En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Réforme de l'éducation nationale - Page 1

Réforme de l'éducation nationale - Page 1

Index du forum Salon de thé

Auteur Message
le 14 Mai 2008 à 09:53
DPegase
DPegase
11134 messages
Comme vous le savez sans doute, le gouvernement veut réformer l'éducation nationale.
Problème récurent car chaque nouveau ministre de l'éducation voudrait apporter sa touche personnelle.

La question de ce débat, c'est la suppression des postes (11000).

D'après vous, est-ce une façon de mieux répartir les besoins en professeurs, le nombre d'élèves diminuant soit-disant, ou est-ce une manoeuvre, réduisant ainsi le nombre de fonctionnaires et faire ainsi des économies ?

Pour ma part, j'ai entendu ce matin un constat assez allarmant à la radio. Le représentant de la FSU (principal syndicat des enseignants, je peux me tromper sur l'abréviation) a précisé qu'en moyenne, on supprimait un poste dans les collèges si la fréquentation baissait de 8 élèves, mais qu'il fallait une augmentation de 40 dans le primaire pour créer un poste.

Etant moi-même père de 3 enfants dont la plus âgée n'a que 7 ans, je me sens préoccuppé par cette question, et j'aimerai également le vôtre.

__________________________________
MODO PROXI ... et fier de l'être.

le 14 Mai 2008 à 10:55
yume_no_niwa
yume_no_niwa
>> /

39 ans
55959 messages
Réponse à DPegase qui a dit :
Comme vous le savez sans doute, le gouvernement veut réformer l'éducation nationale.
Problème récurent car chaque nouveau ministre de l'éducation voudrait apporter sa touche personnelle.

La question de ce débat, c'est la suppression des postes (11000).

D'après vous, est-ce une façon de mieux répartir les besoins en professeurs, le nombre d'élèves diminuant soit-disant, ou est-ce une manoeuvre, réduisant ainsi le nombre de fonctionnaires et faire ainsi des économies ?

Pour ma part, j'ai entendu ce matin un constat assez allarmant à la radio. Le représentant de la FSU (principal syndicat des enseignants, je peux me tromper sur l'abréviation) a précisé qu'en moyenne, on supprimait un poste dans les collèges si la fréquentation baissait de 8 élèves, mais qu'il fallait une augmentation de 40 dans le primaire pour créer un poste.

Etant moi-même père de 3 enfants dont la plus âgée n'a que 7 ans, je me sens préoccuppé par cette question, et j'aimerai également le vôtre.


ouh la oui je comprend ce que tu ressens. c'est effrayant de voir qu'autant de postes seront supprimés sachant qu'en plus ils se plaignent déjà de ne pas avoir assez d'enseignant et que les classes sont pleines

__________________________________
à jamais dans mon coeur tu demeures

le 14 Mai 2008 à 11:07
mincus37
mincus37
15223 messages
Réponse à DPegase qui a dit :
Comme vous le savez sans doute, le gouvernement veut réformer l'éducation nationale.
Problème récurent car chaque nouveau ministre de l'éducation voudrait apporter sa touche personnelle.

La question de ce débat, c'est la suppression des postes (11000).

D'après vous, est-ce une façon de mieux répartir les besoins en professeurs, le nombre d'élèves diminuant soit-disant, ou est-ce une manoeuvre, réduisant ainsi le nombre de fonctionnaires et faire ainsi des économies ?

Pour ma part, j'ai entendu ce matin un constat assez allarmant à la radio. Le représentant de la FSU (principal syndicat des enseignants, je peux me tromper sur l'abréviation) a précisé qu'en moyenne, on supprimait un poste dans les collèges si la fréquentation baissait de 8 élèves, mais qu'il fallait une augmentation de 40 dans le primaire pour créer un poste.

Etant moi-même père de 3 enfants dont la plus âgée n'a que 7 ans, je me sens préoccuppé par cette question, et j'aimerai également le vôtre.


Faut pas s'inquiéter de toute façon, il y aura de moins en moins de personnes à réussir à passer, le concours pour etre prof , ils arretent pas de le modifier, bientot faudra au moins avoir une ceinture noir de karaté et et bts en electro tech , c'est de plus en plus ridicule , mais ça marche

Merci l'éducation nationnale

__________________________________
Mini Mamouth en sucre

le 14 Mai 2008 à 11:10
DPegase
DPegase
11134 messages
Là est bien le paradoxe. Les enseignants se plaignent de ne pas être assez nombreux, et on supprime des postes en retour car une loi mathématique a défini que ces postes n'étaient pas nécessaires.

Je prends l'exemple de 3 villages côtes à côtes. Dans chaque village il y a 3 classes avec chacun 24 élèves. Ca fait donc 72 élèves par village.

Le système en place dit que des classes allant jusqu'à 30 peuvent être tenues, et que dans des circonstances particulières il est autorisé d'augmenter ce nombre.

On va donc supprimer un poste dans chaque village, ce qui fera des classes de 31 élèves chacune.

Jusque là, pas de soucis, si ce n'est le nombre d'élèves trop grand par classe en primaire, qui peut engendrer d'autres soucis éducatifs.

Viens l'année suivante, où on rajouter 12 élèves de plus ... ben ... pas de bol, y'a pas de places pour eux ...

Il faut savoir que la décision de supprimer un poste a une durée moyenne de mise en oeuvre de 1 an.
La décision d'ouvrir une classe passe par 3 ans d'attentes pour confirmer la tendance au besoin de ce poste ...

Vous voyez le problème ?

__________________________________
MODO PROXI ... et fier de l'être.

le 14 Mai 2008 à 11:14
DPegase
DPegase
11134 messages
euh, en fait, pour l'histoire des 3 villages voisins, c'est qu'on table sur une classe au collège par classe au village, alors que l'effectif devrait supporter 1 classe de plus au moins

__________________________________
MODO PROXI ... et fier de l'être.

le 14 Mai 2008 à 11:23
pipam
pipam
19383 messages
Réponse à DPegase qui a dit :
Comme vous le savez sans doute, le gouvernement veut réformer l'éducation nationale.
Problème récurent car chaque nouveau ministre de l'éducation voudrait apporter sa touche personnelle.

La question de ce débat, c'est la suppression des postes (11000).

D'après vous, est-ce une façon de mieux répartir les besoins en professeurs, le nombre d'élèves diminuant soit-disant, ou est-ce une manoeuvre, réduisant ainsi le nombre de fonctionnaires et faire ainsi des économies ?

Pour ma part, j'ai entendu ce matin un constat assez allarmant à la radio. Le représentant de la FSU (principal syndicat des enseignants, je peux me tromper sur l'abréviation) a précisé qu'en moyenne, on supprimait un poste dans les collèges si la fréquentation baissait de 8 élèves, mais qu'il fallait une augmentation de 40 dans le primaire pour créer un poste.

Etant moi-même père de 3 enfants dont la plus âgée n'a que 7 ans, je me sens préoccuppé par cette question, et j'aimerai également le vôtre.


Habitant un village, et m'etant battu pour l'arrivée d'une classe, je suis directement concerné !

Là pour l'instant c'est géré avec des classes de double niveau, mais cette année une arrivée en masse de 32 cp remet tout en question .

le délai d'ouvertuer de classe est tres long, beaucoup plus long que la suppression, ce qui est completement abérrant ! Les villages alentours sont dans le même cas ! ALors comment scolariser nos gosses ???

je vois pas comment supprimer de postes dans ce cas là.

Apres en créer, pour faire des classes de 16 eleves. ce serait royal, certes, mais pas envisageable....


Donc ouvertement non à la suppression ! Oui à la création !

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires