En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Se suicider par l'abus d'alcool ou autres drogues.... - Page 4

Se suicider par l'abus d'alcool ou autres drogues.... - Page 4

Index du forum Salon de thé

1|2|3|4|5|

Auteur Message
le 29 Janvier 2009 à 17:20
Felix_le_chat...
Felix_le_chat_
5231 messages
Réponse à pipam qui a dit :
bah le suicide par l'alcool, on est juste pile poil dans le sujet, hein felix

notre rapport avec les vices à forte probabilité d'addiction, vas y ouvre le sujet !!


ben oui mais non non je ne suis pas concerné je ne fais que suivre
le 29 Janvier 2009 à 17:22
laura1360
laura1360
15629 messages
Je ne fais que passer pour laisser une petite « empreinte »… car le sujet est grave et mérite un moment de réflexion…

Se suicider par abus d’alcool…. veut dire….boire sciemment pour se donner la mort….

Je ne connais pas ton histoire Patjar.. mais c’est extrêmement rare que les gens le fassent. Mais si dans ta souffrance…. il t’est plus facile de le dire comme ça… alors soit.

L’alcool est un fléau… tous le monde est d’accord…. A un degré plus ou moins important…il détruit le raisonnement, et donc… l’attention,… l’amour… la vie.
Il abîme les proches, rends l’existence escarpé, dépourvue de tendresse et de compréhension…

Mais est-ce que pour autant les alcooliques se suicident … ?
Je ne pense pas, car selon moi, ces gens là .....n’ayant déjà pas la capacité d’affronter les fantômes de leur vie…. ne seraient pas capables d’affronter la mort en face.

Comme l’on dit parfois « tu vas te tuer au boulot »….. on dit facilement… « il s’est suicidé en buvant »
…Non… le suicide c’est une chose très différente.. et ceux qui on vécu le désespoir au point de se ôter la vie… et laisser les leurs en deuil….ne sont pas à comparer avec les esclaves des addictions…. peut importe lesquelles…et peu importe pour quelle raison ils s’y sont mit….

Il est apaisant de se dire que les alcooliques se suicident…. Sinon ..il faudrait admettre qu’il se détruisent sans raison…où même .. ; qu’ils le font pour faire du mal aux autres.
Ce serait insupportable pour ceux qui en souffrent autour…et qui les aiment malgré ça.

On ne peut pas donner d’explication à tous les tourments de la vie…
Mais on peut aider ceux qui s’y sont perdus…..

Grand respect pour les « accompagnateurs » de détresse….

__________________________________
Dors avec les anges et rêve de moi ....car un jour tu pourras dormir avec moi et rêver des anges

le 29 Janvier 2009 à 17:27
pipam
pipam
19383 messages
Réponse à laura1360 qui a dit :
Je ne fais que passer pour laisser une petite « empreinte »… car le sujet est grave et mérite un moment de réflexion…

Se suicider par abus d’alcool…. veut dire….boire sciemment pour se donner la mort….

Je ne connais pas ton histoire Patjar.. mais c’est extrêmement rare que les gens le fassent. Mais si dans ta souffrance…. il t’est plus facile de le dire comme ça… alors soit.

L’alcool est un fléau… tous le monde est d’accord…. A un degré plus ou moins important…il détruit le raisonnement, et donc… l’attention,… l’amour… la vie.
Il abîme les proches, rends l’existence escarpé, dépourvue de tendresse et de compréhension…

Mais est-ce que pour autant les alcooliques se suicident … ?
Je ne pense pas, car selon moi, ces gens là .....n’ayant déjà pas la capacité d’affronter les fantômes de leur vie…. ne seraient pas capables d’affronter la mort en face.

Comme l’on dit parfois « tu vas te tuer au boulot »….. on dit facilement… « il s’est suicidé en buvant »
…Non… le suicide c’est une chose très différente.. et ceux qui on vécu le désespoir au point de se ôter la vie… et laisser les leurs en deuil….ne sont pas à comparer avec les esclaves des addictions…. peut importe lesquelles…et peu importe pour quelle raison ils s’y sont mit….

Il est apaisant de se dire que les alcooliques se suicident…. Sinon ..il faudrait admettre qu’il se détruisent sans raison…où même .. ; qu’ils le font pour faire du mal aux autres.
Ce serait insupportable pour ceux qui en souffrent autour…et qui les aiment malgré ça.

On ne peut pas donner d’explication à tous les tourments de la vie…
Mais on peut aider ceux qui s’y sont perdus…..

Grand respect pour les « accompagnateurs » de détresse….


"Il est apaisant de se dire que les alcooliques se suicident…. Sinon ..il faudrait admettre qu’il se détruisent sans raison"

Se suicider et se detruire, c'est un peu pareil, non ?

le suicide est violent et instantanné, l'acoolisme c'est long et à petit feu .. mai sau final, le resultat est le même....

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.

le 29 Janvier 2009 à 17:37
laura1360
laura1360
15629 messages
Réponse à pipam qui a dit :
"Il est apaisant de se dire que les alcooliques se suicident…. Sinon ..il faudrait admettre qu’il se détruisent sans raison"

Se suicider et se detruire, c'est un peu pareil, non ?

le suicide est violent et instantanné, l'acoolisme c'est long et à petit feu .. mai sau final, le resultat est le même....



pas tout à fait.....

C'est nous qui employons ce terme.. "se détruire"..
Les alcooliques… ne le vivent pas comme tel.

Rares sont ceux qui soient conscients de leur addiction… et ceux qui le sont…. dissimulent leurs abus.

Alors de là à ce qu'ils sachent qu’ils s’autodétruisent…donc qu'ils se suicident...... non… pas plausible…

__________________________________
Dors avec les anges et rêve de moi ....car un jour tu pourras dormir avec moi et rêver des anges

le 29 Janvier 2009 à 17:39
pipam
pipam
19383 messages
Réponse à laura1360 qui a dit :
pas tout à fait.....

C'est nous qui employons ce terme.. "se détruire"..
Les alcooliques… ne le vivent pas comme tel.

Rares sont ceux qui soient conscients de leur addiction… et ceux qui le sont…. dissimulent leurs abus.

Alors de là à ce qu'ils sachent qu’ils s’autodétruisent…donc qu'ils se suicident...... non… pas plausible…


Moi le cas que je connais est completement conscient de sa decheance, mais est tout a fait incpabale de faire quoique ce soit contre

il a fait 3 cures de desintox, mais replonge à chaque fois....

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.

le 29 Janvier 2009 à 17:49
laura1360
laura1360
15629 messages
Réponse à pipam qui a dit :
Moi le cas que je connais est completement conscient de sa decheance, mais est tout a fait incpabale de faire quoique ce soit contre

il a fait 3 cures de desintox, mais replonge à chaque fois....


C’est sur que les cas comme celui-ci existent. Et c’est tant mieux. Même si pour le moment il n’a pas la force de s’en sortir complètement…

il aura peut être un jours le courage de tenir…. et ne pas replonger.

C’est là où interviennent les amis.. la famille … les médecins….

Le souci c’est quand ces personnes sont seules…. ou entourées.. mais gardant un sentiment de solitude profonde…

difficile de s’accrocher..

__________________________________
Dors avec les anges et rêve de moi ....car un jour tu pourras dormir avec moi et rêver des anges

le 29 Janvier 2009 à 17:52
pipam
pipam
19383 messages
Réponse à laura1360 qui a dit :
C’est sur que les cas comme celui-ci existent. Et c’est tant mieux. Même si pour le moment il n’a pas la force de s’en sortir complètement…

il aura peut être un jours le courage de tenir…. et ne pas replonger.

C’est là où interviennent les amis.. la famille … les médecins….

Le souci c’est quand ces personnes sont seules…. ou entourées.. mais gardant un sentiment de solitude profonde…

difficile de s’accrocher..


le souci est quand c'est trop tard, et que la medecine risque de ne plus rien pouvoir contre...

car si l'alcoolisme est une maladie "mentale", elle en engendre des physiques à force...

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.

le 29 Janvier 2009 à 18:03
laura1360
laura1360
15629 messages
Réponse à pipam qui a dit :
le souci est quand c'est trop tard, et que la medecine risque de ne plus rien pouvoir contre...

car si l'alcoolisme est une maladie "mentale", elle en engendre des physiques à force...


oui... je sais.... la soeur d'un de mes amis est à l'hôpital ... et on ne lui donne pas trop d'espoir..... tout est détruit... plus rien ne fonctionne...

et la famille est dans un état second... car personne n'a réussi à faire quoi que ce soit pour l'aider à s'en sortir...

Une grande culpabilité .... alors qu'ils n' y sont pour rien..... sa vie a fait que.....

On ne peut pas "sauver" toute les âmes perdues.... malheureusement...





@ je te laisse..... pour le moment...

Message édité 1 fois
(En dernier par laura1360 le 29 Janvier 2009 à 18:06)

__________________________________
Dors avec les anges et rêve de moi ....car un jour tu pourras dormir avec moi et rêver des anges

le 29 Janvier 2009 à 18:05
pipam
pipam
19383 messages
Réponse à laura1360 qui a dit :
oui... je sais.... la soeur d'un de mes amis est à l'hôpital ... et on ne lui donne pas trop d'espoir..... tout est détruit... plus rien ne fonctionne...

et la famille est dans un état second... car personne n'a réussi à faire quoi que ce soit pour l'aider à s'en sortir...

Une grande culpabilité .... alors qu'ils n' y sont pour rien..... sa vie a fait que.....

On ne peut pas "sauver" toute les âmes perdues.... malheureusement...





@ je te laisse..... pour le moment...


je ne le sais que trop....

Patjar, sache que je te comprends vraiment, et que je suis avec toi, pour ton ami

Ton pere lui est libéré de cette saloperie. C'est ceux qui restent qui ont mal, de n'avoir pas su aider. Ca fait chier quand même....

Message édité 1 fois
(En dernier par pipam le 29 Janvier 2009 à 18:07)

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.

le 29 Janvier 2009 à 18:08
laura1360
laura1360
15629 messages
Réponse à pipam qui a dit :
je ne le sais que trop....

Patjar, sache que je te comprends vraiment, et que je suis avec toi, pour ton ami

Ton pere lui est libéré de cette saloperie. C'est ceux qui restent qui ont mal, de n'avoir pas su aider. Ca fait chier quand même....


je ne vais pas tarder à partir du bureau....
mais je serais là... pour terminer notre échange..

__________________________________
Dors avec les anges et rêve de moi ....car un jour tu pourras dormir avec moi et rêver des anges

le 29 Janvier 2009 à 18:12
Patjar
Patjar
>> /

49 ans
2334 messages
Réponse à pipam qui a dit :
le souci est quand c'est trop tard, et que la medecine risque de ne plus rien pouvoir contre...

car si l'alcoolisme est une maladie "mentale", elle en engendre des physiques à force...


Salut Pipam

Suicide est peut être un peu fort pour qqun qui boit et qui en meurt à force ... Le réel dégoût que j'ai est que les médecins sont impuissants et ceux qui souffrent autour du"suicidaire" ne peuvent pas faire grand chose et sont IGNORES jusqu'à ce que cela devienne dramatique ou trop tardif...

3 ans avant de mourir mon père ressemblait à un rescapé des camps de la Mort qu'il a finalement rejoint mais aprés avoir portés des coups, fait des conneries...
Mais evidemment on ne peut pas le soigner car ça doit venir de lui ...
cool pour l'entourage

__________________________________
La vie est trop courte ...
pour n'être que virtuelle ...

le 30 Janvier 2009 à 14:31
Miss-LoR
Miss-LoR
7 messages
Hmmm...Non, en faite l'alcool ou la drogue,n'est pas vraiment ce qui nous pousse au suicide.
A vrai dire, je disais que l'alcool et la drogue sont un peu un moyen "d'oublier" quelque seconde notre desespoir.On se noie dedans pour simplement oublier...
Plein de personne pense au suicide, et il faut énormement de courage pour passer à l'acte.
Je ne pense pas que l'alcool ou la drogue incite cela...Je pense que la personne y pensait déjà, et le faite d'etre consommateur cela nous donne un peu plus de "courage" pour passer à l'acte...Enfin peut etre !
C'est mon avis, après je sais pas si j'ai raison :s
le 30 Janvier 2009 à 15:32
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41118 messages
Réponse à Miss-LoR qui a dit :
Hmmm...Non, en faite l'alcool ou la drogue,n'est pas vraiment ce qui nous pousse au suicide.
A vrai dire, je disais que l'alcool et la drogue sont un peu un moyen "d'oublier" quelque seconde notre desespoir.On se noie dedans pour simplement oublier...
Plein de personne pense au suicide, et il faut énormement de courage pour passer à l'acte.
Je ne pense pas que l'alcool ou la drogue incite cela...Je pense que la personne y pensait déjà, et le faite d'etre consommateur cela nous donne un peu plus de "courage" pour passer à l'acte...Enfin peut etre !
C'est mon avis, après je sais pas si j'ai raison :s


Je pense que Patjar a voulu dire qu'abuser de l'alcool ou d'autres drogues était une forme de suicide puisque ça tue peu à peu.

Et rebienvenue Miss-LoR

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 30 Janvier 2009 à 15:36
candyneige
candyneige
>> /

43 ans
24236 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
Je pense que Patjar a voulu dire qu'abuser de l'alcool ou d'autres drogues était une forme de suicide puisque ça tue peu à peu.

Et rebienvenue Miss-LoR


un suicide sur 15 ans !! non !
quand on commence a boire les week end ou autres, on a la certitude que l'on deviendra jamais comme ceux qui sont alcooliques notoires.

le problème de l'alcool ou la drogue c'est qu'on devient dépendant au fur et a mesure et là c'est pas facile de résister une fois qu'on est dans le piège.

je fume depuis des années, je sais aujourd'hui que je risque de mourir plus jeune qu'un non fumeur mais voilà ! je suis une vrai dépendante de la cigarette et a aucun moment je me suis dis : je me suicide !!!

__________________________________

Lorsque la franchise sert de tremplin à la bêtise, on se surprend à regretter l'hypocrisie

le 30 Janvier 2009 à 15:43
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41118 messages
Réponse à candyneige qui a dit :
un suicide sur 15 ans !! non !
quand on commence a boire les week end ou autres, on a la certitude que l'on deviendra jamais comme ceux qui sont alcooliques notoires.

le problème de l'alcool ou la drogue c'est qu'on devient dépendant au fur et a mesure et là c'est pas facile de résister une fois qu'on est dans le piège.

je fume depuis des années, je sais aujourd'hui que je risque de mourir plus jeune qu'un non fumeur mais voilà ! je suis une vrai dépendante de la cigarette et a aucun moment je me suis dis : je me suicide !!!


Un suicide, ça signifie tout simplement se tuer. Et ça n'est pas obligatoirement de façon instantanée.

Fumer peut être considérer comme suicidaire. Tous les comportements à risques peuvent être considérés comme suicidaire.

Je crois, et ça n'engage que moi, que ceux qui fument, qui boivent trop ou qui consomment des drogues n'ont pas une grande considération pour leur corps et même peut-être pour leur vie. Même si ça n'est pas pleinement conscient. Mais c'est juste une idée que j'ai, qui repose sur pas grand chose.

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 30 Janvier 2009 à 15:47
candyneige
candyneige
>> /

43 ans
24236 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
Un suicide, ça signifie tout simplement se tuer. Et ça n'est pas obligatoirement de façon instantanée.

Fumer peut être considérer comme suicidaire. Tous les comportements à risques peuvent être considérés comme suicidaire.

Je crois, et ça n'engage que moi, que ceux qui fument, qui boivent trop ou qui consomment des drogues n'ont pas une grande considération pour leur corps et même peut-être pour leur vie. Même si ça n'est pas pleinement conscient. Mais c'est juste une idée que j'ai, qui repose sur pas grand chose.


j'ai commencé a fumer très jeune ! je suis tellement devenue accroc que je ne pourrais pas m'en passer ! si je pouvais remonter dans le temps je ne fumerais pas mais voilà....
plus on est jeune moins on a conscience de ça et je crois pas que je sois une forme de suicide.
mais là c'est mon point de vue perso qui ne repose sur pas grand chose non plus.

__________________________________

Lorsque la franchise sert de tremplin à la bêtise, on se surprend à regretter l'hypocrisie

le 30 Janvier 2009 à 15:58
pipam
pipam
19383 messages
Réponse à candyneige qui a dit :
un suicide sur 15 ans !! non !
quand on commence a boire les week end ou autres, on a la certitude que l'on deviendra jamais comme ceux qui sont alcooliques notoires.

le problème de l'alcool ou la drogue c'est qu'on devient dépendant au fur et a mesure et là c'est pas facile de résister une fois qu'on est dans le piège.

je fume depuis des années, je sais aujourd'hui que je risque de mourir plus jeune qu'un non fumeur mais voilà ! je suis une vrai dépendante de la cigarette et a aucun moment je me suis dis : je me suicide !!!


le mot suicide est peut etre fort, ouais.

Mais quand t'es bien dépendant, que tu sais que ton corps en prend vraiment plein la gueule et que tu fais rien contre, quand tu sais que tu es vraiment malade tu continues à boire ou a fumer, c'est courrir vers la mort les bras grand ouverts. Alors oui un suicide c'est rapide et violent, là c'est à petit feu...

Apres peut etre qu'on se dit "bah toute facon, je suis maldae, je vai sen mourir de tout ça, a quoi bon arreter maintenant ?"

Mais ça ça fait foutument mal à ceux qui sont autour....

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.

le 30 Janvier 2009 à 16:40
pierre03500
pierre03500
>>

66 ans
841 messages
Réponse à candyneige qui a dit :
j'ai commencé a fumer très jeune ! je suis tellement devenue accroc que je ne pourrais pas m'en passer ! si je pouvais remonter dans le temps je ne fumerais pas mais voilà....
plus on est jeune moins on a conscience de ça et je crois pas que je sois une forme de suicide.
mais là c'est mon point de vue perso qui ne repose sur pas grand chose non plus.


Moi aussi j’étais accro, j’ai commencé a fumer très jeune et a mon époque a l’armée on en rajoutait une petite couche (16 paquets de bonne troupe par mois avec du tabac haché plus ou moins finement lol) et j’en achetai une ration de plus a un gars qui ne fumait pas et en plus quelques paquets le WE de type Fontenoy si je me rappelle de la marque, c’est pour dire que pour un pompier engagé volontaire je fumais vraiment comme un pompier.
Puis vers 30 ans j’en ai eu mare d’être inquiet de toujours surveiller le stock de tabac (1 cartouche de stock mini a la maison et j’achetai aussi par cartouche, c’est pour dire le drogué que j’étais devenu )
Et puis un jour, une bronchite miraculeuse (vous allez voir pourquoi miraculeuse) donc pas mal souffreteux déjà et je regardais ce paquet de clope et j’en allumai une petite (beurk) puis deux (rebeurk) puis d’aitres (rerererebeurk) et a force bronchite + tabac = vraiment très très malade, puis la guérison de la bronchite est arrivée ainsi que miracle plus besoin de tabac.
Depuis ce n’est pas l’odeur ni le besoin de tabac qui me gène c’est le tabagisme passif quand quelqu'un fume à coté.
Ps Je ne regrette pas ce traitement de choc, c’est je pense une bonne méthode pour arrêter mais il faut être à proximité des WC si vous voyez de quoi je veux parler
Mais c'est vrais que c'est aussi un suicide lent, mais un suicide quand même le tabac

__________________________________
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'ya pas de problèmes.
(Philosophie Shadok).

le 30 Janvier 2009 à 16:45
pipam
pipam
19383 messages
Réponse à pierre03500 qui a dit :
Moi aussi j’étais accro, j’ai commencé a fumer très jeune et a mon époque a l’armée on en rajoutait une petite couche (16 paquets de bonne troupe par mois avec du tabac haché plus ou moins finement lol) et j’en achetai une ration de plus a un gars qui ne fumait pas et en plus quelques paquets le WE de type Fontenoy si je me rappelle de la marque, c’est pour dire que pour un pompier engagé volontaire je fumais vraiment comme un pompier.
Puis vers 30 ans j’en ai eu mare d’être inquiet de toujours surveiller le stock de tabac (1 cartouche de stock mini a la maison et j’achetai aussi par cartouche, c’est pour dire le drogué que j’étais devenu )
Et puis un jour, une bronchite miraculeuse (vous allez voir pourquoi miraculeuse) donc pas mal souffreteux déjà et je regardais ce paquet de clope et j’en allumai une petite (beurk) puis deux (rebeurk) puis d’aitres (rerererebeurk) et a force bronchite + tabac = vraiment très très malade, puis la guérison de la bronchite est arrivée ainsi que miracle plus besoin de tabac.
Depuis ce n’est pas l’odeur ni le besoin de tabac qui me gène c’est le tabagisme passif quand quelqu'un fume à coté.
Ps Je ne regrette pas ce traitement de choc, c’est je pense une bonne méthode pour arrêter mais il faut être à proximité des WC si vous voyez de quoi je veux parler
Mais c'est vrais que c'est aussi un suicide lent, mais un suicide quand même le tabac


Ca m'a fait pareil avec une pneumonie...

je fumais plus d'un paquet par jour à 17 ans... à 22 j'étais guerit du tabac

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.

le 30 Janvier 2009 à 17:32
tonio84
tonio84
375 messages
Réponse à pipam qui a dit :
Ca m'a fait pareil avec une pneumonie...

je fumais plus d'un paquet par jour à 17 ans... à 22 j'étais guerit du tabac


pour etre considere comme non fumeur il faut 11 ans d abstinence!!bon courage!!!


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires