En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Pourquoi continuer à vivre? - Page 5

Pourquoi continuer à vivre? - Page 5

Index du forum Salon de thé

1|2|3|4|5|6|7|8|9|

Auteur Message
le 28 Avril 2008 à 14:02
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Quand on a été blessé on s'arrange pour que çà ne se reproduise plus, tu es d'accord ?
Une fois que tu as réalisé quel panier de crabes était l'humanité, tu évites d'y replonger la main pour éviter de te faire pincer.

Je suis ici pour m'intéresser aux forums, lire les opinions des gens, y répondre, donner la mienne. C'est grave ?



J'ai était blesser plusieur fois, mais j'y retourne vers de nouveaux panier et tant pis si je me replante et tant mieux si c'est mieux.

Il y a toujour a apprendre des autres et encore de sois même

Non ... mais pourquoi tant d'armertume ?

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 28 Avril 2008 à 14:07
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à -Niout- qui a dit :

J'ai était blesser plusieur fois, mais j'y retourne vers de nouveaux panier et tant pis si je me replante et tant mieux si c'est mieux.

Il y a toujour a apprendre des autres et encore de sois même

Non ... mais pourquoi tant d'armertume ?


Regarde déjà l'hostilité que je suscite quand je donne mon avis sur un sujet... J'énerve, j'agace : je le sais très bien mais je n'ai pas envie de changer ce que je suis uniquement pour entrer dans un fauteuil qui ne me convient pas.
Sur un forum passe encore, je peux me déconnecter... Mais dans la réalité, c'est le conflit 24/7 et je n'ai pas un goût particulier pour les conflits.

__________________________________
Il est inutile de résister !

le 28 Avril 2008 à 14:14
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Regarde déjà l'hostilité que je suscite quand je donne mon avis sur un sujet... J'énerve, j'agace : je le sais très bien mais je n'ai pas envie de changer ce que je suis uniquement pour entrer dans un fauteuil qui ne me convient pas.
Sur un forum passe encore, je peux me déconnecter... Mais dans la réalité, c'est le conflit 24/7 et je n'ai pas un goût particulier pour les conflits.


Tu m'en vois désolé mais tu le cherches un peu quand même, Red a une façon bien a elle aussi de s'exprimer, pourtant elle n'énerve ni agce personne (du moins je le pense) peut être devrais tu revoir celle- ci qui est quand même catégorique.Mais si tu es bien avec toi , reste comme ça

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 28 Avril 2008 à 14:20
Wiphil
Wiphil
2233 messages
Réponse à -Niout- qui a dit :
Tu m'en vois désolé mais tu le cherches un peu quand même, Red a une façon bien a elle aussi de s'exprimer, pourtant elle n'énerve ni agce personne (du moins je le pense) peut être devrais tu revoir celle- ci qui est quand même catégorique.Mais si tu es bien avec toi , reste comme ça


Je ne le cherche pas du tout !

__________________________________
Il est inutile de résister !

le 28 Avril 2008 à 14:22
pipam
pipam
19383 messages
Réponse à Wiphil qui a dit :
Quand on a été blessé on s'arrange pour que çà ne se reproduise plus, tu es d'accord ?
Une fois que tu as réalisé quel panier de crabes était l'humanité, tu évites d'y replonger la main pour éviter de te faire pincer.

Je suis ici pour m'intéresser aux forums, lire les opinions des gens, y répondre, donner la mienne. C'est grave ?


pourquoi y plonger la main ? Commence par regarder le dessus du panier, laisse de coté ce qui t econvient pas, puis continue à descendre ! C'est comme ça que tu trouves ce qui t eva et ce qui ne te va pas ! L'essentiel n'est pas forcement d'avori un panier rien que pour toi !

__________________________________
Pipam ? Affirmatif. Et quoi d'autre ? No comment.

le 28 Avril 2008 à 14:24
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à -Niout- qui a dit :
Tu m'en vois désolé mais tu le cherches un peu quand même, Red a une façon bien a elle aussi de s'exprimer, pourtant elle n'énerve ni agce personne (du moins je le pense) peut être devrais tu revoir celle- ci qui est quand même catégorique.Mais si tu es bien avec toi , reste comme ça


Faux tu peux me croire, j'en énerve plus d'un mais au contraire de wiphil...je ne le clame pas à tout bout de champ, je ne revendique pas mes différences, je n'en ai jamais fait ma marque de fabrique ici.

Non, je ne rentre pas dans le moule, et alors ? Ai-je besoin de le dire et de le redire à chaque fois ?

Nan !

Pour en revenir au sujet, et à son auteur, je souhaite sincèrement qu'il puisse trouver une autre alternative que le net pour exprimer son mal être.

Message édité 1 fois
(En dernier par redcarmin le 28 Avril 2008 à 14:25)

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 28 Avril 2008 à 14:29
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Faux tu peux me croire, j'en énerve plus d'un mais au contraire de wiphil...je ne le clame pas à tout bout de champ, je ne revendique pas mes différences, je n'en ai jamais fait ma marque de fabrique ici.

Non, je ne rentre pas dans le moule, et alors ? Ai-je besoin de le dire et de le redire à chaque fois ?

Nan !

Pour en revenir au sujet, et à son auteur, je souhaite sincèrement qu'il puisse trouver une autre alternative que le net pour exprimer son mal être.


Moi je m'en tape y'as pas de moule je prend les gens comme ils sont et ne me gêne pas pour leurs dire ce que j'ai dire le reste ça les regardent

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 28 Avril 2008 à 20:14
etsitu
etsitu
>>

63 ans
62 messages
Oh la la...

Vraiment, il ya des extrapolations... pour ne pas dire des délires..

J'ai l'impression d'avoir ouvert une boîte de Pandore !!!

je pense que ma formulation sortant de l'ordinaire à choquer...

Bon... je la referme et ... "je la ferme".

J'ai bien noté quelques propos valorisant remarquablement

humainement certaines personnes.

le 28 Avril 2008 à 20:19
etsitu
etsitu
>>

63 ans
62 messages
Il y a des questions NORMALES à certains âges dont le MIEN

pour votre information :

L'homme à l'approche de la cinquantaine : comment anticiper la crise ?
La crise du milieu de la vie survient entre 45 et 55 ans. Elle correspond à la fois à un bilan et aussi à une remise en cause profonde de notre mode de vie. Quels sont, chez les hommes, les indices précurseurs d'une crise importante ?
4 facteurs de crise de la cinquantaine

Il semble exister des conditions nécessaires et suffisantes à l'émergence de la crise du milieu de la vie. Quatre conditions principales ont ainsi pu être répertoriées :

- la difficulté à établir une priorité dans ses valeurs,
- l'orientation vers le passé supérieure au futur et manque de buts dans l'avenir,
- une sensation d'oppression par le temps,
- une introversion et un manque d'ouverture face aux expériences nouvelles.

Quel est l'intérêt de connaître ces facteurs qui semblent favoriser une crise profonde ? C'est simplement d'anticiper cette crise. Personne n'échappe à des remises en causes profondes. À 50 ans environ, on se pose forcément un jour ou l'autre quelques questions simples et essentielles : qu'ai-je fait de ma vie jusqu'ici ? En suis-je satisfait ? Qu'est-ce que je veux faire du temps qui me reste ? Ai-je des choses à changer pour que ma vie soit en accord avec ce que je veux vraiment ?

Ces questions entraînent ou non des changements visibles. Certaines personnes semblent ne rien changer, peut-être parce qu'elles se posaient ces questions depuis bien longtemps déjà, et qu'elles y avaient déjà répondu ! D'autres se les posent brusquement et les réponses sont plutôt agréables : oui leur vie est en accord avec leurs désirs, leurs rêves. Pour d'autres hommes, c'est le contraire, et ils réalisent que leur vie n'est pas telle qu'ils la rêvent, voire même à l'opposé. C'est alors le temps de grands changements.

An-ti-ci-pez !

Pour que la crise soit moins forte, pour ne pas laisser s'installer un gouffre entre nos aspirations et notre réalité, les quatre conditions sont à regarder de près.

Pensez à établir une priorité dans vos valeurs : si votre famille est votre priorité, trouvez-vous normal de ne lui consacrer qu'un temps très limité et de favoriser votre travail ?

Pensez au futur : avez-vous des buts, des projets qui vous transportent agréablement dans l'avenir, qui vous donnent envie de vous dépasser ?

Profitez du temps qui est devant vous : sentez-vous que vous utilisez le temps qui passe comme un ami et non comme un ennemi contre lequel il faudrait lutter ?

Restez curieux : avez-vous envie d'apprendre, de découvrir des expériences nouvelles, des personnes nouvelles ?

Si vous fonctionnez déjà naturellement de cette manière, votre crise surviendra, mais restera une remise en cause. Si au contraire, vous présentez les quatre conditions de la crise, vous risquez de passer par des moments de crise de forte intensité !

Et si ces facteurs de crise ont été étudiés chez l'homme et non chez la femme, il est fort possible que ces données soient cependant tout à fait transposables !
le 28 Avril 2008 à 20:39
THUNDERBIRD
THUNDERBIRD
3722 messages
Où est JPV ? Je sais, c'est hors sujet. Mais où est-il ??

__________________________________
Il n'y a pas de fumée sans indiens.

le 28 Avril 2008 à 20:41
justepourvoir
justepourvoir
4970 messages
Réponse à THUNDERBIRD qui a dit :
Où est JPV ? Je sais, c'est hors sujet. Mais où est-il ??


Je suis là ! Salut Thunder ! Tout va bien, pas suicidaire. Et je suis bien content qu' Etsitu soit toujours en vie.
le 28 Avril 2008 à 20:41
THUNDERBIRD
THUNDERBIRD
3722 messages
Réponse à justepourvoir qui a dit :
Je suis là ! Salut Thunder ! Tout va bien, pas suicidaire. Et je suis bien content qu' Etsitu soit toujours en vie.


Moi aussi. Content de te voir !

__________________________________
Il n'y a pas de fumée sans indiens.

le 28 Avril 2008 à 20:45
salutoutis2
salutoutis2
>> /

40 ans
18756 messages
Réponse à etsitu qui a dit :
Il y a des questions NORMALES à certains âges dont le MIEN

pour votre information :

L'homme à l'approche de la cinquantaine : comment anticiper la crise ?
La crise du milieu de la vie survient entre 45 et 55 ans. Elle correspond à la fois à un bilan et aussi à une remise en cause profonde de notre mode de vie. Quels sont, chez les hommes, les indices précurseurs d'une crise importante ?
4 facteurs de crise de la cinquantaine

Il semble exister des conditions nécessaires et suffisantes à l'émergence de la crise du milieu de la vie. Quatre conditions principales ont ainsi pu être répertoriées :

- la difficulté à établir une priorité dans ses valeurs,
- l'orientation vers le passé supérieure au futur et manque de buts dans l'avenir,
- une sensation d'oppression par le temps,
- une introversion et un manque d'ouverture face aux expériences nouvelles.

Quel est l'intérêt de connaître ces facteurs qui semblent favoriser une crise profonde ? C'est simplement d'anticiper cette crise. Personne n'échappe à des remises en causes profondes. À 50 ans environ, on se pose forcément un jour ou l'autre quelques questions simples et essentielles : qu'ai-je fait de ma vie jusqu'ici ? En suis-je satisfait ? Qu'est-ce que je veux faire du temps qui me reste ? Ai-je des choses à changer pour que ma vie soit en accord avec ce que je veux vraiment ?

Ces questions entraînent ou non des changements visibles. Certaines personnes semblent ne rien changer, peut-être parce qu'elles se posaient ces questions depuis bien longtemps déjà, et qu'elles y avaient déjà répondu ! D'autres se les posent brusquement et les réponses sont plutôt agréables : oui leur vie est en accord avec leurs désirs, leurs rêves. Pour d'autres hommes, c'est le contraire, et ils réalisent que leur vie n'est pas telle qu'ils la rêvent, voire même à l'opposé. C'est alors le temps de grands changements.

An-ti-ci-pez !

Pour que la crise soit moins forte, pour ne pas laisser s'installer un gouffre entre nos aspirations et notre réalité, les quatre conditions sont à regarder de près.

Pensez à établir une priorité dans vos valeurs : si votre famille est votre priorité, trouvez-vous normal de ne lui consacrer qu'un temps très limité et de favoriser votre travail ?

Pensez au futur : avez-vous des buts, des projets qui vous transportent agréablement dans l'avenir, qui vous donnent envie de vous dépasser ?

Profitez du temps qui est devant vous : sentez-vous que vous utilisez le temps qui passe comme un ami et non comme un ennemi contre lequel il faudrait lutter ?

Restez curieux : avez-vous envie d'apprendre, de découvrir des expériences nouvelles, des personnes nouvelles ?

Si vous fonctionnez déjà naturellement de cette manière, votre crise surviendra, mais restera une remise en cause. Si au contraire, vous présentez les quatre conditions de la crise, vous risquez de passer par des moments de crise de forte intensité !

Et si ces facteurs de crise ont été étudiés chez l'homme et non chez la femme, il est fort possible que ces données soient cependant tout à fait transposables !


je suis peut etre trop fatiguée , j ai bien lu et relus mais je comprend pas où tu veux en venir.

__________________________________
espèce protégée, en voie de disparition

le 28 Avril 2008 à 20:48
justepourvoir
justepourvoir
4970 messages
Réponse à salutoutis2 qui a dit :
je suis peut etre trop fatiguée , j ai bien lu et relus mais je comprend pas où tu veux en venir.



Bjour Toutis, très jolie photo. Eh bien je pense que c'est un message d'espoir pour surmonter la crise de la cinquantaine.
le 28 Avril 2008 à 20:49
THUNDERBIRD
THUNDERBIRD
3722 messages
Réponse à salutoutis2 qui a dit :
je suis peut etre trop fatiguée , j ai bien lu et relus mais je comprend pas où tu veux en venir.



Ouf, nous sommes au moins deux !
Je vais être bref. Le fait de se demander pourquoi continuer à vivre traduit, à mon avis... La vie. L'envie de vivre. Peu importe comment on l'appelle. Quand on a décidé que la vie n'en vaut pas la peine, on fait ce qu'il faut. Point barre.
Après, on peux parler d'euthanasie, de droit à mourir dans la dignité, mais c'est un autre débat.

__________________________________
Il n'y a pas de fumée sans indiens.

le 28 Avril 2008 à 20:52
salutoutis2
salutoutis2
>> /

40 ans
18756 messages
Réponse à justepourvoir qui a dit :
Bjour Toutis, très jolie photo. Eh bien je pense que c'est un message d'espoir pour surmonter la crise de la cinquantaine.


merci jpv

je le relirai quand je serai un peu moins fatiguée

coucou thunder , ben en quelques sortes se remettre en question

__________________________________
espèce protégée, en voie de disparition

le 28 Avril 2008 à 20:55
ATENNIS
ATENNIS
>> /

72 ans
44634 messages
Réponse à etsitu qui a dit :
Il y a des questions NORMALES à certains âges dont le MIEN

pour votre information :

L'homme à l'approche de la cinquantaine : comment anticiper la crise ?
La crise du milieu de la vie survient entre 45 et 55 ans. Elle correspond à la fois à un bilan et aussi à une remise en cause profonde de notre mode de vie. Quels sont, chez les hommes, les indices précurseurs d'une crise importante ?
4 facteurs de crise de la cinquantaine

Il semble exister des conditions nécessaires et suffisantes à l'émergence de la crise du milieu de la vie. Quatre conditions principales ont ainsi pu être répertoriées :

- la difficulté à établir une priorité dans ses valeurs,
- l'orientation vers le passé supérieure au futur et manque de buts dans l'avenir,
- une sensation d'oppression par le temps,
- une introversion et un manque d'ouverture face aux expériences nouvelles.

Quel est l'intérêt de connaître ces facteurs qui semblent favoriser une crise profonde ? C'est simplement d'anticiper cette crise. Personne n'échappe à des remises en causes profondes. À 50 ans environ, on se pose forcément un jour ou l'autre quelques questions simples et essentielles : qu'ai-je fait de ma vie jusqu'ici ? En suis-je satisfait ? Qu'est-ce que je veux faire du temps qui me reste ? Ai-je des choses à changer pour que ma vie soit en accord avec ce que je veux vraiment ?

Ces questions entraînent ou non des changements visibles. Certaines personnes semblent ne rien changer, peut-être parce qu'elles se posaient ces questions depuis bien longtemps déjà, et qu'elles y avaient déjà répondu ! D'autres se les posent brusquement et les réponses sont plutôt agréables : oui leur vie est en accord avec leurs désirs, leurs rêves. Pour d'autres hommes, c'est le contraire, et ils réalisent que leur vie n'est pas telle qu'ils la rêvent, voire même à l'opposé. C'est alors le temps de grands changements.

An-ti-ci-pez !

Pour que la crise soit moins forte, pour ne pas laisser s'installer un gouffre entre nos aspirations et notre réalité, les quatre conditions sont à regarder de près.

Pensez à établir une priorité dans vos valeurs : si votre famille est votre priorité, trouvez-vous normal de ne lui consacrer qu'un temps très limité et de favoriser votre travail ?

Pensez au futur : avez-vous des buts, des projets qui vous transportent agréablement dans l'avenir, qui vous donnent envie de vous dépasser ?

Profitez du temps qui est devant vous : sentez-vous que vous utilisez le temps qui passe comme un ami et non comme un ennemi contre lequel il faudrait lutter ?

Restez curieux : avez-vous envie d'apprendre, de découvrir des expériences nouvelles, des personnes nouvelles ?

Si vous fonctionnez déjà naturellement de cette manière, votre crise surviendra, mais restera une remise en cause. Si au contraire, vous présentez les quatre conditions de la crise, vous risquez de passer par des moments de crise de forte intensité !

Et si ces facteurs de crise ont été étudiés chez l'homme et non chez la femme, il est fort possible que ces données soient cependant tout à fait transposables !


apres t'avoir lu
je ne me suis jamais pose de question car dans ma tete j'ai toujours 10 à 20 ans de moins
alors va falloir atte,dre mes 75 ans pour te répondre
bonne soirée

__________________________________
votez hijara7
elle le mérite

la preuve elle me supporte



le 28 Avril 2008 à 23:39
silencieumoi
silencieumoi
>> /

53 ans
14757 messages
Réponse à Linkris qui a dit :
bah...sujet compliqué j'dis...chacun à en lui la chance de vivre...mais à quel prix?
le choix d'en finir ou autre appartient à celui qui se pose ce genre de question...
maintenant c'est vrai que l'idée me traverse l'esprit très souvent aussi j'avoue mais de la à faire un geste...j'en ai pas l'courage...ah réalité quand tu nous tiens...




c'est marrant ça,je crois que l'on vit avant tout pour les autres et par rapport aux autres

j'ai connu une personne qui disait que vivre c'est l'aimer et que la mort avec elle c'etait la vie et que la vie sans elle ,s'etait la mort

je lui ai dit ,alors survie et il a répondu,je ne veux pas survivre ,je veux vivre avec elle.....

ils s'aiment c'est la seule chose que je sois sur ou je l'ignore

__________________________________
c 'est peu de prendre le êtres comme ils sont et il faut toujours en venir la mais les vouloir comme ils sont ,voila l amour vrai
Alain

le 28 Avril 2008 à 23:52
silencieumoi
silencieumoi
>> /

53 ans
14757 messages
Réponse à silencieumoi qui a dit :


c'est marrant ça,je crois que l'on vit avant tout pour les autres et par rapport aux autres

j'ai connu une personne qui disait que vivre c'est l'aimer et que la mort avec elle c'etait la vie et que la vie sans elle ,s'etait la mort

je lui ai dit ,alors survie et il a répondu,je ne veux pas survivre ,je veux vivre avec elle.....

ils s'aiment c'est la seule chose que je sois sur ou je l'ignore





pour ceux qui n'ont pas compris,je vous rassure,j'ai pas compris tout de suite j'ai compris trop tard et de toute façon

il savait ce qu'il voulait,il a toujours su

__________________________________
c 'est peu de prendre le êtres comme ils sont et il faut toujours en venir la mais les vouloir comme ils sont ,voila l amour vrai
Alain

le 29 Avril 2008 à 00:02
silencieumoi
silencieumoi
>> /

53 ans
14757 messages


j'embraye,

je continue a vivre pour mes enfants ,pour les aidé a trouver leur voie

leur apprendre a se débrouiller seul.

VIVRE pour moi, ce serai la fin de ce que je pense ,de ce que je suis,

ce serai un autre silencieu,pas digne de son clan

__________________________________
c 'est peu de prendre le êtres comme ils sont et il faut toujours en venir la mais les vouloir comme ils sont ,voila l amour vrai
Alain


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires