En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Aubry vs Royal - Page 3

Aubry vs Royal - Page 3

Index du forum Salon de thé

1|2|3|

Auteur Message
le 28 Novembre 2008 à 12:07
Felix_le_chat...
Felix_le_chat_
5231 messages
donc jaures on est vers le début du siecle dernier un jour dans un café vers la rue de belleville à paris ... il commença à parler des dangers du nationalisme et de l'antisemitisme et y avait bien aussi ... un militaire qui se nommait dreyfus et aussi un parti a gauche qui n'existe plus et ça ne faisait que commencer



le 28 Novembre 2008 à 12:50
stephan159
stephan159
>> /

40 ans
269 messages
Si le PS veut reconquérir le pouvoir il doit devenir un parti de gauche moderne, un peu comme le parti de Tony Blair et Gordon Brown au Royaume Uni.

Le souci du PS, c'est que :
- quand Delanoe dit qu'il est pour l'économie de marché, il se fait taper sur les doigts.
- Et quand Royal parle d'alliance avec le centre, elle se fait taper dessus.

Or les parties de gauche en Europe qui gagnent des élections sont des sociaux libéraux centre/gauche.

Tant que le PS sera sous le dictat de l'idéologie marxiste du siècle dernier, il sera complètement bloqué.

Etre contre le libéralisme, ça ne signifie plus rien aujourd'hui, c'est comme dire que tu es contre le pénaltie dans le football... C'est la règle du jeu, point barre ! Après, par contre dire que tu veux aménager le libéralisme, ça a déjà plus de sens...

A mon avis Sego était en tous les cas, beaucoup porteuse pour le PS que Aubry (et Strauss Kahn était le plus dans la bonne ligne stratégique ; mais Sarko l'a envoyé au FMI, ça arrange les 2!)

Donc, c'est Madame 35H qui a gagné ! Celle qui disait, au début, que les 35h devaient créer des emplois, après comme ça n'a pas créé de l'emploi, elle a dit que c'était finalement pour donner plus de temps libre aux gens...

Qu'on soit pour ou contre les 35h, on doit juste reconnaître que c'est une réforme qui a coûter des milliards et la réforme qui a coûté le plus cher à la France !

...Bref, attendez vous à revoir Sarko passer à nouveau dans 4 ans, je veux bien prendre les paris.

__________________________________
Steph

le 28 Novembre 2008 à 13:21
Felix_le_chat...
Felix_le_chat_
5231 messages
bien sur je crois bien que les temps changent que le marxisme est dans les livres d'histoires et les parties de gauches n'ont pas pris le bon virage en france, faut attendre le ps européen et les places sont bonnes la preuve

mais la regle du jeu ? le libéralisme ? la crise nous montre bien que cette regle n'est pas viable meme les etats unis avec leur fameux fond monétaire international veulent changer ces fameuses regles et appellent au secours

pour les 35 heures ce sont les patrons qui n'ont pas joués le jeu ?, certaines boites reviennent meme sur les accords inter/entreprises de principes de 2000 en fait ce qu'ils veulent les patrons c'est justement casser ces regles c'est un modele economique encore plus libérale pas de contrat liberte d'embauche et de licenciements totales et meme pas de regles pour le salaires

et pourquoi pas avec un peu d'imagination ? un jour on reviendra peut etre un peu comme au debut du siecle dernier et la gauche qui n'aura toujours pas bougé et parcequ'elle represente tout de meme un mouvement ouvrier sera peut etre a niveau ce jour là qui sait ?

Message édité 1 fois
(En dernier par Felix_le_chat_ le 28 Novembre 2008 à 13:22)

le 28 Novembre 2008 à 13:39
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à Felix_le_chat_ qui a dit :
bien sur je crois bien que les temps changent que le marxisme est dans les livres d'histoires et les parties de gauches n'ont pas pris le bon virage en france, faut attendre le ps européen et les places sont bonnes la preuve

mais la regle du jeu ? le libéralisme ? la crise nous montre bien que cette regle n'est pas viable meme les etats unis avec leur fameux fond monétaire international veulent changer ces fameuses regles et appellent au secours

pour les 35 heures ce sont les patrons qui n'ont pas joués le jeu ?, certaines boites reviennent meme sur les accords inter/entreprises de principes de 2000 en fait ce qu'ils veulent les patrons c'est justement casser ces regles c'est un modele economique encore plus libérale pas de contrat liberte d'embauche et de licenciements totales et meme pas de regles pour le salaires

et pourquoi pas avec un peu d'imagination ? un jour on reviendra peut etre un peu comme au debut du siecle dernier et la gauche qui n'aura toujours pas bougé et parcequ'elle represente tout de meme un mouvement ouvrier sera peut etre a niveau ce jour là qui sait ?


"Avant" les gens bougeaient car ils n'avaient rien... Même plus à manger. On faisait donner la police voire l'armée pour mater les grèves, les révoltes ou les barricades. Dans ces conditions un système socialiste pouvait se justifier au moins dans l'esprit des plus démunis.

Aujourd'hui les gens "ont" quelque-chose... Quelque-chose à perdre surtout. Ce n'est pas le libéralisme qui est à l'origine de ce quelque-chose qui enchaîne les gens... C'est le socialisme, joyeux distributeur de ressources qui ne lui appartiennent pas !

On a ainsi découvert, par hasard, le pire mélange qui soit : le capitalisme tapissé de socialisme : ce dernier accorde quelques petites choses à la masse des gens et les empêche ainsi de bouger au risque, sinon, de "tout" perdre. Le premier laisse circuler des flux financiers de dimensions cosmiques.

A côté de ces gens perdus dans la gestion d'un quotidien médiocre et fermé, une classe de milliardaires libre de toute contrainte et à qui tout est possible, est en train de prospérer, à leur dépend et en profitant des régulations imposées au système.

Aveugle faut-il être pour ne pas voir ce système tel qu'il est lorsqu'on assiste à ce ridicule combat des cheftaines : où sont les gens là dedans ? Où est le peuple sur lequel s'arcboutaient les tribuns socialistes ? Qui sont les ouvriers que d'aucuns envisageaient d'unir en un prolétariat mondial ?

En promouvant l'action de l'état et donc les prélèvements qui s'en suivent et qui n'affectent que les revenus du travail (ou principalement), le socialisme dispose d'une arme terrible capable de lui garantir un fond d'électeurs captifs : la précarité ou le spectre de la précarité.

Le libéralisme se contente de dire, platement et cyniquement : boute plus et tu gagneras plus on s'engage à te laisser le champ libre pour tes initiatives.

Je préfère le libéralisme avec ses crises ou ses grippes que le socialisme qui m'emprisonne à jamais dans une grise perspective de vie !

__________________________________
Il est inutile de résister !

le 28 Novembre 2008 à 13:57
Felix_le_chat...
Felix_le_chat_
5231 messages
ok Wiphil je suis d'accord ce socialisme est sclérosant, mais ce liberalisme à un enorme defaut il ne connait pas les protections sociales et les pauvres déshérités que vont ils devenir ? et quand je pense déshérités je mondialise ...

donc la liberté d'entreprendre est géniale surtout pour les plus forts, les plus beaux pour ne pas dire les plus intelligents, pour ne pas dire les couleurs .... mais là je me perds

et puis les riches seront d'autant plus riches qu'il y aura plus de pauvres, en clair plus il y a d'inégalités et plus ce systeme marche bien


mais tant mieux y aura des chats partout


mais neanmoins une question subsiste que faire ???
le 28 Novembre 2008 à 14:13
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à Felix_le_chat_ qui a dit :
ok Wiphil je suis d'accord ce socialisme est sclérosant, mais ce liberalisme à un enorme defaut il ne connait pas les protections sociales et les pauvres déshérités que vont ils devenir ? et quand je pense déshérités je mondialise ...

donc la liberté d'entreprendre est géniale surtout pour les plus forts, les plus beaux pour ne pas dire les plus intelligents, pour ne pas dire les couleurs .... mais là je me perds

et puis les riches seront d'autant plus riches qu'il y aura plus de pauvres, en clair plus il y a d'inégalités et plus ce systeme marche bien


mais tant mieux y aura des chats partout


mais neanmoins une question subsiste que faire ???


Le libéralisme n'est pas un système qui se nourrit des inégalités sociales... Il les tolère mais se porte d'autant mieux que les gens sont riches et prennent un rôle actif (d'entrepreneur).
Une petite minorité de milliardaires consommera toujours moins qu'une énorme majorité. Le moteur du libéralisme étant la consommation, ce système n'espère qu'une chose : la richesse pour tous, un monde de joyeux consommateurs.

Personnellement, le système actuel me fait d'avantage penser au système féodal ou quelques nobles distribuaient miettes et petits privilèges à une masse de serfs se les arrachant et prêt à s'entretuer pour ces infimes particules venues d'en haut.

La protection sociale peut parfaitement exister dans un système libéral : privée, elle obéirait certainement à d'autres règles ou principes mais globalement pas plus injustes que ne l'est le système actuel, corrompu, inefficace, politisé, hyper-régullé et en fin de compte complètement instable.

__________________________________
Il est inutile de résister !

le 28 Novembre 2008 à 14:22
chloe777
chloe777
>> /

42 ans
41096 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Le libéralisme n'est pas un système qui se nourrit des inégalités sociales... Il les tolère mais se porte d'autant mieux que les gens sont riches et prennent un rôle actif (d'entrepreneur).
Une petite minorité de milliardaires consommera toujours moins qu'une énorme majorité. Le moteur du libéralisme étant la consommation, ce système n'espère qu'une chose : la richesse pour tous, un monde de joyeux consommateurs.

Personnellement, le système actuel me fait d'avantage penser au système féodal ou quelques nobles distribuaient miettes et petits privilèges à une masse de serfs se les arrachant et prêt à s'entretuer pour ces infimes particules venues d'en haut.

La protection sociale peut parfaitement exister dans un système libéral : privée, elle obéirait certainement à d'autres règles ou principes mais globalement pas plus injustes que ne l'est le système actuel, corrompu, inefficace, politisé, hyper-régullé et en fin de compte complètement instable.


" Le libéralisme n'est pas un système qui se nourrit des inégalités sociales... "

Pas tout à fait vrai.

C'est vrai qu'il a tout intérêt à ce que tout le monde consomme.

Mais en même temps, avoir des employés qui acceptent un boulot mal payé, précaire et qui la ramènent pas trop, ça fait son beurre aussi.

Sinon, je suis assez d'accord avec ton post précédent ( sur le socialisme et les miettes )

__________________________________
Training to be perfect. Thank you for your patience.

le 28 Novembre 2008 à 14:42
Felix_le_chat...
Felix_le_chat_
5231 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Le libéralisme n'est pas un système qui se nourrit des inégalités sociales... Il les tolère mais se porte d'autant mieux que les gens sont riches et prennent un rôle actif (d'entrepreneur).
Une petite minorité de milliardaires consommera toujours moins qu'une énorme majorité. Le moteur du libéralisme étant la consommation, ce système n'espère qu'une chose : la richesse pour tous, un monde de joyeux consommateurs.

Personnellement, le système actuel me fait d'avantage penser au système féodal ou quelques nobles distribuaient miettes et petits privilèges à une masse de serfs se les arrachant et prêt à s'entretuer pour ces infimes particules venues d'en haut.

La protection sociale peut parfaitement exister dans un système libéral : privée, elle obéirait certainement à d'autres règles ou principes mais globalement pas plus injustes que ne l'est le système actuel, corrompu, inefficace, politisé, hyper-régullé et en fin de compte complètement instable.


le liberalisme tel qu'ils le construisent

concurrence et pourtant on observe le pouvoir des monopoles donc en finalité on a moins de choix et on paye toujours le prix fort

on privatise on reduit les investissements dans les infrastructures pour une croissance à court terme

d'ailleurs le fmi commence a me mais bon ...

ou pourrait croire qu'il crée des emplois, meme pas ? on delocalise et toujours pour ce court terme

en fait dans ce systeme ? il faut bien comprendre que les investisseurs c'est nous

on aime bien que nos petites actions doublent voir triplent et pourquoi ? parceque j'aurais besoin d'argent quand je serais au chomage ?

donc la loi du marche = profit a court terme

et le social est remis à la responsabilité et le sens civique du bon vouloir de chacun

Message édité 1 fois
(En dernier par Felix_le_chat_ le 28 Novembre 2008 à 14:48)

le 28 Novembre 2008 à 15:04
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à chloe777 qui a dit :
" Le libéralisme n'est pas un système qui se nourrit des inégalités sociales... "

Pas tout à fait vrai.

C'est vrai qu'il a tout intérêt à ce que tout le monde consomme.

Mais en même temps, avoir des employés qui acceptent un boulot mal payé, précaire et qui la ramènent pas trop, ça fait son beurre aussi.

Sinon, je suis assez d'accord avec ton post précédent ( sur le socialisme et les miettes )


Parce que nous ne sommes pas un système libéral ! Parce qu'il existe des régulations joyeusement détournées par les uns ou les autres : tant que la précarité sert une idéologie donnée (voir plus haut), elle subsiste et aurait même tendance à se fortifier.

C'est mon credo et c'est presque une foi religieuse mais je fais le paris qu'ouvrir toutes les portes et réduire les mécanismes de régulation engendrerait une concurrence positive tant au niveau des produits qu'au niveau des emplois pourvus.

Si aujourd'hui la Chine casse les prix et viole notre marché intérieur c'est grâce à un système politique coercitif dictatorial qui bride l'accès à des salaires décent (entre autre) et grâce à une couverture patronale locale heureuse de profiter seule des avantages que procure cette situation humainement désastreuse.

Sur une planète complètement libérale, ça n'arriverait pas... Pense-je.

__________________________________
Il est inutile de résister !

le 28 Novembre 2008 à 15:16
Felix_le_chat...
Felix_le_chat_
5231 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Parce que nous ne sommes pas un système libéral ! Parce qu'il existe des régulations joyeusement détournées par les uns ou les autres : tant que la précarité sert une idéologie donnée (voir plus haut), elle subsiste et aurait même tendance à se fortifier.

C'est mon credo et c'est presque une foi religieuse mais je fais le paris qu'ouvrir toutes les portes et réduire les mécanismes de régulation engendrerait une concurrence positive tant au niveau des produits qu'au niveau des emplois pourvus.

Si aujourd'hui la Chine casse les prix et viole notre marché intérieur c'est grâce à un système politique coercitif dictatorial qui bride l'accès à des salaires décent (entre autre) et grâce à une couverture patronale locale heureuse de profiter seule des avantages que procure cette situation humainement désastreuse.

Sur une planète complètement libérale, ça n'arriverait pas... Pense-je.


sur une planete completement marxiste ..non plus

Message édité 1 fois
(En dernier par Felix_le_chat_ le 28 Novembre 2008 à 15:17)

le 28 Novembre 2008 à 15:28
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à Felix_le_chat_ qui a dit :
sur une planete completement marxiste ..non plus


Ne te laisse pas éblouir par les promesses du marxisme... C'est un système tout autant productiviste mais où ce que tu fais t'est soustrait et mis à disposition de la communauté.
Fondamentalement c'est un système qui ignore le besoin bien humain d'une propriété privée (mobilière ou immobilière) et à ce titre fort inconfortable. En tout cas moi j'en veux pas !

Message édité 1 fois
(En dernier par Wiphil le 28 Novembre 2008 à 15:56)

__________________________________
Il est inutile de résister !

le 28 Novembre 2008 à 15:52
Felix_le_chat...
Felix_le_chat_
5231 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Ne te laisse pas éblouir par les promesses du marxisme... C'est un système tout autant productiviste mais où ce que tu fais t'est soustrait et mis à disposition de la communauté.
Fondamentalement c'est un système qui ignore le besoin bien humain d'une propriété privée (mobilière ou immobilière) et à ce titre fort inconfortable. En tout cas moi j'en veux pas !


on parle bien de théorie ? pour moi le marxisme est la vie réelle, elle se repose sur le peuple et parle d'une société sans classe moi je veux bien
le 28 Novembre 2008 à 15:57
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à Felix_le_chat_ qui a dit :
on parle bien de théorie ? pour moi le marxisme est la vie réelle, elle se repose sur le peuple et parle d'une société sans classe moi je veux bien


Pas question que j'enfile la capote d'un autre !!!





__________________________________
Il est inutile de résister !

le 28 Novembre 2008 à 16:14
Felix_le_chat...
Felix_le_chat_
5231 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Pas question que j'enfile la capote d'un autre !!!







: pourtant rien de mieux pour la vie en communauté
le 28 Novembre 2008 à 16:39
soraya
soraya
>> /

46 ans
134 messages
Je ne suis ni pour Royal, ni pour Aubry puisque n'étant pas francaises et habitant au Grand-Duché du Luxembourg je ne suis pas concérnée.
Je veux tout de même donner mon avis puisque, aprés avoir suivi le journal télévisé de mon pays, je regarde régulièrement celui des chaines francaises.
Donc: C'est vrais que le PS a donné un spéctable plus de décevant à la france et à l'étranger et que leur image est ternie après ces réglement de compte en direct. Mais la facon dont on a effectué les votes dans certaines communes est tout autant critiquable et discutable.
Utiliser des boites en carton comme urne, comme au fin fond de la fôret vierge, sans véritable contrôle, c'est de l'amateurisme. (Pour rester politiquement correcte ).
le 28 Novembre 2008 à 22:47
free_beard_
free_beard_
1296 messages
ah ah


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires