En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Addiction au net ? - Page 7

Addiction au net ? - Page 7

Index du forum Salon de thé

2|3|4|5|6|7|

Auteur Message
le 14 Avril 2007 à 13:22
PROXIMEETY
PROXIMEETY
7258 messages
Retour au sujet SVP...

__________________________________
Equipe Support PROXIMEETY

le 14 Avril 2007 à 14:48
JOKER.
JOKER.
755 messages
l'addiction est désormais utilisée pour "calmer" l'état de manque du dépendant. Une certaine consolation est procurée au dépendant suite à cet usage, mais celle-ci n'est que maigre, insuffisant pour le dépendant qui continuera à augmenter son usage de l'objet de dépendance. C'est ce qu'un observateur tiers va qualifier de "perte de contrôle", très courant dans l'observation des proches de dépendants qui consultent. Dans le cas du cyberdépendant, il ne parvient plus à ne pas se connecter, à ne pas jouer, à ne pas chatter, à ne pas aller sur les sites pornographiques etc. Ainsi, à plus ou moins long terme, toute notion d'autonomie à l'égard de l'objet de dépendance disparaît.


L'attention des confrères est attirée sur le fait que l'usage et reproduction des œuvres sans la mention des sources et sans l'autorisation de l'auteur constituent un délit répréhensible selon la loi sur la propriété intellectuelle.
ce copie coller n'est pas ma réaliter vue que je ne suis pas medecin...

Moi j’ais un exemple d’une addiction à un phénomène que l’on peut associer aux gothique
Sur mon lieu de travail il y a trois tours, il y a un ans et demies deux jeunes demoiselles se sont jeté du dernier étage d’une de ces tour ?? Pourquoi ?? Ce que je sais, c’est qu’elles ont enjamber la rambarde, elles ont appeler leur petit amis qui était à coter, et quand il sont arriver elles se sont jeter dans le vide main dans la main, je connaissais une des jeunes de vue on ne pouvais pas les louper vue leur look gothique !!! Quand j’associe addiction et gothique, pour moi ces plus, une secte qu’autre choses
Qui engendre le mal être de la vie !! Et les jeunes tombe dedans

Au bout du compte certaine addiction finisse mal

Message édité 1 fois
(En dernier par JOKER. le 14 Avril 2007 à 17:40)

le 14 Avril 2007 à 18:41
JOKER.
JOKER.
755 messages
EXCUSE je penses au gothique en ce môment!!
histoire de Connaître Un petit peut ces personnages qui peuvent vous faire peur dans la rue
Nous sommes souvent interrogés sur le Mouvement Gothique qui peut prêter en apparences à certaines confusions avec le satanisme. Nous tentons ici de marquer la différence.

Le monde gothique peut être défini comme un mouvement under-ground très riche ayant un style musical, des activités artistiques, une esthétique vestimentaire et un état d'esprit. Ils aiment les balades dans des lieux secrets et obscurs ayant une atmosphère sombre comme les cimetières, les soirées dans les catacombes et ils sont fasci-nés par l'inquiétant, l'étrange, le fantastique, le mysticisme et les tour-ments de l'esprit. Disciples de Baudelaire, les gothiques ont un goût certain pour la représentation du spleen et les thèmes morbides, pour la mise en scène de la souffrance et la dramatisation des sentiments.

Il existe des associations, des sites lnternet avec des forums de discus-sions, des fanzines, des magazines, des boutiques et des disquaires spé-cialisés ainsi que des lieux où l'on se retrouve entre gothiques : boites de nuit, concerts, soirées, bars, festivals.

Le mouvement gothique célèbre l'art sous toutes ses formes : la poésie avec Baudelaire, Oscar Wilde, Sade, Lautreamont ; la littérature roman-tique tels que l'œuvre d'Edgar Alan Poe, Frankenstein de Mary Shelley, Dracula de Bram Stoker ; le cinéma avec Fritz Lang "Nosferatu", Da-vid Lynch avec "Eraserhead" et la peinture tels que les œuvres de Dali et Klimt. D'un point de vue général, la culture gothique s'inspire largement du romantisme. Les romantiques, à la fin du XVIIIe siècle, s'insurgent contre le rationalisme et le matérialisme ambiants, ils pro-clament la supériorité du sentiment et de la passion sur la logique froide et impersonnelle et affirment la primauté de l'individu sur le collectif.

Ils puisent plutôt leur inspiration dans I 'Antiquité, le Moyen-Age et aussi la légende du vampire. Mais il s'agit d'un vampirisme très allé-gorique où la relation amoureuse est vécue comme très angoissante, dé-chirante et fatale. Passionnés de musique, les gothiques ont leur style musical où ces influences se retrouvent Les thèmes abordés dans les textes ont une portée symbolique relative aux problèmes existentiels. Rythmes lourds, ambiance sombre et lugubre, chants plaintifs, les textes sont troublants et profonds. On chante l'amour et les blessures de l'âme, l'existence et ses mystères.

Voix graves d'outre-tombe, mélodies roman-tiques, on murmure ses émotions, son profond pessimisme, ses pas-sions, son désespoir, sa mélancolie et on hurle ses souffrances amoureu-ses, la séparation, la solitude, l'angoisse et la mort. Ces voix ténébreuses rappellent l'humeur noire qui vient du plus profond de soi. La musique gothique traduit les préoccupations de l'âme et ses passions. Elle sait créer une ambiance mystérieuse et inquiétante. Issu du punk, c'est dans le début des années 80 que le mouvement gothique a pris de l'ampleur avec sur-tout des groupes anglais tels que Virgin Prunes, influencé par l'œuvre d'Antonin Artaud.

L'esthétique du corps est avant tout une esthétique du macabre. Style froid et déroutant, extravagant et provocant, l'apparence est sévère et sophistiquée. Les gothiques sont très sensibles à l'élé-gance et à ce que l'image dégage. Leurs tenues sont plutôt raffinées et élaborées. Il existe plusieurs styles vestimentaires : "le néo-romantisme" avec des vête-ments noirs médiévaux en velours et en dentelles, re-dingote, "sorcières" aux pieds ... et le style "fétichiste ou cyber punk" avec des vêtements en latex et en cuir. Si les gothiques s'habillent tout en noir c'est que cette couleur évoque l'être dans sa dimension la plus sombre et profonde.

Tout en rappelant les profondeurs abyssales, c'est-à-dire l'introspection, le noir est la couleur du renoncement à la vanité de ce monde. Il représente la perte sans espoir et marque la mélancolie, le pessimisme et l'affliction. De même, le maquillage est très prononcé : teint pâle, fards à paupières sombres, rouge à lèvres et vernis à ongles noirs. Enfin, toutes sortes de bijoux sont souvent portés : la croix du christ, des bagues et des pendentifs représentant des symboles très significatifs comme, par exemple, le corbeau, souvent porté en boucle d'oreille ou en broche, symbole de l'isolement volontaire et de la solitude, et le squelette de la mort..

Une harmonie entre l'esthétique du corps et les préoccupations de l'âme s'impose au gothique, soucieux qu'il est d'être cohérent et d'être fidèle à soi-même. L'image du corps, le paraître, l'apparence doivent être en adéquation avec l'être. Car l'image permet l'expression de soi. Ainsi, tout l'être est gothique. Si la musique et le vêtement ont tant d'importance c'est qu'ils permettent d'extérioriser et d'exprimer d'une façon théâtrale et dramatique les blessures de son âme, ses sentiments les plus profonds et ses angoisses face à la vie, à l'amour et à la mort. Grâce à la mise en scène et à la mise en avant des affects, les gothiques trouvent un moyen d'apaiser et de contenir leur désillusion, leur angoisse et leurs émotions,

Dans un questionnement permanent par rapport à l'existence, ils tentent de transformer leur difficulté de vivre : leur tristesse devient belle et ainsi accep-table, elle devient accessible et représentable, elle apporte même du plaisir. Le gothique recherche la fantaisie, l'originalité et la provocation. Il aime se montrer, s'exposer et attirer le regard de l'autre sans crainte de son juge-ment. Aussi exprime-t-il un rejet par rapport à l'uniformité, aux conven-tions, à la domination de la norme et affirme son opposition.

Le gothique re-vendique sa différence et son indépendance : il conçoit la vie autrement et valorise la liberté individuelle. Profondément désenchanté et déçu, il se dé-sole. Il est consterné face à l'hypocrisie générale des hommes entre eux et par rapport au malaise de notre société. Il prend alors de la distance afin de se dé-gager d'un système qu'il pense aliénant, désespérant, cruel dans lequel il ne se retrouve pas.

Il faut éviter toute vision réductrice du mouvement ainsi que la confusion souvent entretenue avec le satanisme et, parfois même, avec les groupes sectaires. Malgré leur goût prononcé pour le morbide et le macabre, les gothiques sont insérés dans la société. Ces jeunes adultes investissent à leur façon le monde qui les entoure et savent prendre du plaisir en ayant certaines acti-vités culturelles et en festoyant avec leurs amis. Mais, comme dans tous mi-lieux, il peut y avoir des personnes déviantes ayant des comportements pathologiques.

Ainsi, lorsqu'un individu s'isole totalement, il n'a plus de relations avec le monde extérieur, se désintéresse de tout, n'a plus de plaisir et commet des actes qui le mettent en danger tels que automutilations, prise de drogue, tentatives de suicide, l'on se trouve face à quelqu'un en grande souffrance psychologique ayant besoin d'être aidé.

Enfin il faut savoir que le mouvement gothique n'est pas un mouvement politique. De même, il n'est pas rattaché à un système de croyance religieuse spécifique. Mais, être gothique n'exclut pas le fait que certains puissent être politisés ou croyants.


Je ne fait pas un autre topic vue que pour moi c’est une forme d’addiction qui en résulte ou d’endoctrinement !! avez-vous un avis sur ce sujet ??


Ci sa peut éclairer vos lanterne ces cool
le 14 Avril 2007 à 18:46
La_Divine
La_Divine
>> /

36 ans
2580 messages
Réponse à JOKER. qui a dit :
EXCUSE je penses au gothique en ce môment!!
histoire de Connaître Un petit peut ces personnages qui peuvent vous faire peur dans la rue
Nous sommes souvent interrogés sur le Mouvement Gothique qui peut prêter en apparences à certaines confusions avec le satanisme. Nous tentons ici de marquer la différence.

Le monde gothique peut être défini comme un mouvement under-ground très riche ayant un style musical, des activités artistiques, une esthétique vestimentaire et un état d'esprit. Ils aiment les balades dans des lieux secrets et obscurs ayant une atmosphère sombre comme les cimetières, les soirées dans les catacombes et ils sont fasci-nés par l'inquiétant, l'étrange, le fantastique, le mysticisme et les tour-ments de l'esprit. Disciples de Baudelaire, les gothiques ont un goût certain pour la représentation du spleen et les thèmes morbides, pour la mise en scène de la souffrance et la dramatisation des sentiments.

Il existe des associations, des sites lnternet avec des forums de discus-sions, des fanzines, des magazines, des boutiques et des disquaires spé-cialisés ainsi que des lieux où l'on se retrouve entre gothiques : boites de nuit, concerts, soirées, bars, festivals.

Le mouvement gothique célèbre l'art sous toutes ses formes : la poésie avec Baudelaire, Oscar Wilde, Sade, Lautreamont ; la littérature roman-tique tels que l'œuvre d'Edgar Alan Poe, Frankenstein de Mary Shelley, Dracula de Bram Stoker ; le cinéma avec Fritz Lang "Nosferatu", Da-vid Lynch avec "Eraserhead" et la peinture tels que les œuvres de Dali et Klimt. D'un point de vue général, la culture gothique s'inspire largement du romantisme. Les romantiques, à la fin du XVIIIe siècle, s'insurgent contre le rationalisme et le matérialisme ambiants, ils pro-clament la supériorité du sentiment et de la passion sur la logique froide et impersonnelle et affirment la primauté de l'individu sur le collectif.

Ils puisent plutôt leur inspiration dans I 'Antiquité, le Moyen-Age et aussi la légende du vampire. Mais il s'agit d'un vampirisme très allé-gorique où la relation amoureuse est vécue comme très angoissante, dé-chirante et fatale. Passionnés de musique, les gothiques ont leur style musical où ces influences se retrouvent Les thèmes abordés dans les textes ont une portée symbolique relative aux problèmes existentiels. Rythmes lourds, ambiance sombre et lugubre, chants plaintifs, les textes sont troublants et profonds. On chante l'amour et les blessures de l'âme, l'existence et ses mystères.

Voix graves d'outre-tombe, mélodies roman-tiques, on murmure ses émotions, son profond pessimisme, ses pas-sions, son désespoir, sa mélancolie et on hurle ses souffrances amoureu-ses, la séparation, la solitude, l'angoisse et la mort. Ces voix ténébreuses rappellent l'humeur noire qui vient du plus profond de soi. La musique gothique traduit les préoccupations de l'âme et ses passions. Elle sait créer une ambiance mystérieuse et inquiétante. Issu du punk, c'est dans le début des années 80 que le mouvement gothique a pris de l'ampleur avec sur-tout des groupes anglais tels que Virgin Prunes, influencé par l'œuvre d'Antonin Artaud.

L'esthétique du corps est avant tout une esthétique du macabre. Style froid et déroutant, extravagant et provocant, l'apparence est sévère et sophistiquée. Les gothiques sont très sensibles à l'élé-gance et à ce que l'image dégage. Leurs tenues sont plutôt raffinées et élaborées. Il existe plusieurs styles vestimentaires : "le néo-romantisme" avec des vête-ments noirs médiévaux en velours et en dentelles, re-dingote, "sorcières" aux pieds ... et le style "fétichiste ou cyber punk" avec des vêtements en latex et en cuir. Si les gothiques s'habillent tout en noir c'est que cette couleur évoque l'être dans sa dimension la plus sombre et profonde.

Tout en rappelant les profondeurs abyssales, c'est-à-dire l'introspection, le noir est la couleur du renoncement à la vanité de ce monde. Il représente la perte sans espoir et marque la mélancolie, le pessimisme et l'affliction. De même, le maquillage est très prononcé : teint pâle, fards à paupières sombres, rouge à lèvres et vernis à ongles noirs. Enfin, toutes sortes de bijoux sont souvent portés : la croix du christ, des bagues et des pendentifs représentant des symboles très significatifs comme, par exemple, le corbeau, souvent porté en boucle d'oreille ou en broche, symbole de l'isolement volontaire et de la solitude, et le squelette de la mort..

Une harmonie entre l'esthétique du corps et les préoccupations de l'âme s'impose au gothique, soucieux qu'il est d'être cohérent et d'être fidèle à soi-même. L'image du corps, le paraître, l'apparence doivent être en adéquation avec l'être. Car l'image permet l'expression de soi. Ainsi, tout l'être est gothique. Si la musique et le vêtement ont tant d'importance c'est qu'ils permettent d'extérioriser et d'exprimer d'une façon théâtrale et dramatique les blessures de son âme, ses sentiments les plus profonds et ses angoisses face à la vie, à l'amour et à la mort. Grâce à la mise en scène et à la mise en avant des affects, les gothiques trouvent un moyen d'apaiser et de contenir leur désillusion, leur angoisse et leurs émotions,

Dans un questionnement permanent par rapport à l'existence, ils tentent de transformer leur difficulté de vivre : leur tristesse devient belle et ainsi accep-table, elle devient accessible et représentable, elle apporte même du plaisir. Le gothique recherche la fantaisie, l'originalité et la provocation. Il aime se montrer, s'exposer et attirer le regard de l'autre sans crainte de son juge-ment. Aussi exprime-t-il un rejet par rapport à l'uniformité, aux conven-tions, à la domination de la norme et affirme son opposition.

Le gothique re-vendique sa différence et son indépendance : il conçoit la vie autrement et valorise la liberté individuelle. Profondément désenchanté et déçu, il se dé-sole. Il est consterné face à l'hypocrisie générale des hommes entre eux et par rapport au malaise de notre société. Il prend alors de la distance afin de se dé-gager d'un système qu'il pense aliénant, désespérant, cruel dans lequel il ne se retrouve pas.

Il faut éviter toute vision réductrice du mouvement ainsi que la confusion souvent entretenue avec le satanisme et, parfois même, avec les groupes sectaires. Malgré leur goût prononcé pour le morbide et le macabre, les gothiques sont insérés dans la société. Ces jeunes adultes investissent à leur façon le monde qui les entoure et savent prendre du plaisir en ayant certaines acti-vités culturelles et en festoyant avec leurs amis. Mais, comme dans tous mi-lieux, il peut y avoir des personnes déviantes ayant des comportements pathologiques.

Ainsi, lorsqu'un individu s'isole totalement, il n'a plus de relations avec le monde extérieur, se désintéresse de tout, n'a plus de plaisir et commet des actes qui le mettent en danger tels que automutilations, prise de drogue, tentatives de suicide, l'on se trouve face à quelqu'un en grande souffrance psychologique ayant besoin d'être aidé.

Enfin il faut savoir que le mouvement gothique n'est pas un mouvement politique. De même, il n'est pas rattaché à un système de croyance religieuse spécifique. Mais, être gothique n'exclut pas le fait que certains puissent être politisés ou croyants.


Je ne fait pas un autre topic vue que pour moi c’est une forme d’addiction qui en résulte ou d’endoctrinement !! avez-vous un avis sur ce sujet ??


Ci sa peut éclairer vos lanterne ces cool


Tu perdrais moins de temps en donnant le lien

http://prevensectes.com/gothique1.htm

__________________________________
Sous le ciel, il n'y a rien qui soit stable, rien qui ne dure à jamais. Entre le ciel et la terre, il n'y a qu'une demeure temporaire.

le 14 Avril 2007 à 18:47
JOKER.
JOKER.
755 messages
Réponse à La_Divine qui a dit :
Tu perdrais moins de temps en donnant le lien

http://prevensectes.com/gothique1.htm


non ça me permet de le lire

Et je me dit que ci tu parle pas de quelque choses les gents ne s’intéresse pas
Deux même à certains sujets!!

Message édité 1 fois
(En dernier par JOKER. le 14 Avril 2007 à 18:53)

le 14 Avril 2007 à 18:48
La_Divine
La_Divine
>> /

36 ans
2580 messages
Réponse à JOKER. qui a dit :
non ça me permet de le lire

Et je me dit que ci tu parle pas de quelque choses les gents ne s’intéresse pas
Deux même à certains sujets!!



__________________________________
Sous le ciel, il n'y a rien qui soit stable, rien qui ne dure à jamais. Entre le ciel et la terre, il n'y a qu'une demeure temporaire.


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires