En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Philosophie et Pensées - Page 4

Philosophie et Pensées - Page 4

Index du forum Littérature et BD

1|2|3|4|5|6|7|8|9|

Auteur Message
le 17 Mai 2007 à 21:48
balkanicus
balkanicus
16774 messages
Réponse à Jhoncooper qui a dit :
Le doute intellectuel

La pensée implique le doute. Elle a pour fonction, en effet, d'éprouver la vérité de faits, de récits ou de doctrines; sa tâche est d'examiner l'exactitude d'opinions, d'idées ou d'affirmations. Pour cela, elle doit les mettre en question. Descartes nous fournit un exemple célèbre de cette démarche de la pensée dans le Discours de la méthode; il décide de douter de tout afin de découvrir quelque chose qui soit incontestable.

Pour procéder à des vérifications, pour tenter de connaître et de comprendre, pour approfondir notre réflexion, nous avons besoin d'user du doute méthodique ("méthodique" parce qu'il est un moyen pour atteindre ou pour approcher la vérité). Dans aucun domaine, y compris celui de la foi, nous n'avons à accepter sans examen ce que l'on nous présente. "Examinez toutes choses, et retenez ce qui est bon", conseille Paul (1 Thes., ch.5, v.21), nous invitant ainsi à prendre une attitude critique. Il est normal et nécessaire de se demander si des doctrines, même vénérables, correspondent bien au message de l’Évangile et à l'expérience religieuse. Il est naturel de s'interroger sur les récits bibliques, sur leur nature, leur authenticité et leur sens. Souvent, des croyants ont refoulé ou étouffé des questions de ce genre parce qu'ils les estimaient contraires à la foi. Pourtant, quand Luc écrit son évangile, il nous explique, dans sa préface, qu'il a fait une enquête. Il n'a donc pas cru sur parole ce que les témoins de la vie de Jésus lui racontaient, il a vérifié leurs informations. Nous avons bien le droit d'en faire autant.

Ce doute intellectuel qui examine, critique, vérifie me semble nécessaire pour une foi intelligente et réfléchie, qui sait que l'on doit aimer Dieu non seulement de tout son cœur et de toute son âme, mais aussi de toute sa pensée. Il nous empêche de verser dans une crédulité aveugle et fanatique. Il s'oppose au dogmatique et à la superstition, mais il aide une foi authentique. Il est avec la foi, et pour elle.

André Gounelle


mes respect cooper das sa cabane au fond des bois.....
meme lecture et meme conclusion

__________________________________
le vrai bonheur est si simple que l'on ne le discerne que rarement





le 17 Mai 2007 à 21:52
Jhoncooper
Jhoncooper
407 messages
Réponse à balkanicus qui a dit :
mes respect cooper das sa cabane au fond des bois.....
meme lecture et meme conclusion



...Et toi tu es toujours fédile à ton humour ...Mes respects balkanicus

__________________________________
Jhoncooper

le 17 Mai 2007 à 22:11
.titoo
.titoo
1321 messages
VASE DE KLEIN

le vase de klein est une figure paradoxal.elle forme une sorte de bouteille dont le goulot rejoint le culot.il ne comprend qu'un seul coté,il est sans face intérieur,sans face extrieur,sans bord.l'entrée est la sorte.le dedans est le dehors.le dessus est le dessous.notre univers a peut etre la forme d'un vase de klein sans début et sans fin tjr de la meme personne

__________________________________
écris tes larmes sur le sable et graves tes joies dans la pierre

le 12 Juin 2007 à 21:27
Jhoncooper
Jhoncooper
407 messages
Le virtuel et le réel


La mode est au virtuel. Comme le mot « liberté », « virtuel » est un mot que l’on accommoder à toutes les sauces pour lui faire dire un peu tout ce que l’on veut et aussi son contraire. Au bout du compte, on ne sait plus trop ce qu’il veut dire. C’est un terme flou, une étiquette qui ne renvoie à aucun contenu bien défini. L’usage en est cependant assez approprié au langage du journalisme. Dans la rhétorique de l’information, l'important est de disposer de mots qui frappent. Il faut que le récepteur soit capté, il faut satisfaire à une attente du public et si possible l’éveiller. Un mot un peu abstrait, mais pas trop tout de même, un mot branché, cela attire l’attention et cela se vend bien. Cela permet aussi des généralisations vagues. On peut tout mettre dans le terme « virtuel ». Les feuilletons de la télévision, le chat sur Internet, les prodiges de l’imagerie numérique, les jeux vidéo, le téléphone portable. Toute l’informatique. Tout le cinéma. Tous les moyens de communication postmodernes.

Bref, le rapport exact entre toute la production de la technique et le sens exact du virtuel est assez confus. La moindre des choses serait de chercher à discerner le sens du virtuel par rapport à son contraire. Virtuel veut dire qui est en puissance, par rapport à ce qui est en acte. Virtuel est un terme que l’on peut opposer à réel. Mais virtuel est aussi un terme que l’on peut opposer à actuel. Quel rapport le virtuel a-t-il avec les technologies de l’image et de l’information en ce sens ?

L’essor de la technique a-t-il quelque chose à voir avec le virtuel ? Faut-il mettre l’imagerie et l’information dans l’ordre du virtuel ou bien du réel ? Faut-il voir dans le monde des media, de l’image et de la communication une influence virtuelle qui modifie notre relation au réel ? Faut-il s’inquiéter de l’empire exercé par le virtuel dans notre époque, ou bien y voir le signe d’un changement de conscience ?

__________________________________
Jhoncooper

le 09 Août 2007 à 15:43
cooper-jhon
cooper-jhon
1424 messages
Le rêve Prémonitoire ?

Dans l'antique médecine où la science du rêve tenait une si grand place, l'on a fait état de ce qu'on appelle les rêves prémonitoires ou annonciateurs d'une maladie prochaine non encore déclarée

(in J Lhermitte, les Rêves, 39).

Doit-on considérer que le rêve est réellement prémonitoire et que des forces occultes président à l'éclosion des sentiments ou des sensations qui troublent le rêveur en imminence de maladie ? Nous ne le pensons pas, et l'on peut fournir de ces soi-disant rêves prémonitoires un explication plus simple et plus satisfaisante. Dans le rêve, certains de nos sens prennent une acuité plus grande qu'à l'état de veille, en sorte qu'une irritation morbide inhibée pendant le jour, peut être dans le rêve, beaucoup plus vivement ressentie

(in J. Lhermitte, les Rêves, 41).

__________________________________
Jhoncooper

le 24 Août 2007 à 13:29
fleur_2_lune
fleur_2_lune
8388 messages
Une pensée pour tous sur la vie


Imaginez que chaque matin, une banque vous ouvre un compte crédité de 86 400 euros, mais il y a 2 règles à respecter :

1ère règle : tout ce que vous n'avez pas dépensé dans la journée vous est enlevé
le soir, vous ne pouvez pas tricher ni virer cet argent sur un autre compte, mais
chaque matin la banque ouvre un nouveau compte crédité de 86 400 euros pour la journée;

2ème règle : la banque peut interrompre ce jeu sans préavis, elle peut vous dire
que c'est fini, qu'elle ferme le compte et qu'il n'y en aura pas d'autres...

Cette banque, elle existe, vous l'avez tous, c'est la vie, le temps !
Chaque matin, au réveil, nous sommes crédités de 86 400 secondes
de vie pour la journée. Le soir, quand on part dormir, ce qui n'a pas
été vécu dans la journée est perdu.

Chaque jour, ça recommence...
Nous vivons avec la règle n° 2 : la vie peut s'arrêter a tout moment !
Alors, que faisons-nous de nos 86 400 secondes quotidiennes ?
La vie est courte, même pour ceux qui passent leur temps à la trouver longue.
Il faut profiter de la vie et des choses qu'elle nous offre. Tout peut être si vite perdu.

Courage pour tous ceux a qui la vie joue des tours en ce moment ,ne baissez jamais les bras surtout

__________________________________
L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est là maintenant

le 24 Août 2007 à 13:34
fabr.54
fabr.54
3318 messages
Réponse à fleur_2_lune qui a dit :
Une pensée pour tous sur la vie


Imaginez que chaque matin, une banque vous ouvre un compte crédité de 86 400 euros, mais il y a 2 règles à respecter :

1ère règle : tout ce que vous n'avez pas dépensé dans la journée vous est enlevé
le soir, vous ne pouvez pas tricher ni virer cet argent sur un autre compte, mais
chaque matin la banque ouvre un nouveau compte crédité de 86 400 euros pour la journée;

2ème règle : la banque peut interrompre ce jeu sans préavis, elle peut vous dire
que c'est fini, qu'elle ferme le compte et qu'il n'y en aura pas d'autres...

Cette banque, elle existe, vous l'avez tous, c'est la vie, le temps !
Chaque matin, au réveil, nous sommes crédités de 86 400 secondes
de vie pour la journée. Le soir, quand on part dormir, ce qui n'a pas
été vécu dans la journée est perdu.

Chaque jour, ça recommence...
Nous vivons avec la règle n° 2 : la vie peut s'arrêter a tout moment !
Alors, que faisons-nous de nos 86 400 secondes quotidiennes ?
La vie est courte, même pour ceux qui passent leur temps à la trouver longue.
Il faut profiter de la vie et des choses qu'elle nous offre. Tout peut être si vite perdu.

Courage pour tous ceux a qui la vie joue des tours en ce moment ,ne baissez jamais les bras surtout



trop beau , defois je medemande comment tu fais , c toute une poesie fleur , bravo sa fait du bien

__________________________________
Fab alias pti poulet

petite pensée juste pour rire Le sexe masculin est la chose la plus légère au monde. Une simple pensée peut le soulever

le 24 Août 2007 à 13:36
fleur_2_lune
fleur_2_lune
8388 messages
Réponse à fabr.54 qui a dit :
trop beau , defois je medemande comment tu fais , c toute une poesie fleur , bravo sa fait du bien


Ce n'est pas de moi et il y a pas de signature ,juste que je trouve cela trés réel mais merci


__________________________________
L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est là maintenant

le 24 Août 2007 à 13:39
fabr.54
fabr.54
3318 messages
Réponse à fleur_2_lune qui a dit :
Ce n'est pas de moi et il y a pas de signature ,juste que je trouve cela trés réel mais merci




de toi ou pas , fallait le trouver , et le faire passer comme tu lafais

__________________________________
Fab alias pti poulet

petite pensée juste pour rire Le sexe masculin est la chose la plus légère au monde. Une simple pensée peut le soulever

le 28 Septembre 2007 à 18:03
A.L.B.A.T.O.R
A.L.B.A.T.O.R
14206 messages
"Qu'est-ce qu'un abstinent après tout? Un faible qui cède à la tentation de se refuser un plaisir."


__________________________________
ne prenez pas la vie trop au serieux, toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
départ prévu sans au revoir ni merci -76

le 29 Septembre 2007 à 01:57
GEK
GEK
1809 messages
Il y a trois sortes de personnes : celles qui savent compter et celles qui ne savent pas.

__________________________________
Toutes les heures passent, la dernière tue...

le 29 Septembre 2007 à 04:09
thony83
thony83
>>

33 ans
20 messages
Réponse à GEK qui a dit :
Il y a trois sortes de personnes : celles qui savent compter et celles qui ne savent pas.



ca fait 2 sortes ca mais comme ta fai expres de pas savoir compté ca fait 3 ^^ malin mdr ta phrase a un sens ^^

Message édité 1 fois
(En dernier par thony83 le 29 Septembre 2007 à 04:10)

le 07 Novembre 2007 à 21:14
felix.le.chat
felix.le.chat
6589 messages
Les pages de Coluche

N'oubliez pas les restos du Coeur !

il disait :


Franchement, je suis capable du meilleur comme du pire, mais, dans le pire, c'est moi le meilleur.

__________________________________


les chats sont la preuve que tout n'a pas de but dans la nature.

le 09 Novembre 2007 à 16:54
cooper-jhon
cooper-jhon
1424 messages
Les 6 six vertus et vingt-quatre forces de caractère ...



SAGESSE et CONNAISSANCE
Forces cognitives qui favorisent l’acquisition et l’usage de la connaissance.

Créativité : trouver des manières originales et productives de faire les choses. Cela comprend les réalisations artistiques, mais ne s’y limite pas.

Curiosité : trouver un intérêt à toute expérience en cours ; s’intéresser à tel ou tel sujet ; explorer et découvrir.

Ouverture d’esprit : examiner les choses sous tous les angles ; ne pas tirer de conclusions hâtives ; être capable de changer d’avis à la lumière de nouvelles informations.

Amour de l’apprentissage : acquérir de nouvelles compétences et de nouveaux domaines de connaissance (en autodidacte ou non). Cette force est évidemment liée à la curiosité, mais s’en distingue par la tendance à vouloir acquérir systématiquement de nouvelles connaissances.

Sagesse : être capable de donner des conseils avisés ; posséder une manière de voir le monde qui soit porteuse de sens, tant pour soi que pour les autres.


COURAGE
Forces émotionnelles qui impliquent l’exercice de la volonté pour atteindre les buts que l’on s’est fixés, malgré les obstacles internes et externes.

Bravoure : ne pas reculer devant la menace, les difficultés ou la douleur ; défendre ce qui est juste envers et contre tous ; agir selon ses convictions, même si c’est impopulaire. Cela inclut le courage physique, mais ne s’y limite pas.

Persévérance : finir ce qu’on a commencé ; persister malgré les difficultés ; aimer mener à bien un travail.

Authenticité : dire la vérité, mais plus généralement se présenter de façon authentique ; être sans prétention ; assumer ses sentiments et ses actes.

Vitalité : aborder la vie avec enthousiasme et énergie ; ne pas faire les choses à moitié ; vivre la vie comme une aventure ; se sentir bien vivant.


HUMANITÉ
Forces interpersonnelles consistant à tendre vers les autres et à leur venir en aide.

Amour : valoriser les relations étroites avec les autres, particulièrement lorsque les sentiments (partage, affection) sont réciproques ; être proche des gens.

Gentillesse : rendre des services, faire de bonnes actions ; aider les autres, prendre soin d’eux.

Intelligence sociale : être conscient des motivations et émotions des autres (et des siennes propres) ; savoir faire ce qui convient dans différents contextes ; comprendre les ressorts du comportement des gens.


JUSTICE
Forces qui sont à la base d’une vie sociale harmonieuse.

Travail en groupe : savoir travailler au sein d’un groupe ou d’une équipe ; avoir l’esprit d’équipe ; accomplir sa part.

Sens de l’équité : traiter toute personne équitablement ; ne pas se laisser influencer par ses sentiments personnels dans les décisions concernant autrui ; donner à chacun sa chance.

Leadership : encourager le groupe dont on fait partie à réaliser des choses, tout en s’efforçant de maintenir de bonnes relations en son sein ; organiser des activités collectives.


TEMPÉRANCE
Forces qui protègent contre les excès.

Pardon : pardonner à ceux qui ont mal agi ; accepter les défauts des autres ; savoir donner une seconde chance ; ne pas être animé par la vengeance.

Modestie : laisser ses réalisations parler d’elles-mêmes ; ne pas se mettre en avant ; ne pas se prendre pour plus que ce que l’on est.

Prudence : être prudent dans ses choix ; ne pas prendre de risques inutiles ; ne pas dire ou faire des choses que l’on pourrait regretter par la suite.

Maîtrise de soi : rester maître de ses sentiments et de ses actes ; être discipliné ; maîtriser ses appétits et ses émotions.


TRANSCENDANCE
Forces qui favorisent l’ouverture à une dimension universelle et donnent un sens à la vie.

Appréciation de la beauté et de l’excellence : remarquer et apprécier la beauté, l’excellence et/ou la maîtrise technique dans les domaines les plus divers.

Gratitude : être conscient et reconnaissant des bonnes choses qui arrivent ; prendre le temps d’exprimer des remerciements.

Optimisme : attendre le meilleur de l’avenir et œuvrer à sa réalisation ; penser qu’un avenir heureux est quelque chose que l’on peut provoquer.

Humour : aimer rire et taquiner ; être souriant ; voir le côté drôle des choses ; faire des plaisanteries.

Spiritualité : connaître sa place au sein de l’Univers ; croire au sens de la vie, en tirer un réconfort et une ligne de conduite.


Source : Character Strengths and Virtues: A Handbook and Classification, coédition American Psychological Association/Oxford University Press, 2004.

__________________________________
Jhoncooper

le 09 Novembre 2007 à 16:57
A.L.B.A.T.O.R
A.L.B.A.T.O.R
14206 messages
Réponse à cooper-jhon qui a dit :
Les 6 six vertus et vingt-quatre forces de caractère ...



SAGESSE et CONNAISSANCE
Forces cognitives qui favorisent l’acquisition et l’usage de la connaissance.

Créativité : trouver des manières originales et productives de faire les choses. Cela comprend les réalisations artistiques, mais ne s’y limite pas.

Curiosité : trouver un intérêt à toute expérience en cours ; s’intéresser à tel ou tel sujet ; explorer et découvrir.

Ouverture d’esprit : examiner les choses sous tous les angles ; ne pas tirer de conclusions hâtives ; être capable de changer d’avis à la lumière de nouvelles informations.

Amour de l’apprentissage : acquérir de nouvelles compétences et de nouveaux domaines de connaissance (en autodidacte ou non). Cette force est évidemment liée à la curiosité, mais s’en distingue par la tendance à vouloir acquérir systématiquement de nouvelles connaissances.

Sagesse : être capable de donner des conseils avisés ; posséder une manière de voir le monde qui soit porteuse de sens, tant pour soi que pour les autres.


COURAGE
Forces émotionnelles qui impliquent l’exercice de la volonté pour atteindre les buts que l’on s’est fixés, malgré les obstacles internes et externes.

Bravoure : ne pas reculer devant la menace, les difficultés ou la douleur ; défendre ce qui est juste envers et contre tous ; agir selon ses convictions, même si c’est impopulaire. Cela inclut le courage physique, mais ne s’y limite pas.

Persévérance : finir ce qu’on a commencé ; persister malgré les difficultés ; aimer mener à bien un travail.

Authenticité : dire la vérité, mais plus généralement se présenter de façon authentique ; être sans prétention ; assumer ses sentiments et ses actes.

Vitalité : aborder la vie avec enthousiasme et énergie ; ne pas faire les choses à moitié ; vivre la vie comme une aventure ; se sentir bien vivant.


HUMANITÉ
Forces interpersonnelles consistant à tendre vers les autres et à leur venir en aide.

Amour : valoriser les relations étroites avec les autres, particulièrement lorsque les sentiments (partage, affection) sont réciproques ; être proche des gens.

Gentillesse : rendre des services, faire de bonnes actions ; aider les autres, prendre soin d’eux.

Intelligence sociale : être conscient des motivations et émotions des autres (et des siennes propres) ; savoir faire ce qui convient dans différents contextes ; comprendre les ressorts du comportement des gens.


JUSTICE
Forces qui sont à la base d’une vie sociale harmonieuse.

Travail en groupe : savoir travailler au sein d’un groupe ou d’une équipe ; avoir l’esprit d’équipe ; accomplir sa part.

Sens de l’équité : traiter toute personne équitablement ; ne pas se laisser influencer par ses sentiments personnels dans les décisions concernant autrui ; donner à chacun sa chance.

Leadership : encourager le groupe dont on fait partie à réaliser des choses, tout en s’efforçant de maintenir de bonnes relations en son sein ; organiser des activités collectives.


TEMPÉRANCE
Forces qui protègent contre les excès.

Pardon : pardonner à ceux qui ont mal agi ; accepter les défauts des autres ; savoir donner une seconde chance ; ne pas être animé par la vengeance.

Modestie : laisser ses réalisations parler d’elles-mêmes ; ne pas se mettre en avant ; ne pas se prendre pour plus que ce que l’on est.

Prudence : être prudent dans ses choix ; ne pas prendre de risques inutiles ; ne pas dire ou faire des choses que l’on pourrait regretter par la suite.

Maîtrise de soi : rester maître de ses sentiments et de ses actes ; être discipliné ; maîtriser ses appétits et ses émotions.


TRANSCENDANCE
Forces qui favorisent l’ouverture à une dimension universelle et donnent un sens à la vie.

Appréciation de la beauté et de l’excellence : remarquer et apprécier la beauté, l’excellence et/ou la maîtrise technique dans les domaines les plus divers.

Gratitude : être conscient et reconnaissant des bonnes choses qui arrivent ; prendre le temps d’exprimer des remerciements.

Optimisme : attendre le meilleur de l’avenir et œuvrer à sa réalisation ; penser qu’un avenir heureux est quelque chose que l’on peut provoquer.

Humour : aimer rire et taquiner ; être souriant ; voir le côté drôle des choses ; faire des plaisanteries.

Spiritualité : connaître sa place au sein de l’Univers ; croire au sens de la vie, en tirer un réconfort et une ligne de conduite.


Source : Character Strengths and Virtues: A Handbook and Classification, coédition American Psychological Association/Oxford University Press, 2004.



__________________________________
ne prenez pas la vie trop au serieux, toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
départ prévu sans au revoir ni merci -76

le 23 Novembre 2007 à 14:17
charles-edmon...
charles-edmond
2106 messages
Si quelqu'un vous dit : je me tue à vous le dire....laissez-le mourir ! (Jacques Prévert)

__________________________________
Votez Sympa 57

le 25 Novembre 2007 à 23:22
cooper-jhon
cooper-jhon
1424 messages
Stupidité

Socrate, un modèle d'humilité, disait : « Je sais que je ne sais rien ». Sa lucidité face à son ignorance fit de lui le plus sage des hommes. Il est important de bien nous connaître et d'accepter notre état de stupidité.
La stupidité en opposition à l'intelligence est une dichotomie intéressante. Nous connaissons tous l'affront du bien et du mal, un combat millénaire amplement illustré par de nombreux artistes. Or, l'Histoire nous prouve que le mal et le bien à l'état pur sont rares puisqu'il faut souvent nuancer la stupidité ou l'intelligence des partis s'affrontant. Autrement dit, le mal tire sa source de la stupidité qui réside en chacun de nous, tout comme le bien provient de l'intelligence qui sommeille chez quelques-uns d'entre nous.


Mes respects

__________________________________
Jhoncooper

le 25 Novembre 2007 à 23:25
SHAINA33
SHAINA33
20396 messages
Le mal n emémes pas forcément au mal

Le bien n emémes pas forcément au bien

__________________________________

le 23 Décembre 2007 à 14:02
remzo71
remzo71
2760 messages
"Quand je vois un mec qui a pas de quoi bouffer aller voter; ça me fait penser à un crocodile qui se présente de lui mème dans une maroquinerie"
Pensée d'un grand philosophe du XXème siècle

__________________________________
La connaissance protège, et l'ignorance expose au péril
Bref, faut réfléchir...

le 23 Décembre 2007 à 14:06
dean47.
dean47.
691 messages
Réponse à cooper-jhon qui a dit :
Stupidité

Socrate, un modèle d'humilité, disait : « Je sais que je ne sais rien ». Sa lucidité face à son ignorance fit de lui le plus sage des hommes. Il est important de bien nous connaître et d'accepter notre état de stupidité.
La stupidité en opposition à l'intelligence est une dichotomie intéressante. Nous connaissons tous l'affront du bien et du mal, un combat millénaire amplement illustré par de nombreux artistes. Or, l'Histoire nous prouve que le mal et le bien à l'état pur sont rares puisqu'il faut souvent nuancer la stupidité ou l'intelligence des partis s'affrontant. Autrement dit, le mal tire sa source de la stupidité qui réside en chacun de nous, tout comme le bien provient de l'intelligence qui sommeille chez quelques-uns d'entre nous.


Mes respects



c'est souvent les hommes et femmes intelligent qui crée le mal et le bien à l'etat pur,ce qui montre à quelle point ils sont stupide.

leur mal à eux c'est de penser que les autres sont stupide,leur bien c'est de croire qu'ils sont les seuls au monde à le penser


__________________________________
un monde sans la connerie sa serais un monde sans connaisance


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires