En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Vos plus beaux poèmes - Page 13

Vos plus beaux poèmes - Page 13

Index du forum Littérature et BD

8|9|10|11|12|13|14|15|16|

Auteur Message
le 12 Mars 2009 à 22:39
Gali3.0
Gali3.0
1104 messages
C beau sissi !!

__________________________________
"Ondulée, par ci par ça lunée, pas les idées bien installées..it's a shame"
Matthieu Boogaerts

le 12 Mars 2009 à 22:48
Juliannemoore...
Juliannemoore1966
540 messages








































































SOUFFRANCE



MARIE-CLAUDE



Dans ce deuxième recueil, la poésie de Marie-Claude s'anime de subtiles vibrations émotionnelles.
L'auteur s'implique davantage et libère ses sentiments, que la beauté classique des vers maintenait un peu emprisonnés jusque-là.


















































Souffrance


Douleur sourde et violente
Tu es en moi, cachée
Je voudrais hurler pour entendre
Ta voix douce me réconforter

Je ne peux plus crier, parler
Tout en moi est lacéré
Penser à toi brise mon cœur
Et mon âme esseulée pleure

Douleur muette et présente
Tu affames mon espoir
Impérieuse, parfois arrogante
Tu enrobes mon être le soir

Je lutte sans cesse et toujours
Attendant la lumière du jour
Afin que finisse ce désespoir cruel
Pour libérer la flamme éternelle.


revenir au début













































L'Enfant



Petit garçon malheureux et perdu
Ne pleure pas devant ton miroir
Écoute l'oiseau chanter l'espoir
Grandir t'apportera des jours heureux.

Petit être innocent, doux et fragile
Tu ne comprends pas le monde des adultes
Tu n'acceptes pas ces moments de lutte
Ton cœur attend, impatient et sensible,

Que viennent, te délivrer de la tourmente,
Ces espoirs animés en secret,
Pour qu'un jour tu puisses créer
Un monde sans haine et sans violence.


revenir au début













































L'Attente


Attendre, en vain et toujours,
Se souvenir et croire qu'un jour
Tu puiseras au fond de toi
La force de croire en toi.
Inutile de nier, de pleurer
Toi seul peux te leurrer.
Ne cherches plus et regarde en face
La vérité néfaste qui te lasse,
Donne-toi la chance de vivre
En acceptant l'amour qui t'enivre.

















































Te dire


Je voudrais te dire combien je t'aime encore
Je voudrais te dire combien tu me manques fort
Je voudrais te dire combien je pense à toi
Je voudrais te dire combien ton absence pèse sur moi

Je voudrais te dire que je n'ai rien oublié
Je voudrais te dire mon âme fatiguée
Je voudrais te dire mes peines brûlantes
Je voudrais te dire tant de paroles absentes





Souffrance


Douleur sourde et violente
Tu es en moi, cachée
Je voudrais hurler pour entendre
Ta voix douce me réconforter

Je ne peux plus crier, parler
Tout en moi est lacéré
Penser à toi brise mon cœur
Et mon âme esseulée pleure

Douleur muette et présente
Tu affames mon espoir
Impérieuse, parfois arrogante
Tu enrobes mon être le soir

Je lutte sans cesse et toujours
Attendant la lumière du jour
Afin que finisse ce désespoir cruel
Pour libérer la flamme éternelle.


revenir au début













































L'Enfant



Petit garçon malheureux et perdu
Ne pleure pas devant ton miroir
Écoute l'oiseau chanter l'espoir
Grandir t'apportera des jours heureux.

Petit être innocent, doux et fragile
Tu ne comprends pas le monde des adultes
Tu n'acceptes pas ces moments de lutte
Ton cœur attend, impatient et sensible,

Que viennent, te délivrer de la tourmente,
Ces espoirs animés en secret,
Pour qu'un jour tu puisses créer
Un monde sans haine et sans violence.


revenir au début













































L'Attente


Attendre, en vain et toujours,
Se souvenir et croire qu'un jour
Tu puiseras au fond de toi
La force de croire en toi.
Inutile de nier, de pleurer
Toi seul peux te leurrer.
Ne cherches plus et regarde en face
La vérité néfaste qui te lasse,
Donne-toi la chance de vivre
En acceptant l'amour qui t'enivre.


revenir au début













































Te dire


Je voudrais te dire combien je t'aime encore
Je voudrais te dire combien tu me manques fort
Je voudrais te dire combien je pense à toi
Je voudrais te dire combien ton absence pèse sur moi

Je voudrais te dire que je n'ai rien oublié
Je voudrais te dire mon âme fatiguée
Je voudrais te dire mes peines brûlantes
Je voudrais te dire tant de paroles absentes



recueil de poèmes de Marie-Claude










































Souffrance


Douleur sourde et violente
Tu es en moi, cachée
Je voudrais hurler pour entendre
Ta voix douce me réconforter

Je ne peux plus crier, parler
Tout en moi est lacéré
Penser à toi brise mon cœur
Et mon âme esseulée pleure

Douleur muette et présente
Tu affames mon espoir
Impérieuse, parfois arrogante
Tu enrobes mon être le soir

Je lutte sans cesse et toujours
Attendant la lumière du jour
Afin que finisse ce désespoir cruel
Pour libérer la flamme éternelle.


recueil de poèmes de Marie-Claude












































L'Enfant



Petit garçon malheureux et perdu
Ne pleure pas devant ton miroir
Écoute l'oiseau chanter l'espoir
Grandir t'apportera des jours heureux.

Petit être innocent, doux et fragile
Tu ne comprends pas le monde des adultes
Tu n'acceptes pas ces moments de lutte
Ton cœur attend, impatient et sensible,

Que viennent, te délivrer de la tourmente,
Ces espoirs animés en secret,
Pour qu'un jour tu puisses créer
Un monde sans haine et sans violence.


revenir au début













































L'Attente


Attendre, en vain et toujours,
Se souvenir et croire qu'un jour
Tu puiseras au fond de toi
La force de croire en toi.
Inutile de nier, de pleurer
Toi seul peux te leurrer.
Ne cherches plus et regarde en face
La vérité néfaste qui te lasse,
Donne-toi la chance de vivre
En acceptant l'amour qui t'enivre.


revenir au début













































Te dire


Je voudrais te dire combien je t'aime encore
Je voudrais te dire combien tu me manques fort
Je voudrais te dire combien je pense à toi
Je voudrais te dire combien ton absence pèse sur moi

Je voudrais te dire que je n'ai rien oublié
Je voudrais te dire mon âme fatiguée
Je voudrais te dire mes peines brûlantes
Je voudrais te dire tant de paroles absentes


la poésie de Marie-Claude pleins de petits trésor tout simple

Message édité 2 fois
(En dernier par Juliannemoore1966 le 12 Mars 2009 à 22:53)

__________________________________
suis une gentille chieuse

aide toi le ciel t'aideras








le 12 Mars 2009 à 22:50
phil1977
phil1977
>>

39 ans
131 messages
Réponse à moa qui a dit :
Les trois singes :


Il y a ceux qui voient des choses et en parlent, mais n'écoutent pas ce que l'on leur dit...
Il y a ceux qui ne voient rien, écoutent les autres et en parlent...
Il y a ceux qui entendent et voient des choses, et n'en parlent pas...


méditation !!!


comme dans la vie!

__________________________________
ben vi

le 09 Avril 2009 à 11:08
sissi34
sissi34
20065 messages
La Courbe de tes yeux

La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.
Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,
Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,
Parfums éclos d'une couvée d'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dans leurs regards.

Paul Eluard

__________________________________
Merci de ne pas voter pour moi...


le 09 Avril 2009 à 11:50
lovemoquette4...
lovemoquette47
215 messages
Réponse à poemelou2007 qui a dit :
encor une nuit seule
sans toi a mes cotées
encors une nuit seule
sans pouvoir t'aimer
encors une nuit noir
peuplée de cauchemards
uncors un soir
remplie de desespoir
la tristesse m'envahie
coulent mes larmes aussi
j'ai envie de partir,sur la pointe des pieds
partir et tout laisser sans méme me retourné
serais ce de la lâcheter
oû courage deguiser????
tu doit savoir pourquoi,
j ai le mal de vivre
j'ai le mal de toi .............LOU


hier soir au resto
tu ma apelé loucette
on ne ma jamais apelé ainssi
j'avoue que je trouve mignonette
ce doux prenom de loucette
et cette petite phrase,"voleuse d'age tendre"
me convient a si méprendre
de ce repas frugal
quelques peu convivial
j'en reprendrais bien une louche
de ces mots venant de ta bouche.........................LOVE

oui je sait je peu pas m en empécher

Message édité 2 fois
(En dernier par lovemoquette47 le 09 Avril 2009 à 13:26)

__________________________________
aimez moi de cette noble tendresse,que je n'ai trouvée que chez vous

le 09 Avril 2009 à 12:10
Felix_le_chat...
Felix_le_chat_
5231 messages
Réponse à lovemoquette47 qui a dit :
hier soir au resto
tu ma apelé loucette
on ne ma jamais apelé ainssi
j'avoue que je trouve mignonette
ce doux prenom de loucette
et cette petite phrase,"voleuse d'age tendre"
me convient a si méprendre
de ce repas frugal
quelques peu convivial
j'en reprendrais bien une louche
de ces mots venant de ta bouche.........................LOVE

oui je sait je peu pas m en empécher


pas grave c'est bo je trouve, c'est nature

le 09 Avril 2009 à 13:26
laura1360
laura1360
15629 messages
Dans le fleuve d’Héraclite
poisson pêche poisson
poisson écaille poisson avec poisson tranchant
poisson construit poisson, poisson habite poisson
poisson s’enfuit de poisson assiégé

Dans le fleuve d’Héraclite
poisson aime poisson
tes yeux, lui dit-il, brillent comme poissons dans le ciel
voudrais-tu partager la mer avec moi
Ô toi la plus belle du ban

Dans le fleuve d’Héraclite
poisson vient d’inventer le poisson des poissons
poisson s’agenouille devant poisson, chante poisson
poisson prie poisson de lui rendre la vie plus facile

Dans le fleuve d’Héraclite
moi poisson solitaire, poisson différent
(tout au moins du poisson arbre et du poisson rocher)
j’écris petit poisson d’argent
couvert d’écailles scintillantes
Serait-ce les étoiles qui clignent des yeux devant la nuit étonnée ?

__________________________________
Dors avec les anges et rêve de moi ....car un jour tu pourras dormir avec moi et rêver des anges

le 09 Avril 2009 à 22:22
sissi34
sissi34
20065 messages
Un pavillon à claires-voies
Abrite doucement nos joies
Qu'éventent des rosiers amis ;

L'odeur des roses, faible, grâce
Au vent léger d'été qui passe,
Se mêle aux parfums qu'elle a mis ;

Comme ses yeux l'avaient promis,
Son courage est grand et sa lèvre
Communique une exquise fièvre ;

Et l'Amour comblant tout, hormis
La faim, sorbets et confitures
Nous préservent des courbatures.


Paul Verlaine (Fêtes galantes)


__________________________________
Merci de ne pas voter pour moi...


le 09 Avril 2009 à 23:01
laura1360
laura1360
15629 messages
de Wislawa Szymborska.. conversation avec la pierre

Je frappe à la porte de la pierre
”C’est moi, laisse-moi entrer.
je viens te voir, te visiter
sentir ton souffle”

“Va-t-en, dit la pierre
Je suis fermée à clé.
Même brisée en morceaux
nous resterons toujours fermés,
même réduite en sable
nous ne laisserons entrer personne.”

Je frappe à la porte de la pierre.
”C’est moi, laisse-moi entrer.
Je viens par simple curiosité
et la vie est l’unique occasion.
Je voudrais seulement me promener dans ton palais
avant d’aller visiter la feuille et la goutte d’eau.
Je n’ai pas beaucoup de temps
car je n’ai qu’une vie.

- Je suis faite de pierre, dit la pierre.
Je dois rester sérieuse. Va-t-en,
tu vois bien que je n’ai pas les muscles du rire.

Je frappe à la porte de la pierre
- C’est moi, laisse-moi entrer.
On dit qu’il y a chez toi des grandes salles vides
majestueuses et sans bruit de pas
que personne n’a jamais vu.
Avoue que tu ne les connais pas toi-même.

-De grandes salles vides c’est vrai
mais il n’y a pas de place, dit la pierre.
Belles, peut-être
mais pas d’une beauté perceptible à tes sens.
Tu peux me savoir, mais jamais me connaître.
Tu me vois en apparence mais pas dans mon essence

Je frappe à la porte de la pierre
- C’est moi, laisse-moi entrer.
Je te promets de ne pas m’éterniser pas chez toi
ni prendre refuge
Je ne suis pas malheureuse et j’ai un domicile.
Et puis le monde vaut la peine qu’on y retourne.
J’entrerai chez toi et ressortirai les mains vides
sans toucher à rien.
Comme preuve de ma visite
j’écrirai seulement quelques mots
et d’ailleurs personne ne me croira.

- Tu n’entreras pas, dit la pierre.
Tu n’as pas le sens du partage
et aucun autre sens ne peut le remplacer
pas même la clairvoyance de l’au-delà.
Tu n’entreras pas,
tu ne connais pas le partage
tu n’en a qu’une image lointaine.

Je frappe à la porte de la pierre
- C’est moi, laisse-moi entrer.
Je ne peux pas attendre deux mille siècles
pour venir chez toi.

Je frappe à la porte de la pierre
- C’est moi, laisse-moi entrer.
..
- Je n’ai pas de porte, dit la pierre
*********

Aucune porte n'est jamais fermée.....
Elle s'ouvre toujours sur la vie.... sur le bonheur....
Il faut juste faire le pas.. pour sortir.....

__________________________________
Dors avec les anges et rêve de moi ....car un jour tu pourras dormir avec moi et rêver des anges

le 11 Avril 2009 à 10:45
sissi34
sissi34
20065 messages
La vie c'est la pluie c'est le beau temps.
C'est la rosée du matin et la douceur d'un coucher du soleil.
C'est un sourire,une larme,des souvenirs,des espoirs,des jours bleus et des jours noirs.

La vie c'est toi,c'est moi,c'est nous,c'est tout.
C'est le souffle divin,c'est le plus beau,le plus précieux.
La vie est un changement perpetuel et continuel.
C'est s'adapter,essayer,tomber,se relever,gagner,et echouer.
C'est un jeu qui subit les caprices des vagues et du vent.

La vie!n'essaye pas de la prevoir,de la deviner ,de la comprendre ou de la changer.
La vie,vis la au jour le jour avec confiance,optimisme et amour.

Accroche un sourire à tes lèvres
Regarde bien droit devant toi et suis ton étoile
Des jours merveilleux t'attendent.


__________________________________
Merci de ne pas voter pour moi...


le 30 Mai 2009 à 19:28
Soph76100
Soph76100
39 messages
Un petit poème sans doute triste, mais qui reflète tout à fait mes sentiments du moment.

Un avion passe dans le ciel - Prose 2005

"Un avion passe dans le ciel
Il obscurcit mon ciel bleu
Mes pensées s'embrument
Je pense à toi

Je voudrais être dans cet avion
Me rapprocher de ton coeur
T'ouvrir le mien
Te dire combien je t'aime

Je voudrais me réchauffer
Juste un instant dans tes bras
Verser des larmes sur ton épaule
M'endormir au creux de ton ventre

Je voudrais te dire combien fière je suis
Ta vie est si belle
Je voudrais vivre ces instants de bonheur
Les partager rien que nous deux

Un avion passe dans le ciel
Il t'emmène si loin de moi
Il brise mon coeur à jamais
La séparation est si dure

Je hurle mon désespoir
Entends ce cri de douleur
Cet appel qui vient des tréfonds de mon âme
Reviens

Mon coeur saigne
Le sang est noir comme la bile
Ma colère est sans limite
Les tempêtes se déchainent

Un avion passe dans le ciel
Mais il se brise en plein vol
Emportant à tout à jamais
L'amour de ma vie"

__________________________________
Sophie, ou Sosso, ou Soph... selon affinités!!

Votez pour moi

le 18 Août 2009 à 10:42
atomiumplus3e...
atomiumplus3et15emejourdutoro
928 messages
Arrive maintenant
Le temps des regrets
Les journées et les ans
N'ont rien effacé
Je rêve toujours de toi
De pouvoir te serrer
Contre moi tendrement
Laisse moi encore t'aimer

__________________________________

♥♥♥ Chantouu ♥♥♥

le 18 Août 2009 à 10:49
tonio3
tonio3
>>

33 ans
13 messages
a b c d e f g h i j k l m n o p
q r s t u v w x y z
et puis trois petits ...
le 18 Août 2009 à 13:08
bebe-rodline
bebe-rodline
685 messages
j étais faite pour toi
tu étais fait pour moi
le destin nous a réuni
pour former un petit nid
bien douiller bien doux
qui sera rien qu'a nous
on y metra tous notre amour
a le fonder jour après jour
mais en attandent
on joue avec le temp
qui lui va pas asser vite
et notre amour lui se précipite

__________________________________
heureuse! amoureuse merveilleuse
fille forte d aparence ! mais si fragile a l interieur
rodrigue

le 03 Septembre 2009 à 08:39
chrisluciano
chrisluciano
2 messages
Allez, un petit pour le plaisir...

Tu sais quoi mon amour?
Je t’aime…
En général ma plume est légère,
Un mot pour un sentiment,
Et elle vole, flotte, insouciante de ses errements.

Tu sais quoi mon amour?
Tu me manques…
Plume toujours éphémère,
Irisée, nacrée, amoureuse et sans âge,
Heureuse de toi et de ton visage.

Tu sais quoi mon amour?
Je suis tien…
Tes pensées me réchauffent, m’émerveillent,
Ta peau me protège et m’adoucit,
Tes lèvres taisent mes revanches.

Tu sais quoi mon amour?
Tu es ma vie…
Plus un matin sans que près de toi je ne m’éveille,
Plus une heure sans ta main attendrie,
Plus une seconde sans ton souffle qui m’étanche.

Tu sais quoi mon ange?
C’est nos yeux dans un même amour…
Tes peurs sont mes combats,
Tes sourires mes victoires,
Tes pleurs mon désespoir.

Tu sais quoi?
C’est toi et moi…
le 03 Septembre 2009 à 10:16
kim74
kim74
5419 messages
Réponse à chrisluciano qui a dit :
Allez, un petit pour le plaisir...

Tu sais quoi mon amour?
Je t’aime…
En général ma plume est légère,
Un mot pour un sentiment,
Et elle vole, flotte, insouciante de ses errements.

Tu sais quoi mon amour?
Tu me manques…
Plume toujours éphémère,
Irisée, nacrée, amoureuse et sans âge,
Heureuse de toi et de ton visage.

Tu sais quoi mon amour?
Je suis tien…
Tes pensées me réchauffent, m’émerveillent,
Ta peau me protège et m’adoucit,
Tes lèvres taisent mes revanches.

Tu sais quoi mon amour?
Tu es ma vie…
Plus un matin sans que près de toi je ne m’éveille,
Plus une heure sans ta main attendrie,
Plus une seconde sans ton souffle qui m’étanche.

Tu sais quoi mon ange?
C’est nos yeux dans un même amour…
Tes peurs sont mes combats,
Tes sourires mes victoires,
Tes pleurs mon désespoir.

Tu sais quoi?
C’est toi et moi…


trés joli

__________________________________


Un désir auquel on se cramponne, un rêve auquel on croit très fort, est déjà une réalité.



le 09 Septembre 2009 à 00:18
laura1360
laura1360
15629 messages
ils pensent tous deux
qu'un sentiment subit les a unis
belle est cette certitude
plus belle encore l'incertitude
ils croient que ne se connaissant pas
rien n'a jamais eu lieu entre eux
mais ces rues ces escaliers ces couloirs
où depuis longtemps ils ont pu se croiser

j'aimerais leur demander
s'ils n'ont pas souvenir
peut-être dans une porte tournante
ou un jour face à face
quelque part non dans la foule
au téléphone mais c'est une erreur
mais je sais leur réponse
non ils ne s'en souviennent pas

mais tout commencement
n'est qu'une suite

depuis si longtemps déjà
le hasard a joué avec eux
pas tout à fait prêt
à se changer en destin
qui les rapproche les éloigne
leur coupe la route
et étouffant un rire
se sauve un peu plus loin

il y a eu des signes
indéchiffrables qu'importe
il y a trois ans peut-être
ou bien mardi dernier
cette feuille qui a volée
d'une épaule à l'autre
un objet perdu ramassé
qui sait peut-être un ballon déjà
perdu dans les fourrés de l'enfance

mais tout commencement
n'est qu'une suite
le livre du destin toujours ouvert

il y a eu des poignées
des sonnettes où sur la trace d'une main
une autre s'imprimera
des valises côte à côte à la consigne
et peut être une nuit un même rêve
dès le réveil au matin effacé

mais tout commencement
n'est qu'une suite
le livre du destin toujours ouvert
au milieu...


__________________________________
Dors avec les anges et rêve de moi ....car un jour tu pourras dormir avec moi et rêver des anges

le 09 Septembre 2009 à 08:06
-sissy...
-sissy...
2174 messages
Si seulement je savais
Où je vais avec toi
Paradis ou enfer
Amant imprévisible
A la fois dur et sensible
Tu es l'ombre et la lumière
La moelle et le bois
Je ne sais jamais
D'un soleil à l'autre
La teinte de ton cœur
Ce pays des sentiments
Changeant comme les saisons
Tisons ou frissons
De ton humeur dépend
Le ciel de mes heures
Quel devenir que le nôtre
Imprévisible bonheur
Sombre ou clair matin
Faut-il que je t'aime
Pour accepter tout de toi
Tu es doux comme la soie
Puis à l'extrême
Epineux comme un oursin
Entre tes bras je ris et je pleure...


__________________________________
Tout est dit....

le 09 Septembre 2009 à 12:47
Agnes1966.
Agnes1966.
2027 messages
Il pleure dans mon coeur
Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.


C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !


Paul Verlaine

__________________________________

le 09 Septembre 2009 à 12:53
kim74
kim74
5419 messages
Réponse à Agnes1966. qui a dit :
Il pleure dans mon coeur
Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.


C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !


Paul Verlaine



je connaissais ,mais je croyais que c'était d Hugo



d'ailleurs en v la une de lui,pour les toilettes








Dans ce lieu respectable
Tenez vous comme à table
Car ici tombe en ruine
La meilleure des cuisines




__________________________________


Un désir auquel on se cramponne, un rêve auquel on croit très fort, est déjà une réalité.




INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires