En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

L'avortement?? pour, contre ou tout simplement votre avis sur la question............... - Page 5

L'avortement?? pour, contre ou tout simplement votre avis sur la question............... - Page 5

Index du forum Salon de thé

1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|

Auteur Message
le 22 Juin 2009 à 21:32
Holyies
Holyies
64 messages
Réponse à zigomar11 qui a dit :
pour avant 42 jour de grossesse et contre apres


Et les cliniques d'avortements que disent-elles?

Je voulais répondre au sujet de la procréation...ce n'est pas pacqu'on utilise des moyens de contraceptions qu'on n'est plus des procréateurs, ce sont de moyens artificiels qui empêche seulement que l'on soient fertile.

Que tu cèdes ou pas a tes pulsions tu est procréateurs-procréatrices, nous sommes programmés pour être ainsi tant que nous sommes fertiles. T
Tu es simplement une procratrice qui se protège pour ne pas procréer; c'est plus juste,

D'autre part tu dis: le sexe ''peut être'' dissocié d'un acte avec des sentiments?

Oui, tout est une question de discerner ce qui te convient ou pas, ce qui est bon pour toi ou moins bon.

Est-ce que je me respecte et est-ce que je respecte l'autre cependant? Estce que je me sens bien et en confiance?

Faire l'amour n'est pas la seule manière d'avoir des rapports physique avec quelqu'un....C
le 22 Juin 2009 à 21:46
Holyies
Holyies
64 messages
Je crois que les postes sont courts n'est-ce pas?
Je continue...

Tu dis: faire l'amour n'est pas la seule faön d'avoir des rapports physique avec quelqu'un et bien heureusement d'ailleurs....?

Tu n'est pas très explicite...et cela ouvre le chemin a pleins de déviation vs une saine sexualité?

Aussi tu fais allusion au lien entre avortement et grassesse c'est sur c'est inter-relié... vivre une grssesse, vivre la contrainte d'un avortement c'est intimement inter-relié a cette dimension de la vie sexuelle qui fait de nous des procréateurs-procréatrices.

Tu fais aussi allusion au fait que le Père ne trouve pas toujours sa place et là nous sommes d'accord...est-ce parce qu'il ne l'assume pas...est-ce parce que il ne prend pas assez sa place...est-ce parce que nous ne lui faisons plus de place?

Est-ce que ce monde hypersexualisé controler par des hommes ont réussit a tout mettre sur le dos des femmes qui se sur-assument au point même d'en déresponsabilisé aveuglément les hommes?

Holyies
le 22 Juin 2009 à 21:51
Holyies
Holyies
64 messages
Question? on ne peut pas revenir sur un poste pour soit changé ou ajouter ou corrigé ?

Merci à l'avance de la réponse.

Holyies
le 22 Juin 2009 à 22:39
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à Holyies qui a dit :
Je crois que les postes sont courts n'est-ce pas?
Je continue...

Tu dis: faire l'amour n'est pas la seule faön d'avoir des rapports physique avec quelqu'un et bien heureusement d'ailleurs....?

Tu n'est pas très explicite...et cela ouvre le chemin a pleins de déviation vs une saine sexualité?

Aussi tu fais allusion au lien entre avortement et grassesse c'est sur c'est inter-relié... vivre une grssesse, vivre la contrainte d'un avortement c'est intimement inter-relié a cette dimension de la vie sexuelle qui fait de nous des procréateurs-procréatrices.

Tu fais aussi allusion au fait que le Père ne trouve pas toujours sa place et là nous sommes d'accord...est-ce parce qu'il ne l'assume pas...est-ce parce que il ne prend pas assez sa place...est-ce parce que nous ne lui faisons plus de place?

Est-ce que ce monde hypersexualisé controler par des hommes ont réussit a tout mettre sur le dos des femmes qui se sur-assument au point même d'en déresponsabilisé aveuglément les hommes?

Holyies


Je fais juste la différence entre "faire l'amour" ( une expression que je n'utilise jamais tant je la trouve ridicule, et sans signification, en effet, l'amour est un sentiment, or on ne peut pas "faire" un sentiment !) qui est un acte que j'associerais donc à l'affect, et avoir des rapports physiques, tout en restant bien entendu dans l'accord mutuel ! Le sexe pour le sexe n'a rien à voir pour moi avec la procréation, même si effectivement, cela peut engendrer une grossesse.

Le monde hypersexualisé par les hommes ?

Je pense alors que nous vivons pas dans le même monde, celui que tu évoques est d'un autre temps !

C'est dingue...dès qu'une femme s'assume, étrangement...certains iront dire qu'elles se "sur-assument" (pas persuadée que le terme existe, il est d'ailleurs aussi moche à prononcer qu'à écrire !).

Que l'homme prenne sa place, qu'"on" lui fasse une place ?

Qui l'en empêche ?

Mais personne n'a le droit de le forcer.

Je prends le cas des naissances, je connais encore des hommes qui ne peuvent y assister...trop effrayés, ou je ne sais quoi encore...là aussi, doit-on porter un jugement ?

Il faudrait cesser une bonne fois pour toutes ces guéguerres intestines, chacun à sa place me semble-t-il, aucun territoire à gagner, rien à prouver, aucune gloire à tirer !!!

Et puis comme cela a déjà été évoqué intelligement ici je pense qu 'il est des sujets qui n'ont pas leur place.

L'avortement, pour ou contre ? Genre comme ces émissions stupides...si vous êtes pour, votez 1 ! Contre, votez 2 !

L'avortement, le droit de mourir dignement, ou bien encore la peine de mort...

Je pense que la pudeur est de mise sur ces sujets, qui cachent de véritables souffrances, et qui malheureusement peuvent être abordés ici avec un bruit de fond "Questions pour un Champion", ou entre deux bières.

Ca me pose question...

Message édité 2 fois
(En dernier par redcarmin le 22 Juin 2009 à 22:47)

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 22 Juin 2009 à 22:46
quasimodo94
quasimodo94
>>

41 ans
33719 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Je fais juste la différence entre "faire l'amour" ( une expression que je n'utilise jamais tant je la trouve ridicule, et sans signification, en effet, l'amour est un sentiment, or on ne peut pas "faire" un sentiment !) qui est un acte que j'associerais donc à l'affect, et avoir des rapports physiques, tout en restant bien entendu dans l'accord mutuel ! Le sexe pour le sexe n'a rien à voir pour moi avec la procréation, même si effectivement, cela peut engendrer une grossesse.

Le monde hypersexualisé par les hommes ?

Je pense alors que nous vivons pas dans le même monde, celui que tu évoques est d'un autre temps !

C'est dingue...dès qu'une femme s'assume, étrangement...certains iront dire qu'elles se "sur-assument" (pas persuadée que le terme existe, il est d'ailleurs aussi moche à prononcer qu'à écrire !).

Que l'homme prenne sa place, qu'"on" lui fasse une place ?

Qui l'en empêche ?

Mais personne n'a le droit de le forcer.

Je prends le cas des naissances, je connais encore des hommes qui ne peuvent y assister...trop effrayés, ou je ne sais quoi encore...là aussi, doit-on porter un jugement ?

Il faudrait cesser une bonne fois pour toutes ces guéguerres intestines, chacun à sa place me semble-t-il, aucun territoire à gagner, rien à prouver, aucune gloire à tirer !!!

Et puis comme cela a déjà été évoqué intelligement ici je pense qu 'il est des sujets qui n'ont pas leur place.

L'avortement, pour ou contre ? Genre comme ces émissions stupides...si vous êtes pour, votez 1 ! Contre, votez 2 !

L'avortement, le droit de mourir dignement, ou bien encore la peine de mort...

Je pense que la pudeur est de mise sur ces sujets, qui cachent de véritables souffrances, et qui malheureusement peuvent être abordés ici avec un bruit de fond "Questions pour un Champion", ou entre deux bières.

Ca me pose question...


Je voulais juste te confirmer en passant que le mot moche employé n'existe pas, enfin tu le sais déjà voilà, c fait










ps: je suis pr au fait

__________________________________

le 23 Juin 2009 à 03:02
Holyies
Holyies
64 messages
Bonjour Redcarmen,

Je tiens a te dire que je respecte ton opinion chaque personne a son cheminement...Moi j'apprends en te lisant tu dis ce que tu penses et cela m'éclaire sur une position qui est différente de la mienne...Je suis une femme de 52 ans mais je suis aussi une mère de grand ados ou plutôt de jeunes adultes qui vivent aussi je le vois bien des expériences dans leurs vies sentimentales et sexuelles...j'essais de les comprendre...pas toujours évident cependant....

Je trouverais pour ma part inconcevable de faire l'amour avec un homme que je n'aimerais pas cela ne me correspond pas.

Je pense que l'amour existe. L'amour sentiment exige d'abord il me semble que l'on s'aime soit, avant d'aimer l'autre. Le premier des autres c'est toi-même. Si je m'aime je veux le meilleur pour moi même je le vise tant que je ne l'ai pas atteint....comme un idéal a trouver.

Le don de soit exige l'amour-respect de soi.

Donner du sexe sans amour, je ne juge pas ces personnes mais il me semble à moi que c'est incohérent selon ce que j'en sais et selon ce que je suis.

Mais j'essais de comprendre...les autres et de ne pas jugé.

Et fait l'avortement nous fait parlé de bien des sujets qui se rapporte tous a la sexualité. M'enfin c'est enrichissant je trouve!


le 23 Juin 2009 à 03:53
thelittleholl...
thelittlehollow
>>

27 ans
67 messages
En tant que jeune sans situation, je suis actuellement pour l'avortement.
Il n'y a actuellement pas de choix, entre devenir papa à un âge où il est impossible de prendre soin d'un enfant sans le négliger.

De là à être toujours pour, je dirais que ça dépend des situations, et si j'étais dans la capacité de convenir aux besoins d'un enfant, je ne saurait savoir si oui ou non je serais pour ou contre.
Tout dépend de la situation pour ma part.
le 23 Juin 2009 à 04:03
Romanichelle
Romanichelle
7030 messages
Réponse à thelittlehollow qui a dit :
En tant que jeune sans situation, je suis actuellement pour l'avortement.
Il n'y a actuellement pas de choix, entre devenir papa à un âge où il est impossible de prendre soin d'un enfant sans le négliger.

De là à être toujours pour, je dirais que ça dépend des situations, et si j'étais dans la capacité de convenir aux besoins d'un enfant, je ne saurait savoir si oui ou non je serais pour ou contre.
Tout dépend de la situation pour ma part.


Ben voila....les histoires se suivent mais ne se ressemble pas.....
mais ce qui importe c'est qu'on ai toujours le choix de donner ou non la vie....
le 23 Juin 2009 à 04:54
Holyies
Holyies
64 messages
Je fais juste la différence entre "faire l'amour" ( une expression que je n'utilise jamais tant je la trouve ridicule, et sans signification, en effet, l'amour est un sentiment, or on ne peut pas "faire" un sentiment !) qui est un acte que j'associerais donc à l'affect, et avoir des rapports physiques, tout en restant bien entendu dans l'accord mutuel ! Le sexe pour le sexe n'a rien à voir pour moi avec la procréation, même si effectivement, cela peut engendrer une grossesse.


J'ai fait une petite recherche pour éclaircir la situation sur l'expression:
''faire l'amour''.

La procréation se défénit comme étant: l'action de donné la vie.

Et quelle est cette action, cet acte physiologique qui justifie l'expression ''faire l'amour'' ou comment le dire autrement,,,libre a chacun... vivre sa sexualité tout en décidant si les personnes concernés désire procréer ou ne pas procréer.

C'est un choix une décision a prendre de vouloir procréer ou pas.

Quand la décision est prise avant la fécondation; c'est un droit.

Quand la décision est prise après la fécondation: c'est une liberté!

La liberté sexuelle est donc rendue totale.

L'avortement serait donc une liberté de choisir ou pas de gardé l'enfant au plan civil, et serait donc inter-relié au droit de ne pas procréer droit acquis par nos sociétés.


Holyies
le 23 Juin 2009 à 05:42
Romanichelle
Romanichelle
7030 messages
Réponse à Holyies qui a dit :
Je fais juste la différence entre "faire l'amour" ( une expression que je n'utilise jamais tant je la trouve ridicule, et sans signification, en effet, l'amour est un sentiment, or on ne peut pas "faire" un sentiment !) qui est un acte que j'associerais donc à l'affect, et avoir des rapports physiques, tout en restant bien entendu dans l'accord mutuel ! Le sexe pour le sexe n'a rien à voir pour moi avec la procréation, même si effectivement, cela peut engendrer une grossesse.


J'ai fait une petite recherche pour éclaircir la situation sur l'expression:
''faire l'amour''.

La procréation se défénit comme étant: l'action de donné la vie.

Et quelle est cette action, cet acte physiologique qui justifie l'expression ''faire l'amour'' ou comment le dire autrement,,,libre a chacun... vivre sa sexualité tout en décidant si les personnes concernés désire procréer ou ne pas procréer.

C'est un choix une décision a prendre de vouloir procréer ou pas.

Quand la décision est prise avant la fécondation; c'est un droit.

Quand la décision est prise après la fécondation: c'est une liberté!

La liberté sexuelle est donc rendue totale.

L'avortement serait donc une liberté de choisir ou pas de gardé l'enfant au plan civil, et serait donc inter-relié au droit de ne pas procréer droit acquis par nos sociétés.


Holyies





chez nous on appelle ça "enculer les mouches"

désolée si je vous choque!

Tout les termes énoncés sont bons....dépend du contexte....
Faire l'amour, baiser, fourrer, se mettre, se faire du bien......procréer.....
peut-importe......Y'a un acte qui peut avoir une conséquence.....
et ce n'est pas nécessairement voulu ou prévu.
Tu peux prendre la pilule, avoir un stérilet, mettre un condom, sans parler des petites erreurs de parcours qui font que tu n'a pas fait gaffe (he oui ça arrive!!! ) et tomber enceinte....!!!
Ne portons pas un jugement sur la sexualité d'aujourd'hui....

Et oui l'avortement est une liberté acquise.....Heureusement!!!

Romane


le 23 Juin 2009 à 05:45
Holyies
Holyies
64 messages
J'ai fait une petite recherche pour éclaircir la situation sur l'expression... ''faire l'amour''...

En résumé, je ls trouve très belle moi, l'expression '' faire l'amour ''!

Cela donne tout son sens a faire l'acte d'aimer ou l'acte sexuel de procréer, prend rejoint tout le sens de ce qu'est ''aimer'' qui contient a la fois des sentiments qui se manifeste aussi par l'amour physique.

Car faire l'amour; c'est vivre entièrement le sens de faire l'acte d'aimer; c'est a dire s'aimer soi-même tout autant que l'autre.

Autrement... tu peux, toujours selon ta liberté. joué le rôle de faire l'acte de ''faire du sexe'' et non de ''faire l'amour'' nuance.

Holyies
le 23 Juin 2009 à 07:28
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à Romanichelle qui a dit :



chez nous on appelle ça "enculer les mouches"

désolée si je vous choque!

Tout les termes énoncés sont bons....dépend du contexte....
Faire l'amour, baiser, fourrer, se mettre, se faire du bien......procréer.....
peut-importe......Y'a un acte qui peut avoir une conséquence.....
et ce n'est pas nécessairement voulu ou prévu.
Tu peux prendre la pilule, avoir un stérilet, mettre un condom, sans parler des petites erreurs de parcours qui font que tu n'a pas fait gaffe (he oui ça arrive!!! ) et tomber enceinte....!!!
Ne portons pas un jugement sur la sexualité d'aujourd'hui....

Et oui l'avortement est une liberté acquise.....Heureusement!!!

Romane




Bien résumé !

Des femmes, et même qques hommes se sont battus pour ce droit.

Point.

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 23 Juin 2009 à 07:37
LadyLadyLay
LadyLadyLay
238 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Bien résumé !

Des femmes, et même qques hommes se sont battus pour ce droit.

Point.


interessant débat .
On ne pourra jamias faire changer les gens d'opinion , mais , en lisant hobies , le petit morceau de phrase que jattendais trouvé :

"L'amour avaient un sens, ils se vivaient selon les repères de la foi; dans le respect et la fidélité...aussi. "


la religion et la sexualité ?
on voit ou ça mène

__________________________________
jesuis heureuse de vivre dans un pays où on peut profiter des joies du*******, du ****, et de la ****, et de la liberté d'expression .

le 23 Juin 2009 à 08:48
-samy.-
-samy.-
3449 messages
Réponse à Romanichelle qui a dit :



chez nous on appelle ça "enculer les mouches"

désolée si je vous choque!

Tout les termes énoncés sont bons....dépend du contexte....
Faire l'amour, baiser, fourrer, se mettre, se faire du bien......procréer.....
peut-importe......Y'a un acte qui peut avoir une conséquence.....
et ce n'est pas nécessairement voulu ou prévu.
Tu peux prendre la pilule, avoir un stérilet, mettre un condom, sans parler des petites erreurs de parcours qui font que tu n'a pas fait gaffe (he oui ça arrive!!! ) et tomber enceinte....!!!
Ne portons pas un jugement sur la sexualité d'aujourd'hui....

Et oui l'avortement est une liberté acquise.....Heureusement!!!

Romane




roo toi tu parle comme j'aime qu'on parle




__________________________________


le 23 Juin 2009 à 11:20
Holyies
Holyies
64 messages
C'est un choix une décision a prendre de vouloir procréer ou pas.

Quand la décision est prise avant la fécondation; c'est un droit.

Quand décision la n' est prise après la fécondation: c'est une liberté! l

La liberté sexuelle est donc rendue totale.

??????????????????????????????????????????????????????????????????

''Quand la décision est prise avant la fécondation; c'est un droit.''
VS


J'aimerais mieux comprendre cela? Peut-être pourriez vous m'aider a mieux comprendre? Pourquoi serait-ce un ''droit'' si la décision est prise avant la fécondation vs une liberté si après la fécondation?

Merci de vos réponses

Holyies
le 23 Juin 2009 à 11:33
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Réponse à Holyies qui a dit :
C'est un choix une décision a prendre de vouloir procréer ou pas.

Quand la décision est prise avant la fécondation; c'est un droit.

Quand décision la n' est prise après la fécondation: c'est une liberté! l

La liberté sexuelle est donc rendue totale.

??????????????????????????????????????????????????????????????????

''Quand la décision est prise avant la fécondation; c'est un droit.''
VS


J'aimerais mieux comprendre cela? Peut-être pourriez vous m'aider a mieux comprendre? Pourquoi serait-ce un ''droit'' si la décision est prise avant la fécondation vs une liberté si après la fécondation?

Merci de vos réponses

Holyies


euh étant donnée que j'ai quelque lacune peut tu faires moins complexe et plus clair

pour moi perso chacun fait ce qu'il veut avec son corp et personne n'a la réponse et les explications qui pourrons correspondre au attente de l'autre...mais parle t'on de liberté sexuelle, de fécondation la ça se mélange.

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 23 Juin 2009 à 11:37
rectomoi
rectomoi
765 messages
je dit pour
C est une decision lourde a prendre, mais reflechi ce n est ni un droit ni devoir, ni rien d autre.
c est juste un choix de pas donne rla vie pour x raison propre a soi meme
et quand je vois des fois des parents avec des enfants et comment il l ai traite ou s en occuipe
je me dit que oui certains devrais eviter de proccrer
donc si une personne decide d avorter on a pas a la juger; vaut mieux cela qu un enfant maltraiter ensuite ou laisser a l abandon
c est beaucoup de repsonsabilité un gosse, faut le preparer a lavenir lui apprendre les valeur et la justesse et lui donner un avenir convenable pour sa vie d adulte
donc oui a l avortement
le 23 Juin 2009 à 14:01
pipam
pipam
19383 messages
la decision de ne pas garder un enfant peut etre très trauatisante, il ne faut pas l'oublier. C'est un choix. Lourd de conséquences pour la vie qu'on enleve, mais lourd aussi pour celle qui fait ce choix. Un tel choix ne se fait pas sur un coup de tête.

Mais effectivement il vaut mieux avorter si l'on sait qu'on ne veux pas de l'enfant qu'on porte.

mais par contre j ecrosi qu'on ne sat jamais d'avance si on sera capable de l'aimer ou non... la fibre maternelle vient parfois à mesure que la grossesse avance....

mais pour quand même.

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.

le 23 Juin 2009 à 15:44
zigomar11
zigomar11
>>

46 ans
280 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
Pourquoi 42 jours?


a 42 jour c un etre vivant c prouver scientifiquement et le coran l'a citee il ya 14 siecles
le 23 Juin 2009 à 15:46
zigomar11
zigomar11
>>

46 ans
280 messages
Réponse à Holyies qui a dit :
Et les cliniques d'avortements que disent-elles?

Je voulais répondre au sujet de la procréation...ce n'est pas pacqu'on utilise des moyens de contraceptions qu'on n'est plus des procréateurs, ce sont de moyens artificiels qui empêche seulement que l'on soient fertile.

Que tu cèdes ou pas a tes pulsions tu est procréateurs-procréatrices, nous sommes programmés pour être ainsi tant que nous sommes fertiles. T
Tu es simplement une procratrice qui se protège pour ne pas procréer; c'est plus juste,

D'autre part tu dis: le sexe ''peut être'' dissocié d'un acte avec des sentiments?

Oui, tout est une question de discerner ce qui te convient ou pas, ce qui est bon pour toi ou moins bon.

Est-ce que je me respecte et est-ce que je respecte l'autre cependant? Estce que je me sens bien et en confiance?

Faire l'amour n'est pas la seule manière d'avoir des rapports physique avec quelqu'un....C


les cliniques pensent a leur poche


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires