet n'est pas un copié collé trouvé sur le web.



Bonjour à tous et à toutes les membres du forum que j’ai délaissé pendant longtemps , je reviens pour partager avec vous de moments de rire et de discussions sérieuses .

Bonjour les anciens , Moa , felix le chat , Chloé ma petite puce celle que je préfère et tous les autres.

Je lance à la volée ce sujet débat pour faire réfléchir sur un sujet d’une réalité transformée pour parler d'un tabou qui fait de l'homme l'esclave d'une conception de la relation dans laquelle il fait de l'autre sa propriété , sa chose, ce dont de surcroît il est sûr
qu’il il ne sera jamais maître.


Je veux parler de la réalité de ceux qui ne veulent pas comprendre que le coup de corne est un réalité due à notre faiblesse naturelle et humaine ,qui dépend de la conscience de chaque être conceptualiser la relation comme une obligation inaltérable de la fidélité de l’autre qui selon eux devrait être t une constante humaine condamnable si elle est transgressée.
N’est-ce pas plus nos peurs et de notre propre liberté .que nous enrobons par des mots comme respect , propriété , jalousie etc.. qui nous donne l’illusion de tranquillité ?

C’est ce que nous ne pouvons accepter, : la liberté de penser et d’agir de l’autre quand ce fait ne dépend pas de notre vouloir mais du sien qui peut si il ou elle le désire
disposer de son corps comme bon lui semble, sans que cela ne soit considéré comme une violation de la conscience au point même si s'y opposer violemment
.
C'est la liberté de conscience de l'autre de corner ou non, on ne peut lui imposer de bannir totalement ce qu’elle a de plus profond en elle, son désir et sa liberté d’être elle.

Le fait de ne pas vouloir admettre que c'est l'autre qui décide , la femme par son pouvoir de décision même si nous par notre pouvoir de proposition on veut lui interdire par toutes sortes de normes règles ou coercition.
Il faut admettre que cet acte que nous appelons un p’tit coup de corne n’est autre qu’un fait qui répond à l’humanité profonde de l’homme.
Autrement dit cela n’arrive qu’au vivants, pourquoi en faire tout un plat alors que cela fait partie de la qualité d’homme , pourquoi ne pas accepter ce qui est de sa propre nature.

Cela veut dire que nous sommes sans le savoir avec notre grande gueule et notre djol fô misérablement petit devant une simple chose qui fait de nous les prisonniers et les esclaves de la peur d'être à la merci de la femme.
C’est ce qui nous donne les fausses raisons de penser qu’étant notre propriété elle ne devrait pas outrepasser les interdits qu’on lui a imposés et qu’elle mérite des rappels à l’ordre énergiques( violences coups mépris, rupture, etc..)


Je ne fais pas l'apologie de la tromperie, ce mot me gêne tant s'imagine qu'une relation sous quelque forme qu'elle soit oblige à la femme ou l'homme de dépasser sa nature profonde
d'homme qui est par essence un être versatile.

Un p'tit coup de corne est un acte normal tant chez l'homme que chez la femme.
Pourquoi et en vertu de quelle nature profonde et quelle obligation physiologique la femme
devrait être toujours au dessus de ses sentiments ou ses désirs quand nous nous pensons que c’est un fait normal puisque nous sommes des hommes ,.

Le désir n’existe t-il pas aussi chez la femme pour devoir s’interdire formellement ce qu’il y a de plus profond en elle et ne pas s’empêcher par une raison supérieure force mentale transgresser cette morale par ce qu'il y a de plus fort que sa raison : le désir.

Les convenances et normes sociales limitent notre approche de la réalité que nous avons fait uniquement pour nous sans penser que nous nous emprisonnons dans des principes limitant notre liberté par la jalousie, l’esprit de propriété, l’exclusivité poussée à la folie, la perte de ses sens moraux quand on est devant le simple fait que notre chère et tendre a osé prendre un p ‘tit moment de bonheur sans nous ,.
C’est la fin du monde , les grands mots, les grandes pertes , la fin de la vie , l’existence n’a plus sa raison d’être, la violence, la dépression, les meurtres, l’alcoolisme par dépit , la déchéance.
Tout ça parce que un autre a pris un plaisir que nous pensons être le bénéficiaire exclusif.
C’est fou ce que l’idée d’être le propriétaire de l’autre engendre comme maux inextricables
Est- ce aimer sa liberté , sa personne, la vie , l’amour vrai oblige t’il a se dégénérer pour un simple petit plaisir que l’autre s’est offert pour son plaisir personnel.
Si c’est ça l’amour, alors heureusement que je e suis amoureux que de la vie.
Le p’tit coup de corne ; ça doit être l’affaire de l’autre dans laquelle nous ne devons pas nous
Immiscer si on n’est pas capable de supporter qu’il est humain et par essence infidèle.

Voilà la réalité à laquelle ni l’homme ni la femme ne veut s’adapter et de ce fait construit une relation malheureuse par sa jalousie , son incompréhension et son désir d’être le propriétaire du corps et de la pensée l’autre.


Du mal à suivre...de longues phrases qui bien souvent...tournent en rond, et n'invitent pas forcément à répondre.

Je ne saisis donc que qques bribes, si tu veux bien !

Je pense que nul n'est le propriétaire de l'autre.

Qui dit propriété pour moi dit objet...donc ça n'a pas lieu d'être, chez l'être humain !

Après, un "contrat" de mariage, ou une union, est un "engagement".

Entre deux personnes qui le prennent "consciemment", puisque la plupart du temps et dans notre culture, nous ne souffrons pas de mariages arrangés

Alors où on refuse cette vie, tout comme moi, parce que ça ne correspond absolument pas à ses valeurs...où on joue le jeu de l'honneteté avec l'autre !

Selon toi l'humain est par nature infidèle...alors pourquoi la notion d'engagement, de mariage, de couple perdure t elle encore ?

Tu_parles aussi d'une "obligation physiologique de la femme" ?

Si tu veux bien expliquer, merci d'avance.

Tu parles également de normalité du fameux coup de corne, chez l'homme et la femme.

Pourtant il me semble que des tas de couples sont fidèles, le seront...doit-on les montrer du doigt ? Comme des parias ?

Des anormaux alors ?

Pourquoi parler de normalité car il n'y a pas plus complexe je pense que chaque être humain.

Et puis...pour information, en tant qu'hétéro je regrette toutefois qu'on parle de l'homme et de la femme, en oubliant les hommes avec les hommes, et les couples lesbiens.

Message édité 1 fois
(En dernier par redcarmin le 03 Mai 2010 à 19:38)

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 03 Mai 2010 à 19:39
moumoune3
moumoune3
>> /

69 ans
9551 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
J'ai lu en diagonale


Je pensais, Eiley, que ta femme et toi étaient libres ( sexuellement parlant). Dans ce cas, ça ne serait pas un petit coup de corne.


Parce que pour moi, il y a une grande différence entre tromper sans que l'autre le sache, et avoir d'autres relations sexuelles avec l'approbation de l'autre.


exact , mais sinon ça s'appelle sauter dans tous les plumards avec la bénédiction de madame .. ou bien se cacher !!!

je trouve amusant d'ailleurs le titre , il aurait fallu dire : donner un coup de corne au contrat , sinon corne est mal employé , c'es juste un coup de kekette qui fait pousser des cornes !

voilà voilà ...


__________________________________
Appelez moi Elsa ... tout simplement

le 03 Mai 2010 à 19:40
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
J'ai lu en diagonale


Je pensais, Eiley, que ta femme et toi étaient libres ( sexuellement parlant). Dans ce cas, ça ne serait pas un petit coup de corne.


Parce que pour moi, il y a une grande différence entre tromper sans que l'autre le sache, et avoir d'autres relations sexuelles avec l'approbation de l'autre.


C'est carrément oui différent, yep, c'est clair !

Un arrangement dans un couple libre n'a rien à voir avec des mensonges ou autres hypocrisie.

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 03 Mai 2010 à 23:19
LeLooser
LeLooser
>>

52 ans
41 messages
"Et puis...pour information, en tant qu'hétéro je regrette toutefois qu'on parle de l'homme et de la femme, en oubliant les hommes avec les hommes, et les couples lesbiens"

ya pas d'hommes, ya pas d'femmes, que des etres qui s'aiment
le 04 Mai 2010 à 00:02
eiley
eiley
>>

62 ans
861 messages
Red Carmin ,tu ne cesseras jamais de contrôler si ton dit vrai, le sujet sur un forum est bien de moi en réponse à quelqu'un , c'est un forum ou je vais souvent et qui malheureusement ces jours ci a des problèmes de connexion.

Il n'y a aucune obsession de ma part à parler d'un petit coup de canif dans la relation , l'idée est de faire passer un message à tous ceux qui
s'empêtrent dans des histoires pas possible au point de rompre leur relation parce qu'une petite entorse dans le contrat a été faite , parfois sans penser que les conséquences seraient si importantes .

Quand on voit des hommes violenter, battre ou tuer des femmes pour
une simple chose , on est en droit de se demander est-ce que l'amour est
vraiment un sentiment bien compris ou quelle est la réalité objective de ceux qui pensent aimer véritablement.


__________________________________
la vie avant tout est une question d'envie.
Eiley

le 04 Mai 2010 à 00:22
eiley
eiley
>>

62 ans
861 messages
Bonjour Chloé bonjour moumoune ,

je ne suis pas un libertin , je réfléchis juste sur ce qui fait souvent capoter une belle relation.
On s'emmerde le plus souvent à chercher ce que l'autre fait en se faisant mal que de vivre l'instant présent .
J'ai connu un homme qui a fichu en l'air son ménage après avoir su douze ans plus tard que sa femme a eu une relation pasagère avec un mec.
Est-ce qu'il aimait vraiment , dans ce cas pourquoi ne lui a t-il pas pardonné cette petite escapade .

__________________________________
la vie avant tout est une question d'envie.
Eiley

le 04 Mai 2010 à 00:22
eiley
eiley
>>

62 ans
861 messages
bis repetita

Message édité 1 fois
(En dernier par eiley le 04 Mai 2010 à 00:37)

__________________________________
la vie avant tout est une question d'envie.
Eiley

le 04 Mai 2010 à 03:17
SWISS52
SWISS52
3466 messages
Réponse à eiley qui a dit :
bis repetita


Pêtard tes dires sont les plus belles parole que je n'ai jamais entendut sur le site..


__________________________________
virtuelle -

le 04 Mai 2010 à 19:35
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à LeLooser qui a dit :
"Et puis...pour information, en tant qu'hétéro je regrette toutefois qu'on parle de l'homme et de la femme, en oubliant les hommes avec les hommes, et les couples lesbiens"

ya pas d'hommes, ya pas d'femmes, que des etres qui s'aiment


Exactement oui, j'irais même plus loin, car ici très souvent on relie les sentiments amoureux au sese.

Pour la énième fois je rappelle que le sexe peut très bien s'en passer !

Pas de normalité donc, mais du respect entre deux adultes (ou 3, 4, etc...) consentants.

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 04 Mai 2010 à 19:36
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à eiley qui a dit :
Bonjour Chloé bonjour moumoune ,

je ne suis pas un libertin , je réfléchis juste sur ce qui fait souvent capoter une belle relation.
On s'emmerde le plus souvent à chercher ce que l'autre fait en se faisant mal que de vivre l'instant présent .
J'ai connu un homme qui a fichu en l'air son ménage après avoir su douze ans plus tard que sa femme a eu une relation pasagère avec un mec.
Est-ce qu'il aimait vraiment , dans ce cas pourquoi ne lui a t-il pas pardonné cette petite escapade .


Pourquoi ne lui a t il pas pardonné ?

Ca le regarde, ça les regarde...tout simplement.

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires