En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Amoureux de l'écriture - Page 12

Amoureux de l'écriture - Page 12

Index du forum Littérature et BD

7|8|9|10|11|12|13|14|15|16|17|

Auteur Message
le 25 Janvier 2008 à 16:03
A.L.B.A.T.O.R
A.L.B.A.T.O.R
14206 messages
Réponse à -Niout- qui a dit :
Déclaration

Mon cœur saigne déjà des rivières de solitude
Je t’aime de tout mon être c’est une certitude
La candeur de ton regard illumine mes pensées
Je t’aime et tout mon être vibre de manière insensée.

Mon âme esseulée semble comme dénuée de consistance
J’ai besoin de tes caresses pour sentir encor’ mon existence
L’énergie de tes envies emplit ma tête de mille projets
J’ai besoin de ta sagesse pour apaiser mes gestes enragés

Ma force et ma sérénité c’est en toi que je les ai trouvé
Je veux passer tous mes printemps à tenter de te le prouver
Je veux être toujours là pour d’un souffle, guérir tes blessures

Ma vie, mes rêves ne sont précieux que dans l’écrin de ton bonheur
Je veux te les offrir pour qu’ils te protègent de leurs lueurs.
Je veux être toujours là pour te promettre un tendre futur.


c'est beau

__________________________________
ne prenez pas la vie trop au serieux, toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
départ prévu sans au revoir ni merci -76

le 25 Janvier 2008 à 16:07
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Réponse à A.L.B.A.T.O.R qui a dit :
c'est beau


y'en a plein d'autre sur je poeme

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 12:17
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Certaines personnes, se complaisent, dans leur mal-être
Pensant être rejetés des autres ou de la vie
Ils se disent, que plus tard, ils changeraient peut-être
En attendant, ils subissent le regard des autres sur leur vie

Ils ont un manque de confiance en eux
Peine à être heureux
Toujours se sentant inférieurs
Alors que sur bien des points, ils sont supérieurs

A tous ces gens, en manque d’amour
En recherche de leur identité
Je leur dis, qu’un jour
Ils trouveront, la vérité

Sur qui, ils sont vraiment
Lorsqu’ils cesseront de pleurer sur leur sort
Lorsqu’ils se diront « ça suffit maintenant
Me laisser aller à douter de moi, j’ai eu tord

Il est temps, que je me prenne en main
Que je positive, chaque matin
Pour que les autres, me voient tel que je suis
Je dois être moi-même, et non un zombi

Je dois me montrer, avec mes doutes, mes faiblesses
Mes colères, mes prises de positions
Tout ce qui fait ma personnalité, maîtresse
Et les laisser, faire eux-même leur propre opinion »

Personne n’est là sur cette terre
Pour subir les jugements ou les critiques des autres humains
Arrêtez de vous laisser faire
Ne tendez pas toujours la main

Savoir dire non !
C’est aussi savoir se faire respecter
Avec raison et détermination
Dans les deux sens doit marcher le respect

Avoir confiance en soi
C’est donner envie aux autres de venir vers soi
Ayez confiance en vous-même
Vous valez autant que les autres, sinon plus, sur cette terre

Vous subissez parce que vous le voulez
De temps en temps, il faut savoir se rebeller
Et si les autres ne comprennent pas, et bien tant pis
C’est votre vie à vous, menez là comme elle vous plait, sans demander aucun avis

On a la vie que l’on se construit
Elle se fait triste, si devant elle on s’enfuit
Construisez votre vie, rendez la belle
Et non superficielle

Rosa

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 12:21
scalpa93
scalpa93
18158 messages
Réponse à -Niout- qui a dit :
Certaines personnes, se complaisent, dans leur mal-être
Pensant être rejetés des autres ou de la vie
Ils se disent, que plus tard, ils changeraient peut-être
En attendant, ils subissent le regard des autres sur leur vie

Ils ont un manque de confiance en eux
Peine à être heureux
Toujours se sentant inférieurs
Alors que sur bien des points, ils sont supérieurs

A tous ces gens, en manque d’amour
En recherche de leur identité
Je leur dis, qu’un jour
Ils trouveront, la vérité

Sur qui, ils sont vraiment
Lorsqu’ils cesseront de pleurer sur leur sort
Lorsqu’ils se diront « ça suffit maintenant
Me laisser aller à douter de moi, j’ai eu tord

Il est temps, que je me prenne en main
Que je positive, chaque matin
Pour que les autres, me voient tel que je suis
Je dois être moi-même, et non un zombi

Je dois me montrer, avec mes doutes, mes faiblesses
Mes colères, mes prises de positions
Tout ce qui fait ma personnalité, maîtresse
Et les laisser, faire eux-même leur propre opinion »

Personne n’est là sur cette terre
Pour subir les jugements ou les critiques des autres humains
Arrêtez de vous laisser faire
Ne tendez pas toujours la main

Savoir dire non !
C’est aussi savoir se faire respecter
Avec raison et détermination
Dans les deux sens doit marcher le respect

Avoir confiance en soi
C’est donner envie aux autres de venir vers soi
Ayez confiance en vous-même
Vous valez autant que les autres, sinon plus, sur cette terre

Vous subissez parce que vous le voulez
De temps en temps, il faut savoir se rebeller
Et si les autres ne comprennent pas, et bien tant pis
C’est votre vie à vous, menez là comme elle vous plait, sans demander aucun avis

On a la vie que l’on se construit
Elle se fait triste, si devant elle on s’enfuit
Construisez votre vie, rendez la belle
Et non superficielle

Rosa


c'est tellement vrais que c rarement suivi mais c clair que les gents serai mieux si il s'en donnais la peine!....

__________________________________
appelez moi"comte"!..

le 04 Février 2008 à 12:28
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
CE QUE TU-ES

Tu as souvent cherché dans les autres ce qui était en toi
Pourquoi n’as-tu pas ouvert ton intérieur
En regardant les autres tu voulais les imité
Alors que les autres faisaient de même
Tu regardais la beauté des autres
Sans regarder ta beauté intérieure
Beaucoup de questions tu cherchais
Alors que les réponses étaient en toi
Combien de sourires n’as-tu pas admiré
Sans savoir que tu avais un merveilleux sourire
Pourquoi cherches-tu ta route
Alors quelle est tracé à l’avance
Combien de pas, n’as-tu fait sans avancer
Lorsque tu m’appel mon ange
C’est toi que tu vois sans le savoir
Car on voit dans les autres
Ce qui est en nous

Jean (algercat)

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 12:29
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
L’EXISTANCE

Au début le temps nous parait très grand
Au milieu il parait moins grand
A la fin il a paru très court

Au début fut devant la grande aventure
Au milieu fut l’aventure
A la fin est l’expérience de l’aventure

Au début fut l’illusion
Au milieu fut le vécu
A la fin est une vérité de l’expérience

Au début fut le rêve
Au milieu fut la réalité
A la fin est le réveille

Au début on est devant l’ignorance
Au milieu on croit tout savoir
A la fin on sait que l’on a beaucoup à apprendre

La vie est faite d’expériences qui nous apparaissent bonnes ou mauvaises
Mais toutes ces expériences ont une raison d’être
Toute sont rattaché au passé, soit au Karma ou du vécu de cette vie
Nous avons quelque chose à rectifier afin de progresser

Avec l’ignorance on est aveugle et il est difficile d’accepter
Avec un peut de savoir ont trouve cela injuste et ont se révoltent
Avec l’expérience ont acquière de la sagesse et ont fini par l’acceptation

La vie est faite de ce que nous voulons en faire
Je suis à l’automne de ma vie, j’ai beaucoup appris
Il me reste beaucoup à apprendre
Et ce que j’ai appris est comme un grain de sable dans la mer

Qui peut prétendre tout savoir ?
Je n’aurais plus d’expériences à vivre
Si je savait tout je ne serais pas de ce monde
Je fais partie d’un tout, mais je ne suis pas le tout

Les grands savants cherchent à comprendre ce qui se passe dans l’univers
Et ils ne savent pas comprendre ce qui se passe sur notre planète

Jean (algercat)

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 12:34
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Souffrance

L’être humain souffre toute la vie
Car il est amoureux de la souffrance
Sans souffrances il ne pourrait pas
Attirer la pitié des autres

Vivre sans partage, est vivre en prison
Le partage adouci les épreuves de la vie
Mais combien le comprennent ?
Et combien le mette en pratique ?

Apprend à aimer de la bonne manière
Et tu entreras dans le cercle du bonheur
L’amour n’est fait que de partage et de sincérité
Si tu ne cherches que ton ego
Alors tu es dépourvu d’amour véritable

Un invalide est celui qui se l’amante toute une vie
Et qui ne trouve pas de remède approprier
Car il ne sait pas accepter la vie, comme elle est
Il se plaint sans cesse sans trouver le repos


Est malheureux celui qui le veut bien
Car tout se trouve dans son intérieur
Dans sa forme pensée qu’il croit vrai
Il ne voit rien car il est concentré sur lui

L’égoïste est le fléau de la vie, de notre temps
Il règne en maître sans se comprendre
Car il est là par manque de sécurité personnel
Par un manque d’amour, un manque de compréhension

Le manque de sincérité, est un masque de boue
Qui enlaidie, de jour en jour, pour vouloir tromper
Mais qui fini par se faire démasque par sa laideur
Au lieu de nous faire marcher la tête haute
Nous fait marcher la tête entre les jambes

Ont peut comprendre une mule qui ne sait comprendre
Mais pas un être humain qui ne veut pas comprendre

Combien de personne se dise sincère avec des paroles
Alors qu’elles se sont mit un masque pour le paraître
Mais leurs masques sont visibles pour ceux qui sont sincère
Et trop polit pour leur faire remarquer
Car ils ont du respect des autres

Jean (algercat)

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 12:37
scalpa93
scalpa93
18158 messages
Réponse à -Niout- qui a dit :
Souffrance

L’être humain souffre toute la vie
Car il est amoureux de la souffrance
Sans souffrances il ne pourrait pas
Attirer la pitié des autres

Vivre sans partage, est vivre en prison
Le partage adouci les épreuves de la vie
Mais combien le comprennent ?
Et combien le mette en pratique ?

Apprend à aimer de la bonne manière
Et tu entreras dans le cercle du bonheur
L’amour n’est fait que de partage et de sincérité
Si tu ne cherches que ton ego
Alors tu es dépourvu d’amour véritable

Un invalide est celui qui se l’amante toute une vie
Et qui ne trouve pas de remède approprier
Car il ne sait pas accepter la vie, comme elle est
Il se plaint sans cesse sans trouver le repos


Est malheureux celui qui le veut bien
Car tout se trouve dans son intérieur
Dans sa forme pensée qu’il croit vrai
Il ne voit rien car il est concentré sur lui

L’égoïste est le fléau de la vie, de notre temps
Il règne en maître sans se comprendre
Car il est là par manque de sécurité personnel
Par un manque d’amour, un manque de compréhension

Le manque de sincérité, est un masque de boue
Qui enlaidie, de jour en jour, pour vouloir tromper
Mais qui fini par se faire démasque par sa laideur
Au lieu de nous faire marcher la tête haute
Nous fait marcher la tête entre les jambes

Ont peut comprendre une mule qui ne sait comprendre
Mais pas un être humain qui ne veut pas comprendre

Combien de personne se dise sincère avec des paroles
Alors qu’elles se sont mit un masque pour le paraître
Mais leurs masques sont visibles pour ceux qui sont sincère
Et trop polit pour leur faire remarquer
Car ils ont du respect des autres

Jean (algercat)


celui la irai pile poil à quelqu'un que j'connais!...

__________________________________
appelez moi"comte"!..

le 04 Février 2008 à 12:41
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Je sais, ce n'est pas si facile
De dire souris à la vie,
Quand tout est difficile,
Et qu'on n'a pas envie,
D'avancer plus loin alors,
Mais les jours ne se ressemblent pas,
Et souvent un changement de décors,
Une nouveau jour de joie,
Il ne faut pas baisser les bras,
Même si tout nous décourage,
Un autre plus beau viendra
Balayer ce sombre orage,
Comme un rayon de soleil
Chassant là tous les nuages,
De nos coeurs qui s'éveillent,
Réapprendre à aimer la vie,
Se ressourcer peut être,
Sur des passions longtemps enfouies,
Pour à nouveau renaître,
Souris à la vie, tant que tu vis,
Plus précieuse que tes chagrins,
Elle t'apporte et t'enrichit,
Tout au long de ton chemin,

