En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Quelle musique écoutez vous en ce moment? - Page 3034

Quelle musique écoutez vous en ce moment? - Page 3034

Index du forum Musique

3029|3030|3031|3032|3033|3034|3035|3036|3037|3038|3039|

Auteur Message
le 06 Décembre 2015 à 00:28
Relief91
Relief91
>> /

44 ans
84 messages
Moi qui brûlais ma vie
Aux quatre coins des nuits
Qui marchais sans but
Au long de l'ennui

Moi qui ne croyais rien
Qu'à ces petits matins
A l'aube on peut croire
Aux rêves de gloire

Moi qui ne croyais rien
Aujourd'hui crois en mon destin
Pour trouver la vérité
Il me suffisait de chanter

Pour moi la musique
Oui, la musique
Je le sais sera la clé
De l'amour, de l'amitié
(2x)

Alors toi mon ami
Dont les jours sont de pluie
D'heures toutes perdues
Ecoute et souris
Oui souris à la vie
Oublie tous tes ennuis
Ne sois plus triste
Le rêve existe
Ne cherche pas trop loin
Ce qui est au creux de ta main
Regarde le soleil briller
Ecoute les oiseaux chanter

Pour toi la musique

Pour moi la musique
Oui, la musique
Je le sais sera la clé
De l'amour, de l'amitié
le 06 Décembre 2015 à 00:29
etoile-du31
etoile-du31
>>

51 ans
9205 messages
Lollapalooza Berlin 2015

__________________________________
Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.

le 06 Décembre 2015 à 00:33
Relief91
Relief91
>> /

44 ans
84 messages
Les bienfaits de la musique
On commence à comprendre pourquoi la musique influe sur nos émotions, et quels sont ses effets bénéfiques sur notre bien-être mental et physique.



8111

1. Dans les boîtes de nuit, la musique est utilisée pour susciter des émotions positives, mettre les corps en mouvement et favoriser les rencontres. Ces trois aspects seraient trois des principales influences qu'exerce la musique.


Dans ce numéro

L'Essentiel Cerveau et Psycho N°14
Le bonheur
L'essentiel
- Le pouvoir de la musique résulterait de sa capacité à détourner les systèmes cérébraux dédiés à d'autres fonctions, tels le langage, les émotions et le mouvement.

- La musique déclenche des émotions qui se synchronisent chez les auditeurs.

- Le chant et la danse facilitent l'attachement émotionnel, contribuant à cimenter les liens sociaux.

- Les mélodies influent sur l'humeur et sur la physiologie plus efficacement que les mots.

L'auteur

La plupart des chanteurs doivent au chant certains des moments les plus émouvants de leur vie. Ils sont parfois au bord des larmes quand ils répètent ; ils se sentent souvent détendus et apaisés, mais, en même temps, excités et joyeux. Et ils créent des liens particuliers avec leurs collègues chanteurs ou les membres de leur groupe. Qu'est-ce qui, dans la musique, éveille de telles émotions ? Philosophes et biologistes se sont posé la question depuis des siècles, ayant noté que les êtres humains sont tous attirés par la musique. Elle console les peines, renforce les moments heureux et relie les individus. Pourtant, écouter son iPod ou chanter ne semble pas indispensable à la survie de l'espèce humaine.

Tous émus par la musique

Selon certains psychologues, l'influence de la musique est peut-être le fait du hasard, des systèmes cérébraux dévolus à d'autres fonctions – le langage, les émotions ou le mouvement – ayant été détournés de leur fonction première. Comme le signale le psychologue Steven Pinker, de l'Université Harvard, la musique est « la cerise sur le gâteau auditif », un dessert qui stimule des facultés mentales initialement dédiées à des fonctions plus importantes. Précisons l'analogie : le système gustatif de l'être humain a évolué pour détecter la présence de fruits dans la nature, et s'est adapté à une alimentation carnée ; néanmoins, l'homme fait des gâteaux qui stimulent ce système gustatif.

En raison de ce hasard heureux, la musique semble offrir un système de communication ancré dans les émotions plutôt que dans la raison. Ainsi, elle transmet efficacement certains sentiments : ce qu'une personne ressent en écoutant un morceau de musique est remarquablement similaire à ce que les autres éprouvent.

Diverses données scientifiques récentes indiquent aussi que la musique suscite les mêmes réactions chez des personnes de cultures différentes ou dont les capacités musicales ou cognitives sont variées. Même les nouveau-nés et les non-musiciens sont émus par la musique. « La musique est certainement la forme la plus directe de communication émotionnelle », affirme le neurologue Oliver Sacks, de l'Université Columbia. « Elle semble être un élément important de la vie et de la communication humaine, au même titre que le langage et le mouvement. » La communication par la musique assure une connexion émotionnelle, et renforce les liens qui consolident la cohésion des sociétés humaines. L'avantage en termes de survie est évident.

Un langage instinctif

Les rythmes musicaux auraient même facilité certaines interactions physiques – marcher ou danser ensemble –, cimentant encore davantage les liens sociaux. En outre, les chansons pourraient avoir un effet bénéfique sur l'individu, agissant sur son humeur et sa physiologie plus efficacement que les mots, que ce soit pour stimuler, apaiser ou améliorer la forme physique. À l'évidence, la musique a une utilité sociale notable et régule les comportements.

La musique a été accusée de tous les m
le 06 Décembre 2015 à 00:35
etoile-du31
etoile-du31
>>

51 ans
9205 messages
Coldplay - A Sky Full Of Stars

__________________________________
Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.

le 06 Décembre 2015 à 00:36
Agnesss
Agnesss
2340 messages
Relief stooooooooooooooppppppppppppppppppppppp

__________________________________
Dans un incendie, entre un Rembrandt et un chat, je sauverais le chat
Alberto Giacometti

le 06 Décembre 2015 à 00:39
etoile-du31
etoile-du31
>>

51 ans
9205 messages
Coldplay - Magic

__________________________________
Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.

le 06 Décembre 2015 à 00:39
Relief91
Relief91
>> /

44 ans
84 messages
Les hommes, les femmes et la séduction
Hommes et femmes ne recherchent pas les mêmes qualités chez un partenaire. Ces divergences exercent des effets qui, même s'ils sont inconscients, n'en sont pas moins avérés.

En 2008, deux chercheurs britanniques, Daniel Nettle et Thomas Pollet, publient les résultats d'une étude de grande ampleur révélant que les hommes ont d'autant moins de chances d'avoir des enfants que leurs revenus sont bas. Par ailleurs, les travaux interculturels du psychologue américain David Buss montrent que les femmes seraient plus attirées par un partenaire plus âgé et ayant de confortables ressources financières. Quant aux hommes, toujours selon les travaux de D. Buss, ils seraient attirés par des femmes jeunes et par des relations si possible multiples.

Tout se passerait donc comme si les motivations des hommes et des femmes différaient radicalement. Aujourd'hui, les objectifs égalitaires de la société paraissent parfois en contradiction avec ce type de divergences. Raison supplémentaire pour les décrire, tant il suffit souvent de répondre à une question pour qu'elle cesse d'inquiéter.

Les différences de comportement et de choix en matière de séduction entre hommes et femmes peuvent résulter d'influences liées à l'environnement (social, familial) et au patrimoine génétique (gènes modulant le fonctionnement du cerveau, notamment). Nous examinerons ici la façon dont nos comportements ou préférences peuvent être influencés par nos gènes, ce qui ne réduit en rien l'importance des influences environnementales.

L'évolution des préférences sexuelles

L'héritabilité des comportements et préférences, à savoir le fait qu'ils sont transmis des parents aux enfants, a été bien documentée. Une part de cette transmission est d'ordre génétique. On le montre en comparant les comportements, les traits de personnalité, les préférences ou les capacités cognitives de jumeaux monozygotes (ou vrais jumeaux) et dizygotes (faux jumeaux), et en étudiant également des enfants adoptés et leurs parents biologiques.

Nos comportements et préférences étant en partie héritables, ils peuvent évoluer selon les principes de la sélection naturelle, s'ils modifient le nombre de descendants de ceux qui les expriment ou les chances de survie et de reproduction de ces descendants. Bien que – nous l'avons évoqué – les différences comportementales entre les individus dépendent beaucoup des facteurs environnementaux, nous nous intéressons ici aux facteurs génétiques. Prenons le cas d'un variant de gène (ou « allèle ») qui permet aux individus d'avoir de meilleures chances de se reproduire, ou un plus grand nombre de descendants, ou encore des descendants ayant plus de chances de survivre. Étant donné que cet allèle sera transmis aux descendants, il deviendra, au fil des générations, de plus en plus fréquent dans la population. C'est ainsi que des comportements nouveaux, s'ils sont héritables, et s'ils procurent des avantages en termes de reproduction, se généralisent. Puis de nouveaux allèles apparaissent (par des mutations qui se font au hasard), qui, s'ils sont favorables, se généralisent. C'est ainsi que les organismes s'adaptent à leur environnement et qu'une population évolue.

Des pressions évolutives différentes

Les préférences (alimentaires, esthétiques, sexuelles) sont des mécanismes psychologiques complexes qui peuvent avoir une influence notable sur la survie ou la reproduction. Considérons, par exemple, la question des préférences alimentaires. Imaginons nos lointains ancêtres face aux aliments qu'ils étaient susceptibles de trouver : fruits, noix, champignons, racines, plantes éventuellement toxiques, charognes, etc. Si ces ressources alimentaires étaient ingérées sans discernement, certains consommaient des aliments nutritifs, d'autres des substances indigestes, voire toxiques. Supposons maintenant que les préférences alimentaires aient une composante génétique. Au...


EN MUSIQUE (

Message édité 1 fois
(En dernier par Relief91 le 06 Décembre 2015 à 00:40)

le 06 Décembre 2015 à 00:39
etoile-du31
etoile-du31
>>

51 ans
9205 messages
Coldplay - Paradise

__________________________________
Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.

le 06 Décembre 2015 à 00:40
Relief91
Relief91
>> /

44 ans
84 messages
Réponse à etoile-du31 qui a dit :
Coldplay - Paradise


Paradise la disco ?

le 06 Décembre 2015 à 01:01
-jetadore-
-jetadore-
>> /

42 ans
11014 messages
Réponse à Relief91 qui a dit :
Les hommes, les femmes et la séduction
Hommes et femmes ne recherchent pas les mêmes qualités chez un partenaire. Ces divergences exercent des effets qui, même s'ils sont inconscients, n'en sont pas moins avérés.

En 2008, deux chercheurs britanniques, Daniel Nettle et Thomas Pollet, publient les résultats d'une étude de grande ampleur révélant que les hommes ont d'autant moins de chances d'avoir des enfants que leurs revenus sont bas. Par ailleurs, les travaux interculturels du psychologue américain David Buss montrent que les femmes seraient plus attirées par un partenaire plus âgé et ayant de confortables ressources financières. Quant aux hommes, toujours selon les travaux de D. Buss, ils seraient attirés par des femmes jeunes et par des relations si possible multiples.

Tout se passerait donc comme si les motivations des hommes et des femmes différaient radicalement. Aujourd'hui, les objectifs égalitaires de la société paraissent parfois en contradiction avec ce type de divergences. Raison supplémentaire pour les décrire, tant il suffit souvent de répondre à une question pour qu'elle cesse d'inquiéter.

Les différences de comportement et de choix en matière de séduction entre hommes et femmes peuvent résulter d'influences liées à l'environnement (social, familial) et au patrimoine génétique (gènes modulant le fonctionnement du cerveau, notamment). Nous examinerons ici la façon dont nos comportements ou préférences peuvent être influencés par nos gènes, ce qui ne réduit en rien l'importance des influences environnementales.

L'évolution des préférences sexuelles

L'héritabilité des comportements et préférences, à savoir le fait qu'ils sont transmis des parents aux enfants, a été bien documentée. Une part de cette transmission est d'ordre génétique. On le montre en comparant les comportements, les traits de personnalité, les préférences ou les capacités cognitives de jumeaux monozygotes (ou vrais jumeaux) et dizygotes (faux jumeaux), et en étudiant également des enfants adoptés et leurs parents biologiques.

Nos comportements et préférences étant en partie héritables, ils peuvent évoluer selon les principes de la sélection naturelle, s'ils modifient le nombre de descendants de ceux qui les expriment ou les chances de survie et de reproduction de ces descendants. Bien que – nous l'avons évoqué – les différences comportementales entre les individus dépendent beaucoup des facteurs environnementaux, nous nous intéressons ici aux facteurs génétiques. Prenons le cas d'un variant de gène (ou « allèle ») qui permet aux individus d'avoir de meilleures chances de se reproduire, ou un plus grand nombre de descendants, ou encore des descendants ayant plus de chances de survivre. Étant donné que cet allèle sera transmis aux descendants, il deviendra, au fil des générations, de plus en plus fréquent dans la population. C'est ainsi que des comportements nouveaux, s'ils sont héritables, et s'ils procurent des avantages en termes de reproduction, se généralisent. Puis de nouveaux allèles apparaissent (par des mutations qui se font au hasard), qui, s'ils sont favorables, se généralisent. C'est ainsi que les organismes s'adaptent à leur environnement et qu'une population évolue.

Des pressions évolutives différentes

Les préférences (alimentaires, esthétiques, sexuelles) sont des mécanismes psychologiques complexes qui peuvent avoir une influence notable sur la survie ou la reproduction. Considérons, par exemple, la question des préférences alimentaires. Imaginons nos lointains ancêtres face aux aliments qu'ils étaient susceptibles de trouver : fruits, noix, champignons, racines, plantes éventuellement toxiques, charognes, etc. Si ces ressources alimentaires étaient ingérées sans discernement, certains consommaient des aliments nutritifs, d'autres des substances indigestes, voire toxiques. Supposons maintenant que les préférences alimentaires aient une composante génétique. Au...


EN MUSIQUE (


Interessant

Mais a nuancer avec l influence des perturbateur endocrinien
Ainsi que par l action des hormones ingerer par l alimentatiin ou le contact transdermique


__________________________________
Tuer une licorne est un crime impardonable ...!

Alchimie .... Lecon 1

le 06 Décembre 2015 à 01:05
Relief91
Relief91
>> /

44 ans
84 messages
Réponse à -jetadore- qui a dit :
Interessant

Mais a nuancer avec l influence des perturbateur endocrinien
Ainsi que par l action des hormones ingerer par l alimentatiin ou le contact transdermique




si tu modifie mon exposer , je ne vais plus t adorer

si un peut
le 06 Décembre 2015 à 01:05
-jetadore-
-jetadore-
>> /

42 ans
11014 messages
Réponse à Relief91 qui a dit :
Les bienfaits de la musique
On commence à comprendre pourquoi la musique influe sur nos émotions, et quels sont ses effets bénéfiques sur notre bien-être mental et physique.



8111

1. Dans les boîtes de nuit, la musique est utilisée pour susciter des émotions positives, mettre les corps en mouvement et favoriser les rencontres. Ces trois aspects seraient trois des principales influences qu'exerce la musique.


Dans ce numéro

L'Essentiel Cerveau et Psycho N°14
Le bonheur
L'essentiel
- Le pouvoir de la musique résulterait de sa capacité à détourner les systèmes cérébraux dédiés à d'autres fonctions, tels le langage, les émotions et le mouvement.

- La musique déclenche des émotions qui se synchronisent chez les auditeurs.

- Le chant et la danse facilitent l'attachement émotionnel, contribuant à cimenter les liens sociaux.

- Les mélodies influent sur l'humeur et sur la physiologie plus efficacement que les mots.

L'auteur

La plupart des chanteurs doivent au chant certains des moments les plus émouvants de leur vie. Ils sont parfois au bord des larmes quand ils répètent ; ils se sentent souvent détendus et apaisés, mais, en même temps, excités et joyeux. Et ils créent des liens particuliers avec leurs collègues chanteurs ou les membres de leur groupe. Qu'est-ce qui, dans la musique, éveille de telles émotions ? Philosophes et biologistes se sont posé la question depuis des siècles, ayant noté que les êtres humains sont tous attirés par la musique. Elle console les peines, renforce les moments heureux et relie les individus. Pourtant, écouter son iPod ou chanter ne semble pas indispensable à la survie de l'espèce humaine.

Tous émus par la musique

Selon certains psychologues, l'influence de la musique est peut-être le fait du hasard, des systèmes cérébraux dévolus à d'autres fonctions – le langage, les émotions ou le mouvement – ayant été détournés de leur fonction première. Comme le signale le psychologue Steven Pinker, de l'Université Harvard, la musique est « la cerise sur le gâteau auditif », un dessert qui stimule des facultés mentales initialement dédiées à des fonctions plus importantes. Précisons l'analogie : le système gustatif de l'être humain a évolué pour détecter la présence de fruits dans la nature, et s'est adapté à une alimentation carnée ; néanmoins, l'homme fait des gâteaux qui stimulent ce système gustatif.

En raison de ce hasard heureux, la musique semble offrir un système de communication ancré dans les émotions plutôt que dans la raison. Ainsi, elle transmet efficacement certains sentiments : ce qu'une personne ressent en écoutant un morceau de musique est remarquablement similaire à ce que les autres éprouvent.

Diverses données scientifiques récentes indiquent aussi que la musique suscite les mêmes réactions chez des personnes de cultures différentes ou dont les capacités musicales ou cognitives sont variées. Même les nouveau-nés et les non-musiciens sont émus par la musique. « La musique est certainement la forme la plus directe de communication émotionnelle », affirme le neurologue Oliver Sacks, de l'Université Columbia. « Elle semble être un élément important de la vie et de la communication humaine, au même titre que le langage et le mouvement. » La communication par la musique assure une connexion émotionnelle, et renforce les liens qui consolident la cohésion des sociétés humaines. L'avantage en termes de survie est évident.

Un langage instinctif

Les rythmes musicaux auraient même facilité certaines interactions physiques – marcher ou danser ensemble –, cimentant encore davantage les liens sociaux. En outre, les chansons pourraient avoir un effet bénéfique sur l'individu, agissant sur son humeur et sa physiologie plus efficacement que les mots, que ce soit pour stimuler, apaiser ou améliorer la forme physique. À l'évidence, la musique a une utilité sociale notable et régule les comportements.

La musique a été accusée de tous les m


Le defaut de l etude
Est. La non prise en compte du cortex intestinal
Qu on n a decouvert que recement
Ainsi qu un second reseau de communication intracellulaire independant du systeme nerveux

Ainsi qu un autre phenomene, le chamanisme, mais c est un autre domaine

__________________________________
Tuer une licorne est un crime impardonable ...!

Alchimie .... Lecon 1

le 06 Décembre 2015 à 01:06
-jetadore-
-jetadore-
>> /

42 ans
11014 messages
Réponse à Relief91 qui a dit :
si tu modifie mon exposer , je ne vais plus t adorer

si un peut


Si on peut plus aider son prochain

__________________________________
Tuer une licorne est un crime impardonable ...!

Alchimie .... Lecon 1

le 06 Décembre 2015 à 01:07
Relief91
Relief91
>> /

44 ans
84 messages
Réponse à -jetadore- qui a dit :
Si on peut plus aider son prochain


Aide aide toi est le ciel ?

t aidera ou pas le jetadore

le 06 Décembre 2015 à 01:11
Relief91
Relief91
>> /

44 ans
84 messages
Réponse à -jetadore- qui a dit :
Si on peut plus aider son prochain


Johnny Hallyday - De L’Amour

A tout l adorable
le 06 Décembre 2015 à 01:18
-jetadore-
-jetadore-
>> /

42 ans
11014 messages
Réponse à Relief91 qui a dit :
Aide aide toi est le ciel ?

t aidera ou pas le jetadore



Aline ...... Regarde le ciel.......

__________________________________
Tuer une licorne est un crime impardonable ...!

Alchimie .... Lecon 1

le 06 Décembre 2015 à 01:32
-jetadore-
-jetadore-
>> /

42 ans
11014 messages
John and jehn ...... Vampire-rehearsals-session......

__________________________________
Tuer une licorne est un crime impardonable ...!

Alchimie .... Lecon 1

le 06 Décembre 2015 à 01:49
-jetadore-
-jetadore-
>> /

42 ans
11014 messages
Mozart ...... Requiem pour les morts.....


De toute beaute ....

__________________________________
Tuer une licorne est un crime impardonable ...!

Alchimie .... Lecon 1

le 06 Décembre 2015 à 09:50
pataressort
pataressort
2664 messages
Dire Straits - Communiqué

__________________________________
Le temps passe et me dépasse.

le 06 Décembre 2015 à 09:56
zazou1966
zazou1966
>> /

50 ans
30742 messages
Réponse à pataressort qui a dit :
Marina Kaye - Homeless


Adam Vadel ...Guru


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires