En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Addicts des sites de rencontre - Page 2

Addicts des sites de rencontre - Page 2

Index du forum Proximeety et les sites de rencontres en général

1|2|

Auteur Message
le 16 Octobre 2009 à 12:37
coucoudesBDR
coucoudesBDR
>>

45 ans
150 messages
La personne victime d'addiction n'a souvent aucune incohérence dans ces écrits et aucune répartie.

Elle préfère Troller,
ce mode de communication lui procure un plaisir intense de courte durée, car elle veut exister à travers le virtuel sans être incapable de communiquer correctement dans la vie.

C'est une forme d'automutilation virtuelle.

Rongée par son propre mal, elle perdure dans l'indifférence, qu'elle reproduit par des stéréotypes, clichés, souvent repris par d'autres victimes.

C'est hélas, sa seule façon d'exister, car elle n'a plus de limites,
elles sont dépassées.


le 16 Octobre 2009 à 12:48
Felix_le_chat...
Felix_le_chat...
2533 messages
Réponse à coucoudesBDR qui a dit :
La personne victime d'addiction n'a souvent aucune incohérence dans ces écrits et aucune répartie.

Elle préfère Troller,
ce mode de communication lui procure un plaisir intense de courte durée, car elle veut exister à travers le virtuel sans être incapable de communiquer correctement dans la vie.

C'est une forme d'automutilation virtuelle.

Rongée par son propre mal, elle perdure dans l'indifférence, qu'elle reproduit par des stéréotypes, clichés, souvent repris par d'autres victimes.

C'est hélas, sa seule façon d'exister, car elle n'a plus de limites,
elles sont dépassées.




Et Ben moi je trouve que les sites de rencontreS c'est très bien pour plein de raisons



et ... Tiens au fait je viens vous dire bonjour et bonne journée ici avec les copier coller à BDRdounette

__________________________________
Muchos cuentos

le 16 Octobre 2009 à 12:51
coucoudesBDR
coucoudesBDR
>>

45 ans
150 messages
Réponse à feraoucen qui a dit :
Je veux être provocateur sur ce sujet. Pourquoi ne fréquenterions-nous pas les sites de rencontres ? Est-ce mal ?

La dépendance, si toutefois nous pouvons assimiler la fréquentation "abusive" d'un site de rencontres à une dépendance, est de loin moins nocive que la solitude.

La messe est dite !


Attention, vous êtes entrain de devenir dépendant.

Que vous fréquentiez un site "abusivement" ou pas, le résultat est le même.

Face à des personnes dépendantes, qui vous rendent dépendant,vous êtes seul devant votre machine,quoi qu'il en soit.

Le fait d'être connecté en permanence ne change pas l'état de votre solitude.

Concrètement vous êtes seul quand même et vos interlocuteurs le sont aussi.

Le virtuel ne remplacera jamais le réel.
Mais la "peur" de vivre est remplacé par le virtuel, quand on est addict.
le 16 Octobre 2009 à 12:52
kim74
kim74
5419 messages
Réponse à Felix_le_chat... qui a dit :
Et Ben moi je trouve que les sites de rencontreS c'est très bien pour plein de raisons



et ... Tiens au fait je viens vous dire bonjour et bonne journée ici avec les copier coller à BDRdounette


Copier Coller???

Je suis décue je croyai que c'était un réel psychanalyste


Bonjour Félix

__________________________________


Un désir auquel on se cramponne, un rêve auquel on croit très fort, est déjà une réalité.



le 16 Octobre 2009 à 12:57
kim74
kim74
5419 messages
Réponse à coucoudesBDR qui a dit :
Attention, vous êtes entrain de devenir dépendant.

Que vous fréquentiez un site "abusivement" ou pas, le résultat est le même.

Face à des personnes dépendantes, qui vous rendent dépendant,vous êtes seul devant votre machine,quoi qu'il en soit.

Le fait d'être connecté en permanence ne change pas l'état de votre solitude.

Concrètement vous êtes seul quand même et vos interlocuteurs le sont aussi.

Le virtuel ne remplacera jamais le réel.
Mais la "peur" de vivre est remplacé par le virtuel, quand on est addict.


voila on est tous devant une machine ,et tu es avec nous ,bienvenue au club

__________________________________


Un désir auquel on se cramponne, un rêve auquel on croit très fort, est déjà une réalité.



le 16 Octobre 2009 à 14:31
PROXIMEETY
PROXIMEETY
7257 messages


Si le sujet ne vous intéresse pas, vous êtes libre de ne pas y répondre.

__________________________________
Equipe Support PROXIMEETY

le 16 Octobre 2009 à 19:26
kim74
kim74
5419 messages
Réponse à PROXIMEETY qui a dit :


Si le sujet ne vous intéresse pas, vous êtes libre de ne pas y répondre.


Moi je suis d'accord pour poster des choses qui me semblent être interessantes à titre constructif pour un sujet tel quel.
Mais on est vite freiné,a chaque fois qu il y a un débat "de socièté" le post est tout de suite troller par le même pseudo toujours.

Je dis" troller ",car ca en est bien la definition:il provoque, n'est jamais d'accord,va de la simple plaisanterie aux insultes(pas dans ce post là ...juste à faire des historiques de BDR)....donc discuter d'un sujet dans le respect de tout le monde sans exception ok....Mais faire du surplace ,avec quelqu un qui passe son temps a reprendre bêtement ,mais sans avoir ses propres opinions ,provoquer ,ironiser,sans rien de constructif au developpement du sujet,et que ce soit tout le monde sauf lui de sanctionner ...
.Avec tout mon respect ,ce comportement de sa part n'est pas trés modéré

__________________________________


Un désir auquel on se cramponne, un rêve auquel on croit très fort, est déjà une réalité.



le 22 Octobre 2009 à 22:02
coucoudesBDR
coucoudesBDR
>>

45 ans
150 messages
La victime d'addiction essai par tous les moyens de manipuler sur internet à travers ces interventions et réactions.
Hélas sans succès la plupart du temps.
Ce qui n'est pas tout le temps le cas,nous verrons pourquoi...

La méthode:
Elle s'approprie des sujets qui ne l'intéressent absolument pas,
dans le seul but de créer le trouble,d'essayer de se faire "voir" pour "exister"et d'essayer de créer de fausses réputations envers des personnes qui ne lui conviennent pas mais dont elle à besoin.
C'est compulsif.

Ne faisant pas partie de "son monde" qu'elle a imaginé et qu'elle c'est approprié, elle refusera toutes idées et pensées écrites de ces personnes,quelque soit les sujets.
Pourquoi ?

Une victime d'addiction ne supporte pas que l'on interfère dans "son monde" et dans ses propres délires de paranoïaque psychopathe dans les cas extrêmes.
La victime d'addiction n'a également aucune notion de tolérance,bien au contraire, elle essai par de la des réactions qu'elle croit être agressives de sauvegarder "son monde" qui n'est en réalité qu'un espace public virtuel qu'elle c'est approprié et dont la plupart du temps les personnes qui s'y connectent n'en ont que faire et ne sont la que pour passer un moment.
Ce n'est donc pas vital pour ces personnes lambda,mais pour la victime d'addiction oui,car elle ne vit qu'a travers cet espace qui est "son monde" rappelons-le.

Les personnes acceptées par les victimes d'addiction fonctionnent à travers le même mode de communication,car elles mêmes victimes de cette même pathologie.C'est aussi simple que ça.

Elles se complaisent,se réconfortent entre elles et se reconnaissent uniquement qu'a travers ce mode de communication,dénuées de tout sens et d'intérêts en vue d'une quelconque sociabilité,car inexistante.
Le monde et le mode de communication de la victime d'addiction doit convenir intégralement à toute personne susceptible de vouloir intégrer "son monde".

Dans le cas inverse,
la victime d'addiction n'ayant aucune limites dans la diffamation envers autrui dans "son monde" qu'elle a imaginé et construit aux travers de nombreuses années de maladie,renfermée dans "son monde" et sur elle même, elle se déclare à travers ses écrits et réactions de victime d'agressions et plus tard, en agressant sans demi-mesures,sans limites toutes personnes s'opposant à son mode de fonctionnement destructif.
Elle serra toujours en situation et se positionnera toujours en tant que victime.
C'est ce qu'elle veut faire paraitre pour "exister" et manipuler d'autres futur victimes potentiellement fragiles.

Ces réactions étant bien souvent sans aucune importance,vides de toutes objectivités et de bon sens, elle persiste néanmoins à retranscrire son mal être.Tous les moyens sont bon et entrepris.
Un réel besoin,une véritable drogue.

Elle invente et imagine des agressions écrites,des injures à son égards,des situations "virtuelles",provenant d'autres lecteurs,posteurs,de contacts dont elle est la principale victime.
La paranoïa porte ses fruits.

Tout ceci n'existe bien évidemment pas, sauf dans son esprit de malade paranoïaque compulsif et de borderline schizophrène à tendance psychopathe comme dans certain cas lorsque la victime d'addiction agresse volontairement tout en se mettant en danger.
Gline sur les réseaux irc par exemple.

Elle peut transférer ce comportement également dans la vie auprès de ses proches,souvent en se faisant passer de nouveau pour une victime.
La victime d'addiction peut harceler d'autres personnes qu'elle ne connait pas physiquement à travers des moyens de communication,
tel que messageries instantanées,sms,coups de téléphones anonymes,lettres anonymes,sur des forums de discutions,chats,etc.

Toutes les sources d'informations ayant été au préalable récupérées sur internet auprès d'autres victimes d'addiction pour nuire à des personnes qui elles seront de véritables victimes dans la vie.

L'interaction et le transfert:
Tout ce qui est lu par une victime d'addiction lui fait obligatoirement référence.La victime d'addiction est le centre du monde, rappelons le.
Elle s'approprie leurs idées et pensées écrites qu'elle interprète négativement et exclusivement pour et contre elle, toujours dans le même but,être et passer pour une victime.
C'est comme cela qu'elle interprète et perçoit volontairement les écrits d'autres personnes sur internet.

Elle s'auto-proclame victime des autres mais jamais d'elle même,
tout en étant consciente de sa souffrance destructrice,elle veut essayer de nuire aux autres tout en se faisant passer pour ce qu'elle n'est pas,une victime des autres.

Les personnes ne convenant pas à "son monde" et à sa maladie,
la victime d'addiction en ferra ses bourreaux,qu'elle ne cessera de vouloir interpeller,harceler,ne trouvant pas d'autres portes de sorties à son véritable enfer "virtuel" perpétuellement vide de vie,de sens et d'intérêt.

C'est uniquement à travers ses bourreaux trouvés sur internet que la victime "existe" dans le virtuel et dans la vie.
Sa vie est uniquement construite autour et au travers d'eux.


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires
Sélection de profils connectés
chez nos partenaires :