En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

A ma mère et à toutes les femmes du monde! - Page 1

A ma mère et à toutes les femmes du monde! - Page 1

Index du forum Littérature et BD

Auteur Message
le 14 Février 2008 à 00:38
tiabti
tiabti
1 messages
Aux premières heures
Tu trémoussais tellement de joie
Car en toi,j'étais
Tu impatientais déjà de me voir t'arrondir le ventre
Et ce fut chose faite
Mais avant,tu prenais tellement plaisir
Aux nosées,aux interdictions et autres peines que je t'imposais
Dormir sur le dos n'était point pour toi un soucis
Mais veiller à mon bien-etre étais
Ta seule préoccupation,ton seul interêt
Neuf mois s'écoulaient et paraissaient
A tes yeux comme neuf jours
Neuf mois passés,je t'infligeais une peine sans précédent
Tandis que toi,tu me faisais voir mes premiers rayons de soleil
Mais l'impatience de me prendre
Dans tes bras attentionnés à mon égard,
Le bonheur si proche qui t'envahirait
En me donnant mille baisers,
Effaçaient toute peine,toute douleur
Enfin,ton rève s'accomplissait!
Enfin,j'étais là!
Une porte à te faire subir mes caprices se refermait
Et une autre s'ouvrait déjà
Des nuits entières sans fermer les yeux,
Des pleurs et tant d'efforts pour me consoler,
Les vomissements,les urines,les morsures atroces
Des bouts des seins...
Voici mes caprices auxquels
Tu repondais instantanement avec joie
Et sans froisser la mine
Je ne partageais avec personne ton regard,
Ton affection,ta tendresse et tout ton Amour
Tu as été témoin de chaque centimètre qui s'ajoutait à moi
Et grandissant,avec ongles et bec,
Tu me défendais contre vents et marrées
Face à tous,j'avais toujours raison à tes yeux
Et mes fautes nombreuses qu'elles soient
Etaient toujours pardonner d'avavance
Ô Mère!tu est celle qui endure avec patience
Ô Mère!nul que toi incarne cette beauté divine
Ô Mère!bénis moi afin que jamais je ne te sois ingrat
A toi,je te dis infiniment merci
A toi,toutes mes prières te sont adressées
Que Le Tout Puissant,Le Tout Miséricordieux
Te fasse largesse de la plus grande largesse!
Ici bas et dans l'au-delà!
Je sais que les mots sont laches et hypocrites
Ils ne sauront te magnifier
Et ma langue n'en digne
Celui à Qui rien n'est impossible,
Celui Qui connait et fait tout si parfaitement,
Devant Lui je me prosterne afin qu'Il te magnifie
Ô Femme!porteuse de l'humanité,
Plus que jamais,je t'Aime éternellement!

Message édité 1 fois
(En dernier par salutoutis2 le 16 Mars 2008 à 18:42)

__________________________________
Que la PAIX règne parmi nous!
I keep you in my heart!

le 14 Février 2008 à 09:49
aimela
aimela
6710 messages
Réponse à tiabti qui a dit :
Aux premières heures
Tu trémoussais tellement de joie
Car en toi,j'étais
Tu impatientais déjà de me voir t'arrondir le ventre
Et ce fut chose faite
Mais avant,tu prenais tellement plaisir
Aux nosées,aux interdictions et autres peines que je t'imposais
Dormir sur le dos n'était point pour toi un soucis
Mais veiller à mon bien-etre étais
Ta seule préoccupation,ton seul interêt
Neuf mois s'écoulaient et paraissaient
A tes yeux comme neuf jours
Neuf mois passés,je t'infligeais une peine sans précédent
Tandis que toi,tu me faisais voir mes premiers rayons de soleil
Mais l'impatience de me prendre
Dans tes bras attentionnés à mon égard,
Le bonheur si proche qui t'envahirait
En me donnant mille baisers,
Effaçaient toute peine,toute douleur
Enfin,ton rève s'accomplissait!
Enfin,j'étais là!
Une porte à te faire subir mes caprices se refermait
Et une autre s'ouvrait déjà
Des nuits entières sans fermer les yeux,
Des pleurs et tant d'efforts pour me consoler,
Les vomissements,les urines,les morsures atroces
Des bouts des seins...
Voici mes caprices auxquels
Tu repondais instantanement avec joie
Et sans froisser la mine
Je ne partageais avec personne ton regard,
Ton affection,ta tendresse et tout ton Amour
Tu as été témoin de chaque centimètre qui s'ajoutait à moi
Et grandissant,avec ongles et bec,
Tu me défendais contre vents et marrées
Face à tous,j'avais toujours raison à tes yeux
Et mes fautes nombreuses qu'elles soient
Etaient toujours pardonner d'avavance
Ô Mère!tu est celle qui endure avec patience
Ô Mère!nul que toi incarne cette beauté divine
Ô Mère!bénis moi afin que jamais je ne te sois ingrat
A toi,je te dis infiniment merci
A toi,toutes mes prières te sont adressées
Que Le Tout Puissant,Le Tout Miséricordieux
Te fasse largesse de la plus grande largesse!
Ici bas et dans l'au-delà!
Je sais que les mots sont laches et hypocrites
Ils ne sauront te magnifier
Et ma langue n'en digne
Celui à Qui rien n'est impossible,
Celui Qui connait et fait tout si parfaitement,
Devant Lui je me prosterne afin qu'Il te magnifie
Ô Femme!porteuse de l'humanité,
Plus que jamais,je t'Aime éternellement!



Bel hommage à ta maman

__________________________________
l'éternel féminin rend l'homme semblableà un crétin ( Dali)


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires