En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Adieu championne - Page 1

Adieu championne - Page 1

Index du forum Sports

Auteur Message
le 29 Mai 2009 à 20:08
Phoenix.
Phoenix.
253 messages
La championne olympique 1998 de snowboard Karine Ruby (31 ans) a trouvé la mort ainsi qu'un autre alpiniste vendredi vers midi en chutant dans une crevasse à la Tour de Ronde, dans le massif du Mont-Blanc. Un troisième homme a été grièvement blessé.

La championne olympique 1998 de snowboard, Karine Ruby, s'est tuée vendredi à 31 ans dans le massif du Mont-Blanc en chutant dans une crevasse, suscitant une vive émotion dans le milieu de la montagne. L'accident s'est produit à la mi-journée sur le glacier du Géant, à 3300 m d'altitude, alors que la jeune femme, devenue guide de montagne après sa carrière sportive, accompagnait deux clients. Les trois alpinistes sont tombés dans une crevasse d'une vingtaine de mètres, la chute tuant la championne et un de ses clients et blessant grièvement le second. Son pronostic vital était engagé vendredi soir.

Les hommes du peloton de gendarmerie de Haute-Montagne (PGHM) de Chamonix sont rapidement intervenus après que des témoins ont donné l'alerte. Les corps ont été ensuite redescendus à Chamonix. "Un glacier est généralement couvert de crevasses dissimulées par de la neige et un pont de neige peut céder à tout moment", a expliqué à l'AFP un secouriste, alors que l'accident s'est produit par beau temps. L'annonce du décès de Karine Ruby, qui faisait partie de la compagnie des guides de Chamonix, a provoqué un vif émoi.

"Tristesse"

"C'est le choc (...), l'incompréhension, la tristesse, la dure réalité qu'un accident peut toujours arriver", a confié à l'AFP Isabelle Blanc, médaillée d'or en snowboard aux Jeux 2002 de Salt Lake City, aux Etats-Unis. "Son impact allait bien au-delà du snowboard et du ski. C'était une icône du sport français par sa facilité à transformer tout ce qu'elle touchait en or", a déclaré Fabien Saguez, le directeur technique national de la Fédération française de ski.

"C'était quelqu'un de caractère, de solide, quelqu'un de respecté, de calme, de discret. Son talent s'exprimait en montagne car elle avait les qualités d'humilité", a ajouté M. Saguez, qui fut responsable du club de Chamonix, où Karine Ruby avait effectué sa carrière jusqu'à sa retraite sportive en 2006. Pour Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports, et Bernard Laporte, secrétaire d'Etat aux Sports, Karine Ruby, double médaillée olympique en slalom géant parallèle, sextuple championne du monde, avait "popularisé" le snowboard en France.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l'accident. Née le 4 janvier 1978 à Bonneville, en Haute-Savoie, Karine Ruby a été la première championne olympique de snowboard de l'histoire (slalom géant) à Nagano, au Japon, en 1998. Elle fut aussi médaillée d'argent du slalom géant parallèle aux JO-2002 à Salt Lake City et six fois championne du monde (deux en géant, une en slalom parallèle, trois en snowboardcross). Son palmarès compte aussi 67 victoires (et 122 podiums) en Coupe du monde, 6 gros globes de cristal récompensant le vainqueur du classement général de la Coupe du monde. Karine Ruby avait mis un terme à sa carrière après les JO de Turin en 2006 pour devenir guide de haute montagne. Elle avait suivi une formation à l'Ecole nationale de ski et d'alpinisme (ENSA).



__________________________________
"Dire que l'homme est un composé de force et de faiblesse, de lumière et d'aveuglement, de petitesse et de grandeur, ce n'est pas lui faire son procès, c'est le définir."

Denis Diderot

le 30 Mai 2009 à 00:19
stephhhhhhh
stephhhhhhh
1 messages
Une très grande championne vient de nous quitter, c'est triste.
Je n'en revenais pas quand j'ai entendu l'info...
le 30 Mai 2009 à 22:00
silencieumoi
silencieumoi
>> /

53 ans
14757 messages
Réponse à Phoenix. qui a dit :
La championne olympique 1998 de snowboard Karine Ruby (31 ans) a trouvé la mort ainsi qu'un autre alpiniste vendredi vers midi en chutant dans une crevasse à la Tour de Ronde, dans le massif du Mont-Blanc. Un troisième homme a été grièvement blessé.

La championne olympique 1998 de snowboard, Karine Ruby, s'est tuée vendredi à 31 ans dans le massif du Mont-Blanc en chutant dans une crevasse, suscitant une vive émotion dans le milieu de la montagne. L'accident s'est produit à la mi-journée sur le glacier du Géant, à 3300 m d'altitude, alors que la jeune femme, devenue guide de montagne après sa carrière sportive, accompagnait deux clients. Les trois alpinistes sont tombés dans une crevasse d'une vingtaine de mètres, la chute tuant la championne et un de ses clients et blessant grièvement le second. Son pronostic vital était engagé vendredi soir.

Les hommes du peloton de gendarmerie de Haute-Montagne (PGHM) de Chamonix sont rapidement intervenus après que des témoins ont donné l'alerte. Les corps ont été ensuite redescendus à Chamonix. "Un glacier est généralement couvert de crevasses dissimulées par de la neige et un pont de neige peut céder à tout moment", a expliqué à l'AFP un secouriste, alors que l'accident s'est produit par beau temps. L'annonce du décès de Karine Ruby, qui faisait partie de la compagnie des guides de Chamonix, a provoqué un vif émoi.

"Tristesse"

"C'est le choc (...), l'incompréhension, la tristesse, la dure réalité qu'un accident peut toujours arriver", a confié à l'AFP Isabelle Blanc, médaillée d'or en snowboard aux Jeux 2002 de Salt Lake City, aux Etats-Unis. "Son impact allait bien au-delà du snowboard et du ski. C'était une icône du sport français par sa facilité à transformer tout ce qu'elle touchait en or", a déclaré Fabien Saguez, le directeur technique national de la Fédération française de ski.

"C'était quelqu'un de caractère, de solide, quelqu'un de respecté, de calme, de discret. Son talent s'exprimait en montagne car elle avait les qualités d'humilité", a ajouté M. Saguez, qui fut responsable du club de Chamonix, où Karine Ruby avait effectué sa carrière jusqu'à sa retraite sportive en 2006. Pour Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports, et Bernard Laporte, secrétaire d'Etat aux Sports, Karine Ruby, double médaillée olympique en slalom géant parallèle, sextuple championne du monde, avait "popularisé" le snowboard en France.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l'accident. Née le 4 janvier 1978 à Bonneville, en Haute-Savoie, Karine Ruby a été la première championne olympique de snowboard de l'histoire (slalom géant) à Nagano, au Japon, en 1998. Elle fut aussi médaillée d'argent du slalom géant parallèle aux JO-2002 à Salt Lake City et six fois championne du monde (deux en géant, une en slalom parallèle, trois en snowboardcross). Son palmarès compte aussi 67 victoires (et 122 podiums) en Coupe du monde, 6 gros globes de cristal récompensant le vainqueur du classement général de la Coupe du monde. Karine Ruby avait mis un terme à sa carrière après les JO de Turin en 2006 pour devenir guide de haute montagne. Elle avait suivi une formation à l'Ecole nationale de ski et d'alpinisme (ENSA).







c'est bien,triste mais ça rapelle aussi que la montagne ne fait de cadeau a personne connu ou inconnu,la loi,la haut est la meme pour tous.

sur le dauph,un grand article de tristesse ,je ne peux que présenter mes condoléances a ses proches,ainsi qu'aux menbres de l'autre personne

__________________________________
c 'est peu de prendre le êtres comme ils sont et il faut toujours en venir la mais les vouloir comme ils sont ,voila l amour vrai
Alain


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires