En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Vos plus beaux poèmes - Page 10

Vos plus beaux poèmes - Page 10

Index du forum Littérature et BD

5|6|7|8|9|10|11|12|13|14|15|

Auteur Message
le 04 Janvier 2009 à 12:40
poemelou2007
poemelou2007
3830 messages
Réponse à poemelou2007 qui a dit :
tres jolie
et quel declaration



merci marc pour ton message

je verse sur ton compte
365joursde bonheur
de joies ,d'amour,
mais surtout plus de pleurs
alors n'hesite pas a depenser
je me propose méme de venir ty aider
a deux les jours passeront plus vite


bon noel a toi marc


merci marc

a ma reine des neiges et des montagnes,
je ne veux plus que le bonheur t'epargne,
je veux juste que tu soit heureuse,
je te promêt de t y aider ma gueuse,
que dans tes rêves j'y ai ma place,
et dans ta vie je laisse ma trace,
traçons les sillons de l'amour,
dans la méme direction toujour. marcamour@love.toi


deja sur ma feuille blanche
pour toi
des mots chantent et dancent

__________________________________
hier moi
aujourd'hui toi et moi
et demain nous

le 08 Janvier 2009 à 23:30
sandrine_57
sandrine_57
35 messages
Notre Rencontre,


Histoire simple et merveilleuse
D’une fille, d’un garçon,
D’un message échangé.

Histoire simple et si réelle,
D’un cœur qui revit,
D’un espoir qui renaît.

Elle aurait du savoir à force,
Que cette histoire était trop belle,
Pour simplement pouvoir exister.

Et Pourtant !

Elle,
A redonné sa confiance,
Pris le risque de souffrir à nouveau.
Franchie des interdits érigés par elle.

Lui,
A pris ce qu’elle lui offrait
Et s’en est retourné,
Ne laissant derrière lui,
Que souvenirs et questions sans réponses.

Promesses oubliées,
Il ne veut certainement plus exister pour elle.

Pauvre petite fille,
Qui face au silence qui l’entoure à nouveau,
Ne veut plus croire, espérer.

Pauvre petite fille,
Qui plonger dans le noir,
Ne veut plus que panser,
Un cœur qui à déjà bien trop souffert.

Fin triste et malheureusement si banale de Notre Rencontre.
le 09 Janvier 2009 à 00:51
ericlebelge61
ericlebelge61
1305 messages
Réponse à sandrine_57 qui a dit :
Notre Rencontre,


Histoire simple et merveilleuse
D’une fille, d’un garçon,
D’un message échangé.

Histoire simple et si réelle,
D’un cœur qui revit,
D’un espoir qui renaît.

Elle aurait du savoir à force,
Que cette histoire était trop belle,
Pour simplement pouvoir exister.

Et Pourtant !

Elle,
A redonné sa confiance,
Pris le risque de souffrir à nouveau.
Franchie des interdits érigés par elle.

Lui,
A pris ce qu’elle lui offrait
Et s’en est retourné,
Ne laissant derrière lui,
Que souvenirs et questions sans réponses.

Promesses oubliées,
Il ne veut certainement plus exister pour elle.

Pauvre petite fille,
Qui face au silence qui l’entoure à nouveau,
Ne veut plus croire, espérer.

Pauvre petite fille,
Qui plonger dans le noir,
Ne veut plus que panser,
Un cœur qui à déjà bien trop souffert.

Fin triste et malheureusement si banale de Notre Rencontre.


Dieu créa l'Homme
Et l'Homme créa le mal
Eve goutta la pomme
Et le Monde devint infernal

Le passé fait trop honte
Cette histoire qui nous hante
Ces guerres, tous ces morts inutiles
Pour toutes ces grandes causes futiles

Le diable a fait beaucoup d'enfants
Qui s'en vont sur terre au gré du vent
Semant, les mauvais sentiments
Dans le cœur des Hommes, toujours perdants

Pourtant, il y avait des rêves
Fondus dans l'intense couleur du ciel
Des rêves de vies, de bonheurs éternels
Des songes magnifiques comme Eve

Oh Adam ! Toi créature de Dieu
Ouvre grands tes Yeux
Tes enfants ont oublié de s'aimer
Il faut tout recommencer

__________________________________
Si je garde la foi, si je garde l’espoir
C’est parce que pour survivre il faut toujours y croire

le 09 Janvier 2009 à 00:52
Raleur.
Raleur.
257 messages
Telles les premières lueurs du soleil
Ta douceur me sort de mon sommeil
L'exquise vision de ton visage
M'entraine dans un tendre voyage

La première étreinte langoureuse
Au contact de ta peau soyeuse
Tel la promenade du bienheureux
Transporte tout mon corps dans les cieux

L'envoutante vision de ton regard
Dissipe dans mes yeux le brouillard
L'esquisse de ton sourire enchanté
Apparait tel un voile rose nacré

Le doux son de ton rire exalté
Excite l'envie de t'embrasser
Le plissement de tes yeux souriants
Évoque l'immense tendresse d'un instant

Chaque retrouvailles déchaine mon émoi
Chaque enlacement m'attire vers toi
Chaque bisou stimule mon amour pour toi
Chaque regard fait fondre mon cœur anissa

__________________________________
Pour avoir la plus jolie miss de proximeety.

Voté ANISSA......... voté....

le 09 Janvier 2009 à 00:59
bikini_bottom
bikini_bottom
651 messages
bravo a vous trois
le 09 Janvier 2009 à 16:07
Anissa...
Anissa...
3891 messages
Réponse à Raleur. qui a dit :
Telles les premières lueurs du soleil
Ta douceur me sort de mon sommeil
L'exquise vision de ton visage
M'entraine dans un tendre voyage

La première étreinte langoureuse
Au contact de ta peau soyeuse
Tel la promenade du bienheureux
Transporte tout mon corps dans les cieux

L'envoutante vision de ton regard
Dissipe dans mes yeux le brouillard
L'esquisse de ton sourire enchanté
Apparait tel un voile rose nacré

Le doux son de ton rire exalté
Excite l'envie de t'embrasser
Le plissement de tes yeux souriants
Évoque l'immense tendresse d'un instant

Chaque retrouvailles déchaine mon émoi
Chaque enlacement m'attire vers toi
Chaque bisou stimule mon amour pour toi
Chaque regard fait fondre mon cœur anissa




Moi???

__________________________________
Plus grand chose à dire...

le 13 Janvier 2009 à 07:23
ericlebelge61
ericlebelge61
1305 messages
Chaque nuit
Tous mes rêves d'espoirs s'enfuient...
J'essaye de me reposer
Et de ne penser à rien en particulier
Mais je n'y arrive pas
C'est beaucoup plus fort que moi...
Les fantômes du passé viennent me hanter
Ils me font repenser à se que j'ai fait...
A ce qui aurait pu m'arriver
Si je ne l'avais pas aimer
Si je ne l'avais pas rencontré
Je ne serais sûrement pas ici entrain de pleurer...
Elle, elle ne serait pas partie
Et tout notre amour ne serait peut-être pas encore fini
Je serais entrain de la regarder s'amuser
Et on serait encore entrain de s'aimer
Mais pourtant...
La vie en a décidé autrement
La vie est tellement dure
La vie prend des fois, de terribles tournures
Mais pourquoi ?
Mais pourquoi ?

__________________________________
Si je garde la foi, si je garde l’espoir
C’est parce que pour survivre il faut toujours y croire

le 14 Janvier 2009 à 09:02
tonio3
tonio3
>>

33 ans
13 messages
bonne journée

Message édité 1 fois
(En dernier par tonio3 le 21 Janvier 2009 à 18:31)

le 25 Janvier 2009 à 14:46
samba-pa-ti
samba-pa-ti
46 messages
Une joli papillonne est partie ce matin.
Une petit papillonne aux ailes rouges et bleues.
Une minuscule papillonne douce comme le satin,
A pris son envol pour le royaume des dieux.

Elle n'était pourtant qu'une chenille hideuse
A la recherche d'un prince charmant, d'un seigneur.
Pourtant, c'était une sacrée petite frondeuse,
Les yeux malicieux et la bouche pulpeuse?

Un grand Plain Tiger aux ailes oranges et noires
A découpé sa chrysalide un jour d'avril
Pour lui raconter de très belles histoires.
Mais pour lui, elle n'était qu'une peccadille.

Un soir d'orage, la papillonne fut prise au piège
D'une monstrueuse et malfaisante araignée
Qui fut dès lors jalouse de son manège
Et dévora un morceau des ailes rouges et bleues.

La papillonne s'endort doucement maintenant.
Son espérance de vie n'était que de sept jours.
Elle s'envole heureuse, mais abandonnant
Le seigneur, le prince charmant de ses amours.
le 25 Janvier 2009 à 14:54
laura1360
laura1360
15629 messages
L’Utopie
Szymborska Wisława


Sur cette île tout s’explique.
Ici on peut poser le pied sur le sol des Preuves.

Pas d’autres routes que la route d’arrivée.
Les buissons se plient sous le poids des réponses.
Il y pousse l’arbre de Présemption Fondée
aux branches démêlées depuis des siècles.

Brillamment droit, l’arbre de la Compréhension
près de la source qui se nomme, Ah, c’est ça alors?

Plus en pénètre dans la forêt, plus large s’ouvre
La vallée de l’Evidence.

Si un doute persiste, le vents le dissipe.

L’écho prend la parole sans être nommé
et explique volontiers les secrets des mondes.

A droite la grotte, où repose le sens.

A gauche le lac de la Profonde Conviction.
La vérité se détache du fond et remonte à la surface.

L’Inébranlable Certitude domine la vallée.
De son sommet s’étend l’Essentiel.

Malgré ses charmes l’île est déserte.
Et les petits pas visibles sur la rive
Sont, sans exception, tournés vers la mer.

Comme si on ne faisait que partir d’ici
Et plonger dans l’abîme sans retour.

Dans la vie inconcevable.

__________________________________
Dors avec les anges et rêve de moi ....car un jour tu pourras dormir avec moi et rêver des anges

le 25 Janvier 2009 à 14:56
fleur_du_coeu...
fleur_du_coeur
2116 messages
J'ai vu dans tes yeux tant de brumes tant de songes,
J'ai vu dans ton coeur ce malheur qui te ronge.
Face à ce tumulte, ces questions sans réponses,
Tu baisses la tête, tu attends que ça tombe.

Tu t'enfuis, tu te caches,
Mutilé dans ton coeur,
tu as froid, tu as peur,
T'attends que sonne l'heure.

Tu t'accroches à la vie mais tes dix doigts s'enfoncent
Dans la connerie de ceux qui voudraient qu'tu renonces.
Et tu trembles et tu cries et tu cherche réponse;
A ce jeu là mon vieux, tu sais, y'a pas d'annonce.

Et la vie te reprends,
Te crée d'autres tourments,
Tu avances à pas lents
Sans regarder devant.

Tu retournes sur tes pas, peut-être que, pourquoi pas?
La réponse en suspens reste là, restera,
Si tu laisses ceux là sur toi prendre le pas,
C'est pas en t'enfermant qu'la lumière jaillira.

Alors écoute moi,
Penche toi sur ma voix,
Assis là près de moi,
Si tu veux on oubliera.

Un instant c'est si peu mais ça peut être tant!
ça peut être émouvant ça peut être géant,
Débordant d'émotions, débordant de frissons,
Enracinés ici, plantés au plus profond.

Alors seulement si tu veux,
Cet instant merveilleux,
prenons le, goûtons le,
Cueillons le tous les deux.

Oublie les,oublie tout,mais surtout ne t'oublie pas,
Comme moi, tu as droit ce soir à un peu de joie.
Stoppons les, stoppons tout,rien que toi rien que moi,
Nous sans eux, eux sans nous j'en reveux…tout pour moi!

Laissons passer le temps,
Aimons nous simplement,
Enfin jetés les gants,
y'aura pas de perdant.

(il n'es pas de moi mais je le trouvais tellement........)

__________________________________

le 25 Janvier 2009 à 14:59
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Vos plus beaux poèmes...carrément prétentieux le titre, non ?

Sourires...

Ceci n'est pas un poème, ceci n'est pas beau...juste des mots, les uns à coté des autres.



Des Moutons et des Lunes

Réminiscences
Des
Vagues
Stupeur et
Post orgasmes

Sur la peau
Le
Sel
De ta
Queue
Ou ton
Rire

Mais
Babe,
c'est la même
Sève,
Les mêmes
Racines
Qui me
Percent

Des lunes
Et des
Lunes
Encore

La même
Histoire :

Les moutons
Que tu desssines
Dans mon
Dos

Je compte oui,
Je compte encore

La nuit tu sais,
Des lunes
Et des
Lunes

Je compte
Les moutons
Zorg,
Les moutons
Sur ma peau

Remember Zorg...

Hier-Red

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 25 Janvier 2009 à 16:41
poemelou2007
poemelou2007
3830 messages
Réponse à redcarmin qui a dit :
Vos plus beaux poèmes...carrément prétentieux le titre, non ?

Sourires...

Ceci n'est pas un poème, ceci n'est pas beau...juste des mots, les uns à coté des autres.



Des Moutons et des Lunes

Réminiscences
Des
Vagues
Stupeur et
Post orgasmes

Sur la peau
Le
Sel
De ta
Queue
Ou ton
Rire

Mais
Babe,
c'est la même
Sève,
Les mêmes
Racines
Qui me
Percent

Des lunes
Et des
Lunes
Encore

La même
Histoire :

Les moutons
Que tu desssines
Dans mon
Dos

Je compte oui,
Je compte encore

La nuit tu sais,
Des lunes
Et des
Lunes

Je compte
Les moutons
Zorg,
Les moutons
Sur ma peau

Remember Zorg...

Hier-Red


bonjour red
oui je reconnaie que cela est pretentieux
mais l important est d'y metre ce que l on veu
tres special tes ecrits
moi j'aime

pour toi seb mon filieul(15ans aujourd' hui

message pour un tres jeune homme

tu voudrais me connaitre
je te connaie déjà
tu avais quelques heures je t'ai prise dans mes bras
tout l'amour que j'avais pour ton pére briller dans tes yeux
mais nous n'avions aucun avenir nous deux
il ma quitté et il est parti te retrouvé
un 14fevrier jour de la fête des amoureux
pendant des mois l'envie de vivre m'avais quitté
aujourd'hui j'ai apris a conjuguer
le verbe survivre au present
aujourd'hui j'ai apris a vivre sans lui
mais il est toujour dans mon esprit

__________________________________
hier moi
aujourd'hui toi et moi
et demain nous

le 25 Janvier 2009 à 17:14
redcarmin
redcarmin
>> /

45 ans
9574 messages
Réponse à poemelou2007 qui a dit :
bonjour red
oui je reconnaie que cela est pretentieux
mais l important est d'y metre ce que l on veu
tres special tes ecrits
moi j'aime

pour toi seb mon filieul(15ans aujourd' hui

message pour un tres jeune homme

tu voudrais me connaitre
je te connaie déjà
tu avais quelques heures je t'ai prise dans mes bras
tout l'amour que j'avais pour ton pére briller dans tes yeux
mais nous n'avions aucun avenir nous deux
il ma quitté et il est parti te retrouvé
un 14fevrier jour de la fête des amoureux
pendant des mois l'envie de vivre m'avais quitté
aujourd'hui j'ai apris a conjuguer
le verbe survivre au present
aujourd'hui j'ai apris a vivre sans lui
mais il est toujour dans mon esprit


Je tenais juste à préciser que je n'avais pas du tout cette vision de mes écrits, juste besoin de rétablir les choses, tout simplement.

Merci à toi, mes hommages de bonne soirée.

__________________________________
ta salive sur

la Bouche

elle TE veut

la Muette

Amazone

elle TE veut

Dans son


CIRQUE

le 25 Janvier 2009 à 18:29
golf36
golf36
>>

46 ans
1 messages
voilà un poème: la vie est un long je t'aime que l'on doit écrire soi-meme.
un autre : une empreinte de mots,j'écrirai pour toi un poème sans fin.
aller un petit dernier: une empreinte de mots dans les voiles du soir.mon plus beau poème,c'est toi,c'est nous...un soir.
le 25 Janvier 2009 à 18:47
kinnkoff...
kinnkoff...
5526 messages
un pti Chambrier qu'j'aime bien...baah dedic aux Shads, que jamais le balancier ne s'arrête...


On éprouve une gêne étrange
Dans cet endroit silencieux :
Il semble que l'on y dérange
Un rendez-vous mystérieux.

Je ne sais point pour quelle cause
L’appartement fut délaissé ;
La fenêtre en est toujours close,
Sous le grand store bien baissé.

Il s’y passa, l’on peut le croire,
Autrefois des faits importants,
Mais nul ne connaît plus l’histoire
Que recouvre la nuit du temps.

On y voit sur la cheminée,
Entre deux flambeaux vermoulus,
Une pendule très ornée
Qui depuis longtemps ne va plus.

Il s’est enfui bien des années
Tandis qu’inactive elle dort,
Ses aiguilles comme enchaînées
Par le silence de la mort.

Que fut l’heure mystérieuse
Dont elles ne sauraient bouger ?
Quelle est la main triste ou joyeuse,
Qui retint le battant léger ?

C’est un secret et je l’ignore,
Un secret que l’oubli scella....
Les meubles seuls pourraient encore
Raconter cette histoire-là ;

Car dans la vieille et triste chambre
Tout parle encor du temps ancien,
Même le léger parfum d’ambre
Qui vous saisit lorsqu’on y vient.

Les ans, dans leur marche sévère.
Ont fui, par les jours emportés,
Mais la pendule solitaire
Ne les a pas même comptés.

Il n’est plus qu’une heure pour elle,
Heure égale à l’éternité,
Et cette heure unique c’est celle
Où son battant fut arrêté.

Ainsi parfois sur cette terre
Où nous avons été placés,
Nous rencontrons, triste mystère,
Des cœurs vivant aux jours passés.

Comme la pendule fidèle
Dans la salle aux lambris doré
Ils se sont de l’heure actuelle
Volontairement séparés.

Pour eux aussi, toute la vie,
L’instant présent et l’avenir,
Est dans une heure évanouie
Qui ne doit jamais revenir...

Le temps a beau marcher sans trêve
Ils ne l’entendent pas couler,
Et trop absorbés par leur rêve,
Ils ne peuvent s’en éveiller.

Qu’importe si les jours s’amassent,
Qu’il soit le matin ou le soir,
Que les ans s’arrêtent ou passent,
Ils ne veulent pas le savoir.

Désormais, leur être demeure
Sur le même point arrêté ;
Ils ne connaissent plus qu’une heure,
Et c’est pour eux l’éternité.

Message édité 1 fois
(En dernier par kinnkoff... le 25 Janvier 2009 à 18:48)

__________________________________
C'est en faisant n'importe quoi,
qu'on devient n'importe qui.....

le 25 Janvier 2009 à 19:25
laurie.
laurie.
5102 messages
petit poème pour sympa

ohhhhh beauté fatale
quand je te vois je détale

ohhhhhh beauté divine
quand je te vois je me débine

__________________________________
votez marieno!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le 25 Janvier 2009 à 19:51
evane
evane
78 messages
pour Red
genre Red, mais moins bien (bien sûr...)


mes dix doigts
dans ta peau

à la gorge qui brûle
je hurle encore

sue le sang
et sue l'eau

et toi
toi

crie plus fort
que raisonne
ma tête est ton écho

je te perds
dans mes mains

je t'écrie
dans un souffle
mon amour

et mon encre
à ta peau
s'efface de nos larmes
dans un dernier frisson


Message édité 1 fois
(En dernier par evane le 25 Janvier 2009 à 19:57)

le 25 Janvier 2009 à 20:07
poemelou2007
poemelou2007
3830 messages
Réponse à evane qui a dit :
pour Red
genre Red, mais moins bien (bien sûr...)


mes dix doigts
dans ta peau

à la gorge qui brûle
je hurle encore

sue le sang
et sue l'eau

et toi
toi

crie plus fort
que raisonne
ma tête est ton écho

je te perds
dans mes mains

je t'écrie
dans un souffle
mon amour

et mon encre
à ta peau
s'efface de nos larmes
dans un dernier frisson




pour papa

tard le soir ou tôt le matin,
ils lévent le camp les baladins
baladins c'est le nom d'avant,
maintenant on les nommes les gitans
avant ils avaient des roulottes,tirées par des cheveaux
maintenant ils ont des caravanes tractées par des autos
ils me manquent ces gens du voyage
que j'ai connue dans mon plus jeune age
ils me manque ces gens du voyage
il me manque mon pére ce grand sage

__________________________________
hier moi
aujourd'hui toi et moi
et demain nous

le 25 Janvier 2009 à 20:26
sympa57.
sympa57.
>>

116 ans
18284 messages
Réponse à laurie. qui a dit :
petit poème pour sympa

ohhhhh beauté fatale
quand je te vois je détale

ohhhhhh beauté divine
quand je te vois je me débine


grrrrr

meme po vrais c'est pour du faux elle pense tout le contraire

__________________________________

L'ignorance est le plus grand des mépris

Ceux qui te critiquent sont ceux qui te voudraient different parce qu'ils voient en toi ce que eux ne seront jamais.


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires
Sélection de profils connectés
chez nos partenaires :