En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Amoureux de l'écriture - Page 3

Amoureux de l'écriture - Page 3

Index du forum Littérature et BD

1|2|3|4|5|6|7|8|

Auteur Message
le 09 Février 2007 à 20:52
cortescolon
cortescolon
444 messages
Réponse à aimela qui a dit :
Cela fait un bout de temps que je ne suis pas venue, pas le temps, pas le moral, fatiguée etc... Je viens de lire vos oeuvres et je trouve ce qu'écrit Copper et cortescolonc'est magnifique. Je remercie toutes les personnes qui m'ont fait des commentaires sur mon sketch.

je réponds à tes questions Cortescolon, J'aime écrire et surtout des dialogues , ici c'était un sketch( rires) avec de l'argot pour les personnes qui n'auraient pas tout compris ( rires) . Oui, je fais partie de quelques ateliers d'écriture et j'écris pour oublier que la vie n'est qu'une m...e et qu'on en bave tous les jours. Voilà, c'est tout.


salut, merci, des ateliers d'ecriture c'est bien
je crois que la vie est une merde mais je pense qu'elle est belle aussi
le 09 Février 2007 à 22:39
cortescolon
cortescolon
444 messages
once upon a time
il était une fois
le français est une belle langue quand même


cli clito clitou clic clitoris riss
gno nian nian gnou forêt
tant otan en emporte le vent
a droite
a gauche
clignotant

le sarkosysme un mouvement qui voit le jour depuis quelques temps maintenant. En 2107, un étudiant m'a dit qu'il faisait une thèse sur le sujet. Il s'appelle charlie, son nom hebdo, on le surnomme charlot je dromadaire
le 09 Février 2007 à 22:54
cortescolon
cortescolon
444 messages
bouche de rêves bouche
je bouche
ma bouche sa bouche
je bouche
des bouches de bouches
c'est bouche et boucher
ça bouche
a l'est a l'ouest
ça bouche
des bouches de bouche
plaisir de bouche
à bouche
ta bouche est bouche
entre nous des bouches
nos bouches
d'abouche française
d'aboushka polonaise
polka de bouches et merveilles
en bouche écarlate
sourire de bouche
et pleurs de Bach
en bac sur le sable
il se mouche la bouche
une douche manouche
en mer et l'eau s'assêche la bouche
une douche du ciel
une bouche de soleil
farouche
le 09 Février 2007 à 22:56
Laura.
Laura.
1508 messages
Réponse à cortescolon qui a dit :
bouche de rêves bouche
je bouche
ma bouche sa bouche
je bouche
des bouches de bouches
c'est bouche et boucher
ça bouche
a l'est a l'ouest
ça bouche
des bouches de bouche
plaisir de bouche
à bouche
ta bouche est bouche
entre nous des bouches
nos bouches
d'abouche française
d'aboushka polonaise
polka de bouches et merveilles
en bouche écarlate
sourire de bouche
et pleurs de Bach
en bac sur le sable
il se mouche la bouche
une douche manouche
en mer et l'eau s'assêche la bouche
une douche du ciel
une bouche de soleil
farouche


pas mal j'aimerais bien parlé a la fille qui t'a fait un bisou

__________________________________
http://www.youtube.com/watch?v=og-6VOi7E4w

le 09 Février 2007 à 22:57
cortescolon
cortescolon
444 messages
Réponse à Laura. qui a dit :
pas mal j'aimerais bien parlé a la fille qui t'a fait un bisou


oui tu vas devoir chercher, elle est loin maintenant
le 09 Février 2007 à 22:59
Laura.
Laura.
1508 messages
en vacances ?

__________________________________
http://www.youtube.com/watch?v=og-6VOi7E4w

le 09 Février 2007 à 23:01
cortescolon
cortescolon
444 messages
Réponse à Laura. qui a dit :
en vacances ?


au Togo
le 09 Février 2007 à 23:02
Laura.
Laura.
1508 messages
Réponse à cortescolon qui a dit :
au Togo


oui c'est loin ... le net ne vous rapproche pas ?

__________________________________
http://www.youtube.com/watch?v=og-6VOi7E4w

le 09 Février 2007 à 23:09
cortescolon
cortescolon
444 messages
Réponse à Laura. qui a dit :
oui c'est loin ... le net ne vous rapproche pas ?


non, it's finished
le 11 Février 2007 à 14:50
cortescolon
cortescolon
444 messages

l'odeur du parfum d'été
la saveur d'une lèvre charnelle
demoi selle
une douceur, une moiteur
une nature, un état
un geste de l'état
etre ça, c'est comme ça
une fusion qui s'enflamme
attention redescendre de l'estal
ça fait mal
les pieds ne trouvent pas chaussures
à leurs pieds, ils les sentent
et la banlieue ensanglantée de quand
dira-t-on , c'est là bas
c'est ici, c'est au village, c'est à la ville
c'est au hameau, c'est au chapeau
c'est en ville, c'est en campagne
les vaches, les échappements et leurs montagnes
c'est a nous, c'est a la Bretagne
une touche de citron et la gorge prend l'air
elle se désaltère sur les flammes des femmes
sur le brouillard des hommes de naguère
d'aujourd'hui, de notre terre
sur la couleur de l'eclair doré
qui ne peut se taire, parti dans son chagrin
dans la lueur de son coeur ouvert
une larme gronde et du sol raisonne l'echo
de la colère du rouge gorge et du pivert
du pré vert, du thé vert à l'or noir
un cimetière, une danse des morts
une danse vivante chez les mordus de Prévert
intransigeance de l'hymne aux enfants des guerres
exigeance de son histoire de rappel de mémoire
et de langage de partage du père courage
sur l'ile aux enfants du soleil sur la mer
l'ile perdu retrouvéepar la pluie de baiser
la pluie de fraicheur du poisson des pêcheurs
une polka, un tango, un rock de coeur
et les réveils de naufrage s'endorment en choeur
un chant de l'air, un air de guitare d'un soir
un chant de mots sur le port des barques
des gallions, des caravelles, des voiliers qui débarquent
un espace, un silence et une fin pour la danse



le 11 Février 2007 à 18:00
cortescolon
cortescolon
444 messages
peu importe le rouge
peu importe le vert
rouge et vers en vers
la nature de l'homme vert
les partis d'idée
pas pour s'rassembler
les partis du vent
pour le rassemblemente
e non

le biomégaterato est incinerani dans le croupion du vagabo du gabon
le 12 Février 2007 à 21:02
cortescolon
cortescolon
444 messages
terre de lenteur
des larmes, des doigts qui écrivent
sur un visage, sur un corps
un corps sain ou un corsaire
le coeur s'en fout
de l'eau, des gouttes d'eau
sur la gouttière des yeux
au sud du front, de part et d'autres du nez
le front populaire, le véritable front
celui qui ne se ment pas
le front de guerre, le front du soleil-levant
le fronde de Thierry, la force du faible
de l'eau, de l'eau, de l'aide avec de l'eau
le ciel et les yeux remplissent le puits
d'essence vitale, de couleur de vie
le 12 Février 2007 à 21:15
moa
moa
29818 messages
Réponse à cortescolon qui a dit :
terre de lenteur
des larmes, des doigts qui écrivent
sur un visage, sur un corps
un corps sain ou un corsaire
le coeur s'en fout
de l'eau, des gouttes d'eau
sur la gouttière des yeux
au sud du front, de part et d'autres du nez
le front populaire, le véritable front
celui qui ne se ment pas
le front de guerre, le front du soleil-levant
le fronde de Thierry, la force du faible
de l'eau, de l'eau, de l'aide avec de l'eau
le ciel et les yeux remplissent le puits
d'essence vitale, de couleur de vie


Tu sais ton poème me fais penser à cette célèbre phrase de Henri Calet : " Ne me secouez pas, je suis plein de larmes ".

__________________________________
Appelez moi Elsa , tout simplement ..plus on pédale moins fort .. moins on avance plus vite ./

le 12 Février 2007 à 21:18
cortescolon
cortescolon
444 messages
Réponse à moa qui a dit :
Tu sais ton poème me fais penser à cette célèbre phrase de Henri Calet : " Ne me secouez pas, je suis plein de larmes ".


oui, y'a de ça ou secouer doucement, le calme et......la folie sinon la déchéance
le 13 Février 2007 à 16:51
cortescolon
cortescolon
444 messages
libérer un navet, une arme de palier
projeter une lance dans le silence
dégager l'innocence d'une force fragile
détérer le cimetière de montgolfière
échapper la séance d'un cerveau dans la danse
apparence des images libère les rois mages
camp de concentration, concentration de rien
étallée sur papier, la plume OK du criquet
tisser une toile sans peiture, une simple araignée
serrer de remords un instant de douleur de mort
figer sur l'écorce, un hibou regarde la Corse
égarer sa ptite tête, le corps à tue-tête
marche, c'est le garde champêtre
tutoyer le vouvoiement, un espace étincelant
le 21 Février 2007 à 18:51
cortescolon
cortescolon
444 messages




Message édité 1 fois
(En dernier par cortescolon le 25 Février 2007 à 13:00)

le 21 Février 2007 à 19:00
moa
moa
29818 messages
Réponse à cortescolon qui a dit :






Aloxe corton, de tous les poêmes que tu nous offres , celui -ci est le plus abouti !
Tu sais comment savoir si un texte est bon ?..... je me suis baladée sur ton pont !

__________________________________
Appelez moi Elsa , tout simplement ..plus on pédale moins fort .. moins on avance plus vite ./

le 21 Février 2007 à 19:05
cortescolon
cortescolon
444 messages
Réponse à moa qui a dit :
Aloxe corton, de tous les poêmes que tu nous offres , celui -ci est le plus abouti !
Tu sais comment savoir si un texte est bon ?..... je me suis baladée sur ton pont !


salut et merci Moa, c'est gentil encore une fois
si t'as aimé alors c'est bien
parce que c'est moi
le 21 Février 2007 à 19:17
aimela
aimela
6710 messages
Réponse à cortescolon qui a dit :






écris, écris il n'y a que cela de vrai moi aussi je me suis promenée sur ces rails, bravo, j'en espère d'autres aussi beaux

__________________________________
l'éternel féminin rend l'homme semblableà un crétin ( Dali)

le 21 Février 2007 à 19:25
cortescolon
cortescolon
444 messages
Réponse à aimela qui a dit :
écris, écris il n'y a que cela de vrai moi aussi je me suis promenée sur ces rails, bravo, j'en espère d'autres aussi beaux


merci, et tes ateliers d'ecriture , tu as des thèmes particuliers sur lesquels tu écris


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires