En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

La sarcoïdose c'est quoi ? - Page 1

La sarcoïdose c'est quoi ? - Page 1

Index du forum Salon de thé

1|2|

Auteur Message
le 15 Novembre 2007 à 11:53
canaille-59
canaille-59
1265 messages
voila je voudrais vous parlez du maladie que j'ai depuis 2 ans 1/2 é qui heureusement est bénin mais qui peut risquer de poser des problèmes respiratoires donc j'aime mieux vous en parler car tous le monde peut l'avoir sans le savoir. Cette maladie touche les personnes jeunes et atteints de nombreux organes :

les symptomes :

- C’est souvent à la suite d’une radiographie des poumons faite pour d’autres raisons (médecine du travail, radio du thorax de surveillance) que la maladie est découverte.
- Chute des cheveux.
- Rougeur de la peau.
- Desquamation de la peau (chute de petits lambeaux de peau).
- Ichtyose (peau sèche couverte de petites écailles fines).
- Prurit (démangeaisons).
- Kystes osseux et articulaires.
- Troubles du rythme cardiaque.
- Atteinte de la glande thyroïde.
- Polynévrite (infection ou affection toxique touchant plusieurs nerfs et entraînant des problèmes pour effectuer les mouvements et des troubles sensitifs)
- Infiltration et augmentation de volume des glandes salivaires et des glandes lacrymales (syndrome de Mikulicz, observé également dans les myopathies malignes).

Examens Complémentaires :

La sarcoïdose se manifeste par divers signes :

- Radiologiques : les clichés pulmonaires montrent une augmentation du volume des ganglions situés autour des bronches et de la trachée artère (conduit aérien conduisant l’air de la bouche et du nez vers les poumons), quand la maladie atteint le stade numéro 1.
- Aux stades numéro 2 et 3, la radiographie révèle une atteinte des poumons qui se traduit par une infiltration déjà évoluée.
- Des épreuves respiratoires fonctionnelles (EFR) permettent d’apprécier la sévérité et l’étendue de l’atteinte pulmonaire.
Cutanés : l’apparition de nodules sous la peau traduisant l’érythème noueux est souvent un des modes de révélation. Elle se fait au niveau du visage, des épaules, des fesses et à la face interne des jambes. Ces nodules sont de taille variable, légèrement durs et de coloration jaune rougeâtre. Plus rarement peut survenir un lupus pernio, qui se traduit par des plaques violacées sur le visage.
Plus précisément la radiographie radiographie des poumons est l’élément capital du diagnostic. Elle est complétée par la fibroscopie bronchique, permettant d’effectuer des biopsies ainsi qu’un lavage bronchoalvéolaire. Le lavage consiste à injecter du liquide dans les bronches pendant le déroulement de la fibroscopie puis à le réaspirer. Le liquide ramène des cellules qui sont étudiées, et dont les différents types permettent de visualiser une augmentation du nombre des macrophages et des lymphocytes. Cet examen facilite non seulement le diagnostic mais l’appréciation de l’évolution de la maladie.
- La scintigraphie au Ga 67 a la propriété de se fixer 2 à 3 jours après l’injection faite dans une veine, dans les sites où la sarcoïdose est en évolution. Cet examen va permettre également d’évaluer l’activité de la maladie.

Evolution :

- La rémission est totale ou presque dans deux tiers des cas.
-Il existe des troubles visuels ou respiratoires dans 1/5 des cas et des troubles neurologiques ou cardiaques dans 10 % des cas.
- Quelquefois, l’évolution se fait spontanément vers la guérison ou vers une stabilisation des lésions.
La mortalité est très basse.

Traitement :

Il dépend du bilan général, et s’il existe une atteinte viscérale et plus particulièrement pulmonaire.

Il est nécessaire de distinguer les formes asymptomatiques (au cours desquelles le patient ne présente aucun symptôme) et les formes symptomatiques (au cours desquelles le patient présente des symptômes).

Dans le premier cas quand la découverte de la sarcoïdose a été fortuite et qu'elle s'accompagne d'anomalies caractéristiques sur l'examen radiologique des poumons il n'est pas nécessaire d'instaurer un traitement. Néanmoins une surveillance clinique (en consultation) et biologique (analyse) pendant six mois est nécessaire.

Dans le deuxième cas la corticothérapie (utilisation de corticoïdes, cortisone comme traitement) est nécessaire quand il existe une atteinte du parenchyme pulmonaire (tissu qui permet aux poumons de fonctionner). C'est le cas également quand il existe d'autres viscères concernés et en cas de troubles neurologiques, de troubles visuels ou d'une atteinte cardiaque. Dans ce cas-là prednisolone est utilisée à la dose initiale de 2 mg par kilogramme par jour pendant quatre à six semaines puis la dose dégressive c'est-à-dire en diminuant tout doucement pendant un à deux ans. D'autres médicaments sont également utilisés il s'agit du méthotrexate et de la chloroquine, molécule proposée en deuxième intention. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens c'est-à-dire ne contenant pas de corticoïdes sont également utilisés essentiellement quand il existe un syndrome de Löfgren. Pour l'instant la cyclosporine est expérimentée comme traitement de la sarcoïdose symptomatique.

enfin voila j'aime mieux vous informez car elle peut touché tous le monde sans ke vous le sachiez

Message édité 1 fois
(En dernier par sabdepassage le 11 Mars 2008 à 23:31)

__________________________________
la dinde est tolérante, mais elle déteste les farceurs .....

le 15 Novembre 2007 à 12:02
don-durito
don-durito
1622 messages
Ha bon?! Je croyais que la sarcoïdose c'était un peu comme la jospinite ou la rafarangine... Ou peut etre comme la vilpinite

Moi j'ai cru que j'avais une méningite chronique toute une année mais en fait c'était de l'ennuie profond

Bon courage

__________________________________
Le superflu n'est inutile qu'à ceux dont le nécessaire est suffisant. Pierre Desproges

le 15 Novembre 2007 à 12:07
Corto-Maltese...
Corto-Maltese.
4683 messages
Réponse à canaille-59 qui a dit :
voila je voudrais vous parlez du maladie que j'ai depuis 2 ans 1/2 é qui heureusement est bénin mais qui peut risquer de poser des problèmes respiratoires donc j'aime mieux vous en parler car tous le monde peut l'avoir sans le savoir. Cette maladie touche les personnes jeunes et atteints de nombreux organes :

les symptomes :

- C’est souvent à la suite d’une radiographie des poumons faite pour d’autres raisons (médecine du travail, radio du thorax de surveillance) que la maladie est découverte.
- Chute des cheveux.
- Rougeur de la peau.
- Desquamation de la peau (chute de petits lambeaux de peau).
- Ichtyose (peau sèche couverte de petites écailles fines).
- Prurit (démangeaisons).
- Kystes osseux et articulaires.
- Troubles du rythme cardiaque.
- Atteinte de la glande thyroïde.
- Polynévrite (infection ou affection toxique touchant plusieurs nerfs et entraînant des problèmes pour effectuer les mouvements et des troubles sensitifs)
- Infiltration et augmentation de volume des glandes salivaires et des glandes lacrymales (syndrome de Mikulicz, observé également dans les myopathies malignes).

Examens Complémentaires :

La sarcoïdose se manifeste par divers signes :

- Radiologiques : les clichés pulmonaires montrent une augmentation du volume des ganglions situés autour des bronches et de la trachée artère (conduit aérien conduisant l’air de la bouche et du nez vers les poumons), quand la maladie atteint le stade numéro 1.
- Aux stades numéro 2 et 3, la radiographie révèle une atteinte des poumons qui se traduit par une infiltration déjà évoluée.
- Des épreuves respiratoires fonctionnelles (EFR) permettent d’apprécier la sévérité et l’étendue de l’atteinte pulmonaire.
Cutanés : l’apparition de nodules sous la peau traduisant l’érythème noueux est souvent un des modes de révélation. Elle se fait au niveau du visage, des épaules, des fesses et à la face interne des jambes. Ces nodules sont de taille variable, légèrement durs et de coloration jaune rougeâtre. Plus rarement peut survenir un lupus pernio, qui se traduit par des plaques violacées sur le visage.
Plus précisément la radiographie radiographie des poumons est l’élément capital du diagnostic. Elle est complétée par la fibroscopie bronchique, permettant d’effectuer des biopsies ainsi qu’un lavage bronchoalvéolaire. Le lavage consiste à injecter du liquide dans les bronches pendant le déroulement de la fibroscopie puis à le réaspirer. Le liquide ramène des cellules qui sont étudiées, et dont les différents types permettent de visualiser une augmentation du nombre des macrophages et des lymphocytes. Cet examen facilite non seulement le diagnostic mais l’appréciation de l’évolution de la maladie.
- La scintigraphie au Ga 67 a la propriété de se fixer 2 à 3 jours après l’injection faite dans une veine, dans les sites où la sarcoïdose est en évolution. Cet examen va permettre également d’évaluer l’activité de la maladie.

Evolution :

- La rémission est totale ou presque dans deux tiers des cas.
-Il existe des troubles visuels ou respiratoires dans 1/5 des cas et des troubles neurologiques ou cardiaques dans 10 % des cas.
- Quelquefois, l’évolution se fait spontanément vers la guérison ou vers une stabilisation des lésions.
La mortalité est très basse.

Traitement :

Il dépend du bilan général, et s’il existe une atteinte viscérale et plus particulièrement pulmonaire.

Il est nécessaire de distinguer les formes asymptomatiques (au cours desquelles le patient ne présente aucun symptôme) et les formes symptomatiques (au cours desquelles le patient présente des symptômes).

Dans le premier cas quand la découverte de la sarcoïdose a été fortuite et qu'elle s'accompagne d'anomalies caractéristiques sur l'examen radiologique des poumons il n'est pas nécessaire d'instaurer un traitement. Néanmoins une surveillance clinique (en consultation) et biologique (analyse) pendant six mois est nécessaire.

Dans le deuxième cas la corticothérapie (utilisation de corticoïdes, cortisone comme traitement) est nécessaire quand il existe une atteinte du parenchyme pulmonaire (tissu qui permet aux poumons de fonctionner). C'est le cas également quand il existe d'autres viscères concernés et en cas de troubles neurologiques, de troubles visuels ou d'une atteinte cardiaque. Dans ce cas-là prednisolone est utilisée à la dose initiale de 2 mg par kilogramme par jour pendant quatre à six semaines puis la dose dégressive c'est-à-dire en diminuant tout doucement pendant un à deux ans. D'autres médicaments sont également utilisés il s'agit du méthotrexate et de la chloroquine, molécule proposée en deuxième intention. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens c'est-à-dire ne contenant pas de corticoïdes sont également utilisés essentiellement quand il existe un syndrome de Löfgren. Pour l'instant la cyclosporine est expérimentée comme traitement de la sarcoïdose symptomatique.

enfin voila j'aime mieux vous informez car elle peut touché tous le monde sans ke vous le sachiez


je ne connaissais pas cette maladie
je te remercie pour les infos et je te souhaite bon courage

__________________________________
La dictature,c'est ferme ta gueule,la démocratie,c'est cause toujours

le 15 Novembre 2007 à 12:11
canaille-59
canaille-59
1265 messages
merci a vous bon la mon pneumo ma dit il vous reste encore sur 2 ans pour etre tranquille mais bon ma prévenu kan meme kil pouvais avoir des risques pulmonaires mais bon je garde confiance

__________________________________
la dinde est tolérante, mais elle déteste les farceurs .....

le 15 Novembre 2007 à 13:21
Ludo59210
Ludo59210
935 messages
Réponse à canaille-59 qui a dit :
merci a vous bon la mon pneumo ma dit il vous reste encore sur 2 ans pour etre tranquille mais bon ma prévenu kan meme kil pouvais avoir des risques pulmonaires mais bon je garde confiance


Ah oui, pas cool ça

Fais attention à toi et bon courage !


__________________________________
Isa, mon coeur ne bat que pour toi

le 15 Novembre 2007 à 13:27
yume_no_niwa
yume_no_niwa
>> /

39 ans
55959 messages
Réponse à canaille-59 qui a dit :
voila je voudrais vous parlez du maladie que j'ai depuis 2 ans 1/2 é qui heureusement est bénin mais qui peut risquer de poser des problèmes respiratoires donc j'aime mieux vous en parler car tous le monde peut l'avoir sans le savoir. Cette maladie touche les personnes jeunes et atteints de nombreux organes :

les symptomes :

- C’est souvent à la suite d’une radiographie des poumons faite pour d’autres raisons (médecine du travail, radio du thorax de surveillance) que la maladie est découverte.
- Chute des cheveux.
- Rougeur de la peau.
- Desquamation de la peau (chute de petits lambeaux de peau).
- Ichtyose (peau sèche couverte de petites écailles fines).
- Prurit (démangeaisons).
- Kystes osseux et articulaires.
- Troubles du rythme cardiaque.
- Atteinte de la glande thyroïde.
- Polynévrite (infection ou affection toxique touchant plusieurs nerfs et entraînant des problèmes pour effectuer les mouvements et des troubles sensitifs)
- Infiltration et augmentation de volume des glandes salivaires et des glandes lacrymales (syndrome de Mikulicz, observé également dans les myopathies malignes).

Examens Complémentaires :

La sarcoïdose se manifeste par divers signes :

- Radiologiques : les clichés pulmonaires montrent une augmentation du volume des ganglions situés autour des bronches et de la trachée artère (conduit aérien conduisant l’air de la bouche et du nez vers les poumons), quand la maladie atteint le stade numéro 1.
- Aux stades numéro 2 et 3, la radiographie révèle une atteinte des poumons qui se traduit par une infiltration déjà évoluée.
- Des épreuves respiratoires fonctionnelles (EFR) permettent d’apprécier la sévérité et l’étendue de l’atteinte pulmonaire.
Cutanés : l’apparition de nodules sous la peau traduisant l’érythème noueux est souvent un des modes de révélation. Elle se fait au niveau du visage, des épaules, des fesses et à la face interne des jambes. Ces nodules sont de taille variable, légèrement durs et de coloration jaune rougeâtre. Plus rarement peut survenir un lupus pernio, qui se traduit par des plaques violacées sur le visage.
Plus précisément la radiographie radiographie des poumons est l’élément capital du diagnostic. Elle est complétée par la fibroscopie bronchique, permettant d’effectuer des biopsies ainsi qu’un lavage bronchoalvéolaire. Le lavage consiste à injecter du liquide dans les bronches pendant le déroulement de la fibroscopie puis à le réaspirer. Le liquide ramène des cellules qui sont étudiées, et dont les différents types permettent de visualiser une augmentation du nombre des macrophages et des lymphocytes. Cet examen facilite non seulement le diagnostic mais l’appréciation de l’évolution de la maladie.
- La scintigraphie au Ga 67 a la propriété de se fixer 2 à 3 jours après l’injection faite dans une veine, dans les sites où la sarcoïdose est en évolution. Cet examen va permettre également d’évaluer l’activité de la maladie.

Evolution :

- La rémission est totale ou presque dans deux tiers des cas.
-Il existe des troubles visuels ou respiratoires dans 1/5 des cas et des troubles neurologiques ou cardiaques dans 10 % des cas.
- Quelquefois, l’évolution se fait spontanément vers la guérison ou vers une stabilisation des lésions.
La mortalité est très basse.

Traitement :

Il dépend du bilan général, et s’il existe une atteinte viscérale et plus particulièrement pulmonaire.

Il est nécessaire de distinguer les formes asymptomatiques (au cours desquelles le patient ne présente aucun symptôme) et les formes symptomatiques (au cours desquelles le patient présente des symptômes).

Dans le premier cas quand la découverte de la sarcoïdose a été fortuite et qu'elle s'accompagne d'anomalies caractéristiques sur l'examen radiologique des poumons il n'est pas nécessaire d'instaurer un traitement. Néanmoins une surveillance clinique (en consultation) et biologique (analyse) pendant six mois est nécessaire.

Dans le deuxième cas la corticothérapie (utilisation de corticoïdes, cortisone comme traitement) est nécessaire quand il existe une atteinte du parenchyme pulmonaire (tissu qui permet aux poumons de fonctionner). C'est le cas également quand il existe d'autres viscères concernés et en cas de troubles neurologiques, de troubles visuels ou d'une atteinte cardiaque. Dans ce cas-là prednisolone est utilisée à la dose initiale de 2 mg par kilogramme par jour pendant quatre à six semaines puis la dose dégressive c'est-à-dire en diminuant tout doucement pendant un à deux ans. D'autres médicaments sont également utilisés il s'agit du méthotrexate et de la chloroquine, molécule proposée en deuxième intention. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens c'est-à-dire ne contenant pas de corticoïdes sont également utilisés essentiellement quand il existe un syndrome de Löfgren. Pour l'instant la cyclosporine est expérimentée comme traitement de la sarcoïdose symptomatique.

enfin voila j'aime mieux vous informez car elle peut touché tous le monde sans ke vous le sachiez


hello canaille
je ne savais pas. J'ai une amie qui je crois souffre de la même maladie. Un jour elle doit faire une radio parce que l'état japonais lui en demandait une pour obtenir la bourse pour aller un an au japon et c'est à ce moment là qu'ils ont découvert sa maladie. Normalement ça aurait dû se manifester plus tôt mais les docteurs ont supposés que le fait d'avoir pratiqué un sport très physique a permit de ralentir la maladie. Seulement après ça, plus question d'en faire.... Maintenant ça a l'air d'aller mais elle sait qu'à n'importe quel moment ça peut empirer.