Oui souris à la vie,
Et dis lui souvent merci...
Patou77

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 12:42
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Je ne veux plus souffrir,
Voici ma devise!
Au contraire,je veux sourire à la vie,
Avec elle,souvent,j'ai souhaité en finir,
Car régulièrement,je fus incomprise.
Je sais,cela peut paraître égoîste
J'en suis consciente.
Mais souffrir m'a peu servie!
Peut-être irai-je au paradis
A cause d'elle ou grâce à elle!
Ce sera ma récompense,je l'espère!
Avec la tristesse,le remords
La haine,la vengeance,
Je veux en finir, et arrêter cette litanie.
Je désire tirer un trait,sur toute ces misères.
Parfois, je replonge,
Et,oui,je suis humaine.
Et tous ces maux reviennent à lasso,hélas!
J'en pleure un instant,voir même des jours.
Mon voeu est brisé,j'ai échoué à nouveau.
Dans cette situation,je pense à mes trésors.
A mon grand amour,qui partage ma vie
Qui fait de mes jours, un bonheur sans faille,
A mes enfants,mon héritage
Qui me donnent beaucoup de joie.
Je suis certaine,sans me tromper,
Que l'essentiel se trouve là.
Je m'y accroche,
comme une bouée de sauvetage.
Le reste ,je ne souhaite plus en faire état.
Et puis,la vie est si belle!
Pourquoi se gâcher l'existence,
Avec des choses sans importance.
Je ne veux plus souffrir,
Mais sourire à la vie!
Sophie

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 12:44
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Les mots peuvent parfois être blessants
Les mots parfois peuvent être touchant
Les mots sont plus souvent émouvants
Ils peuvent même tuer mortellement

Les mots sont pourtant codés
Les mots pourtant sont symbol de liberté
Les mots ne devraient pas être utilisé
Autrement, que dire conjuguer le verbe aimer

Les mots ont été inventés pour communiquer
Les mots ont été développé pour se parler
Les mots ont été améliorés pour mieux se comprendre
nous aider à nous connaître, se parler s'entendre

Je veux continuer de faire comme les enfants
En rêvant que nous soyons petits ou grands
Je veux continuer de jouer avec le mots
Parce que c'est un jeu que je trouve beau

Parce qu'il nous vient d'en haut
Pas les pays d'en haut
mais ceux qui s'en sont inspirés
L'on fait pour la liberté

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 13:38
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Je te le dis comme par mégarde
que dans tes yeux je me regarde,
et que j’y vois une sorcière
Reine de ses lois autoritaires.


Je te le dis comme une croyance
à gorge ouverte et sans prudence,
que tout m’épuise et plus encore
rien qu’à l’odeur de mes efforts.


Je te le dis comme une faiblesse.
Tes jugements valent ma tendresse,
saignante des reins, qui vite excuse
tous les infirmes que la vie use.


Je te le dis comme un besoin
de respirer, fragile aux coins.
Parle-moi de toi sans même oser
me dire qui être en société.


Je te le dis comme si peut-être
tes mots phénix m’encordent la tête.
Tu vas serrer jusqu’à la tombe
d’où j’entendrai tes larmes rondes.


Je te le dis comme une menace
qui ronge ma peau et laisse tes traces.
Dans mon pays, Rien ne compte pas.
Je mange la sauge pour moins que ça.


Je te le dis et je te laisse.
Pour rien au monde, tu ne me blesses
quand tes doux ordres aux mille envies
violentent les miens au paradis.

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 13:39
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Aucune bassesse humaine ne semble les accabler,
Aucun stigmate scotché au bipède ne semble les dérouter,
Aucune attaque de quel ordre que ce soit, ne puisse les déranger,
Ni les turpitudes vagabondes d'un benêt mal embouché,
Alliant sens de l'humour, comme un roti aillé,
Tartinant avec doigté des couches et des couches réitérées.
Ce n'est que façade, ils ont l'esprit libre, mais parfois affecté,
Se refusant néanmoins à abonder, à acquiescer,
A se corrompre dans des situations fleurant le bourbier.
Mais, cependant, vive les êtres doués de raison,
De générosité, oubliant la calculette, pour donner à foison.
Heureux les libres penseurs combattant le concept unique,
Heureux les adeptes de l'esprit évasé, pas du tout cylindrique,
S'efforçant d'avancer avec arguments, antipodes du platonique.
Le chemin sera long, parsemé d'embûches évidentes,
Il sera sinueux, face à des retors, à la canine mordante.
Il deviendra étroit au bord des précipices de l'ineptie,
Pour reprendre son cours légitime, peut-être, dans l'oubli?
Heureux enfin les fervents éclairés de la conscience absolue,
Vomissant le Borgne, ses frères, et ses discours révolus.
L'entité humaine doit pouvoir mériter sa qualification,
A condition de balayer ses seuils de porte, sans discontinuation.

John kerber

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 13:40
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Misére ...

Tout tout tout le mond' nous ignor'
Nous sommes seuls sur la terre
Nous passons notre vie dehors
Sous la pluie au froid , c'est la misèr' .
Chacun vit sa vie sans regarder
Ce qui se pass' à l'extérieur
On préfèr' plutôt ignorer
Et garder pour soi le meilleur .
Que tous les pauvres malheureux
Soient éffacés de la terre
On les aura plus sous les yeux
Ils ne pollueront plus l'atmosphère .
Moi je fais partie de cett' famill'
J'ai plus un sou et plus de toit
Je n'ai pas d'étoiles qui brill'
Pas de Joséphin' qui me sauvera .
J' attends je ne sais trop quoi
Je souris quand mêm' à la vie
J'm' dis qu' peut êtr' un jour viendra
Ou le soleil pour moi brillera .
En attendant on se cach'
Car on a honte d' êtr' ainsi
Le monde entier nous lâche
C'est ainsi et à chacun sa vie .
Le monde meilleur n'existe pas
Il y a les pauvr' , il y a les rich'
Ceux qui vivent comme des rois
Et ceux dont tout le monde se fiche .
Tu sais la vie n'est pas un jeu
Et nous ne sommes pas des pions
Alors regard' moi dans les yeux
Et arrêt' de me prendr' pour un Con .
Que l'on donne enfin le droit
A chaqu' êtr' humain d'exister
Que l'on ai tous enfin le choix
De vivre heureux , sans se cacher .

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 14:03
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
La vie, une folie
Dans les yeux
Un raccourci
Pour tous ceux
Qui rêvent de voir
Dans celle ci
Un regard
Une histoire
La mémoire
Du hasard
Et qui de désespoir
Ferment leurs yeux
Dans le noir
Afin de ne plus voir
Que leur propre trou noir
Ouvrir les paupières
Avoir le regard clair
Faire l'inventaire
C'est vouloir
Vivre, avoir
Sans croix et sans bannières
La perspective de plaire
Aux images que nous sommes
Reflets mais non personnes
Des miroirs de la vie
Que reflètent nos envies
De nos photos jaunies
De l'objectif d'infini
Je fais un grand brasier
Où les flammes effilées
Iront danser
Dans les cieux azurés
La gigue endiablée
De l'homme sublimé
Et je reprends le chemin
J'abandonne l'espoir
Que de nos lendemains
Soient écrits dans l'histoire
Car dans ce scénario
Dont je suis le héros
Hors champ des caméras
Des regards miroités
Je reprends mon combat
Je me nomme liberté.
rether

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 14:04
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
La plume, l’esprit, l’espoir,

J’ai fermés les yeux, sur mon passé, j’ai dis adieu aux souvenirs,
Qui n’étaient pas ceux du bonheur que j’avais vainement cherché,
Chaque soir je me meurs pour renaître le lendemain au petit matin,
Mon esprit gravé des joies et des plaisirs qu’il pourra conserver.

J’ai choisis la plume qui pourra écrire les moments heureux,
Qui sont ceux que je veux conserver jusque dans mes rêves,
Elle fait glisser sur la page blanche des mots dorés qu’elle va laisser,
Ecrits à l’encre de mon cœur des instants heureux qui me furent donnés.

Elle me fait exprimer toute la rancœur que je porte en moi à mes pleurs,
Contre ce monde de malheur ou le mot humanité fut enterré a jamais,
Elle me fait souligner l’épitaphe d’un monde que l’homme trop grand,
Trop intelligent ou bien pas assez à déjà décimé de sa propre bêtise.

Elle grandit les lettres de mise en garde contre la fausse ignorance,
Qui tue petit à petit les innocents de la terre qui s’est fait cimetière,
Elle me fait dire je t’aime sans jamais mentir a ceux à qui je puis le dire,
Elle me fait avouer être ce que jamais personne ne peut plus dire.

Amoureuse de la terre et de ses beautés, de ses enfants de ci, de la,
Amante du ciel laissant le soleil faire l’amour à ma peau dénudée,
Je ne veux que ces souvenirs, qui resteront à jamais gravés en moi,
Des instants heureux des moments joyeux que l’on n’oublie pas.

Même au combat lorsque entre mes doigts la plume me fait hurler,
Ne détruisez pas le peu qu’il reste, de la terre et de l’humanité,
Laissez quelques beaux souvenirs à ceux qui seront encore la après,
Laissez le droit au bonheur à leur génération faite leurs…
Dons d’instants heureux…

Marie Christal

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 14:25
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
La vie et toutes ces contradictions,
la vie et toute ces solutions,
Vivre pour découvrir,
vivre pour s'épanouir.

La vie pour faire de nouvelle rencontre,
la vie pour évoluer,
découvrir de nouveaux horizons,
découvrir de nouvelles perspectives.

La vie pours'ouvrir aux autres,
La vie pour s'enrichir de vécu,
donner une étincelle,
donner l'envie d'avancer.

La vie pour illuminer des regards tristes,
La vie pour donner de soi,
offrir ses joies,
offrir sa volonté.

Pour que tout être humain,
puisse bénéficié de ses petits instants magiques
mais pas éphémères .....

A vous tous,
profitez de ce que la vie vous offre,
quoiqu'il advienne!!
Papillon

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 14:58
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Ne vous arrêtez pas à un continent
Continuez plus loin vos frontières
Allez bien au delà de votre univers
Et si vous pensez qu’il n’est temps

Ne serait-ce seulement pour la fierté
Parcourez pour sentir l’atmosphère
Ressentez avec toute votre liberté
Et qu’il y a vraiment tout à le faire
Parce qu’il ne faudrait aucune limite
Vous pouvez être sûre qu’on vous imite

Et qu’il ne doit plus avoir d’intérieur
Cette frontière ne peut être qu’unique
Pour qu’elle soit vraiment magnifique
Et ainsi, il n’existera que le meilleur

Pour comprendre ce parfait royaume
Qui rassemblera chacun d’entre nous
Pour ne devenir qu’un unique tout
Nous sauront plus jamais les mêmes
En ne devenant pourtant tous pareils
Et que cette pensée nous émerveille !

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 04 Février 2008 à 15:34
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Les droits de l’homme bafoués pour des raisons d’état
Les libertés causeront toujours autant d’ tracas
Aux gens si légitimes d’un pouvoir par la force
Souhaitons au peuple victime que la révolte s’amorce

L’expression d’une liberté, un réel outrage
Pour qui ne voyant là qu’un simple mauvais présage
Une certaine dérive qui n’ peut être tolérée
Au nom du grand Respect elle doit être réprimée

Répression assassine, on déplore tes manières
A l’ombre tu tortures, puis occultes les bières
Dans la pleine lumière, tu masques les vérités
Pauvres sornettes se jouant de la crédulité

L’économie mondiale, d’appétit ravageur
Grignote les droits humains en toute impunité
Exploitant sa main d’œuvre sans aucune pitié
A cause d’elle je m’excuse l’Humanité se meurt.

Les nations unies Dame garante des droits de l’homme
Qui accueille en son sein ceux qui rongent la pomme
Ce fruit si recherché par ces peuples opprimés
Ils regardent au-delà et ne peuvent qu’espérer
L’aide désintéressée de nos grandes républiques
Intérêts financiers antidémocratiques.

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur

le 06 Février 2008 à 08:48
-Niout-
-Niout-
>> /

46 ans
14977 messages
Lorsque l'enfant paraît - (Victor Hugo)



Lorsque l'enfant paraît le cercle de famille
Applaudit à grands cris ; son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être ?
Se dérident soudain à voir l'enfant paraître,
Innocent et joyeux.

Enfant vous êtes l'aube et mon âme est la plaine
Qui des plus douces fleurs embaume son haleine
Qu'on ose pas toucher,
Quand l'enfant vient, la joie arrive et nous éclaire
On rit, on se récrie, on l'appelle et sa mère
Tremble à le voir marcher...

Les yeux des enfants ont une douceur infinie,
Et leur petites mains, joyeuses et bénies,
Ignorent le mal encore !
Jamais, vos jeunes pas n'ont touché notre fange,
A l'auréole d'or !

La nuit lorsque tout dort, quand l'esprit rêve, à l'heure
Où l'on entend parfois une petite voix qui pleure,
Sur des ailes d'azur,
Sans le comprendre encore, vous explorez le monde.
Double virginité : corps où rien n'est immonde,
Ame où rien n'est impur !

Il est si beau l'enfant avec son doux sourire,
Ses deux grands yeux ouverts qui ne savent pas mentir.
Dans le mal triomphant :
Préserve-moi Seigneur, d'été sans fleurs vermeilles,
De cage sans oiseaux, de ruche sans abeilles,
D'une Maison sans enfants ...

(Les feuilles de l'Automne, XIX)

__________________________________
Le doute est l'aphrodisiaque de l'intelligence et le poison du cœur


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires
Sélection de profils connectés
chez nos partenaires :