En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Quelles phrases tirez-vous d’une chanson qui vous représenterait ?? - Page 115

Quelles phrases tirez-vous d’une chanson qui vous représenterait ?? - Page 115

Index du forum Musique

110|111|112|113|114|115|116|117|118|119|120|

Auteur Message
le 27 Juin 2010 à 01:11
space56
space56
>>

55 ans
1 messages
Réponse à pan-bagnette qui a dit :
je le prend comme une dédicace

ça fait un peu penser à du rugby poussez poussez


faut arreter la fumette ça rend parano
le 27 Juin 2010 à 21:52
maneche2
maneche2
879 messages
"Amélie"

Un soir de rien on se retourne derrière soi
et derrière soi il faut voir ce qu'on y voit
du désert, à peine un animal parfois
c'est juste de la mort qu'on a laissé derrière soi.

Pourtant, c'qu'on était bien parti
on avait tout le temps et de beaux habits
on avait du talent aussi.

Alors on se demande comment on en est arrivé là
comment peu à peu on c'est perdu en route
comment tout c'est dégradé, et pourquoi
pourquoi tout le monde au fond a voulu nos déroutes.

Il faudrait savoir comment un soir de rien
on se retrouve partant dans un train.

Tout ce qu'on a fait, tout ce qu'on a dit
par le ressentiment à néant réduit
tout ce qu'on a tenté et pourtant c'est comme si
comme si en fantôme j'avais traversé ma vie

Pourtant c'que j'étais bien parti

Au-dessus des rails les gens se penchent
un type s'est jeté mais ce n'est pas moi
Moi je préfère rester encore un peu
et apprendre enfin à regarder tes yeux.
Au-dessus des rails les gens se penchent
un type s'est jeté mais ce n'est pas moi.

__________________________________
Même pas en rêve

le 27 Juin 2010 à 21:54
Cha.
Cha.
894 messages
La forêt qui s'élance au ciel comme une verge
Les serments naufragés qui errent sur la berge
Les oiseaux dénoncés que le chasseur flamberge

Les diamants constellés qui fuient les pâles couches
Tous les yeux de la rue qui crèvent sur ta bouche
Le pavé que tu foules et ma voix que tu touches

Les amants accolés muets comme la cire
Les culottes des femmes où le monde se mire
Les fauves repentis qui rendent des martyrs

Le ventre des pendus qui coule des potences
Les noces pathétiques où les larmes sont rances
Les émigrants qui n'ont jamais de pain d'avance

Les mains transfigurées qui règlent la tzigane
Baudelaire et Shakespeare au chevet des profanes
Les chevaux condamnés et leur dernière avoine

La voix pour commander à mille couturières
Un lit avec le Parthénon comme litière
Le catéchisme de la joie la vie entière

Des violons barrissant les complaintes futures
Des tonnes de crachats sur la Critiquature
Le vent du large et des bûchers pour les clôtures

Des langues pour parler aux Chinois faméliques
Des poumons pour souffler au ventre des phtisiques
Des javas pour brouiller les chants patriotiques

Le ruisseau qui jouit jusqu'au Havre sans trêve
Le malheureux le chien qui meurt l'homme qui crève
Le sang des femmes qui sont mortes sans un rêve

Les cheveux élagués qui cherchent des caresses
Le remord amical du prêtre qui confesse
Les yeux des tout-petits riboulant de tendresse

L'orgue de la nature au souffle de violettes
Les rendez-vous mystérieux sous la voilette
Le numéro que tu voulais à la roulette

Les portes de secours battant sur les étoiles
Les Vendredis des Robinsons des capitales
La boussole des veuves aveugles sous leur voile

Le vain espoir des mitraillés sous la mitraille
La poitrine qui bat sous les pâles médailles
Les Jésus désertant le fruit de tes entrailles

Les dentelles flottant au nez de la misère
Le loup blessé à mort qu'on regarde se taire
Le chant du coq et le silence de saint Pierre

Les cœurs déchiquetés qui parlent aux fantômes
Les gens de bien qui ont désintégré l'atome
Le Capital qui joue aux dés Notre Royaume

ET PUIS le majuscule ennui qui nous sclérose
Mon pauvre amour car nous pensons les mêmes choses
En attendant que l'Ange nous métamorphose

Leo Ferre
le 27 Juin 2010 à 21:56
CommUneImage
CommUneImage
787 messages
Je crois que j'aurais pu t'aimer
Et dire que tu ne le sauras jamais



Cocciante
le 27 Juin 2010 à 21:56
maneche2
maneche2
879 messages
"Logique du pire"

J'suis p'têt du genre malin mais j'me sent méchamment
plus intelligent quand je pense le pire
le désordre du monde m'inspire une tendresse amusée
au moins le malheur y est d'une criante sincérité.

Rien ne me manque désirer rien je suis comblé
pour moi donc j'aime la vie je suis un ogre de pitié
une chance sur un milliard je veux ce hasard
la pire des réalités alimente ma joie d'exister.

Notre vie c'est l'atrocité, la guerre, la maladie
d'ailleurs même le moi est haïssable comme disait l'autre
mais toi tu cherches un bonheur?
dis-moi lequel,
tu réponds rien
tu te connais t'y penses parfois,
tu n'as besoin de rien.

Rien ne me manque désirer rien je suis comblé
pour moi donc j'aime la vie je suis un ogre de pitié
une chance sur un milliard je veux ce hasard
la pire des réalités alimente ma joie d'exister.

J'suis p'têt du genre malin mais j'me sent méchamment
plus intelligent quand je pense le pire
le désordre du monde m'inspire une tendresse amusée
au moins le malheur y est d'une criante sincérité.
Notre vie c'est l'atrocité, la guerre, la maladie
d'ailleurs même le moi est haïssable comme disait l'autre
mais toi tu cherches un bonheur?
dis-moi lequel,
tu réponds rien
tu te connais t'y penses parfois,
tu n'as besoin de rien.

Rien ne me manque désirer rien je suis comblé
pour moi donc j'aime la vie je suis un ogre de pitié
une chance sur un milliard je veux ce hasard
la pire des réalités alimente ma joie d'exister.
c'est la vie telle qu'on le soupire
quand les faits n'ont plus rien à dire
tragique et silence, on devrait s'arrêter ici.

__________________________________
Même pas en rêve

le 27 Juin 2010 à 21:58
maneche2
maneche2
879 messages
"Adieu Chantal"

Tu sais ce que c'est on est jeunes on y croit encore
et y'a des frissons qui vous parcourent le corps
le romantisme qui vous démange
J'l'ai embrassé comme on embrasse un cause
les yeux fermés la bouche en cour d'artichaut
Gorge déployée pour les besoins d'la cause
Salive éperdue d'amour et d'eau (fraîche)
Elle était nette moi j'avais le nez qui coule
elle était propre moi j'picolais tout mon soul
Adieu Chantal adieu ma belle tu m'es inaccessible
Oh non ma belle je ne suis pas l'homme des missions impossibles
Tu sais ce que c'est on est jeunes on y croit encore
et y'a des frissons qui vous parcourent le corps
C'est l'idéal qui vous démange
J'ai embrassé la vertu comme on prend une pose
Sur les troncs d'arbres j'lui ai dessiné des cours
Gorge déployée j'ai défendu la bonne cause
Salive perdue loin des travailleurs
J'rêvais d'être net mais j'avais déjà les mains sales
J'rêvais d'être propre mais j'étais déjà bien trop normal
Adieu vertu Adieu ma belle tu m'es inaccessible
Oh non ma belle je ne suis pas l'homme des missions impossibles
Aujourd'hui libéré léger la joie
célibataire endurci la joie
plus d'espoir, rien n's'ra jamais plus comme avant
Maintenant je n'ai plus rien a perdre

__________________________________
Même pas en rêve

le 28 Juin 2010 à 20:12
maneche2
maneche2
879 messages
is there anybody here to listen to my story
all about the girl who came to stay...

__________________________________
Même pas en rêve

le 28 Juin 2010 à 20:18
CommUneImage
CommUneImage
787 messages
J'avais dessiné sur sable
Son doux visage qui me souriait
Puis il a plu sur cette plage
Dans cet orage elle a disparu

Aline de Christophe
le 28 Juin 2010 à 20:22
maneche2
maneche2
879 messages
Sous les jupes des filles
Alain Souchon

Rétines et pupilles,
Les garçons ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles,
Et la vie toute entière,
Absorbés par cette affaire,
Par ce jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles.

Elles, très fières,
Sur leurs escabeaux en l'air,
Regard méprisant et laissant le vent tout faire,
Elles, dans l'suave,
La faiblesse des hommes, elles savent
Que la seule chose qui tourne sur terre,
C'est leurs robes légères.

On en fait beaucoup,
Se pencher, tordre son cou
Pour voir l'infortune,
À quoi nos vies se résument,
Pour voir tout l'orgueil,
Toutes les guerres avec les deuils,
La mort, la beauté,
Les chansons d'été,
Les rêves.

Si parfois, ça les gène et qu'elles veulent pas
Qu'on regarde leurs guiboles, les garçons s'affolent de ça.

Alors faut qu'ça tombe :
Les hommes ou bien les palombes,
Les bleres, les khmers rouges,
Le moindre chevreuil qui bouge.
Fanfare bleu blanc rage,
Verres de rouge et vert de rage,
L'honneur des milices,
Tu seras un homme, mon fils.

Elles, pas fières,
Sur leurs escabeaux en l'air,
Regard implorant, et ne comprenant pas tout,
Elles, dans l'grave,
La faiblesse des hommes, elles savent
Que la seule chose qui tourne sur cette terre,
C'est leurs robes légères.

Rétines et pupilles,
Les garçons ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles,
Et la vie toute entière,
Absorbés par cette affaire,
Par ce jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles,
La, la, la, la, la...

__________________________________
Même pas en rêve

le 28 Juin 2010 à 20:24
CommUneImage
CommUneImage
787 messages
Réponse à maneche2 qui a dit :
Sous les jupes des filles
Alain Souchon

Rétines et pupilles,
Les garçons ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles,
Et la vie toute entière,
Absorbés par cette affaire,
Par ce jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles.

Elles, très fières,
Sur leurs escabeaux en l'air,
Regard méprisant et laissant le vent tout faire,
Elles, dans l'suave,
La faiblesse des hommes, elles savent
Que la seule chose qui tourne sur terre,
C'est leurs robes légères.

On en fait beaucoup,
Se pencher, tordre son cou
Pour voir l'infortune,
À quoi nos vies se résument,
Pour voir tout l'orgueil,
Toutes les guerres avec les deuils,
La mort, la beauté,
Les chansons d'été,
Les rêves.

Si parfois, ça les gène et qu'elles veulent pas
Qu'on regarde leurs guiboles, les garçons s'affolent de ça.

Alors faut qu'ça tombe :
Les hommes ou bien les palombes,
Les bleres, les khmers rouges,
Le moindre chevreuil qui bouge.
Fanfare bleu blanc rage,
Verres de rouge et vert de rage,
L'honneur des milices,
Tu seras un homme, mon fils.

Elles, pas fières,
Sur leurs escabeaux en l'air,
Regard implorant, et ne comprenant pas tout,
Elles, dans l'grave,
La faiblesse des hommes, elles savent
Que la seule chose qui tourne sur cette terre,
C'est leurs robes légères.

Rétines et pupilles,
Les garçons ont les yeux qui brillent
Pour un jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles,
Et la vie toute entière,
Absorbés par cette affaire,
Par ce jeu de dupes :
Voir sous les jupes des filles,
La, la, la, la, la...


Est-ce qu'on peut ravoir à la machine
Sa couleur d'origine ?

A. Souchon
le 28 Juin 2010 à 20:27
maneche2
maneche2
879 messages
Réponse à CommUneImage qui a dit :
Est-ce qu'on peut ravoir à la machine
Sa couleur d'origine ?

A. Souchon


le même:

On est si beau, si beau.
Pourquoi voulez-vous qu'à la fin, au bout,
On meurt ?
On est si beau, si beau.
Pas de raison majeure pour ce grand malheur
Qu'on meurt.
On est si beau,
Tellement, tellement, tellement beau.

__________________________________
Même pas en rêve

le 28 Juin 2010 à 20:44
CommUneImage
CommUneImage
787 messages
Fallait pas commencer m'attirer me toucher
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer
On me dit qu'aujourd'hui, on me dit que les autres font ainsi
Je ne suis pas les autres...

C. Dion -D'eux
le 28 Juin 2010 à 20:48
maneche2
maneche2
879 messages
Instant Karma's gonna get you,
Gonna knock you right on the head,
You better get yourself together,
Pretty soon you're gonna be dead,
What in the world you thinking of,
Laughing in the face of love,
What on earth you tryin' to do,
It's up to you, yeah you.

Instant Karma's gonna get you,
Gonna look you right in the face,
Better get yourself together darlin',
Join the human race,
How in the world you gonna see,
Laughin' at fools like me,
Who on earth d'you think you are,
A super star,
Well, right you are.

Well we all shine on,
Like the moon and the stars and the sun,
Well we all shine on,
Ev'ryone come on.

j lennon

__________________________________
Même pas en rêve

le 29 Juin 2010 à 10:40
Sissy.
Sissy.
6464 messages
"Je me fous de ce que l'on peut dire dans mon dos
La rumeur ou bien le qu'en-dira-t-on
Pendant que le monde dérive, moi je quitte le bateau
Je lâche prise avant de péter les plombs...

Donc y a des jours où je me lâche
Et j'envoie tout foutre en l'air
Ouais je veux que l'on me lâche
J'ai besoin de prendre l'air..."


Christophe Maé


__________________________________
┌∩┐ ( ◕_◕ ) ┌∩┐ et puis c'est tout!!

le 29 Juin 2010 à 11:06
boulimich
boulimich
1587 messages
J'pète les plombs, putain j'pète les plombs,
Putain j'pète les plombs, mais oui j'pète les plombs

Disiz la Peste

(c'est hard le reste des paroles )

allez, je reviens plus tard... Peut-être
le 29 Juin 2010 à 11:34
CommUneImage
CommUneImage
787 messages
Silence caresse
Goût du mystère
Silence tendresse
Savoir se taire
Pour que tu restes
La plus intime
Des étrangères

J.C
le 30 Juin 2010 à 13:52
maneche2
maneche2
879 messages
A l'envers à l'endroit

On n'est pas encore revenu du pays des mystères
Il y a qu'on est entré là sans avoir vu de la lumière
Il y a là l'eau, le feu, le computer, Vivendi, et la terre
On doit pouvoir s'épanouir à tout envoyer enfin en l'air

On peut toujours saluer les petits rois de pacotille
On peut toujours espérer entrer un jour dans la famille
Sûr que tu pourras devenir un crack boursier à toi tout seul
On pourrait même envisager que tout nous explose à la gueule
Autour des oliviers palpitent les origines
Infiniment se voir rouler dans la farine

A l'envers, à l'endroit, à l'envers, à l'endroit
A l'endroit, à l'envers, à l'envers, à l'endroit

Y'a t'il un incendie prévu ce soir dans l'hémicycle
On dirait qu'il est temps pour nous d'envisager un autre cycle
On peut caresser des idéaux sans s'éloigner d'en bas
On peut toujours rêver de s'en aller mais sans bouger de là

Il paraît que la blanche colombe a trois cents tonnes de plombs dans l'aile
Il paraît qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles
La belle au bois dormant a rompu les négociations
Unilatéralement le prince entame des protestations
Doit-on se courber encore et toujours pour une ligne droite ?
Prière pour trouver les grands espaces entre les parois d'une boîte
Serait-ce un estuaire ou le bout du chemin au loin qu'on entrevoit
Spéciale dédicace à la flaque où on nage, où on se noie

Autour des amandiers fleurissent les mondes en sourdine
No pasaran sous les fourches caudines

A l'envers, à l'endroit, à l'envers, à l'endroit
A l'endroit, à l'envers, à l'envers, à l'endroit

__________________________________
Même pas en rêve

le 01 Juillet 2010 à 13:47
maneche2
maneche2
879 messages
on dirait le sud un peu...

__________________________________
Même pas en rêve

le 07 Août 2010 à 12:25
maneche3
maneche3
2128 messages
voulez vous coucher avec moi ce soir?

__________________________________
i'm jumping jack flash
it's a gas gas gas

le 07 Août 2010 à 18:30
maneche3
maneche3
2128 messages
Au pays dagad'Aragon
Il y avait tugud'une fille
Qui aimait les glaces au citron
Et vanille
Au pays deguede Castille
Il y avait tegued'un garçon
Qui vendait des glaces vanille
Et citron

Moi, j'aime mieux les glaces au chocolat
Poil au bras
Mais chez mon pâtissier, il n'y en a plus
C'est vendu
C'est pourquoi je n'en ai pas pris
Tant pis pour lui !
Et j'ai mangé pour tout dessert
Du camembert
Le camembert c'est bon quand c'est bien fait
Vive l'amour
A ce propos, revenons à nos moutons


{au Refrain}

Vendre des glaces, c'est un très bon métier
Poil aux pieds
C'est beaucoup mieux que marchand de mouron
Patapon
Marchand d' mouron, c'est pas marrant
J'ai un parent
Qui en vendait pour les oiseaux
Mais les oiseaux
N'en achetaient pas, ils préféraient l'crottin
De mouton
A ce propos, revenons à nos agneaux

{au Refrain}

Mais la Castille ça n'est pas l'Aragon
Ah, mais non !
Et l'Aragon ça n'est pas la Castille
Et la fille
S'est passée de glaces au citron
Avec vanille
Et le garçon n'a rien vendu
Tout a fondu
Dans un commerce, c'est moche quand le fonds fond
Poil au pieds
A propos d' pieds, chantons jusqu'à demain

__________________________________
i'm jumping jack flash
it's a gas gas gas


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires