En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus... Fermer

Message politique (humour) - Page 1

Message politique (humour) - Page 1

Index du forum Humour

Auteur Message
le 06 Avril 2006 à 22:58
Thorgal21
Thorgal21
721 messages


Dans notre parti politique,nous accomplissons ce que nouspromettons
Seuls les imbéciles peuvent croire que
nous ne lutterons pas contre la corruption.
Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous:
L'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos Idéaux.
Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que
les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.
Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que
la justice sociale sera le but principal de notre mandat.
Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que
l'on puisse continuer à gouverner avec les ruses de la vieille politique.
Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que
soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences
nous ne permettrons d'aucune façon que
nos enfants meurent de faim
nous accomplirons nos desseins même si
les réserves économiques se vident complètement
nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que
vous aurez compris qu'à partir de maintenant
nous sommes l'UMP,
la "nouvelle politique".


A lire maintenant de bas en haut, surprenant non ?

__________________________________
Thorgal

le 07 Avril 2006 à 10:48
hugojero
hugojero
767 messages
Terrible, ce retournement!!!!

__________________________________
Mdr à celui qui lira

le 11 Avril 2006 à 22:41
impetuouss
impetuouss
159 messages
"Le premier ministre Dominique de Villepin, le ministre de l'Intérieur
Nicolas Sarkozy et le président jacques Chirac survolent la France dans
un jet du GLAM.

Villepin se tourne vers le p'tit Nico et dit en faisant de l'esbroufe :

« Tu sais, je pourrais jeter un billet de 500 euros par la fenêtre et rendre
quelqu'un très heureux ».

Sarkozy lui réplique :

« Eh bien, je pourrais jeter 10 billets de 50 euros par la fenêtre et rendre
10 personnes heureuses ».

Pour ne pas être en reste, Chirac dit :

« Je pourrais jeter 100 billets de 5 euros par la fenêtre et faire 100
heureux ».

Le pilote soupire et dit à son co-pilote :

« Non mais t'entends cette bande d'arrogants à l'arrière. Ils ne se rendent
pas compte que je pourrais jeter trois connards par la fenêtre et rendre des
millions de gens heureux ».

__________________________________
"Le plus souvent, on cherche son bonheur comme on cherche ses lunettes : quand on les a sur le nez."

Stéphanie

le 06 Mai 2006 à 19:40
pierre91
pierre91
169 messages
Un ministre épouse une femme qui a déjà été mariée dix fois.

Pendant leur nuit de noce, elle lui glisse a l'oreille :
- Sois doux avec moi, je suis toujours vierge...
- Comment c'est possible, demande le ministre, tu as déjà été mariée dix fois ?
- Eh bien, mon premier mari était responsable des ventes, il passait son temps a me dire a quel point ca allait être super.
Le second s'occupait d'un SAV. Il me disait toujours qu'il ne savait pas bien comment ca fonctionnait mais qu'il allait jeter un coup d'oeil et qu'il me tiendrait au courant.
Le troisième était informaticien. Il faisait des diagnostics mais ne pouvait pas traiter le problème.
Le quatrième faisait de la vente par correspondance et même en ayant la commande il ne pouvait pas me donner de date de livraison.
Le cinquième était ingénieur. Il comprenait bien le processus mais demandait trois ans de recherches supplémentaires et voulait revoir le design avant de se lancer.
Le sixième était dans l'administration. Il connaissait bien le problème mais se demandait toujours si c'était son boulot ou pas.
Le septième était dans le marketing. Bien qu'il trouve qu'il avait un super produit, il ne savait jamais comment le positionner.
Le huitième était psy. Tout ce qu'il faisait c'était d'en parler, d'en parler, d'en parler...
Le neuvième était gynéco. Il passait son temps a regarder, jamais plus.
Le dixième collectionnait les timbres. Il ne se servait que de sa langue.
Enfin, maintenant que je suis mariée a un ministre je suis
vraiment excitée !
- Mince, dit le ministre, mais pourquoi tu es si excitée ?
- Tu es un homme politique, je suis sûre que tu vas vraiment me baiser !

__________________________________

le 06 Mai 2006 à 19:42
pierre91
pierre91
169 messages
Doboliou (Bush) et Tony (Blair) sont en grande discussion lorsque Chirac arrive :
- Vous semblez très occupés, chers collègues...
- On est en train de préparer la troisième guerre mondiale.
- Ah ! Vous en êtes où ?
- On n'a pas encore décidé les détails, mais le but est d'exterminer 14 millions de musulmans et un informaticien.
- Un informaticien ? Pourquoi voulez vous exterminer un informaticien ?

Blair regarde Bush:
- T'as vu ce que je disais ? Personne ne nous posera de questions sur les 14 millions de musulmans...

__________________________________

le 06 Mai 2006 à 19:45
pierre91
pierre91
169 messages
Monsieur Jacques Chirac est en quête d'une âme soeur. Dans une discothèque locale, il rencontre trois jeunes filles : une rousse, une blonde, une brune. S'asseyant à côté de la première, il lui pose cette question :
- Je suis Jacques Chirac, Président de la République, combien me demandez-vous pour passer la nuit avec vous ? La fille lui répondit :
- A vous Monsieur le président, seulement 25 euros.
Puis s'asseyant à côté de la blonde, il lui pose la même question, elle répondit :
- A vous Monsieur le Président, seulement 15 euros.
Puis allant s'asseoir à côté de la brune, il lui pose la même question et elle répondit :
- Monsieur le Président, si vous pouvez me lever la jupe aussi haut que le sont les impôts, me baisser mon slip aussi bas que sont les salaires, sortir votre chose et la rendre aussi dure que la vie actuelle, la maintenir aussi forte que le sont les prix et me la mettre de façon aussi délicate comme vous le faites en baisant le peuple français, à vous Monsieur le Président, cela ne vous coûtera rien.

__________________________________

le 06 Mai 2006 à 19:47
pierre91
pierre91
169 messages
Le Petit Pierre revient de l'école et demande à son père :
"Papa, j'aurais besoin de tes lumières.
Pourrais-tu me parler de la politique ?
J'ai un devoir à rendre pour demain."
Après un instant de réflexion, son père lui répond:
"Bien, je pense que la meilleure méthode pour t'expliquer tout cela est de faire une analogie avec notre famille.
Je suis le capitalisme car je nourris la famille.
Ta mère est le gouvernement car elle contrôle chaque chose.
La bonne est la classe ouvrière car elle travaille pour nous.
Toi, tu es le peuple et ton petit frère, c'est la future génération.
En espérant que cela puisse t'aider pour ton devoir."
"Merci Papa, dit le Petit Pierre. Je ne comprends pas tout mais je vais y réfléchir."
Dans la nuit, le Petit Pierre est réveillé par les cris de son frère.
Il constate que ses couches sont sales.
Il se rend dans la chambre de ses parents et essaie de réveiller sa mère sans succès.
Il remarque que la place de son père est vide.
Il retrouve son père au lit avec la bonne. En désespoir de cause, il retourne se coucher.
Le matin suivant, au petit déjeuner, il dit à son père :
"Papa, je crois que cette nuit, j'ai tout compris à la politique."
"Excellent mon garçon. Et qu'as-tu compris ?"
"J'ai appris que le capitalisme baise la classe ouvrière tandis que le gouvernement roupille, ignorant le peuple et laissant la génération future dans la merde."

__________________________________


INSCRIPTION GRATUITE






Recevez nos bons plans partenaires