En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Séparation et Deuil - Page 1

Séparation et Deuil - Page 1

Index du forum Salon de thé

Auteur Message
le 03 Septembre 2006 à 14:20
Cubitus_le_Re...
Cubitus_le_Retour
>>

41 ans
10 messages
Ceux qui sont ici depuis plus d'un an connaissent bien Lilas et moi. Nous nous sommes rencontrés par l'intermédiaire de ce site, et notre témoignage était resté affiché en première page du site pendant de longs mois. Notre histoire est pour l'instant terminée; nous ne sommes pas sur TF1, je ne vais pas rentrer dans les détails, mais nous avons tous les deux souffert au fond de notre chair et avons du nous séparer malgré nous.

Comment faire le deuil d'une telle histoire d'amour, d'une évidente unique expérience d'amour dans une vie ? Comment passez-vous au travers d'un tel chaos ? Surtout quand la séparation est due à des évènements extérieurs aux sentiments, qui eux ont toujours été vifs et réciproques ? Un amour impossible pour l'instant. Les raisons peuvent être la santé, le travail, etc .... ou les deux à la fois !

Quand il n'y a pas de désamour, je crois que c'est encore pire. La vie est injuste, mais le monde est ainsi fait.

Comment donner un sens à sa vie dans une telle situation ?
Faut-il tout recommencer à zéro pour rendre cet amour possible coûte que coûte ? Qu'en pensez-vous ?
le 03 Septembre 2006 à 14:33
dean47
dean47
2676 messages
Réponse à Cubitus_le_Retour qui a dit :
Ceux qui sont ici depuis plus d'un an connaissent bien Lilas et moi. Nous nous sommes rencontrés par l'intermédiaire de ce site, et notre témoignage était resté affiché en première page du site pendant de longs mois. Notre histoire est pour l'instant terminée; nous ne sommes pas sur TF1, je ne vais pas rentrer dans les détails, mais nous avons tous les deux souffert au fond de notre chair et avons du nous séparer malgré nous.

Comment faire le deuil d'une telle histoire d'amour, d'une évidente unique expérience d'amour dans une vie ? Comment passez-vous au travers d'un tel chaos ? Surtout quand la séparation est due à des évènements extérieurs aux sentiments, qui eux ont toujours été vifs et réciproques ? Un amour impossible pour l'instant. Les raisons peuvent être la santé, le travail, etc .... ou les deux à la fois !

Quand il n'y a pas de désamour, je crois que c'est encore pire. La vie est injuste, mais le monde est ainsi fait.

Comment donner un sens à sa vie dans une telle situation ?
Faut-il tout recommencer à zéro pour rendre cet amour possible coûte que coûte ? Qu'en pensez-vous ?


Comment donner un sens à sa vie dans une telle situation ? :

il te suffit de te dire,que quelque part,tu saits que quelqun de formidable t'aime,et si sa te fait souffrir,souvient toi de tout les instant magique que tu as passé avec elle,

le vrai amour nous n'a n'avons qu'un seul,unique et merveilleux,le grand amour,c'est celui de toute une vie,celle que chaque hommes et femmes attendent avec inpatience,je te dirait donc,bats toi pour cette amour,si vous vous aimez,alord aimez vous de toute vos forces et affronté les problémes du quotidient quelqu'ils soit,rien ne peut le detruire ce grand amour et c'est bien pour cela qu'il est différent des coup de coeur ou des petites amourette sans lendemain,il est si précieux,alord je te le redit battait vous avec conviction et avec hargne pour que vous puissiez le vivre le plus lomptenp possible et méme plus encort,

je te souhaite tout le courage que je peut t'apporté,et continue a aimé,c'est la seul chose aimé qui nous tient tous debout.

__________________________________
Mon coeur bat pour toi en permanence....si tu disparait..je disparait aussi

le 03 Septembre 2006 à 14:37
Solstice
Solstice
291 messages
Un amour terminé du fait de causes extérieures, et non pas au désamour ..... Bienvenue à ce malheureux club.