__________________________________
à jamais dans mon coeur tu demeures

le 15 Novembre 2007 à 13:38
canaille-59
canaille-59
1265 messages
ben moi il m'avait dit de faire du sport mais bon pas trop no plus donc je fais kan il fait bo un peu de vélo mais je dois faire attention kan meme

__________________________________
la dinde est tolérante, mais elle déteste les farceurs .....

le 15 Novembre 2007 à 13:39
yume_no_niwa
yume_no_niwa
>> /

39 ans
55959 messages
Réponse à canaille-59 qui a dit :
ben moi il m'avait dit de faire du sport mais bon pas trop no plus donc je fais kan il fait bo un peu de vélo mais je dois faire attention kan meme


elle faisait du viet vo dao, un art martial pas tout en finesse.... donc il valait mieux pr elle qu'elle arrete

__________________________________
à jamais dans mon coeur tu demeures

le 15 Novembre 2007 à 13:42
canaille-59
canaille-59
1265 messages
Réponse à yume_no_niwa qui a dit :
elle faisait du viet vo dao, un art martial pas tout en finesse.... donc il valait mieux pr elle qu'elle arrete


ah oui kan meme c pas la meme chose ke le vélo ça enfin bon moi je le vis bien enfin maintenant pas o début avec tous les symptomes ke g eu é une perte de plus de 15 kg en 2 mois je ne mangeais presque plus on aurait dis une anorexique enfin bref la g repris du poil de la bete é la maladie diminue doucement mais surement é c ce kil faut

__________________________________
la dinde est tolérante, mais elle déteste les farceurs .....

le 15 Novembre 2007 à 13:44
canaille-59
canaille-59
1265 messages
Réponse à Ludo59210 qui a dit :
Ah oui, pas cool ça

Fais attention à toi et bon courage !




merci ludo oui t'inkiète pas

__________________________________
la dinde est tolérante, mais elle déteste les farceurs .....

le 15 Novembre 2007 à 13:47
yume_no_niwa
yume_no_niwa
>> /

39 ans
55959 messages
Réponse à canaille-59 qui a dit :
ah oui kan meme c pas la meme chose ke le vélo ça enfin bon moi je le vis bien enfin maintenant pas o début avec tous les symptomes ke g eu é une perte de plus de 15 kg en 2 mois je ne mangeais presque plus on aurait dis une anorexique enfin bref la g repris du poil de la bete é la maladie diminue doucement mais surement é c ce kil faut


ah ben tant mieux alors. C'est sûr qu'au début ça doit faire un choc de le découvrir mais au moins ça n'a p-ê pas été pris trop tard. enfin je ne me rappelle plus de ce que m'avait raconté ma copine. Mais elle aussi elle le vit bien. Elle est plus fragile mais c'est une battante et tu en es une aussi

bon courage pour toi

__________________________________
à jamais dans mon coeur tu demeures

le 15 Novembre 2007 à 13:51
canaille-59
canaille-59
1265 messages
Réponse à yume_no_niwa qui a dit :
ah ben tant mieux alors. C'est sûr qu'au début ça doit faire un choc de le découvrir mais au moins ça n'a p-ê pas été pris trop tard. enfin je ne me rappelle plus de ce que m'avait raconté ma copine. Mais elle aussi elle le vit bien. Elle est plus fragile mais c'est une battante et tu en es une aussi

bon courage pour toi


ben oui il le faut bien enfin j'essaye é oui moi g eu tout les symptomes du jour au lendemain prob articulation, fatigue, perte de poids, toux, oedemes o pieds, éryhtèmes noueux, perte des cheveux tout ça g eu é te dis pas prob pour marché en plus alors la tout les examens on comencer endoscopie des bronches prise de sang enfin tout voir meme le coeur mais bon je vis ma vie come chaque jour come si de rien n'était des fois je pense meme plus kel existe la maladie

__________________________________
la dinde est tolérante, mais elle déteste les farceurs .....

le 15 Novembre 2007 à 13:55
yume_no_niwa
yume_no_niwa
>> /

39 ans
55959 messages
Réponse à canaille-59 qui a dit :
ben oui il le faut bien enfin j'essaye é oui moi g eu tout les symptomes du jour au lendemain prob articulation, fatigue, perte de poids, toux, oedemes o pieds, éryhtèmes noueux, perte des cheveux tout ça g eu é te dis pas prob pour marché en plus alors la tout les examens on comencer endoscopie des bronches prise de sang enfin tout voir meme le coeur mais bon je vis ma vie come chaque jour come si de rien n'était des fois je pense meme plus kel existe la maladie


je suis vraiment désolée pour toi , ça ne devrait pas exister ces maladies qui pourrissent nos vies

c'est sûr que de ce que tu viens de dire, ça n'a pas dû être facile et tu as le mérite de t'en être sortie. Tu peux être fière de toi

__________________________________
à jamais dans mon coeur tu demeures

le 15 Novembre 2007 à 14:00
canaille-59
canaille-59
1265 messages
Réponse à yume_no_niwa qui a dit :
je suis vraiment désolée pour toi , ça ne devrait pas exister ces maladies qui pourrissent nos vies

c'est sûr que de ce que tu viens de dire, ça n'a pas dû être facile et tu as le mérite de t'en être sortie. Tu peux être fière de toi


ben tu c je pense ke moi c minime encore come maladie bon koi ke g toujours des risques pulmonaires mais d'autres personnes ont pire style come les cancers ça c plus dur a supporter enfin voila

__________________________________
la dinde est tolérante, mais elle déteste les farceurs .....

le 15 Novembre 2007 à 14:21
yume_no_niwa
yume_no_niwa
>> /

39 ans
55959 messages
Réponse à canaille-59 qui a dit :
ben tu c je pense ke moi c minime encore come maladie bon koi ke g toujours des risques pulmonaires mais d'autres personnes ont pire style come les cancers ça c plus dur a supporter enfin voila


une maladie reste une maladie. Il y en a qui en ont des pires mais ça handicape, ça gêne, c'est envahissant.

__________________________________
à jamais dans mon coeur tu demeures

le 15 Novembre 2007 à 14:44
Gobelin31
Gobelin31
4359 messages
Réponse à canaille-59 qui a dit :
voila je voudrais vous parlez du maladie que j'ai depuis 2 ans 1/2 é qui heureusement est bénin mais qui peut risquer de poser des problèmes respiratoires donc j'aime mieux vous en parler car tous le monde peut l'avoir sans le savoir. Cette maladie touche les personnes jeunes et atteints de nombreux organes :

les symptomes :

- C’est souvent à la suite d’une radiographie des poumons faite pour d’autres raisons (médecine du travail, radio du thorax de surveillance) que la maladie est découverte.
- Chute des cheveux.
- Rougeur de la peau.
- Desquamation de la peau (chute de petits lambeaux de peau).
- Ichtyose (peau sèche couverte de petites écailles fines).
- Prurit (démangeaisons).
- Kystes osseux et articulaires.
- Troubles du rythme cardiaque.
- Atteinte de la glande thyroïde.
- Polynévrite (infection ou affection toxique touchant plusieurs nerfs et entraînant des problèmes pour effectuer les mouvements et des troubles sensitifs)
- Infiltration et augmentation de volume des glandes salivaires et des glandes lacrymales (syndrome de Mikulicz, observé également dans les myopathies malignes).

Examens Complémentaires :

La sarcoïdose se manifeste par divers signes :

- Radiologiques : les clichés pulmonaires montrent une augmentation du volume des ganglions situés autour des bronches et de la trachée artère (conduit aérien conduisant l’air de la bouche et du nez vers les poumons), quand la maladie atteint le stade numéro 1.
- Aux stades numéro 2 et 3, la radiographie révèle une atteinte des poumons qui se traduit par une infiltration déjà évoluée.
- Des épreuves respiratoires fonctionnelles (EFR) permettent d’apprécier la sévérité et l’étendue de l’atteinte pulmonaire.
Cutanés : l’apparition de nodules sous la peau traduisant l’érythème noueux est souvent un des modes de révélation. Elle se fait au niveau du visage, des épaules, des fesses et à la face interne des jambes. Ces nodules sont de taille variable, légèrement durs et de coloration jaune rougeâtre. Plus rarement peut survenir un lupus pernio, qui se traduit par des plaques violacées sur le visage.
Plus précisément la radiographie radiographie des poumons est l’élément capital du diagnostic. Elle est complétée par la fibroscopie bronchique, permettant d’effectuer des biopsies ainsi qu’un lavage bronchoalvéolaire. Le lavage consiste à injecter du liquide dans les bronches pendant le déroulement de la fibroscopie puis à le réaspirer. Le liquide ramène des cellules qui sont étudiées, et dont les différents types permettent de visualiser une augmentation du nombre des macrophages et des lymphocytes. Cet examen facilite non seulement le diagnostic mais l’appréciation de l’évolution de la maladie.
- La scintigraphie au Ga 67 a la propriété de se fixer 2 à 3 jours après l’injection faite dans une veine, dans les sites où la sarcoïdose est en évolution. Cet examen va permettre également d’évaluer l’activité de la maladie.

Evolution :

- La rémission est totale ou presque dans deux tiers des cas.
-Il existe des troubles visuels ou respiratoires dans 1/5 des cas et des troubles neurologiques ou cardiaques dans 10 % des cas.
- Quelquefois, l’évolution se fait spontanément vers la guérison ou vers une stabilisation des lésions.
La mortalité est très basse.

Traitement :

Il dépend du bilan général, et s’il existe une atteinte viscérale et plus particulièrement pulmonaire.

Il est nécessaire de distinguer les formes asymptomatiques (au cours desquelles le patient ne présente aucun symptôme) et les formes symptomatiques (au cours desquelles le patient présente des symptômes).

Dans le premier cas quand la découverte de la sarcoïdose a été fortuite et qu'elle s'accompagne d'anomalies caractéristiques sur l'examen radiologique des poumons il n'est pas nécessaire d'instaurer un traitement. Néanmoins une surveillance clinique (en consultation) et biologique (analyse) pendant six mois est nécessaire.

Dans le deuxième cas la corticothérapie (utilisation de corticoïdes, cortisone comme traitement) est nécessaire quand il existe une atteinte du parenchyme pulmonaire (tissu qui permet aux poumons de fonctionner). C'est le cas également quand il existe d'autres viscères concernés et en cas de troubles neurologiques, de troubles visuels ou d'une atteinte cardiaque. Dans ce cas-là prednisolone est utilisée à la dose initiale de 2 mg par kilogramme par jour pendant quatre à six semaines puis la dose dégressive c'est-à-dire en diminuant tout doucement pendant un à deux ans. D'autres médicaments sont également utilisés il s'agit du méthotrexate et de la chloroquine, molécule proposée en deuxième intention. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens c'est-à-dire ne contenant pas de corticoïdes sont également utilisés essentiellement quand il existe un syndrome de Löfgren. Pour l'instant la cyclosporine est expérimentée comme traitement de la sarcoïdose symptomatique.

enfin voila j'aime mieux vous informez car elle peut touché tous le monde sans ke vous le sachiez



Bonjour Canaille
Tu peux compter sur la solidarité des membres de Proxi, ce sont des gens très bien.
Tu as toute me sympathie

le 15 Novembre 2007 à 15:21
christophe777
christophe777
>> /

37 ans
2444 messages
Réponse à canaille-59 qui a dit :
voila je voudrais vous parlez du maladie que j'ai depuis 2 ans 1/2 é qui heureusement est bénin mais qui peut risquer de poser des problèmes respiratoires donc j'aime mieux vous en parler car tous le monde peut l'avoir sans le savoir. Cette maladie touche les personnes jeunes et atteints de nombreux organes :

les symptomes :

- C’est souvent à la suite d’une radiographie des poumons faite pour d’autres raisons (médecine du travail, radio du thorax de surveillance) que la maladie est découverte.
- Chute des cheveux.
- Rougeur de la peau.
- Desquamation de la peau (chute de petits lambeaux de peau).
- Ichtyose (peau sèche couverte de petites écailles fines).
- Prurit (démangeaisons).
- Kystes osseux et articulaires.
- Troubles du rythme cardiaque.
- Atteinte de la glande thyroïde.
- Polynévrite (infection ou affection toxique touchant plusieurs nerfs et entraînant des problèmes pour effectuer les mouvements et des troubles sensitifs)
- Infiltration et augmentation de volume des glandes salivaires et des glandes lacrymales (syndrome de Mikulicz, observé également dans les myopathies malignes).

Examens Complémentaires :

La sarcoïdose se manifeste par divers signes :

- Radiologiques : les clichés pulmonaires montrent une augmentation du volume des ganglions situés autour des bronches et de la trachée artère (conduit aérien conduisant l’air de la bouche et du nez vers les poumons), quand la maladie atteint le stade numéro 1.
- Aux stades numéro 2 et 3, la radiographie révèle une atteinte des poumons qui se traduit par une infiltration déjà évoluée.
- Des épreuves respiratoires fonctionnelles (EFR) permettent d’apprécier la sévérité et l’étendue de l’atteinte pulmonaire.
Cutanés : l’apparition de nodules sous la peau traduisant l’érythème noueux est souvent un des modes de révélation. Elle se fait au niveau du visage, des épaules, des fesses et à la face interne des jambes. Ces nodules sont de taille variable, légèrement durs et de coloration jaune rougeâtre. Plus rarement peut survenir un lupus pernio, qui se traduit par des plaques violacées sur le visage.
Plus précisément la radiographie radiographie des poumons est l’élément capital du diagnostic. Elle est complétée par la fibroscopie bronchique, permettant d’effectuer des biopsies ainsi qu’un lavage bronchoalvéolaire. Le lavage consiste à injecter du liquide dans les bronches pendant le déroulement de la fibroscopie puis à le réaspirer. Le liquide ramène des cellules qui sont étudiées, et dont les différents types permettent de visualiser une augmentation du nombre des macrophages et des lymphocytes. Cet examen facilite non seulement le diagnostic mais l’appréciation de l’évolution de la maladie.
- La scintigraphie au Ga 67 a la propriété de se fixer 2 à 3 jours après l’injection faite dans une veine, dans les sites où la sarcoïdose est en évolution. Cet examen va permettre également d’évaluer l’activité de la maladie.

Evolution :

- La rémission est totale ou presque dans deux tiers des cas.
-Il existe des troubles visuels ou respiratoires dans 1/5 des cas et des troubles neurologiques ou cardiaques dans 10 % des cas.
- Quelquefois, l’évolution se fait spontanément vers la guérison ou vers une stabilisation des lésions.
La mortalité est très basse.

Traitement :

Il dépend du bilan général, et s’il existe une atteinte viscérale et plus particulièrement pulmonaire.

Il est nécessaire de distinguer les formes asymptomatiques (au cours desquelles le patient ne présente aucun symptôme) et les formes symptomatiques (au cours desquelles le patient présente des symptômes).

Dans le premier cas quand la découverte de la sarcoïdose a été fortuite et qu'elle s'accompagne d'anomalies caractéristiques sur l'examen radiologique des poumons il n'est pas nécessaire d'instaurer un traitement. Néanmoins une surveillance clinique (en consultation) et biologique (analyse) pendant six mois est nécessaire.

Dans le deuxième cas la corticothérapie (utilisation de corticoïdes, cortisone comme traitement) est nécessaire quand il existe une atteinte du parenchyme pulmonaire (tissu qui permet aux poumons de fonctionner). C'est le cas également quand il existe d'autres viscères concernés et en cas de troubles neurologiques, de troubles visuels ou d'une atteinte cardiaque. Dans ce cas-là prednisolone est utilisée à la dose initiale de 2 mg par kilogramme par jour pendant quatre à six semaines puis la dose dégressive c'est-à-dire en diminuant tout doucement pendant un à deux ans. D'autres médicaments sont également utilisés il s'agit du méthotrexate et de la chloroquine, molécule proposée en deuxième intention. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens c'est-à-dire ne contenant pas de corticoïdes sont également utilisés essentiellement quand il existe un syndrome de Löfgren. Pour l'instant la cyclosporine est expérimentée comme traitement de la sarcoïdose symptomatique.

enfin voila j'aime mieux vous informez car elle peut touché tous le monde sans ke vous le sachiez


Merci canaille
Effectivement ca peut toucher tout le monde sans qu'on le sache si c'est une simple radiographie qui en est la cause.
Merci et courage.
Prend soin de toi

__________________________________
esperer un peu moins
aimer un peu plus

le 15 Novembre 2007 à 15:40
hdebourges44a...
hdebourges44ans
5669 messages
Réponse à don-durito qui a dit :
Ha bon?! Je croyais que la sarcoïdose c'était un peu comme la jospinite ou la rafarangine... Ou peut etre comme la vilpinite

Moi j'ai cru que j'avais une méningite chronique toute une année mais en fait c'était de l'ennuie profond

Bon courage


désolé, comme Don Durito, je voulais faire un peu d'esprit, pensant qu'il s'agissait d'une alergie à Sarco, mais devant ton récit, saches chère Canaille que je me retire tête basse.
Avec toute mon estime et mon soutien.
Fred

__________________________________
le de Servanne

le 15 Novembre 2007 à 16:46
ATENNIS
ATENNIS
>> /

72 ans
44634 messages
Réponse à hdebourges44ans qui a dit :
désolé, comme Don Durito, je voulais faire un peu d'esprit, pensant qu'il s'agissait d'une alergie à Sarco, mais devant ton récit, saches chère Canaille que je me retire tête basse.
Avec toute mon estime et mon soutien.
Fred


moi ausssi j'ai penser comme toi fred à la sarcosisme
et sur mon dico
tumeur cutanée de nature bénigne
d'où le risque de plaisanter là dessus
et j'ai aussi failli déblaterer dessus



Message édité 1 fois
(En dernier par ATENNIS le 15 Novembre 2007 à 16:47)

__________________________________
votez hijara7
elle le mérite

la preuve elle me supporte



le 15 Novembre 2007 à 17:19
vivi09
vivi09
>> /

55 ans
439 messages
on se connait pas mais je te souhaite du courage et il faut toujours ésperer pour une guérison totale ;

je connais bien le souci et l'angoisse des malades (pas moi perso); ces maladies mm qd on va bien (asymptomatiques ) sont là dans l'esprit et gachent la vie ;

moi non plus je connaissais pas cette maladie , est ce courant ?

__________________________________
La vie est une suite de choix et d'expériences. La sagesse viendra de ce que nous en retirerons .


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires