En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Y-a-t'il des poètes ici?? - Page 12

Y-a-t'il des poètes ici?? - Page 12

Index du forum Littérature et BD

7|8|9|10|11|12|13|14|15|16|17|

Auteur Message
le 03 Juillet 2007 à 14:00
Bizkit
Bizkit
20 messages
j'en ai un bo lol
ton nom restera gravé dans mon coeur
comme une me.... sur un tracteur

oups c pas un poeme dsl!
HS

__________________________________
CHRIX

le 03 Juillet 2007 à 14:03
suripat
suripat
1950 messages
Réponse à Bizkit qui a dit :
j'en ai un bo lol
ton nom restera gravé dans mon coeur
comme une me.... sur un tracteur

oups c pas un poeme dsl!
HS


__________________________________

le 03 Juillet 2007 à 14:07
REY_PARIS
REY_PARIS
88 messages
Après avoirs vomis ma haine toute autour de moi
En étalant nerveusement pour que tous en profitent
Jusqu'à qu’enfin, la rage de mon âme se délite
Et que j’ai repris mes esprits en expirant l’émoi

Vidé fourbu foutu, je suis rentré penaud
L’impression qu’Attila a passé la tondeuse
Un Bec de gaz enfoncé dans les muqueuses
Sur mon coeur un malaise gravé a même la peau

Putain de table raz, va falloir tout recommencer
J’aime pas me sentir seul abandonné
Attends qu’une prochaine vienne me titiller
Je te m’en vais te la phagocyter…elle se reconnaitra


le 03 Juillet 2007 à 14:15
samouzz08
samouzz08
46 messages
Réponse à fleur_2_lune qui a dit :
L'amour c'est océan de désirs
Ou se noient nos pleurs et nos rires
Un moment de chaleur entre nos ébats et nos soupirs
Ou se mêlent nos plaisirs sensuels et coquins

Une brassée de mots doux
Un soupçon de mot d'amour
Une pinçées de mots fripon
Qui me font frissonnés et que j'aime entendre
Viens mon amour ,viens mon ange ,je vais te faire mourir
Mais seulement de Plaisir ♥.....



C'est à toi que j'ai trahis
Tu as souffert de cette trahison
Et si tu ne veux pas me pardonner
Je te montrerai que je me suis trompé.
le 03 Juillet 2007 à 14:48
U.L.Y.S.S.E.
U.L.Y.S.S.E.
2473 messages
Réponse à REY_PARIS qui a dit :
Après avoirs vomis ma haine toute autour de moi
En étalant nerveusement pour que tous en profitent
Jusqu'à qu’enfin, la rage de mon âme se délite
Et que j’ai repris mes esprits en expirant l’émoi

Vidé fourbu foutu, je suis rentré penaud
L’impression qu’Attila a passé la tondeuse
Un Bec de gaz enfoncé dans les muqueuses
Sur mon coeur un malaise gravé a même la peau

Putain de table raz, va falloir tout recommencer
J’aime pas me sentir seul abandonné
Attends qu’une prochaine vienne me titiller
Je te m’en vais te la phagocyter…elle se reconnaitra




Moi je sais de qui tu parles!!
"phagocyter"
Mais c'est pas bien

__________________________________
Et dire que l'on m'a fait à votre image!!!

le 03 Juillet 2007 à 15:17
MilosFilld
MilosFilld
32 messages
Mes humbles salutations à tous.
Ce sera mon premier message sur le forum de Proxi, et étant donné ma passion pour la littérature, il est limite logique que ça soit ici^^
Je tiens à vous féliciter tous en premier lieu ! Pour la simple et bonne raison que vous exprimez une large part de votre intimité à travers ce que vous écrivez pour la plupart, et qu'il faut une bonne dose de courage pour le faire ; mais aussi parce que, tout simplement, vous ECRIVEZ ! Et ça de nos jours, didiou que c'est rare
Pour rester dans le thème, je vous livre une de mes courtes créations^^


Une île flottante perdue au milieu du désert
Bien connue de tous, quoique réputée solitaire.
Déambulant et esquissant d’énormes sillons,
Son cheminement se perd pourtant à l’horizon

Une incertaine force la pousse en avant
Or, à cause de celle-ci, elle recule promptement.
En proie à de si contradictoires mouvements
Elle subit, tombe, se désagrège lentement.

Née du secret caprice d’une conviction sans fin
Elle se noiera un jour dans une mer de dédain ;
Mais pour l’heure elle se contente de survoler
Ces vies que nous menons en toute précarité.

Elle ne cesse, pressée, de changer de position
Préférant à l’immobilité une constante évolution
Effrayée, dégoûtée par une éventuelle régression,
Elle assumerait mieux sa propre disparition.

Mais parlons-nous d’un esprit réputé solitaire
Ou bien d’une île flottante au milieu du désert ?

__________________________________
Et la folie suprême était de ne pas voir la vie telle qu'elle est, mais telle qu'elle devrait être...

le 03 Juillet 2007 à 15:32
Luminescence
Luminescence
1620 messages
Réponse à MilosFilld qui a dit :
Mes humbles salutations à tous.
Ce sera mon premier message sur le forum de Proxi, et étant donné ma passion pour la littérature, il est limite logique que ça soit ici^^
Je tiens à vous féliciter tous en premier lieu ! Pour la simple et bonne raison que vous exprimez une large part de votre intimité à travers ce que vous écrivez pour la plupart, et qu'il faut une bonne dose de courage pour le faire ; mais aussi parce que, tout simplement, vous ECRIVEZ ! Et ça de nos jours, didiou que c'est rare
Pour rester dans le thème, je vous livre une de mes courtes créations^^


Une île flottante perdue au milieu du désert
Bien connue de tous, quoique réputée solitaire.
Déambulant et esquissant d’énormes sillons,
Son cheminement se perd pourtant à l’horizon

Une incertaine force la pousse en avant
Or, à cause de celle-ci, elle recule promptement.
En proie à de si contradictoires mouvements
Elle subit, tombe, se désagrège lentement.

Née du secret caprice d’une conviction sans fin
Elle se noiera un jour dans une mer de dédain ;
Mais pour l’heure elle se contente de survoler
Ces vies que nous menons en toute précarité.

Elle ne cesse, pressée, de changer de position
Préférant à l’immobilité une constante évolution
Effrayée, dégoûtée par une éventuelle régression,
Elle assumerait mieux sa propre disparition.

Mais parlons-nous d’un esprit réputé solitaire
Ou bien d’une île flottante au milieu du désert ?


Ou pourquoi pas d'une âme solitaire
Qui par peur de couler s'est jetée à la mer
Elle a voulu fuir le monde devenu austère
Mais elle s'est perdue au milieu du désert

Pour la sauver des contrées iodées
Pose la doucement contre ton coeur enflammé
Et tu verras qu'avec patience et volupté
Elle retrouvera l'être qu'elle a tant aimé

Sincèrement à toi,
LL

__________________________________
Votez et

le 03 Juillet 2007 à 16:54
MilosFilld
MilosFilld
32 messages
Quelle splendide réponse LL, belle répartie !

Je ne résiste pas à te répondre par la fin d'un conte en vers que j'ai écris quelques temps après. Pour poser le décor, il s'agit d'un certain "Pascal" qui fait le deuil de sa bien aimée et qui rêve chaque nuit qu'il va la délivrer, restant à chaque fois sur l'image de sa belle en train de pleurer et de lui demander pardon (désolé de ne pas mettre le texte en entier, mais j'ai pas trop envie de me faire piquer mes écrits ^^')


[...]
Une nuit pourtant pareille aux autres, l’improbable survint
Le rêve jusque là immuable se transforma soudain
Sa douce était partie, mais cette fois sans pleurer
Et il vit que quelque chose de sa main était tombé

Le rêve s’acheva comme il ramassait une fleur
Qu’il trouva en ouvrant les yeux, posée sur son cœur
Pascal fixait la fleur en n’osant pas y toucher
De peur que, comme son rêve, elle finisse par s’évaporer

Finalement, il la prit dans sa main, et la regarda longuement
De ce regard, curieux et amusé, qu’on trouve chez les enfants
Il glissa de son lit, la petite fleur lovée dans la paume
En caressant de toute son âme ce délicat fantôme

Il mit la belle en terre, la posa au soleil, l’arrosa suffisamment
Et s’en occupa comme de son aimée, qu’il regrettait moins violemment
Son Amour le délivrait de la douleur dont il était ivre
Il comprenait qu’en lui demandant pardon, Elle lui demandait de vivre.



__________________________________
Et la folie suprême était de ne pas voir la vie telle qu'elle est, mais telle qu'elle devrait être...

le 03 Juillet 2007 à 17:17
Luminescence
Luminescence
1620 messages
Réponse à MilosFilld qui a dit :
Quelle splendide réponse LL, belle répartie !

Je ne résiste pas à te répondre par la fin d'un conte en vers que j'ai écris quelques temps après. Pour poser le décor, il s'agit d'un certain "Pascal" qui fait le deuil de sa bien aimée et qui rêve chaque nuit qu'il va la délivrer, restant à chaque fois sur l'image de sa belle en train de pleurer et de lui demander pardon (désolé de ne pas mettre le texte en entier, mais j'ai pas trop envie de me faire piquer mes écrits ^^')


[...]
Une nuit pourtant pareille aux autres, l’improbable survint
Le rêve jusque là immuable se transforma soudain
Sa douce était partie, mais cette fois sans pleurer
Et il vit que quelque chose de sa main était tombé

Le rêve s’acheva comme il ramassait une fleur
Qu’il trouva en ouvrant les yeux, posée sur son cœur
Pascal fixait la fleur en n’osant pas y toucher
De peur que, comme son rêve, elle finisse par s’évaporer

Finalement, il la prit dans sa main, et la regarda longuement
De ce regard, curieux et amusé, qu’on trouve chez les enfants
Il glissa de son lit, la petite fleur lovée dans la paume
En caressant de toute son âme ce délicat fantôme

Il mit la belle en terre, la posa au soleil, l’arrosa suffisamment
Et s’en occupa comme de son aimée, qu’il regrettait moins violemment
Son Amour le délivrait de la douleur dont il était ivre
Il comprenait qu’en lui demandant pardon, Elle lui demandait de vivre.





.../...

Mais après quelques années, la fleur se mit à fâner
Elle perdit ses pétales, et commença à devenir bien pâle
Le deuil touchait à sa fin, Pascal n'avait plus de chagrin

Il avait trouvé au fond des bois
Une jeune Princesse congédiée par le Roi
Il l'hébergea, s'occupa d'elle
Et senti qu'en son âme poussait des ailes

La Princesse touchée par tant de bonté
S'éprit de Pascal et lui offra un baiser
Les deux jeunes amants, le coeur embrasé
Echangèrement le voeux de se marier

C'est alors qu'au chateau de Pascal
Eu lieu un banquet médiéval
Le peuple ravi, offrit comme cadeau
Le plus blanc des Lys et certainement le plus beau

Depuis ce jour, le Lys éclatant a donné des bourgeons
Pascal et sa Princesse eurent leur premier enfant .....

__________________________________
Votez et

le 03 Juillet 2007 à 18:51
MilosFilld
MilosFilld
32 messages
Arf, j'ai peur de percevoir de l'ironie dans la belle fin "happy end ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants"

Bon bon, si c'est comme ça :

Depuis ce jour, le Lys éclatant a donné des bourgeons
Pascal et sa Princesse eurent leur premier enfant [...très très con.
Ils en eurent plusieurs et la vie ne leur avait pas épargné
De faire de chacun d'entre eux un magistral illettré

Oh, ils avaient bien essayés de leur procurer un enseignement
Mais les gamins, hermétiques au progrès, restèrent aussi glands
Ils en perdirent même un qui un jour avait oublié de respirer
Commettant la fatale erreur d'oublier de le lui rappeler

Les parents firent l'acquisition pour les autres de respirateurs artificiels
Vu qu'ils ne pouvaient être surs de la présence chez eux d'une cervelle
La famille eut un blason où on lisait "Un respirateur à portée de bouche,
C'est plus qu'utile quand on a le cerveau de la taille d'une mouche".

Désolé, ça m'a fait marrer d'écrire ça

__________________________________
Et la folie suprême était de ne pas voir la vie telle qu'elle est, mais telle qu'elle devrait être...

le 03 Juillet 2007 à 19:04
REY_PARIS
REY_PARIS
88 messages
Pour mon fils

Un petit cœur qui bat, deux mains qui s’agrippent
Puis te voilà qui crie du fond de tes tripes
Mon regard se perd sur ton petit corps frêle
Tes yeux n’ont pas encore vu la couleur du ciel.

Le bain plein de sang, les tubes de plastique
Il n’y a rien de plus beau, de plus fantastique
Que toi mon amour au levé du jour
À l’aube de la vie, je t’aimerai toujours.
le 03 Juillet 2007 à 20:07
Luminescence
Luminescence
1620 messages
Réponse à MilosFilld qui a dit :
Arf, j'ai peur de percevoir de l'ironie dans la belle fin "happy end ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants"

Bon bon, si c'est comme ça :

Depuis ce jour, le Lys éclatant a donné des bourgeons
Pascal et sa Princesse eurent leur premier enfant [...très très con.
Ils en eurent plusieurs et la vie ne leur avait pas épargné
De faire de chacun d'entre eux un magistral illettré

Oh, ils avaient bien essayés de leur procurer un enseignement
Mais les gamins, hermétiques au progrès, restèrent aussi glands
Ils en perdirent même un qui un jour avait oublié de respirer
Commettant la fatale erreur d'oublier de le lui rappeler

Les parents firent l'acquisition pour les autres de respirateurs artificiels
Vu qu'ils ne pouvaient être surs de la présence chez eux d'une cervelle
La famille eut un blason où on lisait "Un respirateur à portée de bouche,
C'est plus qu'utile quand on a le cerveau de la taille d'une mouche".

Désolé, ça m'a fait marrer d'écrire ça



j'ai vu, t'as bien fait...c'était pas la fin qu'il fallait.
Mais lorsqu'on se dit poète, les fins sont toujours à l'eau rose ...
Bonne continuation.

LL

__________________________________
Votez et

le 04 Juillet 2007 à 12:28
REY_PARIS
REY_PARIS
88 messages
Je n’aurais de cesse,
Jusqu'à ce qu’enfin vienne
Mon petit cœur qui court


Taloches sur ses fesses
Petit cœur qui saigne,
Ses grosses larmes qui roulent

Je n’aurais de cesse,
De lui dire sans peur
Qu’il est plus que moi

Écoutes les messes
Des anges du bonheur
N’ai jamais d’effroi
Je n’aurais de cesse.


le 04 Juillet 2007 à 12:41
Corto-Maltese
Corto-Maltese
3029 messages
ma petite quequette sort de ma braguette
je pisse et je pete en montant chez Kate
moralitée,eau et gaz a tout les étages

(Gainsbourg)

__________________________________
« Carpe Diem. Profitez du jour présent. Que vos vies soient extraordinaires. »

le 04 Juillet 2007 à 15:09
babylove.67
babylove.67
1258 messages
On dit toujours que le passer doit rester le passer
Alors chaque jours qui passe on rêve de nos souvenirs
Autant de bon que de mauvais qu’importe on était heureux
Les ligne du destin son marquer a jamais
Nous sommes seul maître de notre destinée
Nous n’avons pas envie de nous l’avouer peur d’échouer
Mais ainsi et faite la vie, de simple broutille
A toi de prendre le bon chemin
Laisse le te mener la ou tu dois aller !
L’enfer ce n’ai que la terre
Le paradis c’est ton avenir
Elle et toi, a jamais vous êtes réunie
Par les liens d’un père et son enfant
La roue tourne ces ce que l’on dit toujours !
Mais on en voit jamais le bout…
Le papillon un jour prendra son envole
Et de ces ailes réchauffera l’éternelle….

Pour toi mon ami DRAC et ta princesse

__________________________________
La seule délivrance à ma souffrance, c'est de réduire cette distance qui, pour moi, est déchéance.
http://fr.youtube.com/watch?v=47v3ZBaUT4g

le 04 Juillet 2007 à 15:18
skyflower
skyflower
15 messages
le bonheur des choses en son coeur repose et avant que la rose en douceur éclose les choses vivait leur causes avant que la rose se fane ,se décompose très cher dites moi quelque chose étant pau de chose face au cause de votre silence j attends néanmoins ces mots avec impatience

__________________________________
romantique

le 04 Juillet 2007 à 16:44
lou74100
lou74100
2829 messages
Réponse à JOKER. qui a dit :

Je suis un ange ici
Et toujours je souris
Je vous écoute toujours
Et vous me parlez sans détour
Je sais vous protéger de la nuit
C’est ce que toujours on me dis.

Mais vous qui me dites vos peurs
Vous qui m’ouvrez votre coeur
Vous ne savez pas écouter
Vous ne savez pas regarder
Mes doulheurs cachées
Mes problèmes non révélés.

J’ai besoin d’etre écoutée
J’ai besoin d’etre réconfortée
Mais je ne peux me dévoiler
Je ne peux que vous guider
Pour lire des mes pensées,
Pour qu’enfin vous m’aidiez.

J’ai besoin d’une amitié
Mais qui est partagée
Je n’ai jamais trouvé
Quelqu’un pour m’écouter
Je vous ai toujours portés
Malgré le poids de vos pensées.

J’ai toujours résisté
Jusqu’à cette journée passée
J’ai voulu tout révéler
Pour enfin me faire aider
Mais j’ai été découragée
Par votre regard glacé.

Qui dévoila cette phrase là:
Un ange ca ne souffre pas


libre de pouvoir te dire,
libre de te l'ecrire,
des mots d'amours a tout va,
des mots que tu n'entend pas,
faire de ces moments de desir,
une orgie de plaisir,
pour moi ce serais le paradis,
mais c est un rêve,
une chimére
que dis je une utopie,
qui reste present dans mes nuits.....

__________________________________


la poesie est dans ma vie,
ce que mes yeux sont pour ma vue LOU

le 04 Juillet 2007 à 16:59
fleur_2_lune
fleur_2_lune
8388 messages
Réponse à samouzz08 qui a dit :
C'est à toi que j'ai trahis
Tu as souffert de cette trahison
Et si tu ne veux pas me pardonner
Je te montrerai que je me suis trompé.


Le pardon tu l'as eu ,la confiance PLUS JAMAIS .


__________________________________
L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est là maintenant

le 06 Juillet 2007 à 15:51
fleur_2_lune
fleur_2_lune
8388 messages
Aimer ça veut dire quoi..
Donner son coeur,donner son amour
Livrer ses sentiments
Baisser les barrières de nos peurs
LUI ouvrir son coeur ...

Oser redire le mot "je t"a..e"
Oser repenser à l'avenir
Oser rêver d'un nouveau bonheur
Oser refaire confiance
Oser revivre ses moments intences..

Aimer ça veut dire quoi..
En fait pour beaucoup et bien ..
Ca veut plus rien dire?
c'est un jeu,un délire
On aime sur deux phrases échangées.


Souffrance,mensonge,espoir
On voit des "je "t'a..e" partout,
Balancés comme un vulgaire mot
Il a perdu son sens,sa valeur,

Alors Aimer ça veut dire quoi...

__________________________________
L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est là maintenant

le 06 Juillet 2007 à 16:30
Corto-Maltese
Corto-Maltese
3029 messages
Être jeune...

La jeunesse n'est pas une période de la vie,
Elle est un état d'esprit, un effet de la volonté,
Une qualité de l'imagination, une intensité émotive,
Une victoire du courage sur la timidité, du goût de l'aventure sur l'amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années.
On devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.
Les années rident la peau, renoncer à son idéal ride l'âme.
Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui,
Lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille.
Il demande, comme l'enfant insatiable : et après ?
Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi.
Aussi vieux que votre doute.
Aussi jeune que votre confiance en vous-même.
Aussi jeune que votre espoir,
Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif,
Réceptif à ce qui est beau, bon et grand,
Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.

Si un jour, votre cœur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme,
Puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard

a méditer

Phil

__________________________________
« Carpe Diem. Profitez du jour présent. Que vos vies soient extraordinaires. »


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires
Sélection de profils connectés
chez nos partenaires :