La distance, la culture et d'autres choses ont fait que.....en ce qui me concerne. Alors je vais pas barratiner : c'est très dur. Si à cela, comme moi, c'était la seule et unique fois que tu as été amoureux, c'est encore pire peut être. Alors le temps, je ne vois que ça. Je n'ai pas tenté la fuite en avant, en me lançant dans de la drague pour cumuler les filles et essayer d'oublier (pas du tout mon mon genre) ni dans autre chose. Je me suis renfermé encore plus, cherchant à comprendre, à assimiler, à réfléchir.

Mais la réalité était là : aucun de nous deux ne voulait rompre, et pourtant, on a rompu. Ca fera un an dans 3 jours. Elle, elle est avec quelqu'un depuis quelques semaines. Du temps a donc passé, la douleur aussi. Enfin, plus enfouie que partie. Rien n'est oublié, mais l'expérience est là. Mais tout à changé : ma vision des choses, mon approche des femmes, mes principes, mes valeurs. Tout est remis en cause depuis 1 an. Je suis depuis ce temps d'une humeur amorphe : je ne souffre plus, mais je ne suis pas heureux. Je suis juste égal à moi-même chaque jour.
Moi aussi, je me suis dit : jamais je n'oublierais, je ne peux pas. Et pourtant, on a au fond de soi quelque chose de grand, qui permet de surmonter, d'aller de l'avant. J'ai souffert, physiquement, moralement, et ce long message témoigne je pense de ce que je ressent à l'heure actuelle.

Toute mes certitudes sur l'amour, la femme idéale, tout est partit en fumée depuis 1 an. Il faut se reconstruire. Dans mon cas, ça me paraît très long. j'espère que ça le sera moins pour toi. Honnêtement, car c'est terrible. Un vide ; l'impression d'être vidé. Et rien ni personne ne peut te l'enlever : ni parents, ni amis.

6 mois avec cette fille, 1 an de célibat dans 3 jours. 1 an de célibat pur et dur. Aucune rencontre, aucune envie. J'étais avant dans ma bulle pour me protéger. j'ai eu le bonheur durant 6 mois de l'ouvrir et de tomber amoureux. J'ai eu le malheur de l'ouvrir pendant 6 mois. La bulle a été dur de se refermer, et elle l'est maintenant. Mais elle est encore plus imperméable qu'avant. Sauf aujourd'hui. Ton message m'a parlé et c'est avec les larmes que je réponds.

Témoignage maladroit, douloureux d'une âme torturée, qui ne doit pas te remonter le moral non plus. Je m'en excuse.

Solstice.

Message édité 4 fois
(En dernier par Solstice le 03 Septembre 2006 à 14:53)

__________________________________
Il faut, à certaines heures, que l'homme soucieux, anxieux, tourmenté, se retire dans la solitude et qu'il ouvre un livre pour y chercher un principe d'intérêt, un thème de divertissement, une raison de réconfort et d'oubli.
Georges Duhamel

le 03 Septembre 2006 à 16:08
kookoonut.
kookoonut.
580 messages
Merci pour ce topic, et pour les réponses qui y ont été apportées, en particulier Solstice qui retranscrit avec une profonde exactitude ce que je resens.

Ca me remet un peu la tête sur les épaules, car en ces moments là la solitude et la mélancolie m'ont fait perdre pied.

Car moi aussi je souffre, même si je me refuse de l'admettre...

Cinq années avec cette fille, avec qui ma vie semblait écrite d'avance, les projets, la vie de couple, les enfants... ma vision de l'avenir c'est volatilisée, et un sentiment de no-futur s'est installé au plus profond de moi-même.

Un amour pourtant réciproque, mais révélé impossible du fait de nos trop grandes différences, peur de se perdre, besoin de l'autre en son absence mais mépris en sa présence, ce lourd paradoxe a été notre vie pendant plus d'un an.

Le tout laissant place au replis sur soi, l'impression d'être déconnecté du monde, de ne plus ressentir ses sens, l'amertume est de rigueur chaque jour qui passe.

Ce lourd fardeau qu'est l'amour déchu, qui me nourrissait pourtant lorsqu'il était glorieux, car ayant le besoin d'aimer plus que d'être aimé, est devenu aujourd'hui mon pire ennemi. L'amour pour moi est l'essentiel, car n'en ayant pas eu pendant l'enfance... tout ça n'est plus que du vent.

Je sais que tout ça ressemble plus à une confession qu'à une réponse à ce topic, mais si certaines personnes se reconnaissent en ce qui a été dit, ils se rendront compte que contrairement à ce qu'ils pensent, tout comme moi, ils ne sont pas des cas isolés.

Histoire de partager notre douleur, cela ne peut que nous rendre plus fort, car ne pouvant pas tomber plus bas............

__________________________________
Si ce que tu as à dire ne vaut pas mieux que le silence, tais-toi.
Confucius

le 03 Septembre 2006 à 21:05
kikirebelle
kikirebelle
869 messages
Réponse à Solstice qui a dit :
Un amour terminé du fait de causes extérieures, et non pas au désamour ..... Bienvenue à ce malheureux club.

La distance, la culture et d'autres choses ont fait que.....en ce qui me concerne. Alors je vais pas barratiner : c'est très dur. Si à cela, comme moi, c'était la seule et unique fois que tu as été amoureux, c'est encore pire peut être. Alors le temps, je ne vois que ça. Je n'ai pas tenté la fuite en avant, en me lançant dans de la drague pour cumuler les filles et essayer d'oublier (pas du tout mon mon genre) ni dans autre chose. Je me suis renfermé encore plus, cherchant à comprendre, à assimiler, à réfléchir.

Mais la réalité était là : aucun de nous deux ne voulait rompre, et pourtant, on a rompu. Ca fera un an dans 3 jours. Elle, elle est avec quelqu'un depuis quelques semaines. Du temps a donc passé, la douleur aussi. Enfin, plus enfouie que partie. Rien n'est oublié, mais l'expérience est là. Mais tout à changé : ma vision des choses, mon approche des femmes, mes principes, mes valeurs. Tout est remis en cause depuis 1 an. Je suis depuis ce temps d'une humeur amorphe : je ne souffre plus, mais je ne suis pas heureux. Je suis juste égal à moi-même chaque jour.
Moi aussi, je me suis dit : jamais je n'oublierais, je ne peux pas. Et pourtant, on a au fond de soi quelque chose de grand, qui permet de surmonter, d'aller de l'avant. J'ai souffert, physiquement, moralement, et ce long message témoigne je pense de ce que je ressent à l'heure actuelle.

Toute mes certitudes sur l'amour, la femme idéale, tout est partit en fumée depuis 1 an. Il faut se reconstruire. Dans mon cas, ça me paraît très long. j'espère que ça le sera moins pour toi. Honnêtement, car c'est terrible. Un vide ; l'impression d'être vidé. Et rien ni personne ne peut te l'enlever : ni parents, ni amis.

6 mois avec cette fille, 1 an de célibat dans 3 jours. 1 an de célibat pur et dur. Aucune rencontre, aucune envie. J'étais avant dans ma bulle pour me protéger. j'ai eu le bonheur durant 6 mois de l'ouvrir et de tomber amoureux. J'ai eu le malheur de l'ouvrir pendant 6 mois. La bulle a été dur de se refermer, et elle l'est maintenant. Mais elle est encore plus imperméable qu'avant. Sauf aujourd'hui. Ton message m'a parlé et c'est avec les larmes que je réponds.

Témoignage maladroit, douloureux d'une âme torturée, qui ne doit pas te remonter le moral non plus. Je m'en excuse.

Solstice.


C'est sans doute une vision due au "privilège de mes vénérables années" mais il me semble que le temps passe vite , très vite et celui que tu passes à souffrir et à(pardonne moi si je suis dur) t'apitoyer sur toi même c'est du bonheur qui s'en va !!!!

Dans la vie c'est un peu comme au cirque quand tu chutes il faut vite recommencer de peur de n'avoir pas le courage de le faire plus tard.

La vie continue et je suis certain qu'il y a plein de petit coeurs sur proxi qui n'attendent que ton retour parmi les vivants

__________________________________
Je vais donc enfin vivre seul... et déjà je me demande avec qui ...


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires